Faire du WWOOFing pendant un PVT

Article publié le 28-06-2019.

Pourquoi faire du WWOOF pendant son PVT ?

Choisir un engagement humain !

Si vous vous êtes décidé, après une mûre et longue réflexion, à franchir le pas et à devenir un WWOOFer, ce n’est probablement pas par hasard. Pourquoi donc, en effet, faire du WWOOFing pendant une année à l’étranger ?

Faire du WWOOFing, c’est être d’abord sur le terrain. Aussi bête et évidente soit-elle, cette vérité est pourtant primordiale dans le cheminement qui amène à devenir un volontaire dans l’agriculture biologique. En devenant WWOOFer, c’est en quelque sorte un nouveau rapport à la terre qui s’établit, une nouvelle façon de considérer les choses autour de soi, de les appréhender. Bien souvent, les personnes viennent chercher bien plus qu’un simple échange logement contre travail : elles viennent se (re)découvrir et apprendre un métier et des savoir-faire qui ne leur étaient pas forcément accessibles avant !

Une façon d'économiser pendant son voyage !

Ne nous leurrons cependant pas : bon nombre de personnes s’orientent vers le WWOOFing pour des raisons économiques plus que pour un cheminement intérieur profond. Il faut dire aussi que, dans le cadre d’un voyage de longue durée, la perspective d’arrêter les frais financiers et de pouvoir se poser un petit peu avec un semblant de stabilité pendant quelques temps est des plus attirantes.

Bien sûr, toutes les expériences ne se valent pas forcément, de même que les conditions d’hébergement et la qualité de la nourriture tendront à varier énormément d’un hôte à l’autre. Cependant, et de façon très générale, il est rare d’être véritablement déçu, à moins de se situer dans un extrême absolu (lieu apocalyptique et hôte esclavagiste ou palace 4 étoiles) et de s’en servir comme référentiel pour les occasions à venir.

De toute façon, comme vous avez le droit (absolu et indiscutable) de partir si vous avez de gros doutes quant à certaines choses essentielles (sécurité, responsabilités, heures de travail…), cela vous laisse donc le choix d’exercer votre droit de retrait dès que les horaires de travail dépassent d’une minute le seuil convenu... L’hôte a de même le droit de vous demander de déguerpir dès que possible s’il juge que le partenariat est voué à un échec pur et est non profitable pour les deux parties).

WWOOFer pendant son PVT

On pourrait penser, à juste raison ou pas, que le WWOOFing est prioritairement destiné aux petits budgets, à ceux qui comptent le moindre dollar et qui se nourrissent de nouilles chinoises dix fois par semaine. Heureusement, cela n’est pas du tout le cas et tous les types de voyageurs se retrouvent joyeusement mêlés.

Une chose est sûre : si vous respectez les conditions à la lettre, vous ne devriez avoir que très peu de dépenses à faire et elles ne devraient être que personnelles, tout le reste étant théoriquement pris en charge. À partir de là, il est clair que des économies sont réalisées, en frais de nourriture, d’hébergement, de blanchisserie, etc.

Cependant, ces économies ont un aspect trompeur car, si vous ne dépensez pas d’argent, vous n’en gagnez pas non plus (ou alors cela n’est PLUS du WWOOFing) et votre compte en banque sera exactement dans le même état une fois votre séjour fini. Autrement dit, il ne faut pas se lancer dans l’aventure sans un sou vaillant derrière soi et sans avoir, quelque part, une petite somme prête à dépanner au cas où…

Privilégiez donc le plaisir de faire quelque chose d’inhabituel à la décision de devenir WWOOFer par nécessité économique : vous ne subirez pas le poids de votre choix (Et comment vais-je trouver de l’argent après ? Est-ce que mon prochain hôte va pouvoir me garder ?) et vous serez en situation de liberté absolue pour pouvoir décamper, le cas échéant !

S’immerger dans une famille, dans une langue, une culture

Au delà de l’aspect économique déjà évoqué ci-dessus, il ne faut pas oublier la dimension humaine qui est l’une des forces du WWOOFing. En effet, dans bien des cas, vous serez hébergé au sein d’une famille qui s’efforcera de vous intégrer à son fonctionnement journalier, faisant de vous l’un de ses membres, le temps d’une expérience.

Vivre des moments de vie quotidienne comme ceux-ci forge des souvenirs inoubliables pour le voyageur/touriste/WWOOFer qui quitte pour cette occasion son costume de touriste pour endosser celui de l’ami de passage, un petit peu maladroit, un peu dans l’inconnu et qui veut tout bien faire (voire trop en faire). Vous garderez à coup sûr, si les circonstances s’y prêtent, des images de repas partagés, de longues discussions sur une terrasse, sirotant une bière avec le papa tout en contemplant le soleil se coucher sur le bush aride de l’Outback australien ou encore des moments de pure incompréhension, de mimes et de tentative de communication.

Faire du WWOOFing, c’est aussi accepter l’idée de se plonger dans un milieu, dans une langue, dans une vie différente. C’est une occasion extraordinaire de s’initier ou de se perfectionner dans une nouvelle langue, de la manier au jour au jour, loin de tous les manuels et autres guides habituels.

L’idée même de commencer son PVT/WHV par une expérience comme celle-ci est même plutôt bonne : en plus de la certitude de vos conditions d’accueil (si tout marche bien comme prévu et anticipé), vous aurez l’occasion de vous situer sur votre niveau linguistique et de vous faire une première expérience digne de figurer sur un CV. Être hébergé dans une famille en arrivant sur place peut également être une bonne façon de se “délier” un peu la langue, de prendre confiance, de commencer à comprendre et à appréhender une nouvelle culture. Après tout, c’est l’objectif premier du PVT !

Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

Préparez sereinement votre PVT et vivez-le pleinement grâce à nos bons plans ! Ils vous permettront de bénéficier de réductions et d'avantages !
Évaluation de l'article
5/5 (1)

Articles recommandés

[Dossier]

Finding a job and working in Canada

[Interview]

Nadia, Romain et leur chat : l’aventure autour du monde

[Récit de voyageur]

Le labo urbain : l’arrivée en Argentine

[News]

PVT Canada 2019 : où en sommes-nous ? (quota, rondes d’invitations…)

Commentaires Facebook

Partagez cet article avec vos amis ou bien posez vos questions.

Commentaires

Partagez vos avis, vos interrogations ou vos remerciements.

Il faut devenir WWOOfer en France (et payer le livret électronique de 20€) avant de pouvoir s’incrire en WWOOfing à l’étranger ?

{{likesData.comment_35478.likesCount}}
Cedric
3.3K 2.8K

Niet, no, nada: tu as juste à t’inscrire dans le pays où tu veux :)

{{likesData.comment_35479.likesCount}}

merci ^^

{{likesData.comment_35483.likesCount}}

On a réalisé 2 HelpX avec mon amie dans l’Ontario vraiment une super expérience.

{{likesData.comment_35504.likesCount}}
Alison
1.3K 39

Bonjour !

petite question, je suis en train de tenter un PVT, mais vu le bordel actuel je préfère penser à une alternative dès maintenant, je me disais que j’allais quoi qu’il arrive partir un mois ou 2 en prospection et voyage au canada en touriste, mais le woofing m’intéresse beaucoup.
Vu que ça repose sur le principe du volontariat j’imagine qu’il n’y a pas besoin de permis de travail mais bon je préfère demander pour être sûre, pareil si l’on veut bosser sur un festival cet été, doit-on quand même avoir un permis de travail??

merciii !!!

:))))

{{likesData.comment_41660.likesCount}}

Merci pour ces bon plans,
J’ai tester dans une petite ferme à l’ouest de Brisbane. C’est une belle expérience que de partager le quotidien de nos hôtes, on les aides pour l’entretien de leur maison et jardin, en retour du gite et du couvert.
Une belle expérience qui permet d’être en contact direct avec les locaux, et un bon moyen d’économiser des sous. Je réitère l’expérience dans le NT à 1h de Darwin..

{{likesData.comment_53090.likesCount}}

Bonjour chloe alias chloeS

Je pars début mai en direction de l’Australie et je suis à la recherche d’adresse de woofing. Apparemment tu as vécues de belles expériences et je souhaiterais savoir si tu aurais des adresses à me recommander par hasard??Ou même d’autres plans pour travailler?
Merci 😉

{{likesData.comment_59702.likesCount}}

Bonsoir Anayantra,
pour les bons plans woofing, procure toi le woof book, tu trouvera pleins de fermes, et leurs renseignements pratiques.
Sinon la Butterfly farm à Batchelor sud Darwin était l’une de mes expériences préférée…
Super ambiance et « patrons » adorables..
Amuse toi bien :-)

{{likesData.comment_59739.likesCount}}

Bonjour,
Je me suis inscrit en tant que WWOOFER pour la NZ et j’ai pris le livre version papier…
Savez vous combien de temps il faut pour le recevoir?

Merci par avance

{{likesData.comment_57146.likesCount}}

Bonjour, auriez vous un « site clé » regroupant le meilleur du wwoofing tout pays confondu ? dans un soucis de ne payer qu’une fois l’adhésion au site pour accès à la liste des hôtes. Si chaque pays a un site de wwoofing particulier, je dois payer à chaque fois ? Dans l’absolu je voudrais tenter ma première expérience au canada, dans le « nord » je rêve de travailler dans de grands espaces… merci d’avance

{{likesData.comment_57974.likesCount}}
Hélène
13.9K 7.6K

Et oui mais non…Le principe est celui-là; un pays, un bouquin, une inscription! :(
Sinon y a le helpexchange! 2 ans, tous les pays, et aussi des hôtes wwoofers inscrits mais pas que! 😉

{{likesData.comment_57980.likesCount}}
Cedric
3.3K 2.8K

Bien tenté mais Hélène a raison : un pays = un Wwoof ! Pour le reste, vive le HelpX :)

{{likesData.comment_57983.likesCount}}
Hélène
13.9K 7.6K

Vive le helpX! :)

{{likesData.comment_57985.likesCount}}

Merci bien pour vos réponses. Ne connaît pas vraiment le principe du helpx, je vais me renseigner de suite !

{{likesData.comment_57986.likesCount}}
Hélène
13.9K 7.6K
{{likesData.comment_57987.likesCount}}

😉 merci

{{likesData.comment_57989.likesCount}}

Hello !

J’aimerais savoir ce qu’il se passe si l’on se blesse en effectuant une mission durant notre WWOOFing? Par exemple, cheville foulée ou autres, et que cela nécessite quelques jours de « convalescence »? Est-on mis à la porte puisque l’on ne peut plus faire notre travail?

Merci d’avance :)

{{likesData.comment_58652.likesCount}}
Annaïk
3.7K 1.9K

ça ne serait franchement pas sympa de la part des hôtes… Mais il n’y a aucune règle définie à ce sujet donc si jamais ça t’arrive (ce que je ne te souhaite pas 😉 ) il faudra que tu sois ça avec ton hôte.

{{likesData.comment_58654.likesCount}}

Bonjour bonjour !
Je souhaiterai me procurer le guide du WOOFing car je pars en Nouvelle-Zélande en janvier. Par contre, comme je voyage avec mon chéri, on serait 2 à travailler chez nos hôtes. Doit-on s’inscrire individuellement et donc acheter 2 exemplaires chacun ? Où peut-on acheter juste 1 exemplaire et contacter les hôtes en leur expliquant bien que l’on serait 2 ?

{{likesData.comment_63741.likesCount}}

Identifiez-vous pour répondre