Faire ses courses en Corée du Sud (nourriture, vêtements, produits du quotidien)

Date de publication : 28-06-2022

Auteur

Enola

Lorsqu’on part vivre dans un autre pays pendant une longue période, on est amené à avoir une vie quotidienne classique, ce qui inclut les courses !

Les villes de Corée du Sud regorgent de magasins, marchés et centres commerciaux, qui vendent de tout. Suivez-nous pour un tour d’horizon des habitudes de shopping en Corée du Sud.

Faire ses courses alimentaires

En Corée du Sud, il est plus courant de manger à l’extérieur que de cuisiner chez soi, surtout quand on vit seul dans un tout petit appartement, une guesthouse ou un goshiwon, qui n’offrent pas beaucoup de place et d’appareils pour cuisiner. Cependant, il est quand même parfois nécessaire de faire des courses.

Les supérettes de quartiers

Les fameuses supérettes de quartiers, appelées “convenience stores” en Corée du Sud (les konbini au Japon). Ces supérettes ouvertes 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, sont l’un des symboles des pays d’Asie. On en retrouve notamment au Japon, en Thaïlande et en Indonésie. En général, les étrangers en raffolent, car ce n’est pas une habitude que l’on retrouve en Europe. C’est toujours sympa, quand on part tôt le matin en randonnée ou quand on rentre tard d’une soirée de pouvoir s’arrêter au convenience store pour acheter à manger.

Vous en trouvez quasiment à tous les coins de rue. En Corée, les principales chaînes de convenience store sont CU, 7eleven, GS25, E-mart…

Dans les convenience stores vous pouvez trouver de tout, essentiellement de la nourriture et des boissons, mais il y a aussi des produits d’entretien et des produits d’hygiène de base, par exemple. Il y a également des micro-ondes et parfois des tables. Vous pouvez faire chauffer vos nouilles instantanées ou votre riz, et les manger directement sur place. C’est dans les convenience stores également que vous pouvez acheter les sacs poubelle adaptés au tri des déchets en Corée, ou vos cartes de transports.

Pour certains produits vous avez le principe du 1+1 ou 2+1, un produit acheté un autre offert. Pratique pour les petits budgets.

De par leur proximité géographique et leur ouverture permanente, on est très vite tenté de faire ses courses uniquement dans les convenience store. Ils sont certes très pratiques (d’autant plus qu’on peut y trouver aussi des plats tout faits, prêts à être consommés) mais le choix d’articles reste quand même limité et les prix sont un petit peu plus élevés qu’ailleurs.

Quand on vit en Corée du Sud, le convenience store devient un des lieux de passage de votre routine quotidienne.

Les supermarchés

Il existe en Corée du Sud plusieurs enseignes de supermarchés. Vous pouvez, selon les enseignes, trouver des produits différents à des prix différents. À vous de choisir celle que vous préférez.

Les 3 enseignes majeures que l’on retrouve ici sont Lotte Mart, E-mart et Home plus. Il y a également No Brand, qui vend des produits, comme son nom l’indique, sans marque, avec des emballages minimalistes, et un marketing peu voire pas présent du tout. Les prix y sont aussi un peu moins chers.

Les supermarchés ici sont assez grands, mais moins qu’en France. Vous trouverez beaucoup moins de diversité de produits. C’est d’ailleurs en faisant mes courses ici que je me rends compte à quel point, en France, nos supermarchés sont extrêmement complets et diversifiés dans les produits qu’ils vendent.

Ce qui est plus difficile à trouver, ce sont les produits sucrés, les produits qu’on consomme généralement en dessert ou au goûter (deux habitudes très françaises), ou même pour les petits-déjeuners. Par exemple, il n’y a pas de compote, les fruits sont peu variés et très chers. Les rayons de gâteaux sucrés, type brioche, gâteaux secs sont beaucoup moins fournis. Il y en a, mais en moins grandes quantités. Le chocolat aussi est beaucoup plus dur à trouver, il y aura un choix de 3-4 tablettes grand maximum.

Les rayons de viande, boucherie sont beaucoup moins remplis qu’en France également, et la viande est, elle aussi, assez chère. Par exemple, 100 grammes de bœuf coréen haché pour 5 780 KRW, soit 4,25 euros, 300 grammes de bœuf coréen en morceau pour 20 000 KRW, soit 14 euros, 400 grammes de blanc de poulet pour 6 000 KRW, soit 4,40 euros. Bien évidemment, vous ne trouverez pas de charcuterie, pâté, rillettes, saucisson 😀

Vous pouvez trouver du lait, de la crème et des yaourts facilement, par contre le beurre et le fromage sont très chers.

Hormis le riz et les pâtes, il n’y a pas beaucoup de choix de féculents, légumineuses ou céréales, comme des lentilles, la semoule, le quinoa ou le boulgour. Il y a également assez peu de boîtes de conserve. Et il n’y a quasiment pas de produits bio.

Par contre, à l’inverse, vous trouverez des rayons entiers de Kimchi, de riz en sac ou de riz instantané, de feuilles d’algues et surtout de nouilles instantanées (les ramyeon). Il y a également de très nombreuses sortes de condiments, de sauce et d’huile pour cuisiner.

Si vous avez une cuisine bien aménagée, vous pouvez trouver tous les ingrédients nécessaires pour préparer des plats coréens.

En ce qui concerne les prix, globalement, les aliments sont plus chers qu’en France. Par exemple, les fruits sont chers, voire hors de prix et vous trouverez peu de variétés de fruits différentes. Voici quelques exemples des prix que l’on peut trouver en supermarché pour les fruits (les prix peuvent varier selon les marques et les enseignes) :

  • 500 grammes de cerise pour 12 800 KRW (environ 9,50 euros) ;
  • 100 grammes de framboises pour 9 900 KRW (environ 7 euros) ;
  • 500 grammes de fraise pour 10 900 KRW (environ 8 euros) ;
  • 1 melon jaune pour 7 980 KRW (environ 7 euros) ;
  • 1 pastèque pour 21 900 KRW (16 euros) ;
  • 3 kg de pomme pour 14 800 KRW (environ 10 euros) ;
  • 400 grammes de kiwi jaune pour 5 500 KRW (environ 4 euros) ;
  • 1 kg de banane pour 4 780 KRW (environ 3,50 euros) ;
  • 1,2 kg de tomate pour 6 900 KRW (5 euros) ;
  • 500 grammes de tomates cerises entre 4 000 et 7 000 KRW (3-5 euros).

Les légumes, quant à eux, sont plus abordables, mais on en trouve peu. Les légumes que vous trouverez le plus sont les légumes feuilles, comme les choux, les laitues, les différents types de piments, les champignons (même si ce n’est pas un légume). Et il y a des légumes qu’on ne trouve pas du tout, comme les haricots verts et les petits pois.

Voici quelques exemples de ce que vous pouvez trouver :

  • 1 courgette pour 1 500 KRW (environ 1,10 euros) ;
  • 1 chou-fleur pour 3 680 KWR (2,70 euros) ;
  • 5 concombres 4 000 KRW (3 euros) ;
  • 1 chou pour 2 900 KRW (2,10 euros) ;
  • 330 grammes de salade pour 4 280 KRW (3,10 euros) ;
  • 240 grammes de brocolis pour 2 500 KRW (1,80 euros) ;
  • 1 kg de pommes de terre pour 6 000 KRW (4,40 euros).

Les marchés et marchands de rue

Pour trouver des fruits et des légumes moins chers, vous pouvez vous rendre chez les petits marchands de fruits et légumes de quartiers. Les produits y sont souvent (pas tout le temps) beaucoup moins chers. Ce sont souvent de petits magasins, avec les produits disposés à même le sol, tenus par des personnes âgées. À Séoul par exemple, vous en trouverez autour du marché aux puces de Dongmyo ou encore dans le quartier Yeongdeungpo, entre les stations de métro Yeongdeungpo, Yeongdeungpo office et Mullae.

Vous pouvez vous rendre également dans les différents marchés des villes, en plus de vous donner l’occasion de visiter ces marchés, cela peut également vous permettre de goûter et d’acheter des produits plus locaux et moins chers.

Acheter des produits étrangers

Dans les supermarchés, vous pouvez trouver certains produits européens. Certains sont beaucoup plus chers, d’autres sont un peu plus abordables, par exemple :

  • Un sachet de 10 madeleines St Michel pour 4 380 KRW (3,20 euros) ;
  • Une boîte de tartelettes Bonne maman pour 5 600 KRW (4 euros) ;
  • Un pot de confiture Bonne maman de 370 g pour 6 480 KRW (4,80 euros) ;
  • 150 grammes de maïs Bonduelle pour 4 200 KRW (3,10 euros) ;
  • Une tablette de chocolat Milka (100 g) pour 3 600 (2,60 euros) ;
  • Un pot de Nutella de 370 grammes pour 4 970 KRW (3,60 euros) ;
  • 500 grammes de spaghetti Barilla pour 3 980 KRW (3 euros) ;
  • 400 grammes de sauce bolognaise Barilla pour 5 980 KRW (4,30 euros) ;
  • Une plaquette de beurre demi-sel Elle et Vire pour 9 000 KRW (6,70 euros).

Le fromage aussi est trouvable, mais il faut y mettre le prix :

  • Un brie de 125 g pour 10 000 KRW (7,50 euros) ;
  • Un comté de 125 g pour 14 180 KRW (10,50 euros) ;
  • Un gruyère pour 14 480 KRW (10,80 euros) ;
  • 200 grammes de Kiri pour 5 980 KRW (4,30 euros) ;
  • 125 grammes de mozzarella pour 5 680 KRW (4,20 euros) ;
  • 128 grammes de Vache qui rit pour 4 980 KRW (3,70).

Hormis les supermarchés, pour trouver d’autres produits étrangers, il faut se rendre dans les quartiers dans lesquels résident plus d’expatriés. Par exemple, à Itaewon, vous pouvez trouver plus facilement des produits hallal, à Seorae Maeul, le quartier français de Séoul, vous pouvez trouver des boulangeries qui vendent, notamment, des baguettes à la française.

Il existe également une boutique, tenue par un Français, France Gourmet, qui vend des produits français, notamment de la charcuterie, du fromage et d’autres produits que l’on ne trouve pas en supermarché comme de la semoule ou des lentilles. Ce magasin se trouve en périphérie, au sud de Séoul et n’est accessible qu’en bus ou en voiture. Cependant, vous pouvez commander sur le site internet du magasin et vous faire livrer.

Sur internet, vous pouvez aussi commander sur Coupang, un site de vente de produits en ligne sud-coréen. Vous pouvez y trouver une large quantité de produits et parfois des produits étrangers que vous ne trouvez pas forcément dans les magasins, comme un appareil à raclette et du fromage à raclette.
Les prix ne sont pas moins chers que dans les magasins, mais est-ce que la raclette a un prix ? 😉 Pour commander sur Coupang, il faut une carte bancaire coréenne.

Acheter ses produits du quotidien

Bien évidemment, il existe une multitude de magasins où vous pouvez acheter vos produits du quotidien que ce soit des produits d’hygiène, d’entretien, ou pour meubler votre logement, en commençant par les supermarchés, qui vendent tous ces produits. Ainsi que les chaînes connues comme Ikea, etc.

Il existe en Corée du Sud deux chaînes de magasins très connues qui, comme les convenience stores, feront très vite partie de votre quotidien : Daiso et Olive Young.

Daiso : une chaîne de magasins qui vend tout un tas de produits du quotidien à des prix très attractifs, entre 1 000 et 5 000 KRW. On pourrait comparer Daiso à Action ou Gifi en France. Vous trouverez des produits d’entretien, de la vaisselle, des produits de papeterie et d’hygiène de base. Il y a des Daiso dans à peu près tous les quartiers.

Olive Young : parfois, je me demande s’il n’y a pas plus d’Olive Young que de convenience store. Olive Young est une chaîne de magasins qui vend des produits de beauté et de soins pour le corps. La Corée du Sud est très connue pour ses produits de soins, la K-beauty, et chez Olive Young vous pouvez trouver une sélection de marques coréennes de produits de beauté aussi bien pour femme que pour homme, assez large. Il y a aussi des marques étrangères, et notamment des marques françaises, mais bien évidemment beaucoup plus chères.

Acheter des vêtements

En Corée du Sud, et surtout à Séoul, vous n’aurez aucun mal à trouver des magasins de vêtements, de tous types, de toutes marques et à tous les prix. La Corée du Sud est le temple de la consommation, surtout que les magasins sont ouverts tous les jours et jusqu’à 21 h, voire 22 h pour certains. Dans à peu près tous les quartiers, vous pourrez trouver des centres commerciaux généralement immenses.

Les underground malls

En Corée du Sud, vous trouverez très souvent, aux sorties de métro, ce qu’on appelle des underground malls, des centres commerciaux en sous-sol. Ils sont souvent impressionnants car ils s’étendent sur plusieurs centaines de mètres et sont un enchaînement de petites boutiques, les unes collées aux autres.

Dans ces underground malls, vous pouvez trouver de tout, principalement des vêtements, mais pas que : des cosmétiques, des objets de décoration, des ustensiles de cuisine, des bijoux…

Les prix sont souvent très intéressants, vous pouvez trouver pas mal d’articles entre 5000 et 15000 KRW et souvent des articles made in Korea et à la mode. C’est parfait si vous êtes venus avec peu de chose dans votre valise et que vous ne voulez pas dépenser trop d’argent pour acheter certains articles de saison.

À Séoul

Le plus grand underground mall que vous pouvez trouver est le Goto Mall, à la station Buss Express terminal de la ligne 9. Vous avez aussi celui de Yeongdeungpo, arrêt Yeongdeungpo sur la ligne 1 ou Yeongdeungpo market sur la ligne 5 ou encore celui de la station Gangnam, Gangnam Station Underground Shopping Center sur la ligne 2.

À Busan

  • Nampo Underground Shopping center.
  • Seomyeon Underground shopping center.

Acheter des articles de seconde main

Si vous souhaitez acheter des articles de seconde main, vous avez également un choix assez large, notamment à Séoul.

Le marché aux puces de Dongmyo à Séoul (Dongmyo Flea market), comme son nom l’indique, est un grand marché aux puces, que l’on trouve à la station Dongmyo (ligne 6 et ligne 1). Il est ouvert tous les jours de la semaine, et le week-end, il se remplit de monde.

Ce marché aux puces est immense, vous pouvez y flâner pendant des heures pour essayer de trouver des petites pépites. Il y a aussi bien des stands extérieurs, avec des piles de vêtements ou d’objets en tout genre à même le sol, que des magasins vintages avec des vêtements à la mode et des marques (mais faites attention aux contrefaçons !). Vous y trouverez également des appareils électroniques, de la nourriture, des ustensiles de cuisine, etc.

Pensez à emmener de l’argent en liquide, tous les stands et magasins ne prennent pas la carte de crédit.

Pas très loin, vous avez le Gwangjang vintage market, au deuxième étage du célèbre Gwangjang market (ligne 1 station Jongno 5). L’espace est immense, vous trouverez beaucoup de stands de vêtements de marques de streetwear ou de marques de luxe, encore une fois, faites attention aux contrefaçons.

De façon générale, faites attention aux contrefaçons dans tous les magasins de seconde main que vous trouvez en Corée du Sud. Il y a toujours beaucoup d’articles de marques de luxe européennes, et pour beaucoup, ce sont des faux.

Dans le quartier de Hongdae, vous trouverez beaucoup de vintage shops, en général les prix sont un peu plus élevés que dans les autres friperies que vous pouvez trouver à Séoul.

Si vous voulez en apprendre plus sur la culture coréenne, n’hésitez pas à consulter :

1 Commentaire

Matthias
13 23
Merci beaucoup Enola ! Trop top tout ces petits tips de la vie quotidienne !

Articles recommandés