Comprendre la culture et les mœurs coréennes

Article publié le 20-01-2018.

Un pays encore peu habitué aux étrangers

Vous entendrez parfois les Coréens être qualifiés de gens rudes et racistes envers les étrangers.

Il existe, il est vrai, une certaine discrimination envers les personnes de couleur en Corée du Sud car le pays n’a pour l’instant pas été beaucoup confronté aux étrangers. La Corée est ouverte depuis plus longtemps que le Japon, mais elle est très patriotique et n'est clairement pas une terre d'accueil sauf pour de la main-d'oeuvre peu coûteuse, asiatique essentiellement. Le pays a toujours eu une émigration très sélective et délicate.

Cependant, la Corée du Sud recrute depuis plusieurs années beaucoup de professeurs d’anglais provenant des États-Unis et du Canada, ce qui introduit peu à peu des étrangers dans les grandes villes, tout particulièrement à Séoul. Il est peu probable que vous soyez pris à partie violemment ou que l’on vous refuse l’accès à certains endroits, mais sachez que ça peut arriver.

Si vous n’êtes pas de type asiatique, attendez-vous à parfois être dévisagé dans les transports en commun ou dans la rue, notamment par les personnes âgées ou en banlieue : ce n’est pas forcément de la malveillance, c’est, la plupart du temps, de la simple curiosité.

Il ne faut toutefois pas croire que tout est rose. Il y a un problème en Corée à ce sujet et vous pourrez facilement trouver des articles pour vous informer, notamment dans Le point et dans Korea Times.

Ne vous focalisez pas non plus sur ce point et n’arrêtez pas votre aventure à cause de ça. Le risque que vous soyez un jour en situation délicate à cause de votre couleur de peau en Corée reste faible.

Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

En tant que futur pvtiste, vous voulez être certain de ne rien oublier pour que votre PVT se déroule en toute quiétude. Pour vous aider, voici notre sélection d'accessoires et de gadgets pour les pvtistes !

Articles recommandés

[Dossier]

Comment être figurant, modèle, acteur ou mannequin en Corée ?

[Interview]

Mélissa, un PVT à Séoul puis un emploi de Game Master à Busan

[Récit de voyageur]

Récit de PVTistes : travailler dans les effets spéciaux à Vancouver

[News]

PVT Canada 2019 : où en sommes-nous ? (quota, rondes d’invitations…)

Commentaires Facebook

Partagez cet article avec vos amis ou bien posez vos questions.

Commentaires

Partagez vos avis, vos interrogations ou vos remerciements.

Pas commode les Ajummas :(

{{likesData.comment_18902.likesCount}}
Julie
14.2K 4.8K

Merci Mylène pour ce dossier super intéressant 😉

{{likesData.comment_37168.likesCount}}

Merci!!
Très bel article, complet qui me conforte sur ce que je connais sur la Corée.
J’ai aimé la phrase : « Si vous avez quelque chose à rétorquer, faites le quand vous êtes ivres ». ^^
Si on n’aime pas l’ivresse, il sera difficile de partager ses idées en public.
En Corée, il veut parler en petit comité ou en privé j’imagine.

{{likesData.comment_53149.likesCount}}

Je vous remercie pour ce résumé clair et très instructifs.
Je souhaiterais en savoir plus afin d’approfondir mes connaissances sur ce pays dont je suis originaire. Comment puis-je faire et qui contacter ?
Je vous remercie infiniment.

{{likesData.comment_63343.likesCount}}

Pour l’histoire des tatouages on peut prendre en exemple une interview vidéo du chanteur coréen Jay Park, durant toute l’interview des pixels recouvrent son bras pour dissimuler ses nombreux tatouages

{{likesData.comment_70373.likesCount}}

Identifiez-vous pour répondre