Nicolas : des conseils pour prendre de belles photos

Article publié le 28-06-2018.

Nicolas alias NicolasF9

Nicolas alias NicolasF9

  • Localisation Toronto, ON, Canada
  • Profession Directeur Artistique
  • Dernier diplôme obtenu Master

À lire : un recueil d’entretiens de pvtistes partageant avec vous leurs expériences et leurs états d’âme. Plus d'infos...

Votre expérience nous intéresse ! Partagez-la avec les autres PVTistes en remplissant ce formulaire.

Nombreux sont les PVTistes à vouloir immortaliser leurs aventures au travers des photos. Alors pour que vos souvenirs soient les plus réussis possible, Nicolas, un PVTiste photographe, vous donne des conseils faciles à appliquer !

Bonjour Nicolas ! Peux-tu te présenter ?
Bonjour ! J’ai 30 ans et je suis directeur artistique dans la publicité. Je viens de passer 1 an et demi au Canada pour mon PVT et j’ai aussi passé 1 an au pays des kangourous, pour le meilleur et pour le pire ! Mais surtout pour le meilleur.
Pourquoi avoir choisi l’Australie et le Canada ?
À la base, j’ai surtout choisi des pays anglophones pour améliorer mon anglais. Si je devais m’écouter, en tant que photographe, ce n’est pas l’Australie que j’aurais choisi pour exercer ma passion. J’ai d’abord choisi l’Australie parce que c’était très simple d’obtenir mon WHV, qu’il faisait beau et chaud. Mais, je rêvais de visiter le Canada depuis mes 14 ans. C’est grâce à mon oncle et ma tante qui m’ont montré des photos de leur voyage dans l’Est canadien, avec les couleurs de l’été indien et les reflets des arbres dans les lacs.

L’idée était donc de faire des petits boulots en Australie pour parfaire mon anglais avant de recommencer à travailler dans mon domaine, au Canada.

Ceci étant dit, j’ai très vite été conquis par l’immense île d’Océanie. Moi qui rêvais de prendre en photo des lacs, des montagnes et des forêts de sapins enneigés, je me demandais ce que j’allais bien pouvoir photographier dans un pays qui était à l’exact opposé de mes attentes en termes de paysages.

Eh bien, je n’ai pas été déçu du voyage ! L’Australie regorge de lieux uniques au monde, d’une faune et d’une flore incroyables et de villes dynamiques. De quoi satisfaire tout PVTiste ou photographe qui a soif de dépaysement.

Nicolas snobfrog pvtistes photographe

As-tu réussi à travailler dans ton domaine pendant tes Visas Vacances-Travail ?
Oui, deux fois en Australie et sans avoir un anglais impeccable. La première fois, c’était pour un Australien qui lançait son agence de design. La deuxième fois, j’ai répondu à une annonce Facebook d’un entrepreneur qui cherchait un directeur artistique pour sa start-up. Avant ça, j’ai bossé 4 mois dans un zoo du côté de Brisbane pour améliorer mon anglais, puis je me suis lancé dans le grand bain, à Sydney. C’était risqué. J’ai peut-être eu beaucoup de chance. Toujours est-il que si tu es bilingue, tu ne devrais pas avoir de mal à trouver un poste là-dedans.

Au Canada, j’ai eu pas mal de petits boulots en freelance à force d’inonder les boîtes mail des agences de Toronto. Ajoutons à ça un peu de piston pour arrondir les fins de mois et j’ai pu gagner ma vie.
J’ai d’ailleurs une super technique qui a fait ses preuves plusieurs fois pour ceux qui ne maîtrisent pas très bien l’anglais et qui doivent passer un entretien d’embauche : parlez le moins possible pendant les entretiens. Faites des réponses courtes. La plupart des recruteurs sont des gens qui vouent un culte à leur entreprise et qui pourraient en parler pendant des heures. Laissez-les parler. Prévoyez toujours une ou deux questions à la fin de l’interview pour montrer que vous vous intéressez à la boîte et le tour est joué. 😉

Pour avoir plus d'informations sur le travail en freelance (travailleur autonome) au Canada, c'est par ici !

Tu as donc une expérience de directeur artistique. Comment en es-tu arrivé à faire de la photographie ?
C’est très simple. Je savais que je devais partir au moins une semaine en Thaïlande, un an en Australie et je rêvais également de découvrir la Nouvelle-Zélande depuis de nombreuses années. Quand j’ai compris que mon rêve était en train de se concrétiser, j’ai cassé ma tirelire pour m’acheter mon premier appareil photo professionnel. En fait, j’ai toujours rêvé d’en avoir un. Je savais juste que je n’en aurais pas l’utilité tant que je restais à Paris puisque mon désir était avant tout de photographier des grands espaces et des choses nouvelles.

Nicolas snobfrog pvtistes photographe

Au début, j’étais plutôt timide à l’idée de sortir mon appareil. J’utilisais souvent mon téléphone (plus simple, plus léger et moins encombrant), puis je me suis vite aperçu que mes photos auraient été bien meilleures si j’avais dégainé mon reflex… Aujourd’hui, je ne sors jamais sans lui !

Beaucoup de PVTistes veulent faire de belles photos de leurs voyages, quels conseils leur donnerais-tu ?
Tout d’abord, sachez que vous pouvez faire de très belles photos avec un simple téléphone ! Les téléphones récents sont assez performants pour donner des résultats vraiment intéressants. Si vous n’envisagez pas de vous lancer « sérieusement » dans la photographie, il n’est donc pas nécessaire d’acheter un appareil.

Mon premier conseil est de chercher à être original dans vos compositions. Si vous vous placez exactement au même endroit que le bus de touristes qui vient de débarquer, à la même heure, et en visant le même paysage, vous obtiendrez sans doute une photo vue et revue, sans grand intérêt.

Une bonne lumière est le facteur numéro 1 de la réussite d’un bon cliché. Alors si vous apercevez une lumière intéressante, n’hésitez pas et prenez une photo. Cela ne se reproduira peut-être pas de sitôt.

Un facteur presque aussi important que la lumière est le cadrage. Pour ce faire, il y a des règles comme la règle des tiers. Apprenez-les et évitez de les enfreindre si vous ne maîtrisez pas encore la technique. Bien sûr, une fois que celles-ci seront acquises, partez du principe que toutes les règles sont faites pour être transgressées. 😉

Regardez toujours attentivement vos clichés après les avoir retravaillés. Même si vous n’êtes pas photographe professionnel, vous remarquerez forcément des erreurs dans vos photos : surexposition, flou, mauvais cadrage… Tant que la photo n’est pas parfaite à vos yeux, demandez-vous pourquoi et cherchez à corriger les erreurs rencontrées pour mieux réussir les suivantes.

Dernier conseil, n’hésitez pas à retoucher vos photos. Tous les photographes pro retouchent les leurs, depuis que la photo existe ! La retouche permet de donner un univers à son cliché, de corriger l’exposition, le cadrage, la balance des blancs, les contrastes… Retoucher n’est pas tricher !

Nicolas snobfrog pvtistes photographe

Et pour un PVTiste qui voudrait acheter un appareil photo pour son voyage, vers quel modèle devrait-il se tourner ?
Comme je le disais juste avant, si vous êtes un photographe occasionnel, il est inutile d’acheter un reflex pour l’utiliser en mode automatique. Investissez plutôt dans un téléphone de qualité. Ensuite, une petite retouche sur un logiciel de vulgarisation suffira pour créer de beaux souvenirs...

En revanche, si vous voulez, par exemple, prendre des couchers de soleil et/ou des photos de nuit, un reflex numérique sera presque indispensable.

Nicolas snobfrog pvtistes photographe

Dans tous les cas, partez du principe que ce n’est pas parce que vous avez un bon appareil que vous ferez de bonnes photos. S’il est vrai que pour faire un travail de pro, il faut du matériel pro, il est aussi juste de dire que créer une belle image dépend avant tout du photographe !

Je vous conseillerais de commencer par ce qu’on appelle un modèle reflex « amateur », comme le D5600 de Nikon ou le 600D de Canon. Ils sont plus petits, plus légers et moins chers que les modèles « professionnels » mais possèdent tout de même des fonctions de base équivalentes et suffisantes.

Enfin, si vous vous y connaissez un peu, allez faire un tour sur les sites de petites annonces, il est toujours possible d’y dénicher une bonne affaire. Ces modèles se vendent fréquemment sur Kijiji au Canada ou sur Gumtree en Australie. En France, Le Bon Coin est une formidable mine d’or pour l’achat d’objectifs et de boîtiers.

On parle de quel appareil photo choisir pour son PVT dans cette discussion !

Quels sont tes meilleurs souvenirs en tant que photographe ?
Même si c’était techniquement plus compliqué, je dois reconnaître qu’avoir eu la chance de photographier la grande barrière de corail ou l’île hawaïenne Kauai, en avion à hélice et en hélicoptère, restent parmi mes meilleurs souvenirs.
Et tes pires souvenirs ?
Lorsque j’ai fait tomber mon appareil dans l’eau en voulant photographier une rivière au Canada ! J’ai tout raconté en bande dessinée dans mon article sur les Rocky Mountains. Bon, j’ai un peu romancé pour accrocher le lecteur mais c’est une histoire vraie.
Et maintenant, quels sont tes projets ?
Je viens de finir mon PVT Canada, je suis actuellement aux Etats-Unis et je vais tenter la grande aventure en Amérique du Sud très prochainement !
Pour finir, as-tu un site internet et quelques photos à partager avec nous ?
Oui, bien sûr. J’ai une page Facebook et un blog beaucoup plus second degré, avec des récits, des photos, des BD et des conseils photo.

Nicolas snobfrog pvtistes photographe
Nicolas snobfrog pvtistes photographe
Nicolas snobfrog pvtistes photographe
Nicolas snobfrog pvtistes photographe
Nicolas snobfrog pvtistes photographe

Merci Nicolas pour ton témoignage et tes conseils !

Si vous voulez partager vos photos de voyage, n'hésitez pas à les poster par ici !

Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

En tant que futur pvtiste, vous voulez être certain de ne rien oublier pour que votre PVT se déroule en toute quiétude. Pour vous aider, voici notre sélection d'accessoires et de gadgets pour les pvtistes !
Évaluation de l'article
5/5 (3)

Articles recommandés

[Dossier]

Préparer son départ au Canada (PVT, JP, stage…)

[Interview]

Camille et Pierre : tout plaquer pour voyager en van

[Récit de voyageur]

Sur les pas de Béa : le Chilkoot trail (Alaska-Canada)

[News]

Alerte SMS PVT Canada 2020 : soyez prévenus de l’ouverture !

Commentaires Facebook

Partagez cet article avec vos amis ou bien posez vos questions.

Commentaires

Partagez vos avis, vos interrogations ou vos remerciements.
Mathieu
21.4K 11.6K

Salut Nicolas,
Merci pour tes précieux conseils qui seront très utiles aux apprentis photographes PVTistes :)

Tes photos sont sublimes !

{{likesData.comment_71837.likesCount}}

Merci Mat !

{{likesData.comment_71842.likesCount}}
Julie
14.2K 4.8K

Merci Nicolas ! Dis-moi, je suis en Nouvelle-Zelande là et le soleil est tellement fort qu’il « ruine » pas mal de photos en faisant un énorme halo, de jour (je ne sais pas si je suis claire), j’ai pas l’impression d’avoir eu ce souci ailleurs (ou probablement en Australie mais c’est trop vieux pour que j’en m’en souvienne). Si jamais tu as un conseil de réglage, je suis preneuse 😁

{{likesData.comment_71856.likesCount}}

Salut Julie,
Tu as bien de la chance d’avoir du soleil en Nouvelle-Zélande, déjà ! :’D
Sinon, pour répondre à ta question, tout dépend de ton type d’appareil photo. Si tu possèdes un reflex, le mieux est de mettre un pare-soleil sur ton objectif pour éviter tout parasite lumineux. Mieux encore, si tu en as la possibilité, n’hésite pas à acheter un filtre à fixer sur ton objectif. Selon le diamètre de ce dernier, tu devrais en trouver dans tous les magasins spécialisés. Tu as des filtres stoppeurs de lumière (foncés) et des filtres anti-UV (transparents). Enfin, les parasites lumineux sur une photo sont souvent dû à un objectif poussiéreux. Avant chaque séance photo, nettoie toujours ton objectif à l’aide d’un petit chiffon (le même genre qui sert à nettoyer les lunettes, par exemple). En dernier recours, tu as aussi la solution Photoshop ou Lightroom qui permettent de corriger ces problèmes si ta photo n’est pas complètement parasitée.

{{likesData.comment_71857.likesCount}}
Julie
14.2K 4.8K

Merci Nicolas :)
Ouiiii j’ai trop de chance niveau météo ici :)

{{likesData.comment_71877.likesCount}}

Identifiez-vous pour répondre