On a testé le bénévolat au Churchill Northern Studies Centre

Date de publication : 03-04-2015

Auteur

Flo

Churchill, c’est une ville de moins de 800 habitants qui se trouve au nord du Manitoba, au bord de la Baie de Hudson. En été, elle est connue pour les bélugas qui se rassemblent dans l’estuaire de la rivière Churchill (près de 4 000, rien que ça !). Un peu avant l’hiver, ce sont plus de 900 ours polaires qui sont concentrés dans cette zone en attendant la formation de la banquise.

Vous rêvez d’y aller, pour voir les bélugas, les ours, ou encore les aurores boréales, mais le transport est cher et le coût du logement y est rédhibitoire ? La meilleure solution est donc de faire du bénévolat au Churchill Northern Studies Centre (CNSC).

A 23 km de la ville, le Churchill Northern Studies Centre est un centre d’études scientifiques qui accueillent des chercheurs et des étudiants du monde entier, des participants à des stages éducatifs, les salariés qui gèrent le site et bien sûr quelques bénévoles, qui sont indispensables au bon fonctionnement du centre.

Le dôme, pour observer les aurores boréales bien au chaud

Être bénévole au CNSC

Avant de vous dire, “Super ! Je vais être bénévole et étudier les ours polaires, les bélugas, l’archéologie et l’évolution du climat !”, lisez le reste de la brochure. Le travail principal du bénévole, c’est l’intendance : faire la vaisselle, nettoyer la cafétéria, ranger la boutique souvenirs, etc.

Être bénévole, c’est 6 heures de travail par jour, 6 jours par semaine. Parfois, il s’agit aussi d’aider dans la boutique ou de conduire des gens à l’aéroport, mais j’ai probablement lavé plus de vaisselle en un mois que pendant les dix dernières années.

De là à dire qu’on passe sa vie à la cuisine... loin de là ! J’ai passé un mois au CNSC et je n’ai aucun regret.

Les avantages

A part le transport jusqu’à Churchill (380 $CA aller-retour en train), vous aurez très peu de dépenses. Vous êtes nourri, logé et blanchi. Le CNSC s’arrange également pour que vous puissiez participer à certaines activités saisonnières (l’été, un tour de zodiak pour voir les bélugas ; en automne, une sortie en Tundra Buggy pour observer les ours ; en hiver, une sortie en traîneau à chiens) et vous offre en prime un hoodie.

Pour les exigences alimentaires (végétariens ou autre), pas de problème, des plats spéciaux sont préparés.

Vivre au centre, c’est l’occasion de rencontrer des personnes du monde entier (Pays-Bas, US, Australie, Népal, Japon, Norvège, Iran…), de parler à des chercheurs, voire de les accompagner sur le terrain pendant les temps libres. Pendant les stages éducatifs (”learning vacations”), vous êtes invité à assister aux diverses conférences qui sont proposées.

L’emploi du temps des bénévoles laisse aussi la possibilité de faire du tourisme, j'en parle plus en détail dans un précédent article (Un été à Churchill).

Sur le terrain, filant un coup de main aux chercheurs

Les inconvénients

A moins d’avoir un permis de port d’arme du Canada, il n’est pas question de sortir seul, quelle que soit la saison, à cause des ours polaires. Alors attention à la cabin fever (claustrophobie) ! Pour éviter de tourner en rond, parlez avec les scientifiques et avec la coordinatrice, pour trouver des sorties auxquelles vous pouvez participer.

Pour les personnes introverties, sachez qu’il y a moyen de s’isoler parfois pour être seul, mais mieux vaut éviter la saison des ours qui est la période la plus chargée.

A quelle période y aller ?

Tout dépend de ce que vous cherchez.

En été, même si ce n’est pas garanti, vous avez de bonnes chances de voir un ours et en plus, vous pouvez voir les bélugas, la végétation... Les chercheurs sont également plus nombreux et il est plus facile d’aller en ville. J’y suis allée en été et c’est vraiment la période que je recommande. En août, vous verrez moins de moustiques, mais aussi moins d'oiseaux qu'en juin.

S’il n’y a que les ours polaires qui vous intéressent, alors mieux vaut vous y prendre à l’avance car les places sont prises plus de six mois à l’avance pour le bénévolat.

La période des aurores boréales (autour de février) conviendra parfaitement à ceux qui aiment le calme et aux amoureux du grands froid. Les ours sont absents et c’est le bon moment pour faire de la motoneige, du traîneau à chiens…

Plus près qu'il n'y paraît : observation de mon premier ours à Churchill

Quelles conditions faut-il remplir ?

Il faut :

  • Se débrouiller en anglais. Le Canada a beau être bilingue, à Churchill et au CNSC, l’anglais reste la langue principale.
  • Pouvoir rester 3 semaines minimum (durée maximum de 6 semaines).
  • Prendre en charge le coût du transport jusqu’à Churchill (pour l’aller-retour depuis Winnipeg, 380 $CA en train et 1 200 $CA en avion).
  • Avoir 19 ans minimum.
  • Payer 25 $CA pour devenir membre du CNSC.

Vous n’avez pas besoin de qualifications particulières. Peu importe que vous ayez un doctorat en écologie subarctique ou que vous n’ayez pas le Bac. Par contre, si la science et la nature vous intéressent, cela rendra votre vie au centre encore plus captivante.

Comment devenir bénévole ?

1. Bien lire les conditions et les FAQ du CNSC.

2. Envoyer à la coordinatrice des bénévoles : un CV, une lettre de motivation, les coordonnées de 3 personnes référentes (qui pourront répondre à un questionnaire en anglais). Il faut également préciser la période à laquelle vous êtes disponible, signaler que vous vous êtes renseigné sur les coûts de transport jusqu’à Churchill et indiquer par quel biais vous avez entendu parler de cette opportunité.

3. La coordinatrice vous contactera pour arranger un entretien téléphonique ou par skype. Entretien assez court qui reprend les documents donnés au futur bénévole pour voir si vous avez bien compris à quoi vous vous engagez.

4. La coordinatrice envoie le questionnaire à vos personnes référentes.

5. Et si tout va bien, vous recevrez un e-mail… “Pack your long underwear, Churchill beckons” (mettez vos sous-vêtements chauds dans la valise, Churchill vous appelle).

Comment se passe la vie au CNSC ?

Voici un exemple d’emploi du temps :

6 h 30 : préparation et nettoyage de plats.

7 h 15 : on prend le petit déjeuner avec tout le monde.

7 h 40 - 9 h 30 : nettoyage après le petit-déjeuner.

10 h - 11 h 30 : sortie sur le terrain avec des scientifiques.

12 h : déjeuner au centre.

13 h 30 - 16 h 30 : “housekeeping” variable. Ca peut être : aider à la boutique de souvenirs s’il y a un nouvel arrivage ou nettoyer les espaces hors cuisine.

16 h 45 : une demi-heure dans la salle de gym. Il faut bien dépenser son énergie d’une manière ou d’une autre quand on est souvent enfermé a l'intérieur (risque de tomber sur un ours, sinon).

17 h 30 : dîner avec tout le monde.

18 h 15 : un petit moment tranquille à la bibliothèque du centre pour écrire cet article ou surfer sur internet.

21 h - soirée autour d’un feu de camp et si on a de la chance, une magnifique aurore boréale.

Vue sur la toundra (et parfois les ours) depuis ma chambre

A vous de jouer ! Vous pouvez visiter le centre dès maintenant en cliquant ici et lire le blog des archéologues venus à Churchill l'été dernier.

N’hésitez pas à me poser des questions sur Churchill et le Manitoba en commentaire de cet article, ou à visiter mon blog (en anglais) ExploringTheVerse.com pour en lire davantage sur mes aventures au Canada et ailleurs.

14 Commentaires

Valentin
0 1
Bonjour à tous !

Je suis à la recherche d'une expérience en bénévolat pour le mois de janvier au Canada et centre correspond exactement à ce que je recherche. Ma plus grande préoccupation est: à quel point fait-il froid là bas en janvier ? Quel équipement recommandez vous pour pouvoir profiter pleinement de cet endroit ? Et est-ce que ce n'est pas trop "mort" et sans activité au mois de janvier ?

Merci beaucoup pour votre aide !!
Valentin
Charlotte
15 20
Hello !
Je suis actuellement au CNSC en tant que bénévole, en direct de la bibliothèque
Je recommande fortement cette expérience . Un ENORME merci pour l'article, c'est grâce à vous que je suis ici
emma
0 1
Bonjour,

Et merci beaucoup pour ton super article !
J'ai postulé il y a une semaine, et n'ai toujours pas de news...
En combien de temps t'avaient-ils répondu ?

Merci à toi,
Amélie
0 8
Bonjour,
ce serait un rêve!
Juste une petite question: comment as tu fait pour te rendre de Churchill au centre? ils disent sur le site qu'il faudra louer une voiture ou faire du covoiturage avec des membres du centre? comment faire pour les contacter?
Merci à toi pour ton partage d'expérience!
sosolabricot
9 16
Merci beaucoup pour cet article. Je ne me souviens plus comment je suis tombée dessus, mais il m'a permis de devenir bénévole au CNSC et de vivre une incroyable expérience cet été ! Et merci également pour tes conseils
sosolabricot
9 16
" Pack your long underwear!! Churchill beckons!!! "
Done ! Merci pour cet article qui m'a donné envie, et tes conseils !
Flo
447 902
Message de Alex2012
Super article merci beaucoup!! Vraiment très très envie d'y aller! Je ne sais pas encore quand y aller mais je garde ça dans un coin de ma tête ^^ Je pense que je ferais le mois d'aout comme toi peut-être pour 2016 ou 2017.
Je ne peux que t'encourager! N'hésites pas, au moment venu, à poser des questions si tu en as.
Alexia
2 6
Super article merci beaucoup!! Vraiment très très envie d'y aller! Je ne sais pas encore quand y aller mais je garde ça dans un coin de ma tête ^^ Je pense que je ferais le mois d'aout comme toi peut-être pour 2016 ou 2017.
Flo
447 902
Message de maumaud67
Salut Flo!
J'ai encore une petite question: les 3 personnes référentes qui vont devoir répondre à un questionnaire ça peut être n'importe qui (par ex: amis, famille...), ou il faut que ce soit un employeur? Ou encore autre chose? Parce que des employeurs qui parlent anglais, je pense que je n'en ai pas eu beaucoup...
Ce n'est pas préciser, donc oui ça peut être des gens de ta famille (qui comprennent l'anglais). Ils appellent ça les "character reference". Si tu peux varier les types de références c'est peut-être mieux (un employeur ou collègue?). Ils n'ont pas besoin de parler très bien anglais. La coordinatrice des bénévoles envoie un questionnaire court par email avec des questions assez basiques.

Perso, j'avais mis l'adresse d'une collègue et quand elle a reçu le questionnaire, j'ai traduit les questions et ses réponses.

Tu veux y aller quand par curiosité?
maumaud67
2 5
Message de petit_rhino
Je t'invite à lire cet article pour le besoin de permis de travail ou pas (https://pvtistes.net/canada/wwoofing-au-canada-besoin-dun-permis-de-travail/). C'est plutôt sur le travail agricole, mais ça peut donner une idée. Vu que le CNSC est un organisme à but non lucratif, j'ai tendance à dire qu'il n'y a pas besoin de permis de travail. Perso, j'étais en visa tourisme, je n'ai pas dit que j'allais faire du bénévolat à la douane.

Pour la saison des ours, la sélection se fait maximum en janvier pour octobre-novembre. Les autres saisons sont moins prisés. Pour août, j'ai eu la réponse finale mi-avril en ayant envoyé ma demande mi-mars, donc tu peux avoir une réponse tôt. Eux aussi aiment pouvoir s'organiser à l'avance!

C'est super que tu sois intéressée. N'hésite pas si tu as d'autres questions.

Salut Flo!
J'ai encore une petite question: les 3 personnes référentes qui vont devoir répondre à un questionnaire ça peut être n'importe qui (par ex: amis, famille...), ou il faut que ce soit un employeur? Ou encore autre chose? Parce que des employeurs qui parlent anglais, je pense que je n'en ai pas eu beaucoup...

Articles recommandés