On a testé pour vous les Rocheuses canadiennes

Chapitre 2 : Accessibilité et sécurité

Date de publication : 10-07-2019

Auteur

Annelise

Accessibilité et sécurité

Comme on l’a vu dans le chapitre précédent, les parcs des Rocheuses canadiennes sont accessibles avec tous types de véhicules. Les routes principales sont larges, bien aménagées et très bien entretenues. Vous trouverez régulièrement des stations essence ou, dans le cas contraire, des panneaux vous indiqueront de faire le plein à tel endroit, car il n’y a pas de station disponible sur une longue portion de route.
Si vous redoutez la conduite en montagne, rassurez-vous, les routes des Rocheuses ne vous rendront pas sujet au vertige, il est très rare de voir le vide à côté de la chaussée !
En revanche, en hiver, il faut être préparé à conduire sur des routes parfois enneigées ou verglacées, dans des conditions difficiles. Vous pouvez vérifier l’état des routes avant votre trajet sur le site de l’Alberta et celui de la Colombie-Britannique.

Avant votre séjour, prenez le temps de vérifier sur le site des Parcs Canada les éventuelles fermetures de routes ou de chemins de randonnées. Si les fermetures sont plus fréquentes en hiver, il arrive également qu’il y en ait l’été, à cause de travaux, chutes d’arbres, chutes de pierres ou migration d’animaux, entre autres.

Un des potentiels dangers du parc est lié aux animaux sauvages. Non pas pour le risque d’attaque (même s’il faut faire attention, notamment aux femelles avec leurs petits), mais plutôt parce qu’ils traversent la route sans vraiment regarder des deux côtés avant ! Il n’est pas rare de voir une biche bondir devant les voitures ou un ours avancer nonchalamment au milieu d’une voie rapide. Pour éviter les accidents, respectez bien les limites de vitesse et soyez attentifs, particulièrement lors du lever et du coucher du soleil.

Concernant les animaux, le gouvernement canadien a publié des consignes claires, à respecter absolument, tant pour votre sécurité que pour celles de la faune ! Soyez respectueux et ne prenez pas de risques inutiles :

  • Renseignez-vous sur les animaux sauvages qui vivent dans le parc que vous allez visiter
  • Nourrir les animaux sauvages n’est jamais permis
  • Tenez votre chien en laisse
  • Gardez votre emplacement de camping propre
  • Partez en randonnée entre le petit-déjeuner et le souper – restez en groupe et gardez les enfants près de vous
  • Arrêtez-vous seulement s’il est sécuritaire de le faire
  • Restez à une distance sécuritaire des animaux sauvages
  • Soyez vigilant et attentif à votre environnement
  • Emportez un spray anti-ours et sachez comment l’utiliser
  • Ne sortez pas des sentiers désignés et respectez toute la signalisation

Enfin, faites attention aux tiques lors de vos randonnées, notamment sur des chemins avec des hautes herbes. Ces satanés bestioles sont présentes d’avril à novembre, dans toutes les Rocheuses canadiennes. Pour éviter les morsures, suivez les consignes du gouvernement canadien.

Chapitre 2 sur 4

Évaluation de l'article

5/5 (3)

2 Commentaires

Coraline
3 6

Bonjour!
Pour l’été 2019, Calgary a mis en place un service de navette Calgary- Canmore/Banff, pour 20$ aller retour, les week-ends, avec la compagnie « On It », très pratique quand on a pas de voiture sur place!
Egalement, pour la randonnée à SUlphur Mountain, il y a une navette gratuite, du centre de Banff au lieu de départ de la randonnée, très souvent, et très pratique quand on a pas de voiture ou que le parking là haut est plein! Cette randonnée est aussi très bien pour quelqu’un qui randonne seul car elle est très fréquentée (en été), donc peu de problèmes de rencontrer des animaux sauvages!

Annelise
453 993

Hello Coraline,

Super, un grand merci pour ce complément d’infos ! 🙂

Articles recommandés