Anticiper sa demande de 2e ou de 3e Visa Vacances-Travail pour l’Australie

Date de publication : 01-05-2020

Auteur

Julie

Vous êtes nombreux à partir en Visa Vacances-Travail (Working Holiday Visa) en Australie et à tout faire pour y rester une deuxième année, voire, depuis 2019, une 3e année ! En effet, le Programme Vacances-Travail  en Australie est le seul auquel vous pouvez participer deux ou trois fois (sous conditions), dans la foulée ou à plusieurs années d’intervalle.

Parmi vous, beaucoup prévoient de ne passer qu’une seule année en Australie et ne prennent donc pas certaines précautions qui pourraient pourtant leur être utiles, quelques mois ou années plus tard.

Vous ne prévoyez pas de demander un 2e Visa Vacances-Travail. Et si vous changiez d’avis ?

  • Et si vous rencontriez un·e Australien·ne (ou un·e pvtiste qui vient à peine de commencer son PVT) avec qui vous rêveriez de passer une année supplémentaire ?
  • Et si finalement, vous trouviez un boulot sympa ou simplement, si vous vous sentiez particulièrement bien dans un endroit, au point de ne pas vouloir le quitter ?
  • Et si, 3 ans après être rentré en France ou en Belgique, l’appel de l’Australie devenait plus fort que le reste ?
  • Toutes ces situations peuvent arriver, il est donc important de vous laisser le choix en ayant sous la main tous les outils dont vous aurez besoin pour rester.

Comment bénéficier d’un 2e Visa Vacances-Travail pour l’Australie ?

La condition imposée par le gouvernement australien, en plus d’avoir toujours l’âge requis au moment du dépôt de votre demande de visa (30 ans pour les Belges et 35 ans pour les Français et les Canadiens), est d’avoir travaillé, pendant son 1er Visa Vacances-Travail (et non plus tôt ou plus tard, en tant que touriste), pendant au moins 88 jours dans des régions et dans des domaines spécifiques.

Comment bénéficier d’un 3e Visa Vacances-Travail pour l’Australie ?

Les conditions sont les mêmes, sauf que vous devez travailler pendant 179 jours* dans des domaines et des régions spécifiques pendant votre 2e Visa Vacances-Travail (pas pendant le premier !) et ce, à partir de juillet 2019 seulement. Si vous avez fait 179 jours de travail spécifique pendant votre 2e Visa Vacances-Travail mais avant juillet 2019, vous n’êtes pas éligible au 3e Visa Vacances-Travail.

* L’Australie indique que ces 179 jours doivent avoir été effectués pendant votre 2e Visa Vacances-Travail ET/OU pendant le Bridging Visa dont vous avez peut-être bénéficié entre votre visa #1 et votre visa #2 : si vous avez, depuis l’Australie, demandé votre deuxième Visa Vacances-Travail très peu de temps avant l’expiration de votre premier Visa Vacances-Travail, vous avez bénéficié automatiquement d’un « Bridging Visa » dès l’expiration de votre premier visa et ce, jusqu’à la délivrance de votre 2e visa. grâce à ce Bridging Visa, vous avez eu le droit de rester en Australie et d’y travailler en toute légalité. Autrement dit : le travail effectué pendant cette période d’entre deux, est bien comptabilisé pour le troisième Visa Vacances-Travail.

Les régions et les domaines spécifiques

Nous avons consacré un article entier à ce sujet : PVT en Australie : les emplois et les régions éligibles (« specified work »). On entend souvent parler des 88 jours ou des 179 jours de « farm work » mais certains autres domaines que les boulots en ferme vous permettent d’être éligible, renseignez-vous bien !

Et pour en savoir plus sur la cueillette de fruits et légumes en Australie (et autres farm work), nous vous invitons à consulter notre dossier Le fruit picking en Australie.

Cela ne concerne que les emplois rémunérés ?

Pour être éligible au 2e ou au 3e Working Holiday Visa, vous devez avoir été rémunéré pendant les 88 ou les 179 jours de travail requis. Depuis le 1er septembre 2015, le volontariat (WWOOFing, HelpX, Workaway) et le bénévolat ne sont en effet plus pris en compte.

EXCEPTION
Fin 2019, l’Australie a subi des incendies ravageurs. À cette occasion, à partir du 17 février 2020, le travail non rémunéré mais contribuant à la reconstruction des zones sinistrées peut être comptabilisé dans les 88 ou 179 jours de travail requis. En savoir plus.

Comment calcule-t-on les 88 ou les 179 jours ?

Pour en savoir plus sur ce calcul d’heures, obtenir des exemples précis et savoir ce qu’il convient de faire en cas d’arrêt du travail suite à un accident de travail, consultez notre Tutoriel consacré au 2e et au 3e Visa Vacances-Travail en Australie.

Quand faut-il faire sa demande de 2e ou de 3e Visa Vacances-Travail ?

Vous devez faire votre demande de visa avant d’avoir atteint vos 31 ans ou vos 36 ans (selon votre nationalité) et avant la fin de validité de votre 1er ou 2e Visa Vacances-Travail si vous souhaitez enchaîner les deux visas. Si au moment où vous faites votre demande de 2e Working Holiday Visa, votre premier Working Holiday Visa arrive bientôt à expiration, ce n’est pas grave, vous aurez le droit de rester en Australie et d’y travailler le temps que votre demande de visa soit étudiée et ceci grâce au « Bridging Visa » (en savoir plus). Ce visa vous permet d’attendre une réponse à votre demande de visa sans que vous soyez forcé de quitter le pays.

Où doit-on faire cette demande de nouveau visa ?

Vous devez faire votre demande de visa :

  • En dehors de l’Australie si vous avez quitté l’Australie à la fin de votre 1er ou 2e visa (il y a 4 ans, par exemple) ou si vous étiez en dehors de l’Australie quand votre 1er ou 2e visa a expiré (vacances en Asie, par exemple). Dans ce cas, vous devez impérativement attendre d’obtenir votre 2e ou 3e Visa Vacances-Travail pour vous rendre en Australie et ainsi, valider votre visa.
  • Depuis l’Australie, si vous souhaitez enchaîner les deux visas. Dans ce cas, vous n’avez pas à sortir du pays pour y revenir et valider votre visa, celui-ci est automatiquement validé et sa date d’expiration est la suivante : date d’entrée en Australie en 1er ou 2nd Visa Vacances-Travail + 24 mois.

Quelles preuves des 88 jours de travail peuvent être demandées ?

C’est pour ce point qu’il est le plus important d’anticiper votre (potentielle) future envie de rester en Australie ou d’y revenir avec un 2e ou un 3e Visa Vacances-Travail. Il est fréquent de voir, sur notre forum de discussions, des pvtistes n’ayant gardé aucune trace de leurs emplois australiens car ils étaient persuadés de ne pas participer de nouveau au PVT Australie.

Même si vous ne prévoyez pas de rester en Australie après votre premier Visa Vacances-Travail ou d’y revenir dans quelques années, nous vous conseillons de conserver un maximum de preuves, au cas où ! Pour en savoir plus, consultez le chapitre dédié aux preuves d’emploi de notre tutoriel consacré au 2e et 3e Visa Vacances-Travail pour l’Australie

En résumé, vos projets peuvent changer assez rapidement, laissez-vous l’opportunité d’avoir le choix de faire un second séjour en Australie en prenant quelques précautions assez peu contraignantes : récupérez le plus de preuves, prenez-les en photo, envoyez-les vous par e-mail avec un objet d’e-mail clair et précis (pour pouvoir les retrouver même dans plusieurs années) et/ou mettez-les sur votre Cloud ou un compte Dropbox, par exemple.

Pour en savoir plus sur les documents demandés, les délais de traitement, les examens médicaux requis, etc., consultez notre Tutoriel consacré à la demande de 2e ou 3e Visa Vacances-Travail.

Évaluation de l'article

5/5 (3)

19 Commentaires

Laura
78 203

Merci pour les infos! Toujours utile au cas ou!!

Articles recommandés