Travailler au Chili en PVT

Chapitre 4 : Postuler à un emploi au Chili : CV, lettre de motivation et entretien

Date de publication : 04-06-2019

Auteur

Floriane

Postuler à un emploi au Chili : CV, lettre de motivation et entretien

Une fois sur place, plusieurs façons de trouver du travail s’offrent à vous : répondre à une offre d’emploi, faire du porte à porte et faire du réseautage !

Vous pourrez trouver des offres d’emploi sur les sites Internet suivants, ce sont les plus utilisés au Chili : Laborum, Trabajando, Computabrajo, Chile Trabajos, Yapo (seulement accessible depuis le Chili) ou encore dans les journaux locaux. Pensez également à regarder du côté de LinkedIn à la fois pour trouver des offres d’emplois, mais aussi pour approcher de potentiels employeurs.
Le porte-à-porte peut porter ses fruits : il est important de montrer aux potentiels employeurs que vous êtes sérieux et motivé. Le fait de se déplacer pour déposer son CV en main propre peut suggérer cela. D’ailleurs, n’hésitez pas à vous promener régulièrement dans les mêmes lieux pour vérifier s’il n’y a pas d’écriteau « buscando (camerero/camarera, cocinero/cocinera, secretaria…) » sur la devanture de l’entreprise.
Enfin, le réseautage est le moyen le plus courant au Chili pour trouver du travail. Si cela ne paraît pas évident au premier abord, il n’est pas si difficile de se créer un petit réseau à votre arrivée : inscrivez-vous sur des groupes Facebook (PVTistes / Français au Chili, Backpackeuses en Amérique Latine, Les français au Chili…) pour rencontrer du monde et, au détour d’une conversation, vous pourrez faire part de votre recherche d’emploi, sans pour autant insister lourdement vis à vis de votre interlocuteur.

Le CV

Le CV chilien, comme le CV français d’ailleurs, doit se composer de plusieurs parties distinctes :

En-tête :

  • Prénom + Nom (en gras)
  • Éventuellement, titre du poste visé
  • Informations personnelles, les « datos personales » : adresse « dirección », téléphone « teléfono » (n’oubliez pas l’indicateur +33 si vous avez un numéro français, +56 si c’est un numéro chilien), e-mail. Vous pouvez également préciser ici votre date de naissance et votre numéro RUT.
    À noter : la photo n’est pas obligatoire !
  • Résumé (« resumen ») ou Profil (« perfil ») : à mi-chemin entre le résumé du CV et la lettre de motivation, ce petit paragraphe permet de synthétiser votre expérience professionnelle, votre parcours académique, vos capacités et aptitudes professionnelles et personnelles, tout en soulignant vos intérêts.

Expérience professionnelle (« antecedentes laborales » ou « experiencia profesional » ou encore « experiencia laboral ») : pour chaque emploi (commencer par le dernier emploi occupé), préciser les dates de début et de fin de contrat (mois + année), le nom de l’entreprise (en majuscules) puis le poste occupé (« cargo ») ; ensuite, développer la mission en détaillant les tâches effectuées.

Formation (« Formación Académica » ou « Antecedentes académicos ») : de manière chronologique (le dernier diplôme obtenu doit apparaître en premier), citer tous les diplômes obtenus sous le format mois + année / titre exact du diplôme / établissement / lieu (ville + pays).
À noter : Si vous avez suivi des cours supplémentaires ou des spécialisations en plus de votre diplôme, vous pouvez ajouter une catégorie « cursos y especializaciones » à la suite de la partie formation.

Autres / Divers (« Otros datos ») :

  • Langues (« idiomas ») : préciser la ou les langue(s) parlée(s) en décrivant le niveau que vous possédez (avancé « avanzado », bon « alto », intermédiaire « intermedio », débutant « novato », langue maternelle « lengua materna », etc.). Si vous avez passé un examen de langue type TOEFL, pensez à indiquer le score obtenu.
  • Informatique (« informática ») : indiquer vos capacités en informatique (bureautique, web, réseaux sociaux…)
  • Compétences personnelles (« habilidades personales ») : mettez en avant vos compétences pour le poste recherché (capacité à travailler en équipe, en autonomie, motivation, sérieux, etc.)
  • Centres d’intérêt (« otros datos de interés ») : vous pouvez ajouter ici tout ce qui vous semble important dans votre parcours (séjours humanitaires, PVT, investissement dans une association…) ou le fait de posséder le permis par exemple.

N’hésitez pas à moderniser un peu votre CV en jouant sur les présentations : cadres colorés, nombre d’étoiles pour définir vos niveaux en langues ou en informatique, etc. Avec cet impact visuel, pensez également à gagner de la place : essayez de ne pas dépasser deux pages de CV.

La lettre de motivation (« carta de presentación »)

Contrairement à la France, elle n’est pas obligatoire, mais reste cependant fortement conseillée. Vous pouvez choisir de la faire sur le modèle classique ou alors d’insérer quelques lignes pour vous présenter directement sur votre CV, comme on vient de le voir précédemment ; dans ce cas, cette présentation doit se trouver sous vos informations personnelles/photo, dans la catégorie Résumé ou Profil.
Si vous choisissez la forme classique, pensez à bien développer votre intérêt pour le poste proposé, vos compétences et vos différentes expériences, sans pour autant reprendre ligne par ligne votre CV. Vous devez pouvoir mettre en avant les qualités que vous pouvez mettre à disposition de l’entreprise.

À noter, quelques formules typiques :

  • Salut initial : Estimada/o Señor(a). Ne pas utiliser Querido/a (connotation sentimentale). Ne pas hésiter à utiliser le titre de la personne : Dr. (Docteur), Pr. (Professeur), Ing. (Ingénieur), Lic. (Licenciado = Titulaire d’une licence)…
  • Une “petición de entrevista” (demande d’entretien) avec le meilleur moyen d’être contacté (e-mail, téléphone, etc.).
  • Formules de politesse : Sin otro particular y a la espera de una respuesta favorable, saludos a usted, atentamente. / A la espera de sus novedades, lo/la saludo atentamente. Cordialmente.

L’entretien d’embauche (« entrevista de trabajo »)

Dans le cas d’un emploi qualifié ou sur du long terme, préparez vous à des processus de recrutement assez longs ! Il n’est pas rare de devoir passer 3 ou 4 entretiens avant d’avoir une réponse : entretien collectif, tests psychologiques, entretien téléphonique pour tester votre anglais, entretien avec le/la DRH, avec le/la directeur/trice…
Mais en ce qui concerne les « petits boulots », la démarche sera beaucoup plus simple ! Une seule “entrevista de trabajo” devrait suffire. Il convient d’arriver à l’heure à l’entretien et avec une tenue appropriée en fonction du poste convoité : porter un costume-cravate ou un tailleur sera adapté à un entretien pour un poste à responsabilité dans une grande entreprise alors qu’une tenue du genre pantalon noir et chemise blanche le sera pour un poste de serveur ou de serveuse. Même si les Chiliens paraissent plus décontractés, l’entretien reste un exercice formel : même si la personne en face de vous vous tutoie, continuez à utiliser “usted”.

Un entretien peut durer entre 15 minutes et 1 h 30 et s’axer autour de questions types, comme en France :

¿Por qué se postula para ese puesto? / Pourquoi postulez-vous pour ce poste ?
¿Qué tipo de experiencia anterior tiene? / Quelle expérience avez-vous ?
¿Cuáles son sus objetivos profesionales a futuro? / Quels sont vos objectifs professionnels pour l’avenir ?
¿Cuáles son sus ventajas para el puesto? / Quels sont vos atouts pour ce poste ?
¿Cómo se llevaba con sus compañeros de trabajo? / Comment vous entendez-vous avec vos collègues de travail ?
¿Por qué debemos contratarlo a usted y no a otro postulante? / Pourquoi devrions-nous vous choisir plus qu’un autre ?
¿Cuánto espera ganar en este puesto? / Combien espérez-vous gagner pour ce poste ?
¿Está dispuesto a trabajar en cualquier horario y cualquier día de la semana? / Êtes-vous prêt à travailler à n’importe quelle heure et n’importe quel jour de la semaine ?
Si tuviera que mencionar tres virtudes y tres defectos que tiene, ¿cuales serían? / Si vous deviez choisir trois qualités et trois défauts que vous avez, quels seraient-ils ?
Si tuviera que definirse en tres palabras, ¿cuáles elegiría? / Si vous deviez vous définir en trois mots, que choisiriez-vous ?

Il risque également de vous interroger à propos du Chili : pourquoi être venu, est-ce que le pays vous plaît, etc. L’idéal est de se montrer curieux et d’éviter de comparer le pays à la France ou de le critiquer, même si le recruteur ne se gêne pas pour le faire. Il est préférable de préparer quelques réponses, surtout si vous êtes moyennement à l’aise en espagnol. Si vous n’avez pas de réponse rapidement, n’hésitez pas à les relancer par e-mail ou même par téléphone (les Chiliens ne seraient pas très friands des e-mails !). Sachez qu’on ne vous dira jamais “non” lors d’un entretien, et vous pourrez en sortir très content alors que vous n’avez pas plu au recruteur.

Chapitre 4 sur 10

Évaluation de l'article

5/5 (1)

3 Commentaires

Guylhène
0 1

Bonjour,

Je sais que ce n’est pas possible dans la situation actuelle, mais dans l’avenir j’aimerais travailler à Santiago avec mon visa PVT. Pour les personnes qui l’ont déjà fait, pouvez vous me raconter votre expérience, quels sont les secteurs qui recrutent? Je vous remercie.

Anonyme
0 0

c’est pas possible de ddemander la résidence permanente juste apres le PVT parce qu’il faut avoir cotisé 12 mois. Du coup c’est une prórroga de residencia temporaria qu’il faut demander et a l’echánce de celle ci alors il est possible de demander la résidence définitive (qui prend 1 a 2 ans a obtenir…)

Miliame
0 1

Je veux partir à l’étranger à chili mais je sais pas comment ace que il y un quelqu’un qui peut m’aider

Articles recommandés