Christelle à Canmore en Alberta

Article publié le 06-07-2012.

christelle alias evaboots

christelle alias evaboots

  • Localisation Hochelaga, Communauté-Urbaine-de-Montréal
  • Profession entrepreneur
  • Dernier diplôme obtenu Licence

Votre expérience nous intéresse ! Partagez-la avec les autres PVTistes en remplissant ce formulaire.

Ville de provenance
Je suis Française, née à Versailles et cela faisait 5 ans que je vivais sur Toulouse.

Ville de destination
Canmore, Alberta
Sur place pendant combien de temps ?
Un an
Baroudeuse ou pas ? 

Au départ j'avais l'intention de visiter un peu plus le pays, car c'était la 1ère fois que je séjournais sur le sol américain. Mais plus les semaines passèrent, plus je prenais le temps de connaître les gens, de découvrir les activités que la ville proposait. J'avoue, ce n'était pas évident au début de tout remettre en question, de ne pas savoir où commencer. Mais le fait de s'installer dans une petite ville permet de prendre du recul sur soi, ce qui était pour moi nécessaire.

Que faisais-tu en France ?

De mon côté j'étais en poste dans un collège en tant qu'assistante d'éducation et je finalisais ma 3ème année de psychologie à l'université du Mirail.

Pourquoi cette envie de t’envoler pour le Canada ?

En fait le projet de partir au Canada vient de mon conjoint. Il était déjà parti à plusieurs reprises à Canmore en Alberta pour y retrouver un ami Québécois installé là-bas depuis de nombreuses années. Il avait une grande envie d'y séjourner au moins une année, d'où l'idée du PVT.
Il me l'a proposée et j'ai dit pourquoi pas : en 2-3 mois on avait envoyé notre dossier, sous-loué notre appartement etc...

Pourquoi Canmore ?

Nous voilà partis pour Canmore, petite ville à 1 heure de Calgary en Alberta. Septembre 2009.

Une fois sur place on n'a pas eu de difficultés à trouver un logement, mais les loyers restent assez chers. Canmore est une ville plutôt privilégiée, de par sa localisation en pleine montagne, proche des stations de skis. La plupart des gens assez fortunés y possèdent une maison secondaire afin d'aller skier et se reposer.

A Canmore règne une vie sereine, où on laisse tout ouvert - maison, voiture, vélos sans anti-vol. J'avoue c'est reposant de pouvoir vivre ainsi, dans un certain bien-être.

Est-ce que c’est la première fois que tu vivais à l’étranger ou que tu partais aussi longtemps ?

J'ai toujours aimé voyager, j'ai découvert plus ou moins toute l'Europe (Amsterdam, Prague, Sicile, Barcelone, Salamanca, belgique...) et je suis allée en Inde.

Ce voyage à Canmore est ma 1ère expérience aussi longue, où je m'installe, où je fais autre chose que du tourisme. On s'intéresse à d'autres facettes de l'expatriation. On se projette, on s'imagine y vivre au delà du PVT.

Est-ce que ta situation professionnelle t'as parue satisfaisante, en Alberta ?

Pour mes recherches professionnelles, je n'avais pas de limites, hormis le fait que je ne voulais plus être serveuse ou vendeuse (car pour l'avoir fait de nombreuses années en France, j'en n'avais plus l'envie). J'avais envie de me découvrir autrement.

J'ai trouvé un poste de manager dans un dépanneur. Super poste, multifonction, comme j'aime. Gestion de personnel, des stocks, gérer les commandes, agencer le magasin, parler en Anglais avec la clientèle.

J'ai occupé cette position pendant 6 mois. Puis le reste du temps j'ai travaillé auprès de mon conjoint qui lui, de son côté a créé sa propre compagnie de webdesign. En fait, j'étais plus ou moins sa commerciale. On allait démarcher auprès des différents commerces de la ville et je l'aidais sur le design des sites web.

Quel est ton meilleur souvenir ?

A Canmore, j' ai acheté ma 1ère guitare et pris mes 1ers cours, dans la seule boutique de guitare de la ville. Passionnée par la chanson, mon professeur m'a informé qu'il y avait chaque année un concours de chant "Canmore Idol" et il me proposait de m'accompagner à la guitare et d'y participer. Bien sur j'ai dit OUI ! Super opportunité, pour chanter et pour s'intégrer au mieux dans la communauté.

Le concours se déroulait sur 5 semaines, tous les samedis soirs. J'ai fini 2nde avec en poche un chèque de 1000 dollars et une expérience inoubliable.

Est-ce que certaines choses françaises t'ont manqué ? 

J'aime beaucoup ma famille, mes amis, mais ma vie est là où je me sens bien. Jamais je ne resterai près de ma famille au détriment de mon bien-être. Avec la technologie actuelle, on peut facilement rester en contact (internet, webcam...) c'est aussi pour eux l'occasion de voyager un peu.

Donc pour répondre à la question, non ma famille ne m'a pas manqué, ni rien d'autre non plus. Ah si ! J'oubliais mes animaux que j'avais laissés chez ma mère. Par moment j'aurais aimé que ce soit plus simple pour les emmener. Bien entendu, je ne suis pas en train de comparer ma famille et mes animaux... c'est juste que je les ai adoptés, ils dépendent de moi, alors c'est un peu différent !

Qu’est ce que cette expérience t' a apporté, du point de vue personnel ou professionnel ?

J'avoue, d'être dans un autre pays on ose faire des choses qu'on n'aurait jamais réalisées en restant en France. Sans diplôme dans le domaine et pourtant les clients nous faisaient confiance. On a comme l'impression que tout est réalisable.

Après notre retour en septembre 2010, on a repris tous deux des activités. Pour ma part, je me suis lancée dans l'entrepreneuriat : création d'une boutique de vêtement de seconde main en ligne Raymond IV - Le Vide-Grenier de la Mode - Vêtements femme vintage de marques pas cher - Neuf et occasion, je crois que sans cette expérience canadienne je n'aurais eu la confiance nécessaire pour le faire.

Contents d'être rentrés en France, ça permet de faire le point et de réaliser ce que l'on a acquis lors de cette expérience.

En mars 2011, mon conjoint a eu une proposition de webmaster au Consulat de France à Montréal, en tant que volontaire international. Du coup, ça a fait chambouler tous nos nouveaux projets. Quoi faire ? Je venais de lancer mon entreprise depuis seulement 6 mois, mais bon, comme je disais, il faut suivre sa route. C'est une belle opportunité de revenir au Canada et de découvrir une nouvelle province.

Désormais cela fais 2 mois que nous sommes sur Montréal.

Je suis en attente de procédures administratives pour avoir un permis de travail. Du fait que je sois la conjoint d'un agent du Consulat, l'immigration propose des conditions autres pour son obtention. Je croise les doigts, j'ai d'ores et déjà trouvé un employeur qui souhaite m'attendre.

Nous sommes tous les deux heureux de notre expatriation, pour le moment on est sur Montréal pour au moins 2 ans et on souhaite lancer notre résidence permanente.

Quels conseils donnerais-tu aux futurs PVTistes ?

La vie est imprévisible, alors laissez vous guider par les rencontres et par votre ressenti...

Consulter d'autres interviews de PVTistes...
Consulter des récits de PVTistes (emplois, voyages, etc.)...

Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

Préparez sereinement votre PVT et vivez-le pleinement grâce à nos bons plans ! Ils vous permettront de bénéficier de réductions et d'avantages !

Articles recommandés

[Dossier]

Faire du volontariat (HelpX, WWOOF, Workaway) pendant son PVT

[Interview]

Julien, 5 PVT à son actif !

[Récit de voyageur]

On a testé San Francisco

[News]

Nouvelle-Zélande : augmentation du prix du PVT, mise en place d’une ETA…

Commentaires Facebook

Partagez cet article avec vos amis ou bien posez vos questions.

Commentaires

Partagez vos avis, vos interrogations ou vos remerciements.
Magali
131 28

Bonjour,
Ce témoignage confirme mon envie de faire l’un de mes stages à Canmore.
J’espère trouver une opportunité de stage en hôtellerie ou tourisme pour ma 2ème !!
Je n’ai passé qu’une journée à Canmore pendant mon PVT mais j’ai aimé cette ville !!
Bonne journée,

{{likesData.comment_58624.likesCount}}

Identifiez-vous pour répondre