La cuisine chilienne

Chapitre 2 : Les incontournables de la cuisine chilienne

Date de publication : 06-09-2018

Auteur

robin

Les incontournables de la cuisine chilienne

El completo

L’incontournable du Chili, une adaptation du « perrito caliente » ! Il s’agit d’un hot-dog basique accompagné d’avocat écrasé, de quartiers de tomates et bien souvent de mayonnaise (mais il y a toujours la possibilité de choisir du ketchup ou de la moutarde). Simple mais très efficace !
Variante : l’italiano, avec du chou. Ce nom vient du fait que les couleurs des aliments rappellent celles du drapeau italien : vert pour l’avocat, blanc pour le chou et rouge pour la tomate.
Autres variantes : le choripleto (avec du chorizo), le papapleto (avec des pommes de terre !), le quesopleto (au fromage), le huevopleto (avec un oeuf).

El pebre et la ensalade chilena

Petit accompagnement qui se retrouve sur toutes les tables, cette sauce est préparée à base d’oignons finement ciselés, de tomates en dés, de coriandre fraîche, d’ail, d’aji (piment local), d’huile d’olives, de jus de citron, de sel et de poivre.
Le tout peut être mixé mais tel quel, c’est bien meilleur !
La ensalade chilena est composée de tomates et d’oignons, elle accompagne régulièrement les plats et ressemble assez au fameux pebre.

Las sopaipillas

Ces petits beignets de courge frits sont régulièrement mangés accompagnés de pebre lors de la once (expliquée plus bas) ou à tout moment de la journée. Vous pouvez en trouver très souvent sur des stands ambulants dans toutes les grandes villes. Mais vous pouvez tout aussi bien les faire vous-même, c’est très simple : il suffit de faire cuire la courge pendant quelques minutes dans l’eau bouillante, en faire une sorte de purée que l’on va ensuite mélanger avec de la farine et du beurre. Après avoir fait de petites galettes plates, on les plonge dans l’huile bouillante jusqu’à ce qu’elles remontent à la surface.

El ceviche

Ce plat de poisson cru mariné au citron vert, à la coriandre et aux oignons rouges est un des mets les plus fameux du Chili. Vous le trouverez la plupart du temps au saumon mais aussi au thon ou au colin. C’est l’un des plats les plus répandus et il n’a rien à envier à son concurrent péruvien qui lui est fait à base de leche de tigre, un mélange à base de lait de coco et citron.
A manger de préférence le midi, quand le poisson est bien frais !

Las empanadas

Un autre incontournable de l’Amérique du Sud ! Chausson généralement farci au pino (mélange de viande hachée, d’oignons, d’oeufs durs, d’olives et parfois de raisins secs). Frits ou al horno (au four : préférez cette version si vous souhaitez une empanada plus légère), vous pouvez aussi en trouver avec d’autres viandes, au fromage, aux mariscos (fruits de mers), au saumon et en version sucrée.
Pour les Français ayant le mal du pays, allez voir du côté du « Bistrot de Montpellier » à Valparaiso, vous tomberez sur des déclinaisons au bœuf bourguignon ou à la blanquette.

El pastel de choclo

Un inconditionnel du Chili ! Ce plat typique est composé de pino et bien souvent accompagné d’oeufs durs, d’olives et de morceaux de poulets, voire de raisins secs, le tout recouvert d’une purée de maïs. Celle-ci est généralement sucrée et mélangée à du basilic. Le tout est servi dans des petits bols en terre cuite et recouvert de sucre puis mis au four pour être gratiné ! Un régal !
Variante : le pastel de papa dont le principe est le même, mais avec une purée de pommes de terre. Il ressemble à notre hachis parmentier.

La cazuela de pollo (ou vacuno)

Autre plat typique, ce bouillon à base de poulet (s’il est fait avec du boeuf, c’est un vacuno) est accompagné de pommes de terre, de courges, de maïs et de poivrons. Le tout est saupoudré de coriandre fraîchement moulue.

Une dernière institution : tomar la once

Ce goûter ou collation du soir (généralement entre 17 h et 21 h) est composé de petits gâteaux, de pâtisseries (le plus souvent avec du manjar) ou de sandwiches (jambon, fromage), de guacamole, de pebre, de sopaipillas et se déguste accompagné d’une tasse de thé ou de café.

Chapitre 2 sur 9

5 Commentaires

Aurelie
3 3

Miaaam… Ça me donne envie d’y retourner. J’ajouterais juste quelques incontournables: dans les poissons, le « caldillo de congrio », soupe de congre sur laquelle Pablo Neruda a écrit une ode, et dans les boissons, la borgoña, mélange de vin rouge et de fraises, venant d’une tradition campagnarde pour ne pas perdre le vin qui s’acidifiait, et le cleri, mélange de vin blanc et de jus de chirimoya 😋😋😋

tryptyk
14 42

Super dossier ! Bravo. J’en salive !

robin
0 6
Simiane
0 2

sublime! est ce difficile de trouver un travail en cuisine?

robin
0 6

Tout dépend où et quand tu recherches mais globalement il y a pas mal d’annonces en restauration.
Par contre, je ne peux pas te renseigner sur les salaires proposés.

Articles recommandés