22Le travail intérim ou ponctuel en Nouvelle Zélande : Pamela (2024)

L’avantage de faire un PVT dans un pays comme la Nouvelle-Zélande est qu’il est plutôt simple et surtout commun de changer de travail assez souvent. Non seulement cet aspect de la culture vous permet d’alterner voyage et travail, mais c’est aussi l’occasion de tester plein de nouveaux métiers. Et s’il est difficile pour vous de vous projeter dans le même petit boulot pendant un ou deux mois, une solution pourrait être de varier les plaisirs en travaillant en intérim !

Fraîchement arrivée à Queenstown, j’ai directement cherché un petit travail pour compléter mon occupation principale. Comme partout en Nouvelle-Zélande, les groupes Facebook locaux sont de véritables mines d’or pour trouver des missions ponctuelles (par exemple Queenstown jobs, Motueka jobs, Hawke’s Bay jobs). En parcourant les différentes offres, je suis tombée sur de nombreuses opportunités. En parallèle, j’ai aussi décidé de m’inscrire dans une agence de recrutement qui m’a, de nombreuses fois, proposé des shifts par-ci et par-là.

L’avantage de ces petits boulots est la liberté qui les accompagne. Qu’il s’agisse des missions trouvées via l’annonce d’un particulier, d’une petite entreprise ou de l’offre de l’agence intérim, vous cherchez et répondez quand cela vous convient et vous êtes aussi libre de dire non à certaines missions.

Voici donc un petit aperçu du genre de missions que vous pourriez faire en travaillant en intérim ou en répondant simplement à des petites annonces sur des groupes Facebook.

Recharger des bracelets à une course hippique (Cromwell Horse Race) et à un festival (Bay Dreams)

Première expérience simplement trouvée sur Facebook, mon compagnon et moi-même avons d’abord eu l’occasion de travailler à une course hippique. La mission était plutôt simple puisqu’il s’agissait simplement de recharger les bracelets de paiement des personnes qui y assistaient.

Ensuite, 1 mois plus tard, la société nous a recontactés pour nous proposer de travailler à un petit festival à Queenstown. Une fois sur place, nous étions en fait les seuls avec “de l’expérience” (oui, une après-midi de travail par le passé est considérée comme de l’expérience). Les superviseurs ont donc décidé de nous mettre dans le coin VIP, juste en face de la scène. C’était plutôt sympa !

Faire du recyclage à un festival (Rhythm & Alps)

Beaucoup de personnes profitent de leur année de PVT pour participer à plusieurs festivals, petits ou grands, en Nouvelle-Zélande. Parmi ceux-ci, Rhythm & Alps est l’un des festivals les plus prisés. Nous en parlerons donc intégralement à la page suivante de ce dossier.

Servir dans un foodtruck à un marché de Noël (Ayrburn)

Quand on m’a proposé de travailler à un marché de Noël, je n’ai pas pu m’empêcher de dire “oui” ! Malheureusement, la magie de Noël s’était envolée et je me suis retrouvée à un événement un peu riche, pas très chaleureux et qui ne me rappelait pas du tout Noël (pas de crêpes, ni de tartiflette, ni de vin chaud).

Malgré cela, le travail en lui-même était plutôt facile. Il s’agissait simplement de distribuer des sandwichs commandés par les clients. Petit bonus, il n’y avait, en fait, qu’une seule sorte de sandwich donc je ne pouvais même pas me tromper.

Nettoyer des airbnb

Comme vous le savez sûrement, Queenstown est une ville touristique assez populaire. La période de Noël est donc particulièrement prisée des touristes néo-zélandais ou internationaux. Dès lors, de nombreux gérants de airbnb sont à la recherche de petits coups de main pour les aider à gérer les rotations dans leurs hébergements. Un petit message Facebook plus tard, nous voici intégrés à une petite équipe de soutien pour la période des fêtes de fin d’année.

En réalité, comme souvent en Nouvelle-Zélande, le travail était à nouveau très chill. Mon compagnon et moi avions reçu à l’avance la liste de nos hébergements avec une vidéo de présentation, les codes, et là où trouver les différents produits de nettoyage. Nous travaillions à deux, à notre rythme et envoyions simplement nos heures à la gérante avec quelques photos en fin de journée. Comme le contact est très bien passé et qu’elle était satisfaite de notre travail, nous avons eu l’occasion de travailler pour elle à plusieurs reprises les mois qui ont suivi.

Missions multiples à des mariages (The Winehouse)

Un mariage, deux mariages, trois mariages… Ce qui a commencé par un petit travail d’un dimanche a fini par devenir l’une de nos plus importantes activités secondaires.

Bien que notre principale mission consistait à servir les zakouskis et le champagne pendant la cérémonie, puis servir le vin pendant le repas, nous avons eu l’opportunité d’en faire (et d’en apprendre) beaucoup plus dans l’organisation d’une journée de mariage. Entre l’installation des tables, la décoration, la mise en place des jeux de jardins ou des chaises de cérémonie, il y a de quoi varier ! Nous avons même eu l’occasion de monter une tour de verres de champagne et aussi d’être en charge de la musique lors de la cérémonie (entrée des demoiselles d’honneur, des mariés, signature de l’acte de mariage, etc.). Vaut mieux ne pas se se tromper !

Travailler à des mariages, c’est aussi en apprendre un peu plus sur la logistique derrière l’organisation d’un tel événement. Ça vous permet aussi d’en apprendre plus sur la culture kiwi. Autre avantage ? Vous avez souvent droit aux restes du mariage. Pas très glamour, mais je vous assure, les repas sont incroyables.

Vider la scène d’un concert (Simple Minds et autres)

Don’t you… forget about me!

Commencer un shift derrière la scène d’un groupe connu internationalement (en tout cas, au moins de la génération de nos parents) ne faisait absolument pas partie de mes plans lorsque j’ai commencé le travail en intérim. Et pourtant, me voilà à écouter Simple Minds chauffer la foule en attendant de pouvoir commencer à travailler.

Le travail ? Vider complètement la scène. Enlever les instruments, coffrer les baffles, enlever les spots lumineux. Si vous pensiez que cela était simple et rapide, vous vous trompez. Il nous a fallu plus de 5 heures et peut-être une centaine de personnes pour tout faire !

Démonter la scène d’un concert (Simple Minds et autres)

Le lendemain, nous revoilà sur les lieux du concert pour une autre mission avec d’autres employeurs. Comme bien souvent en intérim, nous n’avions aucune idée du travail que nous allions faire, même si nous avions travaillé là la veille !

Une fois l’équipe trouvée, nous nous rendons compte que nous sommes là pour démonter la scène. Pendant 10 heures, nous avons donc assisté les monteurs et échafaudeurs pro dans leurs tâches : enlever le toit et les bâches servant de mur (sous un vent digne de Wellington), démonter les escaliers, rassembler et empiler les différentes pièces de l’échafaudage.

Et bien que ce travail ne fut pas facile, il était en fait très enrichissant car j’ai pu en apprendre plus sur un métier que je ne connaissais absolument pas. Le patron était aussi d’une générosité incroyable et nous a apporté du bon café et des pizzas pour les pauses !

Préparer des boîtes repas à un événement international (Interhash 2024)

Travailler en intérim, c’est l’occasion de participer aux événements les plus insolites. Parmi ceux-ci, nous avons eu l’opportunité de travailler à la convention internationale de Interhash, un événement se produisant tous les 2 ans rassemblant des “coureurs” non compétitifs autour de leur amour pour les bars. Vous n’en avez jamais entendu parler ? Moi non plus… Et je n’ai d’ailleurs pas tout de suite compris le concept.

Le job était, encore une fois, plutôt simple puisqu’il s’agissait simplement de préparer des petites boîtes repas en tout genre pour les 2 000 participants.


Chapitre précédent Chapitre suivant
Pamela

Voyageuse belge depuis 2012, j'ai vécu aux USA et aux Bahamas avant de m'envoler vers la Nouvelle-Zélande où je vis depuis 2019. Je partage avec vous mes meilleurs tips NZ grâce à pvtistes.net et vous accompagne dans votre préparation au départ, avant de moi-même prendre à nouveau mon envol...

Belgian traveler since 2012. I have lived in the USA and the Bahamas and I have now been living in New Zealand since 2019. I share my best NZ tips with you and I help you prepare for your big adventure. I will soon be going on to my next one myself...

Ajouter à mes favoris
5
2 avis

Connectez-vous pour pouvoir voter.

(7) Commentaires

Oury I |

Bonjour Pamela.
Je suis en République de Guinée et j’aimerais tenter un Pvt pour la nouvelle zelande. Est ce possible ?

Pamela I |

Salut,

Malheureusement, le PVT Nouvelle-Zélande n’est pas disponible pour les citoyens de République de Guinée. Tu peux retrouver les visas disponibles sur le site de l’immigration.

Belle journée,

Pamela

Wandja7 I |

Suis en République démocratique du Congo comment je peux faire pour travailler comme pvt en Australie

Enola I |

Bonjour,

Malheureusement, l’Australie n’a pas d’accord avec le Congo pour le PVT. Mais tu peux regarder du côté des autres types de visas possibles https://pvtistes.net/dossiers/visas-tourisme-etudes-travailler-en-australie/

Giuseppe I |

Bonjour, il y aurait-il une ville la plus optimal pour trouver du travaille comme Perth en Australie, dans le secteur des fermes ( picking, packing, etc..).

Pamela I |

Salut Giuseppe,
Tu peux trouver ces types de jobs un peu partout en Nouvelle-Zélande. Les régions de Tauranga, Hawke’s Bay, et Nelson sont des régions plutôt abondantes (parmi tant d’autres).

Belle journée 🙂

Mahamadou I |

bonjour je souhaite m’installer en nouvelle Zélande