Les animaux de Nouvelle-Zélande : kiwis, moutons, mais pas seulement !

Chapitre 8 : Votre prochain ennemi en Nouvelle-Zélande : la sandfly

Date de publication : 08-04-2020

Auteur

Marie

Votre prochain ennemi en Nouvelle-Zélande : la sandfly

Chaque pays a ses petites bêtes que nous détestons tous. Bien sûr, les moustiques sont présents partout dans le monde, mais l’animal qui vous insupportera le plus en Nouvelle-Zélande est nettement plus petit et démangeant : la sandfly.

Présentes en masse dans le Northland et sur la West Coast (Île du Sud), mais aussi à proximité de nombreux cours d’eau et de plages de la Nouvelle-Zélande, les sandflies sont de toutes petites mouches très lentes, mais nombreuses et qui n’hésitent pas à venir vous piquer partout où elles le peuvent.

Comme pour les moustiques, seules les femelles piquent pour trouver le sang nécessaire pour pondre leurs œufs. Elles sont particulièrement actives en journée, avec des pics d’activité le matin et le soir. Mais à l’inverse des moustiques, celles-ci ne vous injectent pas une sorte d’anesthésiant pour vous piquer en toute tranquillité (on ne sent généralement pas lorsqu’un moustique décide de goûter à notre sang).

En plus de sentir directement la piqûre d’une sandfly, cette douleur peut être ressentie pendant plusieurs semaines, provoquant d’importantes démangeaisons. Les sandflies ne transmettent généralement pas de maladie, mais leurs piqûres sont particulièrement déplaisantes (et nombreuses).

Comment les éviter ? Comment s’en protéger ?

Elles sont très lentes, vous n’aurez donc aucun mal à tuer les sandflies qui vous tournent autour. Cependant, leur nombre important ne vous permettra pas d’éviter d’être attaqué.

Rester en mouvement est la meilleure façon d’éviter les sandflies. Évitez de vous arrêter près des cours d’eau, et lorsque cela n’est pas possible, essayez d’avoir des manches longues qui vous protègeront des piqûres.

Il existe également de nombreux répulsifs spécial sandfly, que vous pouvez appliquer en spray, voire en crème. Il existe également des répulsifs à bille (un peu comme les déo billes) pour pouvoir appliquer le produit sur toutes les parties découvertes de votre corps. Il existe des produits biologiques ou non, à peu près aussi efficaces.

Chapitre 8 sur 8

Évaluation de l'article

5/5 (2)

12 Commentaires

Viviane
0 4
Chouette dossier !! Mais quel dommage cette confusion entre pingouins et manchots !!! Les pingouins sont en Bretagne, les manchots au pôle sud !
Marie
9.9K 32.9K
Salut Viviane et merci pour ton commentaire. En effet, une énorme erreur désormais corrigée. Le pire, c’est qu’en faisant le guide des pvtistes en Nouvelle-Zélande, on a bien mis Manchots, mais j’ai zappé de venir le corriger à la source. Merci !
Viviane
0 4
Ahah c’est normal, avec l’anglais difficile de ne pas confondre ! ?
Gaby
15 43
Je me demandais quelle bête il valait mieux ne pas croiser la nuit dans son bivouac en NZ, réponse: Aucunes! Mis à part le possum peut être, selon certains un peu trop bruyant! 🙂
Aurélien
27 47
excellent dossier! Merci!!
Cedric
2.8K 3.3K
Je le découvre juste: génial !
Magali
29 127
Dossier intéressant… Moi qui ai la phobie des reptiles, savoir qu’il n’y en a pas en Nouvelle-Zélande, ça développe l’envie d’y tenter un PVT… Merci pour toutes ces informations…
Julie
4.9K 13.8K
Ouais c’est un argument de choc 🙂
Marie
9.9K 32.9K
Je suis d’accord : être certaine que tu ne tomberas par exemple jamais sur un serpent en randonnée, bah je trouvais ça hyper rassurant.
Marinella
31 51
Wha super dossier, merci ! Plus j’en apprends sur la Nouvelle-Zélande, plus je me dis qu’un an c’est vraiment trop court !
Annaïk
1.9K 3.7K
Les oiseaux sont vraiment la particularité de la Nouvelle-Zélande je trouve, c’est une des premières choses que l’on remarque en arrivant car on n’est pas habitué à leurs jolis chants. Merci pour ce dossier Marie!
Mathieu
10.4K 20.9K
Encore un super dossier Marie ! La faune en Nouvelle-Zélande est riche 🙂

Articles recommandés