La région de Jeollanam, située dans la partie sud-ouest de la péninsule sud-coréenne, est une zone plutôt rurale qui offre de beaux points naturels, ainsi que de nombreuses petites îles. Ce n’est pas la région la plus touristique du pays, mais ça n’en reste pas moins un très bel endroit à visiter pour découvrir une autre facette de la Corée du Sud. Gwangju en est la ville principale.

La ville de Gwangju

Gwangju est la 6e plus grande ville du pays et la plus grande de Jeollanam-do. Ce qui fait d’elle un point central idéal pour visiter le reste de la région, surtout si vous voyagez en bus, comme moi. De la gare routière de Gwangju, vous pouvez vous rendre partout.

Une ville historique

La ville de Gwangju a eu un rôle important dans l’histoire de la Corée contemporaine. Le 18 mai 1980, les étudiants de la ville descendent dans la rue pour protester contre le régime militaire en place depuis quelques mois. Avant cela, la Corée sortait tout juste d’une dictature qui avait duré 18 ans.

Cette révolte est très lourdement réprimée. Des affrontements violents ont lieu entre les manifestants et l’armée. Le mouvement s’élargit rapidement à tous les habitants, si bien que les citoyens arrivent à prendre le contrôle de la ville pendant plusieurs jours. Le 26 mai 1980, l’armée récupère le contrôle de Gwangju.

Selon le bilan officiel, on compte plus de 200 morts ou disparus, et plus de 4 000 blessés. Le bilan serait en réalité beaucoup plus lourd.

Ce mouvement, appelé aujourd’hui “le mouvement de la démocratisation de Gwangju”, n’a été reconnu que quelques années plus tard. Et c’est seulement au début des années 2000 que des commémorations et des hommages seront rendus. Aujourd’hui, cette révolte de mai 1980 est vue comme le début de la démocratisation du pays.

On retrouve dans la ville de Gwangju de nombreuses marques et monuments en lien avec cet événement, comme le cimetière national du 18 mai, le parc en mémoire du 18 mai 1980 ou encore la tour en mémoire du mouvement étudiant pour l’indépendance.

Si vous voulez en apprendre plus sur l’histoire de Gwangju. Voici un site qui regroupe de nombreuses archives.

Une ville d’art et de culture

Si vous aimez l’art, Gwangju est faite pour vous. En effet, c’est une ville centrale pour l’art et la culture coréenne. Vous trouverez de nombreux sites qui y sont dédiés.

Dans le centre de la ville, il y a la rue des Arts. C’est une petite rue qui contient plusieurs galeries et magasins d’art. Au bout de cette rue, vous trouverez l’Asia Culture Center, un grand lieu consacré à l’art et à la culture, dans lequel il y a de nombreuses salles d’expositions et de spectacles.

Adresse : 38 Munhwajeondang-ro, Dong-gu, Gwangju
Site internet : Asia Culture Center

Toujours dans le centre-ville, vous pouvez trouver le village pingouin. Ce village est un ensemble de maisons recouvertes et entourées d’œuvres d’art en tous genres. Petit endroit assez surprenant caché au milieu de la ville.

Adresse : Cheonbyeonjwa-ro 446beon-gil 7, Nam-gu, Gwangju

Vous pouvez également visiter le musée d’art de Gwangju.

À voir aussi

Voici d’autres lieux que vous pouvez visiter à Gwangju :

  • La Gwangju fashion street, avec ses magasins à la mode,
  • le Gwangju World cup stadium qui a accueilli la coupe du monde de football en 2002,
  • le parc du lac de Pungam qui se trouve à côté du stade,
  • le 1913 Songjeong Station Market.

Malgré sa taille, j’ai trouvé la ville de Gwangju relativement calme (surtout comparée à Séoul). Vous en faites le tour assez rapidement.

Ma découverte du reste de la région du Jeollanam

Damyang et sa forêt de bambous

Damyang est une petite ville dans la campagne, située à environ 50 minutes de Gwangju. Vous pouvez vous y rendre soit en bus intercité, de la station Gwangju bus terminal soit en bus de ville (311,322). Je vous conseille de prendre le bus de ville, celui-ci s’arrête dans le centre de Damyang, devant l’entrée de la forêt de bambous. La gare routière, où s’arrête le bus intercité, est un peu plus excentrée. Il vous faudra emprunter un bus depuis celle-ci pour rejoindre le centre de Damyang.

L’attraction majeure de Damyang, c’est Juknokwon, une forêt de bambous dans laquelle vous pouvez vous promener. C’est un lieu très calme et relaxant.

Allez-y assez tôt le matin si vous voulez profiter un peu du calme du lieu.

L’entrée de la forêt coûte 3 000 KRW

Vous pouvez également vous promener dans le reste de la ville, notamment le long de la rivière qui la traverse. Cela permet d’avoir un bel aperçu des paysages qu’offre la campagne coréenne, avec notamment les rizières toutes vertes à cette saison (juillet).

La ville portuaire de Mokpo

La ville portuaire de Mokpo se situe à environ une heure en bus intercité de la gare routière de Gwangju. Le trajet coûte moins de 10 000 KRW.

Quand je suis arrivée à Mokpo, je n’avais pas du tout regardé ce que je pouvais y faire. J’ai tendance à vouloir tout faire à pied, ce qui n’est pas toujours une bonne idée… Mokpo en sera l’exemple. J’ai décidé de prendre une carte touristique à la station de bus et de marcher en suivant les points d’intérêts indiqués sur celle-ci.

Après une jolie petite promenade le long de la mer, je me retrouve à marcher pendant très longtemps, dans une zone industrielle, en plein soleil, sans eau et sans crème solaire. Tout ce qu’il ne faut pas faire en plein été en Corée. Et bien évidemment, il faut que ce jour-là, je ne croise aucun convenience store sur ma route.

Finalement, après une longue marche infructueuse et fatigante, je tombe enfin sur plusieurs points intéressants, dont un petit village situé en hauteur avec de petites ruelles sinueuses.

Après cela, je réussis à rejoindre le téléphérique qui permet de se rendre sur la petite île de Goha qui se trouve juste en face de Mokpo. La vue du téléphérique est incroyable et l’île offre un chemin de randonnée sur l’eau, très joli, qui vous permet d’observer Mokpo.

Sachez que, si vous voulez éviter de faire beaucoup de kilomètres inutiles et de perdre du temps, comme moi, vous pouvez directement prendre un bus pour rejoindre les points intéressants de la ville depuis la gare routière.

Si la journée n’a pas forcément bien commencé, je garde quand même un bon souvenir de Mokpo, qui propose de très belles randonnées et de beaux panoramas. Ce n’est pas la ville que je vous conseillerais de faire en priorité, mais si vous avez le temps oui.

La baie de Suncheon

La ville de Suncheon, d’environ 200 000 habitants, se trouve à une heure de Gwangju. Vous pouvez vous y rendre en bus intercité depuis la gare routière de Gwangju, pour 10 000 KRW le trajet.

Suncheon est connu pour sa baie, qui est une des cinq plus grandes zones humides du monde. C’est une zone naturelle protégée avec une faune et une flore très diversifiées. Vous pouvez rejoindre la baie de Suncheon en bus depuis la gare routière ou à pied si vous aimez marcher et que vous avez le temps.

Pour protéger cette zone humide, le Suncheon national garden a été créé juste à côté. Il regroupe une multitude de petits jardins sur différentes thématiques. Depuis ce jardin, vous pouvez rejoindre directement la baie via un SkyCube (une sorte de navette sur des rails en hauteur). Comptez 14 000 KRW pour l’entrée du jardin, de la baie, et la liaison entre les deux.

La baie de Suncheon est un de mes coups de cœur parmi toutes mes visites en Corée. C’est un très beau lieu, avec de magnifiques paysages qui donnent sur des marais, des montagnes et des rizières. Vous pouvez vous promener au milieu de ce décor sur un petit ponton. J’ai visité cette baie en journée, mais apparemment au moment du coucher de soleil, c’est très beau.

Si vous voulez prendre le temps de bien visiter la baie ainsi que le jardin botanique qui lui est accolé, lui aussi très beau, comptez une bonne journée. Je ne pensais pas rester aussi longtemps dans ce jardin, j’ai donc visité rapidement le reste de la ville, qui a un centre très mignon qui vaut quand même un petit passage.

Voici un article de l’office du tourisme de Corée si vous voulez plus d’informations sur la ville de Suncheon.

À voir aussi dans la région

Il reste d’autres endroits dans la région que je n’ai pas visités et qui sont accessibles depuis Gwangju. En voici une liste non exhaustive :

  • Boseong, connu notamment pour ses champs de thé,
  • Jin-do, la 3e plus grande île du pays, située à côté de Mokpo,
  • Gurye et le parc national de Jirisan

Voici un article de l’office du tourisme de Corée, sur la région de Gwangju.

Si vous souhaitez découvrir d’autres lieux en Corée du Sud, n’hésitez pas à consulter :

  • Notre article sur la ville de Sokcho
  • Notre article sur l’Île de Jeju
  • Notre guide gratuit des pvtistes en Corée du Sud
Enola

Je m'appelle Enola, je suis Française, j'ai fait un premier PVT en Corée du Sud et je m'envole bientôt pour le Japon. Je vous partage ici sur pvtistes, mon expérience. :)

Hi, I’m Enola from France. I completed a working holiday in South Korea, and as of early 2024 I’m starting another one in Japan. Stay tuned as I share my experiences here on pvtistes.

Ajouter à mes favoris
5
1 avis

Connectez-vous pour pouvoir voter.

Aucun commentaire

Il n'y a aucun commentaire pour le moment mais n'hésitez pas à ajouter le vôtre 🙂