Faire du WWOOFing pendant un PVT

Article publié le 28-06-2019.

Qu'est-ce que le WWOOF ?

De plus en plus de voyageurs et de PVTistes privilégient une forme alternative de travail pendant leur voyage. Bénévolat, volontariat, l'idée est toujours la même : échanger quelques heures de travail contre le logis et la nourriture. Il s'agit d'un engagement humain, personnel et parfois "idéologique" qui ne laisse jamais indemne ! Les solutions pour ce faire existent depuis un certain temps mais suscitent, depuis quelques temps, un intérêt accru : ce sont par exemple le HelpX (site auquel nous avons consacré un autre dossier) le Workaway et, l’objet de ce dossier : le WWOOFing !

Petit rappel historique

Le WWOOFing (pour World-Wide Opportunities on Organic Farms) est un mouvement né en Angleterre , à l’automne 1971, sous l’initiative de Sue Coppard, une secrétaire travaillant à Londres et qui a voulu offrir la possibilité aux citadins de découvrir la campagne tout en soutenant l'agriculture biologique. Les premières expériences de WWOOF ont débuté sous la forme de week-ends d'essai pour des groupes de quatre personnes à la ferme bio-dynamique d'Emerson College dans le Sussex.

Lorsque le mouvement a commencé à prendre de l'ampleur et que les bénévoles se sont mis à travailler sur des périodes plus longues, le nom de l'initiative a changé pour devenir « Willing Workers on Organic Farms » (traduisible en “volontaires dans des fermes bio”). Cependant, du fait d’une ambiguïté législative dans certains pays vis à vis du statut des volontaires (le terme travailleur peut être assimilé à un salaire et le WWOOFer est, par définition, bénévole), le terme a de nouveau changé pour devenir « World-Wide Opportunities on Organic Farms », ce qui se traduit en français par « opportunités dans des fermes bio du monde entier », et qui est désormais l’appellation officielle.

Le concept en bref

Le principe, résumé à l’extrême, est simple : contre un certain nombre d’heures de travail non rémunérées par jour dans une structure utilisant les techniques de l’agriculture biologique (ferme, usine, épicerie…) inscrite au répertoire des hôtes, le WWOOFer bénéficie du logement et des repas.

HelpX VS WWOOFing

Il faut savoir que le HelpX est entièrement dématérialisé (tout peut se faire par internet), n’est pas limité à l’agriculture biologique, est international et l'adhésion coûte moins cher, pour une inscription plus longue, à savoir deux ans.

Le WWOOFing est, de son côté, un réseau installé depuis plus longtemps et dispose d’un réseau sensiblement plus développé et actif, même si certains aspects (guide papier pour certains pays, non internationalisation des sites) peuvent paraître archaïques et désordonnés par moment, surtout lorsqu’on débute. De plus, chacune des associations nationales est indépendante, ce qui signifie que vous devez payer une adhésion différente par pays.

Les autres possibilités

Il existe bon nombre d’autres solutions pour qui veut voyager “équitablement” ou de façon “alternative”. Par exemple, le HelpX ou WorkAway. Il appartient à chacun de prendre le temps d’explorer chacune des possibilités offertes par ces programmes et de réfléchir avant de s’engager, pour être sûr de trouver la solution de fonctionnement la plus adaptée à ses besoins, ses envies et ses objectifs.

Le WWOOFing sans permis de travail ?

Si beaucoup de pays permettent de faire du WWOOFing sans permis de travail, il vous appartient cependant de vous assurer, au moment de votre cotisation/inscription/adhésion, que la destination vers laquelle vous envisagez d’aller autorise le simple touriste à être WWOOFer. Nous avons consacré un article à ce cas de figure pour le Canada.

Dans le cas périlleux où vous décideriez de passer outre cette obligation et donc d’aller faire du WWOOFing sans aucun statut légal, sachez que les risques que vous prenez sont grands car vous serez alors, aux yeux de la Loi, considérés comme un travailleur clandestin. N’ignorez pas les risques encourus en cas d’illégalité (amende, interdiction de séjour, expulsion, etc).

Dossier initialement publié en 2013 et mis à jour en juin 2019.

Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

Préparez sereinement votre PVT et vivez-le pleinement grâce à nos bons plans ! Ils vous permettront de bénéficier de réductions et d'avantages !

Évaluations des membres

5/5 (1)

Articles recommandés

[Dossier]

Tout savoir sur le PVT à Ottawa

[Interview]

Jeanne, PVTiste et voyageuse, avec un handicap c’est possible

[Récit de voyageur]

On a testé être boulanger en Nouvelle-Zélande

[News]

Tu sais que tu es un backpacker quand…

Commentaires Facebook

Partagez cet article avec vos amis ou bien posez vos questions.

Commentaires

Partagez vos avis, vos interrogations ou vos remerciements.
Hélène
14.1K 7.6K

Une triste et effrayante histoire qui est arrivée à 2 étudiants bretons qui souhaitaient faire du WWOOFing aux USA…
http://www.lepoint.fr/societe/les-vacances-d-etudiants-brestois-aux-etats-unis-virent-au-cauchemar-04-07-2017-2140422_23.php
ça rappelle encore une fois que le WWOOF/helpX/workaway, ne doit pas être l’unique raison de votre venue dans un pays et que les douaniers américains sont pires que strictes…

{{likesData.comment_69429.likesCount}}

Bonjour,
Nous partons, moi et ma copine pendant deux mois de Pvt en Nouvelle Zélande et nous sommes très intéréssés par le woofing et autres alternatives !!
Est-il nécessaire d’ouvrir un compte bancaire et de perdre du temps avec le numéro IRD pour faire du woofing ou autres ? (en sachant que nous avons que deux mois…)
Merci pour votre réponse et continuez comme ça :)

{{likesData.comment_70821.likesCount}}

Identifiez-vous pour répondre