Le kéa de Nouvelle-Zélande : un perroquet dont il faut se méfier…

Date de publication : 29-04-2020

Auteur

Marie

Malheureusement, les vols et délits, bien que relativement rares, existent en Nouvelle-Zélande… Mais parfois, ce ne sont pas des autres humains qu’il faut vous méfier, mais plutôt de criminels connus de tous dans le pays : les kéas !

Les kéas sont des perroquets endémiques de Nouvelle-Zélande. On les trouve surtout dans les montagnes de l’île du Sud. Ces oiseaux mesurent de 40 à 50 cm et sont les seuls perroquets carnivores du monde.

Plusieurs études montrent que le kéa est l’un des oiseaux les plus intelligents du monde. On sait par exemple que ce perroquet comprend et utilise les probabilités ! Complètement protégé depuis 1986, le kéa a vite appris à vivre avec l’homme et à tirer avantage de tout ce qu’il a à offrir.

Quand on parle des kéas, le qualificatif qui revient le plus souvent est « cheeky », que l’on traduirait par « effronté » ou « insolent ».
En effet, ce perroquet curieux et peu craintif des hommes n’hésite pas à s’attaquer aux chaussures des randonneurs, aux rétroviseurs, ou à tout ce qui pourrait s’approcher du caoutchouc (qu’il adore mâchouiller).
Les visiteurs sont souvent amusés par cet animal insolite. Cependant, on vous conseille de surveiller vos affaires lorsque ces perroquets sont à proximité !

Par exemple, il y a quelques années, un touriste écossais s’est fait voler son portefeuille (et les 1 300 $ qu’il y avait à l’intérieur…) par un kéa, alors qu’il avait le dos tourné pour prendre des photos du paysage ! Lorsqu’il est allé porter plainte auprès des autorités, le policier qui l’a reçu lui aurait demandé « est-ce que cela vous dérange si je m’arrête pour rire ?« .

Un autre exemple : lors de travaux aux abords du tunnel Homer dans le Fiordland National Park, les kéas déplaçaient les cônes de signalisation pendant la nuit ! Les caméras de surveillance ont enregistré plusieurs fois ces manœuvres effectuées habilement par des groupes de perroquets.

Et comme une image vaut mille mots, voici les kéas à l’œuvre :

Comme pour tous les animaux sauvages, il existe quelques règles à respecter pour leur bien-être (et le vôtre) : ne pas nourrir les kéas, ne pas les toucher et limiter au maximum vos interactions avec eux.

Pvtistes en Nouvelle-Zélande, avez-vous des histoires à nous raconter sur les kéas ? On attend vos récits en commentaires !

Évaluation de l'article

5/5 (2)

5 Commentaires

Marie
9.9K 32.9K
Moi je n’en ai vu qu’un seul et de loin le bougre. Mais avec mon copain, on en a entendu machouiller nos rétroviseurs pendant une nuit. Ils faisait nuit et on ne voyait rien, mais ils avaient l’air de s’y donner à coeur joie les bougres.
Muriel
10.2K 21.5K
Moi j’en ai vu faire les poubelles la nuit à Arthur Pass et dévaliser la tente des voisins (qui ne se sont même pas réveillé les saligauds, c’est moi qui suis allée récupérer et mettre à l’abri leurs affaires !). Mais j’en ai aussi vu se comporter de façon tout à fait naturelle sur la Kepler Track, mélange de curiosité et de distance : https://pvtistes.net/nouvelle-zelande/galeries/nestor-profil-droit-2/
Mathieu
10.4K 20.9K
Intelligent ce petit perroquet ! Il s’est super bien adapté à son environnement c’est même impressionnant 🙂
Julie
1 19
haha, moi j’ai juste le souvenir d’avoir failli perdre l’antenne de la voiture sur la route de Milford! Têtues ces bêtes là!
isa
6.1K 9K
Le kea qui déplace les bûches pour entrer… hallucinant !

Articles recommandés