Déclaration d’impôts au Canada et PCU : ce qu’il faut savoir !

Date de publication : 08-04-2021

Auteur

Julie

Afin d’éviter les retards, l’Agence du revenu du Canada vous encourage à vous inscrire au dépôt direct et à produire votre déclaration en ligne dès le 22 février 2021. La date limite pour produire votre déclaration de revenus et payer vos impôts est le 30 avril 2021.

À l’occasion de la déclaration de revenus canadienne, les pvtistes, stagiaires, jeunes professionnels, travailleurs temporaires, étudiants et résidents permanents au Canada qui ont touché des revenus, doivent faire une déclaration de leurs revenus sur l’année fiscale (du 1er janvier au 31 décembre).

Pour vous parler de ce sujet, nous avons à fait appel à Valérie (entreprise Impôt MGVS) et Alberto (entreprise Maplewood), deux comptables avec qui nous travaillons depuis plusieurs années et qui ont accepté de répondre aux questions que vous nous avez posées sur les impôts et sur la Prestation Canadienne d’Urgence (que vous êtes un certain nombre à avoir toucher en 2020). Nous les en remercions !

La déclaration d’impôt : les réponses à vos questions
La PCU (Prestation Canadienne d’Urgence) : les réponses à vos questions
Contacter un comptable : coordonnées et tarifs d’Impôt MGVS et Maplewood

La déclaration d’impôt

Est-ce que les pvtistes paient des impôts au Canda et si oui, récupèrent-ils la somme payée à leur départ du Canada comme dans certains autres pays du PVT ?

Valérie – Impôt MGVS : Oui, les pvtistes paient des impôts au Canada. Il existe un mythe bien ancré concernant le statut de pvtiste au Canada mais, dans la quasi-totalité des cas, l’impôt payé n’est pas récupéré au moment du départ ni à aucun autre moment. Il arrive que l’on puisse récupérer de l’argent après avoir fait sa déclaration de revenus, mais ce n’est pas systématique.

Fiscalement parlant, être résident n’a rien à voir avec la résidence permanente. Il suffit que vous ayez passé plus de la moitié de l’année sur place pour être imposable au même titre qu’un citoyen canadien.

Il existe bien sûr des situations particulières et c’est pour ces raisons qu’il est toujours conseillé de consulter un professionnel pour évaluer votre situation propre.

Profitons d’ailleurs de cette question pour évoquer les charges sociales qui suivent cette même logique. En effet, malgré le fait que vous ne profitiez pas du système de protection sociale, les sommes perçues par le Canada ne vous seront pas remboursées.

Il est à noter que les particuliers ont pour responsabilité de produire une déclaration d’impôt de l’année antérieure. Chaque déclaration est individuelle, même pour un couple, car l’impôt est calculé sur le revenu individuel. Seuls certains crédits sont calculés en fonction du revenu familial et peuvent aboutir à un avantage fiscal.

Comment calculer son taux de prélèvement ? Pour un nouvel arrivant notamment, comment calculer ce qui nous sera prélevé par rapport au salaire brut ?

Valérie – Impôt MGVS : Des outils en ligne existent et nous vous conseillons celui-ci.
Attention cependant, cet outil n’est qu’une aide générique et permet uniquement de se faire une idée de ce qui devrait se passer sur votre bulletin de paie. Quoi qu’il en soit, en cas de doute ou si vous avez des questions, rapprochez-vous des personnes en charge de votre paye, elles auront les réponses à coup sûr.

Quand faut-il faire sa déclaration d’impôts au Canada ?

Valérie – Impôt MGVS : La date importante à retenir, c’est le 30 avril de chaque année. C’est en effet la date limite pour produire et payer l’impôt dû. Il existe quelques exceptions, notamment pour les travailleurs autonomes qui peuvent déclarer leurs revenus au plus tard le 15 juin, mais attention le paiement reste dû au 30 avril malgré tout.
Néanmoins, mieux vaut s’y prendre dès que possible, car il n’y a que très peu d’intérêt d’attendre la dernière minute et cela vous évitera pas mal de stress ainsi que des pénalités de retard.

Comment faire sa déclaration d’impôts ? Est-ce qu’on peut la faire seul ?

Valérie – Impôt MGVS : Rien n’oblige un particulier ou une entreprise à faire appel aux services d’un professionnel en fiscalité et il suffit de se munir d’un des logiciels approuvés par les administrations fiscales. Voici les exemples pour le Canada et pour le Québec, même s’il faut être vigilant quant aux mises à jour régulières car un logiciel approuvé en 2019 ne le sera peut-être pas en 2020.
En revanche, il ne faut pas sous-estimer la tranquillité d’esprit que peuvent apporter les services et les conseils d’un professionnel quant au traitement et à l’optimisation fiscale de votre déclaration et ce, pour un budget souvent raisonnable.

Comment faire sa déclaration d’impôts si on a quitté définitivement le Canada ?

Valérie – Impôt MGVS : Mis à part, peut-être, quelques enjeux liés à l’envoi postal obligatoire, la marche à suivre est identique à la procédure décrite à la question précédente. En revanche, il faut mentionner sur vos déclarations d’impôts que vous avez quitté définitivement le Canada ainsi que les informations afférentes qui en découlent.

Comment savoir si on est résident ou non résident pour la déclaration d’impôts ?

Valérie – Impôt MGVS : Nous entrons ici dans des considérations qui peuvent parfois amener à des situations complexes car nous devons évoquer les règles de la fiscalité internationale. Chaque pays édicte les règles qui déterminent ce qu’est un résident fiscal de son point de vue. À ce niveau, les règles que l’on retrouve le plus sont en lien avec la durée de séjour, les liens économiques et familiaux.

Au Canada, il convient de déterminer si vous possédez des “liens importants de résidence” en se basant notamment sur la localisation de votre domicile, de votre conjoint et des personnes à charge. Si par exemple vous habitez au Canada avec votre conjoint, vous pourriez être considéré comme résident fiscal canadien et devoir payer de l’impôt dès le jour de votre arrivée.

Cependant, dans certains cas les règles de deux pays peuvent se chevaucher et faire en sorte d’arriver à une situation où vous seriez doublement imposé, une fois au Canada et une autre dans votre pays d’origine. Mais pas de panique, la plupart du temps, des conventions fiscales internationales existent entre les pays pour éviter ce genre de situations injustes mais on ne va pas se mentir, leur lecture n’est pas des plus passionnantes.

Quoi qu’il en soit, pour ces questions liées à la détermination de vos liens de résidence, il est toujours préférable d’y apporter une attention particulière. Ce n’est jamais drôle quand son pays d’origine vient vous demander des comptes sur les dernières années passées à l’étranger.

Doit-on déclarer des revenus gagnés en France / Belgique sur la période concernée par la déclaration ?

Valérie – Impôt MGVS : La notion à retenir ici est celle de revenu mondial. En effet, les revenus perçus à l’étranger (et pas qu’en France ou en Belgique) doivent être déclarés lorsque vous êtes résident fiscal canadien. Cependant, les revenus d’origine étrangère (au Canada) seront souvent taxés à la source par le pays d’origine. Il convient dans ce cas de déclarer le montant d’imposition pour bénéficier d’un crédit d’impôts si une convention fiscale avec le pays d’origine existe (c’est le cas notamment de la France et de la Belgique).

Pour les nouveaux arrivants, il est également demandé de déclarer les revenus perçus avant d’avoir immigré au Canada. Ces sommes ne sont pas intégrées aux revenus mondiaux et ne sont pas imposables au Canada. Cependant, ils sont pris en compte pour le calcul de certains crédits d’impôts qui pourraient être revus à la baisse du fait des sommes perçues avant votre arrivée.

Peut-on avoir des réductions d’impôts si on a travaillé à domicile à cause de la covid-19 ?

Valérie – Impôt MGVS : Pour 2020, un nouveau processus simplifié de réclamation des frais de bureau à domicile pour les personnes travaillant de la maison a été mis en place. Les employés auront deux options, soit la méthode habituelle et détaillée, soit la méthode simplifiée permettant de déduire 2 $ par jour de travail à domicile jusqu’à un maximum de 400 $, sans avoir à obtenir le formulaire T2200 et TP 64.3 au Québec de leur employeur ni à compiler les reçus. Il faut pour cela avoir travaillé à domicile plus de 50 % du temps sur une période d’au moins 4 semaines consécutives en 2020. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter ce lien.

Est-ce que la déclaration est la même si on est travailleur autonome (freelance) ?

Valérie – Impôt MGVS : Lorsque vous êtes travailleur autonome, il convient dans un premier temps de déterminer votre revenu professionnel (ou revenu d’entreprise). Pour ce faire, il convient de calculer le revenu net de votre activité en déduisant vos charges d’exploitation de votre chiffre d’affaires. Ce revenu est ensuite déclaré à l’aide du formulaire T2125 et doit être inclus dans une déclaration de revenus au même titre qu’un particulier avec le même barème d’imposition.
Même si la déclaration finit sur le même formulaire qu’un particulier, l’ajout du T2125 fait en sorte que la déclaration ne puisse pas être considérée comme identique.

Quels documents doit-on avoir pour faire sa déclaration ? Y a-t-il des choses que l’on peut déduire de ses impôts ?

Valérie – Impôt MGVS :

Il vous faut notamment :

  • Les avis de cotisation du provincial et du fédéral de l’année antérieure (cela ne concerne pas les nouveaux arrivants mais cela vous concerne lors de votre 2e déclaration de revenus).
  • Les rapports d’impôts du provincial et du fédéral de l’année antérieure (cela ne concerne pas les nouveaux arrivants mais cela vous concerne lors de votre 2e déclaration de revenus).
  • Un spécimen de chèque pour recevoir les éventuels remboursements.
  • Le revenu d’emploi : le T4 (partout au Canada, y compris au Québec) et le relevé 1 (Québec seulement). Le T4 récapitule les sommes qui vous ont été versées et les taxes que vous avez payées à la source.
  • Si concerné, les revenus de placements : : T3, T5, T4A, T5008 ou État des gains / pertes, etc.
  • Si concerné, les bourses d’études : T4A.
  • Si concerné, la retraite publique : Sécurité vieillesse : T4A (OAS) ET RRQ : T4A (P).
  • Si concerné, assurance emploi (chômage) : Relevé T4E.
  • Si concerné, RQAP Régime Québécois d’Assurance Parentale : Relevé T4E.
  • Si concerné, CSST, SAAQ, aide sociale : Relevé 5 ou T5007.
  • Si concerné (travailleur autonome) : revenus et dépenses.
  • Si concerné, les dépenses d’emploi : TP-64.3+T2200 (seulement si vous avez des dépenses admissibles).
  • Si concerné, dépenses d’emploi (vous devez envoyer une liste de dépenses).
  • Si concerné, revenu locatif (revenus et dépenses).
  • Si concerné, T1135 si vous avez plus de 100 000 $ de biens à l’étranger (ce n’est pas obligatoire pour la première année au Canada).
  • Si concerné, arrivée ou départ durant l’année (préciser les revenus gagnés jusqu’à votre arrivée au Canada).
  • Si concerné, vente de résidence principale.

Déductions, si concerné :

  • REER : reçus officiels (1er mars à 31 décembre).
  • REER : reçus officiels (60 premiers jours de l’année).
  • Frais de scolarité : Relevé 8/T2202A.
  • Intérêts payés sur prêts étudiants : Relevé de la banque ou de la caisse.
  • Votre preuve de paiement de primes d’assurance santé (type Globe PVT) : pour un PVT de deux ans, vous pouvez déclarer le montant total de votre assurance la première année (et rien la suivante) ou déclarer la moitié sur chacune des deux déclarations de revenus.
  • Frais médicaux non remboursés par votre assurance.
  • Frais de déménagement (uniquement si vous vous êtes rapproché de 40 km ou plus de votre lieu de travail/étude).
  • Dernier talon de paie de l’année pour chaque emploi (si régime privé d’assurances).
  • Dons de charité et/ou contributions politiques.
  • Cotisations syndicales ou professionnelles (si autres que sur T4).
  • Acomptes provisionnels : documents officiels du gouvernement.
  • Crédit pour maintien à domicile (si vous avez 70 ans ou plus).
  • Crédit de solidarité : Relevé 31 (si locataire) ou numéro de matricule municipal (si propriétaire).
  • Frais de garde d’enfants :

– RL-24 : Non subventionnée ou commission scolaire.
– RL-30 Subventionnée
– Crédits de garde anticipés : Relevé 19.
– Prestation Universelle pour Garde d’Enfant (PUGE) : Feuillet RC62 (2016 et moins).
– Programmes d’activités physiques des enfants et activités artistiques.

Comment faire pour obtenir un T4 ? Et que faire quand une entreprise pour laquelle on a travaillé a fermé ?

Valérie – Impôt MGVS : Si votre entreprise a fermé et qu’il n’y a plus aucun moyen d’obtenir le T4, nous vous conseillons de contacter le gouvernement auprès de qui votre employeur a normalement dû produire le document. Cependant, si même le gouvernement n’a pas obtenu l’information, il conviendra de vous baser sur votre dernier bulletin de paie lors de la déclaration de vos revenus.

La Prestation Canadienne d’Urgence (PCU)

Qu’est-ce que la PCU et comment cela fonctionne ?

Alberto – Maplewood : La prestation canadienne d’urgence (PCU) a donné un répit à de nombreux travailleurs qui ont perdu leur emploi durant un moment très intense de la pandémie de Covid-19. Le confinement et la fermeture rapide des entreprises non essentielles a conduit plusieurs personnes à en bénéficier.

La PCU a été offerte aux personnes qui ont cessé de travailler pour des raisons liées à la Covid-19. Cependant, on n’y avait pas droit si l’on avait quitté son emploi volontairement. Elle a été versée sur un total de 7 différentes périodes de 4 semaines, entre le 14 mars et le 27 septembre 2020, à raison de 2 000 $ imposable par période de 4 semaines. Pour obtenir la PCU, vous ne pouviez pas gagner plus de 1 000 $ provenant de revenus de travail durant une période d’au moins 14 jours consécutifs pendant la période initiale de quatre semaines de votre demande ou 1 000 $ en tout pour chaque demande subséquente.

En cette fin d’année, il faut garder en tête que cette prestation est imposable et n’a pas fait l’objet de retenue d’impôt à la source. Cette méthode de versement est différente de celle qui s’applique à une paie en provenance d’un emploi, pour laquelle les impôts sont directement prélevés à la source en fonction du salaire. À la fin de l’année, on a souvent payé assez d’impôts, de sorte que l’on peut parfois recevoir un retour d’impôt – ce qui est souvent le cas si l’on a travaillé seulement une partie de l’année.

Quant à la PCU, le montant reçu ne tient pas compte de l’impôt – il faut donc anticiper un impôt à payer lors de la déclaration.

Dans quelle catégorie allons-nous devoir déclarer la PCU ?

Alberto – Maplewood : Puisque la PCU est imposable, vous recevrez un feuillet T4A de la part de l’Agence du Revenu du Canada (ARC) pour le montant que vous aurez reçu. La PCU est considérée comme une prestation imposable, au même titre que le chômage.

Quel pourcentage d’impôt sera à payer sur la PCU ?

Alberto – Maplewood : Selon le barème d’imposition fédéral, en 2020, le crédit de base est fixé à 13 229 $. Cela représente en quelque sorte une exemption annuelle, qui peut se comparer à la part dans le système fiscal français. Donc si vous ne bénéficiez pas d’autres crédits d’impôt et que votre revenu imposable annuel est plus élevé que 13 229 $, un impôt sera exigible.

Les versements équivalant à la PCU étaient de 2 000 $ par période de 4 semaines (soit 500 $ par semaine), étalés entre le 14 mars et le 27 septembre 2020. Ça signifie que si vous avez reçu 14 000 $ de prestations (c’est-à-dire que vous avez bénéficié de la PCU durant les 7 périodes consécutives d’admissibilité) ou encore, si vous avez reçu la prestation durant une certaine période et que vous avez eu une autre source de revenus durant le reste de l’année 2020, il est fort probable que vous vous retrouviez avec un montant d’impôt à payer. Il faut toutefois noter que l’impôt retenu à la source sur tout salaire gagné en 2020 est pris en compte dans le calcul de votre imposition globale pour l’année – et donc : si vous avez droit à un remboursement sur cette partie de vos revenus, ce trop payé servira à réduire la somme nette à payer causée par la PCU.

Le taux d’imposition à payer sur la PCU dépendra de la tranche d’imposition dans laquelle vos prestations se trouvent, et donc de vos autres revenus imposables 2020. Si tous les revenus annuels incluant la PCU sont inférieurs à 13 229 $, aucun impôt ne sera payable. Si par exemple, un salaire de 20 000 $ a été gagné en plus de la PCU, le taux combiné fédéral-provincial à payer sur la PCU sera alors d’environ 27 %, moins tout impôt perçu en trop à la source sur le salaire.

Pour avoir une idée du montant à mettre de côté, il est important de calculer votre revenu annuel, ce qui permet de connaître dans quelle tranche d’imposition les paiements de PCU se situeront.

Maplewood peut fournir une estimation calculée selon vos données personnelles, selon un tarif modique. Il faut entre autres tenir compte de tous les revenus reçus durant l’année tels que :

  • votre salaire ;
  • vos prestations imposables (PCU et assurance-emploi) ;
  • vos dividendes et vos revenus de placements ;
  • les retraits effectués dans votre REER.

Si au cours des années précédentes, votre situation fiscale vous permettait de recevoir un remboursement d’impôt à la suite de la production de vos déclarations de revenus, il est possible que ce ne soit pas le cas pour l’année 2020 en raison du montant de la PCU reçu.

Comment savoir, en cas de doute, si la PCU qu’on a touchée doit être remboursée ?

Alberto – Maplewood : Pour déterminer si la PCU doit être remboursée, il faut en premier lieu réviser les critères d’admissibilité à la PCU publiés sur le site web de l’Agence du revenu du Canada (ARC). Si vous avez changé de situation depuis votre première demande, et que vous avez fait une erreur, ou encore que vous avez reçu plusieurs paiements par erreur, mieux vaut entreprendre un processus de remboursement le plus tôt possible.

Quand et comment devons-nous rembourser le trop-perçu de la PCU ?

Alberto – Maplewood : Si vous remboursez la PCU, l’ARC n’émettra pas de T4A pour ce paiement. Pour éviter que le gouvernement ne produise des relevés de façon incorrecte, il est recommandé de rembourser la PCU reçue par erreur avant le 31 décembre 2020 afin de ne pas devoir payer de l’impôt sur les montants de PCU reçus en trop. Le processus officiel de remboursement est préciser sur ce lien.

Comment savoir si le remboursement de PCU qu’on a fait a bien été pris en compte ?

Alberto – Maplewood : Il sera important de vérifier le montant inscrit au feuillet T4A qui sera émis en début 2021 par l’ARC afin de confirmer que le remboursement effectué avant le 31 décembre 2020 a bien été pris en compte. Il est également possible de communiquer avec un agent de l’ARC par téléphone au besoin.

Quels sont les risques si on ne rembourse pas le trop-perçu ?

Alberto – Maplewood : Si le trop-perçu n’est pas remboursé avant le 31 décembre 2020, un feuillet T4A sera émis par l’ARC et vous devrez payer des impôts sur les montants reçus lorsque vous remplirez votre déclaration de revenus. Aussi, il faudra éventuellement procéder au remboursement du trop-percu, et des démarches de recouvrement pourraient être mise en œuvre par l’ARC.

L’assurance emploi a été temporairement remplacée par la PCU, modifiant le montant perçu à la baisse. Est ce qu’un rattrapage est prévu et que se passe-t-il au moment de l’impôt ?

Alberto – Maplewood : Concernant les gens qui avaient fait une demande d’assurance-emploi, trois scénarios peuvent s’appliquer quant aux prestations que vous pourriez recevoir :

  • Si vous êtes devenu admissible aux prestations régulières ou de maladie de l’assurance-emploi avant le 15 mars 2020, vous avez reçu les prestations de l’assurance-emploi. Il n’était alors pas possible de recevoir la PCU pour ces demandes.
  • Si vous êtes devenu admissible aux prestations régulières ou de maladie de l’assurance-emploi entre le 15 mars 2020 et la dernière période (fin) de la PCU, vous avez reçu la PCU. Vous ne pouviez alors pas choisir entre l’assurance-emploi et la PCU.
  • Les seules circonstances qui vous permettaient de choisir entre assurance-emploi et PCU, c’est si vous aviez fait une autre demande d’assurance-emploi au cours des 52 semaines précédentes et qu’il restait des prestations à recevoir. Si c’est votre cas, vous aviez 2 choix lors de l’existence de la PCU :

– Réactiver automatiquement votre demande existante selon le taux de prestation actuel ;
– Demander à Service Canada de mettre un terme à votre précédente demande et d’en créer une nouvelle pour la PCU, à condition que vous respectiez les critères d’admissibilité.
Vous ne pouviez pas recevoir des prestations d’assurance-emploi et la Prestation canadienne d’urgence en même temps.

Lors de la période des impôts, l’ARC vous fournira un relevé d’information fiscale T4A pour le montant que vous avez reçu dans le cadre des prestations liées à la COVID-19 qu’elle administre et Service Canada émettra le relevé T4E concernant les prestations d’assurance-emploi. Il est à noter que les prestations d’assurance-emploi normales font l’objet de retenues d’impôt à la source.

Présentation de Maplewood et d’Impôt MGVS

Il existe différents comptables canadiens aptes à faire cette démarche pour vous. Il est cependant important de choisir un comptable de confiance et qui connaît bien votre statut (pvtistes, jeune pro, résident permanent…). Vous pouvez vous tourner vers vos proches qui ont déjà fait appel à un comptable et qui en sont satisfaits et nous vous en indiquons deux avec qui nous avons déjà travaillé ces dernières années et pour lesquels nous avons eu de très bons retours.

Maplewood

Tarifs pour les visiteurs de pvtistes.net

  • Personne seule avec salaire ou études : 68 $CA + taxes
  • Personne seule avec arrivée au Canada ou départ du Canada en cours d’année fiscale : 80 $CA + taxes
  • Couple avec salaire ou études : 119 $CA + taxes pour le couple
  • Travailleur autonome (freelance) incluant état des revenus et dépenses : 119 $CA (taxes incluses)

Contact[email protected] (indiquez bien que vous venez de pvtistes.net pour bénéficier du tarif préférentiel).

Impôt MGVS

Suite à de très nombreuses demandes, l’équipe d’Impôt MGVS est temporairement dans l’impossibilité de prendre de nouveaux clients.

Tarifs

  • Déclaration individuelle : 80 $CA (tarif régulier, taxes incluses). Avec la réduction de 15 % via pvtistes.net = 68 $CA + taxes.
  • Déclaration individuelle avec arrivée au Canada ou départ du Canada en cours d’année fiscale : 95 $CA + taxes. Avec la réduction de 15 % via pvtistes.net = 80,75 $CA + taxes.
  • Déclaration individuelle avec arrivée au Canada ou départ du Canada en cours d’année fiscale avec une consultation téléphonique : 120 $CA + taxes. Avec la réduction de 15 % via pvtistes.net= 102 $CA + taxes.
  • Déclaration travailleur autonome : 140 $CA (tarif régulier, taxes incluses) + 15 % de réduction via pvtistes.net = 119 $CA au total

Contact[email protected] (indiquez bien que vous venez de pvtistes.net pour bénéficier de la réduction de 15 %). Et pour plus d’informations sur cette comptable : 15 % sur votre déclaration de revenus au Canada avec Impôt MGVS.

Suite à la COVID-19, la période de vérification s’effectue actuellement. Il se peut que les gouvernements vous demandent certains justificatifs pour contrôler certaines données. Impôt MGVS peut vous accompagner pendant ce processus et pratique un tarif à partir de 120 $ + taxes en fonction de l’ampleur de la vérification.

Date limite de la déclaration

Vous avez jusqu’au 30 avril de l’année suivante pour déclarer vos revenus canadiens de l’année précédente. Cependant, il est possible de faire votre déclaration d’une année passée suite à un séjour au Canada en 2019, 2018, 2017, 2016 ou avant. Aucune pénalité n’est alors applicable si vous avez droit à un remboursement d’impôt.

Évaluation de l'article

5/5 (12)

373 Commentaires

Rita
2 8
Bonjour! pour toutes les personnes cherchant des informations plus approfondies ou pour les futurs entrepreneurs qui souhaitent être en contact ave un bon cabinet comptable en fiscalité etc voici une adresse https://www.calculintegralcpa.ca 😃
larousse
3.1K 7.4K
Message de QuentinB42
Merci pour ta réponse.

Etant ma première déclaration de revenue, ces comptes sont-ils déjà créé automatiquement ? Si non, le seront-ils automatiquement ? Sous combien de temps ? Car je quitte le territoire dans 3 semaines et n'ai pas encore fait expédier les feuilles à l'ARC et RQ.
Rebonjour,

Il te faut les créer toi-même.

Mais puisque tu dis avoir fait ta déclaration par papier et non avec un logiciel, tu peux simplement ajouter une adresse de correspondance en France sur tes formulaires!
Quentin
1 3
Message de larousse
Bonjour,

Tu peux faire le changement dans ton MonDossier et idem pour Revenu Québec.
Merci pour ta réponse.

Etant ma première déclaration de revenue, ces comptes sont-ils déjà créé automatiquement ? Si non, le seront-ils automatiquement ? Sous combien de temps ? Car je quitte le territoire dans 3 semaines et n'ai pas encore fait expédier les feuilles à l'ARC et RQ.
larousse
3.1K 7.4K
Message de QuentinB42
Bonjour,
J'ai effectué ma première déclaration de revenue au Canada et ai imprimé les papiers mais ne les ai pas encore envoyés.
Je retourne malheureusement en France d'ici 1 mois et souhaite donc savoir comment faire pour informer les différents services de ce changement.
Faut-il juste que j'ajoute un courrier avec les déclarations contenant mon adresse en France ?
Merci par avance.
Bonjour,

Tu peux faire le changement dans ton MonDossier et idem pour Revenu Québec.
Quentin
1 3
Bonjour,
J'ai effectué ma première déclaration de revenue au Canada et ai imprimé les papiers mais ne les ai pas encore envoyés.
Je retourne malheureusement en France d'ici 1 mois et souhaite donc savoir comment faire pour informer les différents services de ce changement.
Faut-il juste que j'ajoute un courrier avec les déclarations contenant mon adresse en France ?
Merci par avance.
Victor
1 3
Bonjour,
Je viens de me rendre compte que je n’avais pas déclaré le montant de mon assurance santé (Globe PVT) pour ma déclaration 2019, ni celle de 2020, je n’ai pas encore réglé mes impôts, et je voulais savoir si c’était toujours possible de le déclaré.
Je vous remercie
Aziz
0 1
Bonjour
Je suis un marocain au Maroc un capable conducteur d'engins de chantier, en souhaitant une visa contrat de travail, merci de votre compréhension
[email protected]
larousse
3.1K 7.4K
Message de AlexA26
Bonjour, c'est peut être une question idiote mais je ne trouve pas de réponses. Nous habitons à Gatineau ( Quebec ) , et nous savons que durant notre PVT nous ne cotisons ni pour la retraite ni n'avons l'accès à la carte soleil. Hors sur nos fiches de paies nous sommes prélevés pour les deux retraite et système social.

Pouvons nous demander un remboursement sur nos impots ? Je ne comprends pas pourquoi nous devrions payer et chers en plus ces services dont nous ne pouvons pas avoir accès.
Bonjour,

Le statut de pvtiste est très flexible et facile d'obtention, mais il a pour inconvénient de ne pas offrir ces services, même si vous êtes prélevés. Votre statut de pvtistes ne vous exempte aucunement de ces prélèvements!

Il faut comprendre que ces prélèvement vont servir pour les services offerts à l'ensemble des Québécois.

Il n'y a donc aucun remboursement prévu de ces prélèvements. Cela dit, selon votre revenu annuel, vous pourriez avoir à certaines déductions fiscales mais il faut remplir une déclaration de revenus, avant le mois de mai pour l'année 2020.

Larousse
Alex
2 19
Bonjour, c'est peut être une question idiote mais je ne trouve pas de réponses. Nous habitons à Gatineau ( Quebec ) , et nous savons que durant notre PVT nous ne cotisons ni pour la retraite ni n'avons l'accès à la carte soleil. Hors sur nos fiches de paies nous sommes prélevés pour les deux retraite et système social.

Pouvons nous demander un remboursement sur nos impots ? Je ne comprends pas pourquoi nous devrions payer et chers en plus ces services dont nous ne pouvons pas avoir accès.

merci pour votre aide
MarieCecileA
1 4
..........

Articles recommandés