Le tour du poteau (flag pole) au Canada

Date de publication : 02-07-2022

Auteur

Julie


Le tour du poteau, qu’est-ce que c’est ? C’est un procédé qui concerne les pvtistes/jeunes pro/autres immigrants temporaires arrivés au Canada avant leur demande de permis ou qui viennent d’obtenir un nouveau permis, qu’ils doivent valider en « arrivant » au Canada.

Si vous recevez une lettre d’introduction pour vous rendre au Canada alors que vous êtes déjà sur place, vous allez devoir quitter le Canada puis y re-rentrer. Pour cela, plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • Prendre un vol vers autre pays puis revenir au Canada par avion. À votre retour, vous « entrerez au Canada »
  • Quitter le Canada par la voie terrestre (pour quelques minutes, quelques heures, quelques jours ou quelques semaines).

Vous ne pouvez en effet pas procéder à cette validation à l’aéroport si vous ne descendez pas d’un avion en provenance d’un pays étranger.

Si vous quittez le Canada par voie terrestre pour quelques minutes, pour y revenir et valider votre permis, vous faites ce qu’on appelle un tour du poteau (flagpole en anglais).

Qui doit sortir du Canada pour valider son permis ? Qui n’a pas besoin de sortir ?

Dès que vous recevez une lettre d’introduction au points d’entrée pour un permis de travail temporaire ou un permis d’études, cela signifie que vous devez le faire valider en entrant au Canada.

Par exemple texte d’une lettre d’introduction pour un permis de travail débute de cette façon :

Votre demande pour travailler au Canada a été approuvée. Un permis de travail vous sera délivré à votre arrivée au Canada après que vos documents auront fait l’objet d’un contrôle par un agent de l’Agence des services frontaliers du Canada, sous réserve du respect des exigences de la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés et de son règlement d’application.

C’est notamment le cas des candidats aux permis EIC (PVT Canada,  Jeunes Pro, au Stage coop, Jeunes-Pro VIE) qui se trouvent au Canada au moment où ils obtiennent leur lettre de correspondance : en effet, qu’importe votre situation précédente au Canada (permis de travail, statut de touriste, permis d’études…), pour valider un permis EIC, vous devez obligatoirement quitter le Canada et y revenir. Vous pouvez le faire en faisant un tour du poteau. Les demandes de permis EIC sont TOUJOURS administrativement présentées à l’extérieur du Canada.

C’est aussi le cas des personnes qui arriveraient comme touriste et ne pourraient pas déposer une demande depuis le Canada. Pour savoir si vous pouvez déposer une demande de permis de travail depuis le Canada, consultez ces liens :

En bas de ces deux pages se trouvent des questionnaires. Si à la fin de ces questionnaires, il est indiqué que vous devez présenté une demande comme si vous étiez à l’extérieur du Canada, cela signifie que vous devrez faire un tour du poteau quand votre demande aura été approuvée.

En revanche, si vous avez obtenu une prolongation de séjour comme travailleur ou comme étudiant (parce que vous aviez le droit de présenter une demande à l’intérieur du Canada), dans ce cas, vous ne recevez normalement pas de lettre d’introduction et vous n’avez alors pas à sortir puis ré-entrer au Canada.

Enfin, certaines personnes ont la possibilité de faire des demandes de permis de travail directement à une frontière (ça N’EST PAS le cas des candidats au PVT, au JP, au Stage coop et au JP-VIE sous EIC). Dans ce cas, ces personnes peuvent aussi envisager de faire un tour du poteau et présenter leur demande de permis de travail en revenant au Canada (muni de tous les documents nécessaires).

Vous avez donc le choix entre des vacances à l’étranger et un tour du poteau (flagpole), c’est-à-dire que vous allez vous rendre aux États-Unis, par la route, pendant quelques minutes seulement, le temps de valider votre nouveau permis.

Les étapes d’un tour du poteau

Les candidats aux permis EIC (PVT, Stage coop et Jeunes Professionnels) doivent absolument avoir une assurance valide pour la période de leur séjour sous peine de se voir refuser l’entrée au Canada ou de voir la durée de leur permis de travail écourtée (sans possibilité de le prolonger par la suite).

Trouver un poste-frontière

Vous devez dans un premier temps déterminer à quel poste de frontière vous allez vous rendre. Vérifiez bien que ce poste a un bureau d’immigration canadien, sinon vous ne pourrez pas valider votre permis.

Faites également attention aux heures et aux jours pendant lesquels ces services d’immigration sont proposés. Certains bureaux sont ouverts 24 heures du 24, quand d’autres ne sont ouverts que de 8 h à minuit. De plus, en fonction des périodes, il arrive que les horaires d’ouverture des services d’immigration des postes frontières soient modifiées. Dans ce cas, il pourrait ne pas être possible de présenter une demande de permis pendant le week-end ou après 19 h, par exemple. Pour en savoir plus.

De manière générale, il est plutôt recommandé d’aller valider son permis de travail ou son permis d’études en semaine, aux heures normales de bureau. Pour les demandeurs de permis de travail, cela peut aussi permettre à l’agent des services frontaliers de contacter votre employeur s’il/elle a des questions vis-à-vis de l’offre d’emploi que vous présentez.

Pour les autres villes, n’hésitez pas à consulter notre forum (TorontoVancouver…).

Convaincre l’agent des douanes américaines

Tout d’abord, notez que vous n’avez pas besoin d’ESTA puisque vous ne souhaitez pas entrer aux États-Unis.

Une fois devant l’agent des douanes, vous devrez lui expliquer que vous voulez simplement faire demi-tour pour passer à l’immigration canadienne. Il se peut que le douanier n’apprécie pas beaucoup ce procédé mais ça ne pose généralement aucun problème, des centaines de personnes font des tours du poteau chaque année. Plusieurs pvtistes qui ont fait un tour du poteau en 2022 nous ont raconté leur expérience.

Vous devrez ensuite procéder aux différentes démarches habituelles lorsqu’on arrive aux États-Unis : photo, empreintes et diverses questions, puis vous obtiendrez un « refus d’entrée aux États-Unis ».

La prochaine fois que vous vous rendrez aux États-Unis, pour de vraies vacances cette fois, vous devrez remplir le document I-94W sur lequel il vous est demandé si l’entrée aux États-Unis vous a déjà été refusée. Vous pourrez répondre « non » car le tour du poteau n’est pas un refus au sens où les douanes américaines l’entendent.

Demi-tour vers la frontière canadienne

L’agent canadien va vous poser quelques questions et aborder avec vous le fait que votre statut actuelle arrive peut-être bientôt à expiration. Si vous avez obtenu un permis (PVT, JP, stage ou autre), il vous suffira de lui présenter votre lettre d’introduction ainsi que les différents documents indispensables tels que votre attestation de fonds, votre contrat d’assurance PVT/JP/Stage, votre passeport et votre billet d’avion retour (ou une somme plus élevée que celle exigée pour votre permis, sur votre compte en banque). Pour plus d’informations, consultez notre dossier Préparer son départ au Canada.

Si vous souhaitez entrer au Canada en tant que touriste, c’est tout à fait possible, vous pouvez y séjourner avec ce statut pendant 6 mois maximum, mais il est évident que votre passage à la douane peut être plus problématique. N’hésitez pas à prouver au douanier que vous avez suffisamment d’argent sur votre compte pour subvenir à vos besoins et à lui présenter votre projet de voyage au Canada afin qu’il ne vous soupçonne pas de vouloir travailler illégalement sur le territoire canadien.

Évaluation de l'article

5/5 (9)

449 Commentaires

Mathieu
10.4K 20.9K
Salut Seb,

C’est exactement la même chose, lorsque tu arriveras au Canada par la route, il faudra demander à l’agent douanier de te rediriger vers les services de l’immigration. Tu leur donneras ensuite ta lettre d’introduction du PVT et ils te remettront ton PVT
ps: n’oublie pas d’avoir la preuve de l’assurance, ils peuvent te la demander et il faut avoir un an de souscription sinon tu risques d’avoir des problèmes.
Séb
0 8
Bonjour à vous !

J’aurai aimé savoir si je pouvais aller voir des amis aux Etats-Unis (par exemple 2semaines) et ensuite aller directement au Canada (Vancouver) pour commencer mon PVT de 1an ?? La procédure, arrivée à l’aéroport du Canada, est la même que si j’arrivai de France ? Même ci j’arrive des US ? Merci pour votre réponse, et surtout un grand merci pour tous vos sujets !!!
Mathieu
10.4K 20.9K
Salut Patrice,

Aucun souci pour faire le tour du poteau via les États-Unis… en même temps, tu n’as pas vraiment le choix
Je t’invite à lire ma réponse à Seb qui se trouve juste en dessous de ton commentaire.
Patrice
8 20
Bonjour à toutes et à tous,

je trépigne d’impatience dans l’attente du retour du service visa & immigrations pour mon PVT2013, je parcours le forum pour savoir si je peux partir en « touriste » 3 mois avant le début officiel de mon PVT (dans l’hypothèse ou je l’obtiendrais) et j’aimerais savoir si je peux faire le tour du poteau via les états-unis ? plusieurs personnes parlent de risques mais ce n’est pas très clair, ma petite amie est canadienne et proche de la frontière US donc très facile à réaliser.

Merci d’avance pour votre aide.


Julie
5.1K 14K
Bien sûr, le tour du poteau est utile entre chaque changement de statut
Marion
0 5
Bonjour,

Je voulais savoir s’il est possible de faire le tour du poteau après un permis stage pour rentrer de nouveau avec un PVT ?
Merci d’avance pour votre aide

Marion
Julie
5.1K 14K
Merci pour le retour
Maxime
0 2
Moi je suis arrivé en touriste le 10 septembre, et j’ai réussi à obtenir 6 mois au Canada. Donc, c’est possible. Par contre, présentez un relevé de comptes affichant une forte somme d’argent. Et dites que vous voulez traverser tout le Canada.

Cdt.

PS: PVT 2013, seconde étape.
SolG
56 73
Comme l’ont indiqué les agents d’immigration lorsque je leur ai posé la question l’année dernière:

- « Does not authorize reentry » signifie qu’à chaque passage à la frontière, permis ou non, c’est l’agent qui valide votre passeport qui a les plein pouvoirs d’accepter ou non de vous faire entrer au Canada. Cela étant dit, lorsque le visa est valide, il est rare qu’un agent décide tout d’un coup d’aller à l’encontre de la décision du collègue ayant délivré le visa.
- Fouler le sol canadien étant un privilège gracieusement offert par le gouvernement canadien, et non un droit comme aiment à le répéter et marteler certains fonctionnaires zélés… chaque situation et décision dépend de l’agent d’immigration et de son interlocuteur. Le mieux étant de ne jamais mentir: cela ne ferait qu’empirer la situation en cas de découverte de la fraude.
Bref, dans mon cas: retour de voyage de noces et visa étudiant expiré, j’explique à l’agent d’immigration que je suis mariée à un québécois, que j’aimerais vivre avec lui en attendant ma RP (exit les préjugés sur l’éventuel comportement anti-immigration des agents). Le coeur battant et la trouille de me faire renvoyer en France par un avion de nuit, j’attend la décision et ô joie: fiche visiteur de 6 mois, mise à jour de mon dossier d’immigration pour ce qui est de l’état matrimonial et quelques conseils à la clef pour réussir les démarches de RP.

Jouez franchise!



Julie
5.1K 14K
Moi c’est passé en 2009 mais les choses peuvent en effet avoir changé et ce qu’il faut surtout bien comprendre, c’est que l’agent d’immigration est le seul à prendre la décision ! L’un peut vous délivrer un permis touristique de 6 mois alors que son collègue ne vous permettrait de rester que pendant 3 mois :$

Articles recommandés