Apprendre l’espagnol ou progresser avant de partir en PVT

Date de publication : 25-01-2020

Auteur

Floriane

Actuellement, la moitié des PVT proposés aux Français se situent en Amérique Latine et sept d’entre eux sont hispanophones ! Mexique, Chili, Argentine, Colombie, Uruguay et bientôt le Pérou et l’Équateur : autant de destinations qui vous inciteront à vous (re)mettre à l’apprentissage de l’espagnol ! Nous vous proposons quelques pistes pour faciliter votre immersion en espagnol une fois parti en PVT !

Que vous soyez encore en préparation de votre séjour ou déjà sur place, vous pouvez apprendre ou renforcer votre niveau de langue par vous-même ! Eh oui, avec un peu de volonté, de concentration et de persévérance, nous pouvons nous donner les moyens de découvrir une nouvelle langue, acquérir quelques bases ou encore renforcer nos connaissances.

Apprendre l’espagnol seul-e : la méthode traditionnelle

Pour les plus rigoureux, il existe un nombre incalculable d’ouvrages méthodologiques ou grammaticaux pour apprendre l’espagnol. Cahiers d’exercices, livres scolaires… il existe tout un panel de méthodes classiques. Pour autant, le principal reproche que l’on peut faire à cette voie d’apprentissage, c’est son côté un peu trop scolaire justement, sans interactions et sans le côté ludique qui permet de tenir le rythme.

  • La Méthode ASSIMIL propose toute une gamme d’ouvrage pour apprendre ou réviser ses connaissances en espagnol, du livre de cours au cahier d’activité. Les ouvrages sont relativement coûteux mais pensez à les emprunter en bibliothèque municipale ou à les chercher d’occasion.
  • L’Espagnol pour les Nuls : une référence qu’on ne présente plus ! Pour aller plus loin, dans la même gamme vous pourrez trouver le “méga kit audio d’espagnol” (un livre, des CD, des exercices et un lexique) ou encore un guide de conversation.
  • Bescherelle dispose également de références en matière d’apprentissage de l’espagnol, qu’il s’agisse de grammaire ou de vocabulaire.

A noter également, les livres audio et podcasts proposent un compromis intéressant entre l’apprentissage classique et les applis : vous apprenez sans vous en rendre compte, par l’effet d’assimilation intuitive. On citera par exemple la méthode Harrap’s Michel Thomas qui propose avec ses 7 CD de vous apprendre l’espagnol comme si c’était votre langue maternelle. Par contre, niveau budget, c’est assez cher (comptez 70 €), mais n’hésitez pas également à aller voir si votre bibliothèque universitaire ou municipale propose ces références. Vous pouvez également vous procurer des romans (que vous connaissez déjà, pour faciliter la compréhension de l’histoire) en version audio afin de développer votre compréhension orale.

Apprendre l’espagnol seul-e : applications pour smartphones et tablette

Leur gros avantage, c’est que l’on peut travailler son espagnol partout : dans les transports en commun, dans une salle d’attente, pendant une pause déjeuner… Bref, les applis vous accompagnent partout et ne demandent pas beaucoup de temps : en effet, elles fonctionnent généralement sur le principe de répétition, c’est-à-dire que lors de votre exercice quotidien (entre 5 et 20 minutes en moyenne) vous allez apprendre des termes et des formules que vous répétez dans différents exercices et qui seront repris par la suite. Un bon moyen de mémoriser, tout en jouant (images à assembler, mots à répéter…).

  • Duolingo : l’une des applications les plus connues, elle est entièrement gratuite et propose de nombreuses langues à l’apprentissage. Vous pouvez choisir la durée de votre leçon quotidienne et recevez un petit rappel lorsque vous ne l’avez pas faite.
  • MOSAlingua : une application principalement focalisée sur le vocabulaire et la compréhension orale, qui fonctionne toujours sur le principe de répétitions. Le recours à des dialogues complets tirés de la vie quotidienne permet une bonne mise en situation des usagers. De quoi progresser de manière concrète. Application payante (5 € environ).
  • Babbel : là encore, une application (liée au site Internet) qui vous permet d’apprendre une langue de façon ludique. Plusieurs cours par niveau, des cours d’approfondissement, des leçons de grammaire, une partie dédiée à la compréhension et l’expression orale, mais également tout un pan culturel (voyage, cuisine, espagnol dans le monde…). Vous trouverez également sur le site Internet une communauté polyglotte avec laquelle échanger. Pour accéder à l’ensemble des cours et fonctionnalités proposés, il vous faudra souscrire un abonnement (pour un, trois, six ou douze mois). Babbel étant un de nos partenaires, vous bénéficiez de 20 % de réduction sur votre abonnement ! Retrouvez le témoignage d’Annaïk qui a testé la méthode Babbel.

Sites internet utiles pour son apprentissage

  • Fluencia : basé plus ou moins sur le même système que Duolingo (exercices avec images, principe de répétition…), Fluencia propose un enseignement de l’espagnol latino-américain. L’accès aux leçons est néanmoins payant : environ 15 $USD le mois, cet abonnement passe à 8 $USD par mois si vous souscrivez pour un an et 7 $USD pour une souscription de deux ans.
  • Youtube peut également s’avérer être très utile pour l’apprentissage d’une nouvelle langue. Tout d’abord, plusieurs méthodes d’apprentissage par répétition existent sur Youtube : citons par exemple ¡Aprende español con Saby! qui propose plus de 25 leçons totalement gratuites et illustrées, ou encore Espagnol Master – un peu plus vieillot. Or, l’apprentissage d’une langue ne passe pas uniquement par ce type de méthodes. Utilisez également Youtube pour regarder des vidéos qui vous intéressent et activez les sous-titres en espagnol si c’est en français ou en anglais, ou l’inverse si la VO est en espagnol.
  • Espagnol Facile : si l’interface de ce site peut en décourager plus d’un tellement elle semble dépassée, Espagnol Facile n’en est pas moins une référence immanquable ! Avec des cours selon votre niveau (vous pouvez passer un test pour mesurer vos capacités), des exercices, des guides de travail, le tout absolument gratuitement, il s’agit d’un bon support pour votre apprentissage.
  • Veinte Mundos propose un support à la fois culturel et méthodique concernant l’apprentissage de l’espagnol. Si tous les outils ne sont pas accessibles gratuitement, vous pouvez notamment écouter des articles (retranscrits sous le podcast), obtenir des listes de vocabulaire ou encore travailler la grammaire.

Médias : journaux locaux, télé, films et séries !

Lire des journaux locaux

Pour vous imprégner de l’espagnol et de termes plus adaptés à la vie quotidienne, pensez à lire la presse locale. Les journaux quotidiens sont en effet un bon moyen de développer son vocabulaire tout en s’informant sur le pays où l’on compte se rendre. Si les informations ne vous intéressent pas plus que cela, trouvez un magazine qui correspond à vos centres d’intérêts : l’apprentissage doit rester ludique !

Regarder la télé

Rien de tel que la télé pour intégrer une langue… Qu’il s’agisse des journaux télévisés, de la publicité, ou encore d’émissions diverses, vous obtiendrez ainsi une première idée de l’accent et des différents rythmes de prononciation. En effet, il existe une multitude de façons de parler l’espagnol selon le pays où vous vous trouvez. Vous serez par exemple surpris des différences entre l’Argentine et le Chili, qui sont pourtant voisins… Choisissez donc une chaîne du pays dans lequel vous comptez vous rendre pour vous habituer petit à petit (vous les trouverez sur Internet).

Regarder films/séries VOST

Enfin, un grand classique qui a fait ses preuves. Révisez vos classiques hispanophones en version originale sous-titrée : de La casa de papel à Narcos pour les séries, en passant par les Almodovar pour les cinéphiles, vous n’avez que l’embarras du choix. Une autre manière d’apprendre sans s’en rendre compte… Essayez !

Apprendre à plusieurs : cours de langue, volontariat, sorties…

Prendre des cours de langue

Pour ceux dont le budget le permet, l’un des grands classiques est de prendre des cours de langues au sein d’un institut, d’une université ou d’une association, que ce soit avant de partir ou une fois sur place. L’objectif est d’acquérir des bases solides pour enfin parler espagnol. La pléiade d’institutions spécialisées ce genre de cours proposent chacune des offres différentes: du cours particulier au cours collectif, de quelques heures seulement à un programme plus complet, des révisions basiques à l’enseignement intensif…
Avant de vous décider pour une école, consultez les avis sur Internet et n’hésitez pas à poser toutes vos questions : est-ce que les professeurs sont natifs, est-ce que les élèves sont nombreux, est-ce que les élèves sont répartis par groupes de niveau, etc… Don Quijote est l’un des organismes les plus réputés, présent dans le monde entier. En bref, n’hésitez pas à questionner le fond et la forme et surtout pensez à demander un devis précis avant de vous lancer.
Vous pouvez également opter pour des cours particuliers qui auront l’avantage de vous offrir un apprentissage sur mesure par rapport à vos souhaits et votre progression.

Volontariat

On n’y pense pas toujours, pourtant le volontariat est un bon moyen de développer ses capacités linguistiques. En effet, une fois arrivé dans votre pays de PVT, il peut s’avérer difficile de chercher un travail immédiatement à cause de la barrière de la langue : c’est ici que le bénévolat a un vrai rôle à jouer; pas tout à fait dans un rapport de travail, vous apprenez tout de même un vocabulaire spécifique aux tâches que vous devez réaliser, tout en acquérant des capacités au dialogue, à l’échange avec votre hôte. Petit à petit, vous vous sentirez plus à l’aise en espagnol. De plus, vous pourrez rencontrer d’autres voyageurs ou des locaux employés, ce qui ne fera que renforcer cette “obligation” de parler espagnol !

Sorties

Ceci nous amène également à évoquer le côté le plus sympa de l’apprentissage… les sorties et les rencontres ! Il n’y a pas de secret : c’est en rencontrant du monde et en pratiquant son espagnol régulièrement que l’on progresse vraiment ! Et pour ça, on a trouvé LA solution qu’il vous faut… SORTIR ! Pas très académique comme méthode, mais tellement efficace ! Cherchez dans votre auberge de jeunesse des personnes comme vous, hispanophones ou non, et sortez : théâtre, cafés, cinéma… Il existe également des groupes Facebook qui proposent des rencontres de langues, par exemple pour le Chili il s’agit de “Spanglish party”; sinon, tournez-vous vers les groupes de Couchsurfing, des soirées sont régulièrement proposées.

Colocation et Couchsurfing

En parlant de Couchsurfing, voici un bon moyen de progresser en espagnol. Pour ceux qui ne connaissent pas encore, Couchsurfing est une plateforme qui met en relation des hôtes prêts à vous héberger “sur leur canapé” (littéralement) sans rien exiger en retour. C’est l’opportunité rêvée pour rencontrer des locaux et partager avec eux sur le pays, la culture, etc., le tout en espagnol, bien sûr. Dans le même ordre d’idée, si vous souhaitez vous installer quelques mois au même endroit, pensez à la colocation internationale : quoi de mieux pour pratiquer au quotidien que des colocataires hispanophones ?

Correspondant ou tandem linguistique

Qui n’a jamais rêvé d’avoir un correspondant au bout du monde ? A l’approche de votre départ, c’est peut-être l’occasion de vous lancer… Plusieurs sites proposent ce service de mise en relation : MOSAlingua dont on parlait plus haut, Swapasap ou encore Lingoo. Certaines écoles de langues peuvent également vous mettre en relation avec d’autres étudiants, il s’agit donc d’un véritable échange : vous communiquez tour à tour en espagnol et en français, on parle d’ailleurs de “tandem linguistique”. Renseignez-vous directement auprès des écoles pour les “intercambios de idiomas”.

Quelques conseils pour finir…

Commencez votre apprentissage ou vos révisions par des ouvrages et des films/séries simples : pour enfants ou ados par exemple, pas avec du vocabulaire trop poussé.
Ne soyez pas timides et communiquez avec ceux qui vous entourent, faites des erreurs, c’est comme ça que l’on progresse. Gardez à l’esprit que l’espagnol est une langue proche du français : parfois, il suffit d’ajouter un “o” ou un “a” sur certaines terminaisons et vous trouverez des mots espagnols…
Et surtout… PARTEZ ! Ne vous arrêtez pas à la barrière de la langue ! Être sur place est le meilleur moyen de progresser : tout le monde parle espagnol, vous serez donc en immersion totale et c’est ainsi que vous aussi vous pourrez vous exprimer dans cette chouette langue !

L’espagnol a certes une base commune mais de nombreuses variantes selon les pays… Voici de quoi réviser avant de vous envoler pour votre PVT.

 

Évaluation de l'article

5/5 (4)

2 Commentaires

Annelise
466 1K

Génial ! Merci pour ce dossier, ça me donnerait (presque) envie de m’y mettre ! 😉

Floriane
67 49

Merci ! Fonce alors ! On a toujours besoin de l’espagnol !

Articles recommandés