PVT en Corée du Sud : Séoul VS Busan

Chapitre 3 : Le marché du travail

Date de publication : 27-02-2018

Auteur

Morgane

Le marché du travail

Séoul

Centre ville Seoul - Coree du Sud

À Séoul, le marché du travail est vaste et rempli de nombreuses possibilités dans de multiples domaines. Beaucoup d’entreprises internationales y ont leur siège, ce qui en fait la destination numéro un des expatriés en Corée. Même en dernier recours, vous n’aurez aucun mal à trouver un job de serveur dans l’un des nombreux restaurants internationaux, notamment dans le quartier multiculturel d’Itaewon. Le revers de la médaille, c’est bien sûr la concurrence avec les autres étrangers. Mais à Séoul, quand on veut vraiment travailler, on trouve toujours quelque chose !
Retrouvez plein d’astuces et de conseils dans notre dossier sur le travail en Corée.

Busan

Centre ville Busan - Coree du Sud

Bien que Busan soit une grande ville et que les possibilités de travail soient donc nombreuses, c’est beaucoup moins évident pour les étrangers (mis à part pour les professeurs d’anglais natifs, très recherchés dans tout le pays), pour la simple et bonne raison que les entreprises et commerces internationaux sont beaucoup moins nombreux qu’à Séoul. Il y a également moins de besoins au niveau de la communauté étrangère (il n’existe d’ailleurs pas de communauté française), bien que certains quartiers internationaux comme Gwangalli ou Haeundae offrent quelques opportunités dans les bars et restaurants. Pour travailler à Busan, l’idéal serait donc de déjà maîtriser le coréen (mais n’oubliez pas l’accent busanais qui pourrait vous donner quelques sueurs au début !). Des opportunités existent malgré tout pour les anglophones, mais les places sont rares, même si la concurrence est moins étouffante que dans la capitale.

Néanmoins, l’essor du tourisme favorise l’ouverture de nouvelles auberges de jeunesse qui sont sans cesse à la recherche de staff dans le cadre de programmes de Work Exchange. On en parle plus en détails au chapitre 5 de notre dossier sur le bénévolat en Corée.

Il n’existe pas autant de sites d’offres d’emploi (à part pour les professeurs d’anglais), il va donc falloir privilégier la recherche sur place à votre arrivée. Vous pouvez tout de même un jeter un œil sur le site Korea Bridge.

Chapitre 3 sur 9

1 Commentaire

Jaroule
9 10
Update pour Busan
Metro/Bus : 1300 won depuis avril 2017

Articles recommandés