Les animaux du Mexique

Chapitre 5 : Les animaux dangereux au Mexique

Date de publication : 29-07-2022

Auteur

claire

Les animaux dangereux au Mexique

Vous avez dû vous en rendre compte en découvrant la liste des animaux présents au Mexique, beaucoup sont physiquement capables de blesser (parfois mortellement) un humain.

Il y a cependant un détail très important à garder en tête : la plupart de ces animaux sont timides et n’ont aucun intérêt à entrer en contact avec les humains. Ainsi, la plupart des animaux dangereux fuient à l’approche d’une personne et n’attaquent que s’ils sont surpris ou se sentent menacés. De plus, ils vivent dans des zones naturelles reculées et en restant dans les villes ou dans des lieux touristiques, il n’y a aucune chance que vous les croisiez. L’humain est beaucoup plus dangereux pour eux qu’ils ne le sont pour nous.

La règle d’or pour éviter les accidents est de ne pas les déranger et de ne pas chercher à les toucher (même s’ils paraissent endormis ou morts). Si vous faites une excursion en milieu naturel, il faut toujours être accompagné d’un guide local qui saura vous dicter le comportement à adopter pour garantir la sécurité de tous.

Voici cependant les animaux dangereux que vous pourriez être amenés à croiser :

Le serpent à sonnette : présent dans la zone désertique du nord du pays, il mesure environ 1,5 m de long et possède un venin très dangereux qui détruit les cellules sanguines. Cela entraîne une destruction des tissus, des hémorragies internes, des enflures, le tout accompagné de douleurs très fortes. Il faut garder la zone mordue au-dessous du cœur pour éviter la dispersion du venin vers cette partie du corps et consulter un médecin le plus vite possible. Sans traitement, le venin tue lentement la victime. Pas de panique, sur les milliers de personnes mordues chaque année, seule une dizaine en décède faute d’avoir reçu des soins adaptés.

serpent à sonnette animaux du mexique

Le serpent corail : reconnaissable à ses anneaux colorés rouges, noirs et jaunes présents sur tout son corps (certaines espèces ne comportent que deux voire une seule couleur mais c’est plus rare), ce serpent fait partie des plus venimeux au monde. Son venin mortel paralyse le système nerveux et nécessite l’administration rapide d’un antidote. C’est un animal nocturne qu’on trouve principalement dans le sud du Mexique.

serpent corail animaux du mexique

Le serpent marin : il vit uniquement dans les eaux du Pacifique. En raison de ses couleurs, jaune et noire, et de ses tâches blanches sur le ventre, on le confond parfois avec d’autres poissons inoffensifs (comme les anguilles). Son venin, considéré comme le plus dangereux du Mexique, paralyse les muscles et nécessite, là encore, une consultation dans les plus brefs délais. Les morsures sont cependant très rares.

Le bothrops, dit aussi terciopelo ou fer de lance centro-américain : grand (2 m pour les mâles), de couleur brune, on le reconnait à sa tête triangulaire pointue. Il vit dans les terres basses (pas en altitude) du sud-est du Mexique, dans les forêts tropicales. Dans une moindre mesure, il peut s’adapter et vivre dans les forêts sèches comme dans l’État de San Luis Potosi. C’est la principale cause de morsure dans le Yucatan car il vit près des habitations, où se trouvent ses proies favorites (les petits rongeurs). Son venin provoque des nécroses qui peuvent mener à l’amputation si aucun soin n’est prodigué.

bothrops animaux du mexique

Le crotale cascabelle : vivant dans les milieux tropicaux, il mesure environ 1,6 m de longueur et possède des écailles allant du brun au presque beige. Les toxines de son venin varient selon les sous-espèces mais selon les effets, elles peuvent être mortelles sans administration d’un antidote.

serpent crotale animaux du mexique

Le scorpion : la dangerosité des scorpions dépend de leur couleur (les plus clairs sont les plus venimeux), l’épaisseur de la queue et des pinces (plus venimeux quand elles sont longues et fines) et la zone géographique où il habite (plus dangereux dans les zones désertiques du nord). Les symptômes d’une piqûre sont la douleur, plus ou moins intense selon la quantité de venin, une rougeur au niveau de la zone et une augmentation de la transpiration. Dans les cas graves, des crampes et un engourdissement des muscles peuvent se produire. Les piqûres ont lieu principalement la nuit quand le scorpion est actif pour chercher sa nourriture. Dans tous les cas, il faut utiliser un anti-venin et consulter un personnel de santé. 300 000 personnes sont piquées chaque année au Mexique mais les décès sont faibles grâce à la mise en place d’un programme national pour sensibiliser la population et assurer l’approvisionnement d’antidotes même dans les zones reculées.

La veuve noire : cette petite araignée noire avec une tâche rouge sur l’abdomen est l’une des plus dangereuses du monde. Son venin est particulièrement puissant et provoque des douleurs intenses et la paralysie du système nerveux. Sa morsure est désormais rarement mortelle mais il faut être pris en charge rapidement pour recevoir un antidote et éviter que les symptômes s’aggravent. Elle est présente sur la majorité du territoire mais en particulier à Guadalajara et Aguascalientes.

araignée animaux du mexique

Le lézard : le lézard perlé et le monstre de Gila, présents dans les zones désertiques du nord du Mexique sont venimeux. Cependant, comme ils sont en voie de disparition, il est rare de les croiser. Les morsures recensées ont toutes eu lieu avec des individus gardés en captivité.

monstre gila animaux du mexique

Le moustique : le moustique en lui-même n’est pas dangereux mais il peut transmettre des maladies graves. Les mesures de protection basiques sont à appliquer surtout durant la saison estivale où ils sont particulièrement nombreux : appliquer du répulsif, se couvrir le corps, utiliser des moustiquaires…

Quelques attaques de crocodiles et de requins ont fait les grands titres au cours des dernières années, mais cela reste anecdotique.

Quelques règles générales à respecter :

  • En cas d’activité de plein air, toujours emporter une trousse de premiers secours avec notamment un extracteur de venin.
  • Respecter les lieux de baignade et de marche autorisés et prêtez attention aux panneaux d’indications.
  • Surveiller où l’on marche, s’assoit, et ce que l’on touche. Porter des vêtements couvrants (chaussures fermées, pantalons) en milieux sauvages, et des gants pour déplacer du bois, des pierres, etc.

En cas de morsure par un animal venimeux :

  • Rester calme et immobiliser la personne ou le membre touché pour éviter que le venin se répande plus rapidement.
  • Contacter une personne qualifiée ou se rendre dans un centre de santé en urgence.
  • Rassembler le plus d’informations possibles à communiquer au personnel de santé : âge et sexe de la personne, lieu géographique de la morsure, heure, type d’animal (taille et couleur). Si possible faire des photos, mais surtout ne pas essayer de le capturer.
  • Ne pas toucher la plaie, faire des incisions, mettre de la glace ni couper la circulation sanguine sous peine d’aggraver les effets du venin.
  • Éviter l’auto-médication et la consommation d’alcool et de nourriture à cause des potentiels effets indésirables avec le venin.
  • Boire de l’eau est recommandé pour maintenir la personne hydratée.
Chapitre 5 sur 8

Évaluation de l'article

5/5 (1)

Aucun commentaire

Il n'y a aucun commentaire pour le moment mais n'hésitez pas à ajouter le vôtre 🙂

Articles recommandés