Préparer son départ au Chili en PVT

Article publié le 20-05-2017.

Se faire vacciner avant un départ au Chili

Pour aller au Chili, si vous êtes à jour de vos vaccins, vous n’avez généralement aucun nouveau vaccin à faire. Le vaccin DTPolio (Diphtérie, Tétanos, Poliomyélite) est très important, comme celui contre l’hépatite B.

Si vous prévoyez de voyager en dehors du Chili, à travers l’Amérique du Sud ou centrale notamment, là, il est primordial de se renseigner sur les vaccins indispensables. Le mieux est sans doute d’aller dans un centre de vaccination des voyageurs ou chez votre médecin généraliste.

Expliquez votre projet et en fonction de vos destinations, du type de voyage que vous allez faire (au Pérou, hôtel 4 étoiles ou trek ?) ou de la durée de votre séjour, vous pourriez être vacciné contre la fièvre jaune ou l’hépatite A, entre autres.

Pensez bien à faire ces démarches avant de partir car une fois sur place, ces vaccins ne seront pas remboursés par votre assurance PVT (car ce n’est pas un accident ou une maladie).

Le paludisme (ou malaria) est également un risque lorsqu’on part dans des pays au climat tropical. Le Chili n'est pas du tout concerné par le paludisme, mais c'est toutefois le cas de la zone amazonienne entre le Brésil, le Pérou, la Bolivie et la Colombie. Aucun vaccin n’existe mais vous pouvez prendre des médicaments pour limiter les risques. Certains traitements sont à prendre uniquement pendant le séjour, mais peuvent être forts et provoquer des effets secondaires désagréables. D’autres sont pris quelques semaines avant le départ dans le pays à risque, pendant le séjour et quelques semaines après le retour. Dans ces cas-là, il n’y a généralement pas d’effets secondaires. Renseignez-vous également auprès de votre médecin.

Nous vous invitons, en règle générale, à faire la tournée des médecins (dentiste, gynécologue pour les filles, etc.), ça vous évitera de devoir le faire une fois sur place ! A noter qu’avec les assurances PVT, les visites de contrôle ne sont pas prises en charge car elles ne font pas suite à un problème de santé.

Pensez notamment à faire un passage chez le dentiste avant votre départ pour soigner vos éventuelles caries ou petites infections qui pourraient vous embêter une fois sur place. En effet, les soins dentaires sont généralement plutôt mal remboursés par les assurances PVT.

Enfin, notez que les Français peuvent bénéficier tous les 5 ans d'un bilan de santé plutôt complet. Pour prendre un rendez-vous, consultez le site Ameli.fr.

Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

En tant que futur pvtiste, vous voulez être certain de ne rien oublier pour que votre PVT se déroule en toute quiétude. Pour vous aider, voici notre sélection d'accessoires et de gadgets pour les pvtistes !

Évaluations des membres

5/5 (1)

Articles recommandés

[Dossier]

Démarcher les sociétés pour obtenir un VIE

[Interview]

Fanny et Matthieu : leur PVT au Chili

[Récit de voyageur]

Récit – Travailler comme cordiste en Nouvelle-Zélande

[News]

16 raisons de partir en PVT

Commentaires Facebook

Partagez cet article avec vos amis ou bien posez vos questions.

Commentaires

Partagez vos avis, vos interrogations ou vos remerciements.
Julie
15 2
#1231829

Bonjour,
Je suis actuellement en PVT au Canada. Celui-ci expire fin septembre, et je souhaiterai enchaîner avec un 2ème PVT au Chili. Suis-je obligée d'être en France pour faire ma demande? N'est-il pas possible de la faire depuis le canada? Je vous remercie

{{likesData.comment_1231829.likesCount}}

Identifiez-vous pour répondre