Le coût de la vie au Canada

Chapitre 2 : Résumé du coût de la vie au Canada (logement, téléphonie, alcool, cigarettes, etc.)

Date de publication : 12-01-2020

Auteur

Pvtistes.net

Résumé du coût de la vie au Canada (logement, téléphonie, alcool, cigarettes, etc.)

Le Canada étant un pays immense et varié, le coût de la vie dépend beaucoup du lieu où vous allez vous installer. L’une des premières choses que vous ferez en arrivant au Canada sera de trouver un logement : ce sera très probablement votre dépense mensuelle la plus importante. Comme on peut s’y attendre, le prix du logement est plus abordable hors des grandes villes, sauf dans les zones les plus reculées du nord.

Aux dépenses liées au logement s’ajouteront plusieurs autres frais : transport (voiture ou transports en commun), nourriture, Internet, téléphone portable, télévision, impôts, divertissements et sorties (bars, restaurants, cinéma…), etc.

Gardez en tête que les chiffres proposés sont des moyennes approximatives. Ils sont aussi précis que possible mais plusieurs facteurs sont difficilement calculables : votre train de vie, vos attentes en matière de logement, le type de bars et de restos que vous fréquentez, etc.

N’oubliez pas non plus que si le coût de la vie au Canada dépend beaucoup de votre lieu de résidence, les salaires en dépendent également : vous pourrez donc avoir une qualité de vie aussi élevée à Toronto qu’à Québec, selon le montant de vos revenus.

Pour en savoir plus, vous pouvez également consulter ces discussions de notre forum :

Disparités du coût de la vie entre les grandes et plus petites villes

La plupart des nouveaux arrivants choisissent de s’installer dans l’une des trois plus grandes agglomérations du Canada – Toronto (6,2 millions d’habitants), Montréal (4,1 millions d’habitants) et Vancouver (2,3 millions d’habitants) – mais n’hésitez pas à vous renseigner sur d’autres villes plus petites mais tout aussi sympa. Si Calgary, Edmonton et Victoria restent des villes relativement chères, Québec, Halifax ou Regina sont plus adaptées à des petits budgets. Ottawa, bien que capitale canadienne, reste une ville relativement abordable, même si le coût du logement est de plus en plus élevé.

Notez que les villes les plus chères du Canada selon le classement Mercer de 2019 sont les suivantes :

1. Vancouver (112)
2. Toronto (115)
3. Montréal (139)
4. Calgary (153)
5. Ottawa (161)

Source : Enquête internationale Mercer 2019 sur le coût de la vie pour les expatriés.

Le coût du logement

Dans les chapitres suivants, nous reviendrons en détail sur les loyers pratiqués dans les principales villes du Canada.

Les loyers donnés dans ce dossier sont disponibles sur le site de la société canadienne d’hypothèque et de logement qui publie chaque année, à l’automne, des données sur le prix des loyers pratiqués dans les principales ville du Canada. Les derniers chiffres, dont nous nous sommes servis pour créer cette carte, datent d’octobre 2018.
Il faut noter que les chiffres que nous avons tiré des statistiques de la Société canadienne d’hypothèque et de logement sont controversés et décriés par la presse, notamment, car ils sont sous-évalués : le prix des locations a flambé depuis plusieurs années dans les villes principales du Canada (Montréal, Toronto et Vancouver). Cet article de Radio Canada (qui concerne Montréal mais qui est transposable aux autres villes) explique bien le phénomène : Payez-vous votre loyer plus cher que les autres ?. N’hésitez donc pas à croiser ces données avec celles disponibles sur les sites de petites annonces.

Nous vous proposons tout de même cette carte vous permettant de voir en un coup d’oeil quelles sont les disparités du coût de la vie sur tout le territoire canadien :

Prix mensuel d’un studio :

Entre 400 et 500 $ Entre 500 $ et 650 $ Environ 700 $ Entre 700 et 800 $ Entre 850 et 950 $ + de 1 100 $

Le prix des loyers tend à diminuer à mesure que vous vous éloignez des centres. Toutefois, cet éloignement s’accompagne d’un ensemble de contraintes qui ne vont pas forcément convenir à des PVTistes ou à des étudiants qui sont là temporairement et qui souhaitent profiter au maximum de la ville dans laquelle ils se trouvent. Les transports en commun sont souvent peu présents en banlieue (beaucoup de Canadiens leur préfèrent la voiture), les interconnexions peuvent être compliquées et il y a moins de lieux pour sortir (bars, restaurants).
Cependant, il ne faut pas faire le choix de son quartier uniquement en fonction du prix des loyers. Il faut aussi tenir compte de votre lieu de travail (si vous en avez trouvé un avant votre recherche de logement), de la densité des transports en commun (et de leur prix), de la proximité des services et lieux de sortie, du sentiment de sécurité dans le quartier, etc.

Téléphonie mobile

Les forfaits de téléphonie mobile sont chers au Canada. Il faut savoir que de nombreux services ne sont pas compris dans les forfaits de base (messagerie vocale, appels entrants, affichage du numéro, appels vers d’autres provinces, etc.), ce qui peut rapidement faire monter la facture si vous ne prenez pas un forfait complet. Il faut compter environ 40-60 $ pour un forfait comprenant les appels, SMS et MMS illimités (avec une consommation de data souvent limitée à 1 GO).
À titre d’exemple, un forfait avec appels et SMS illimités et 1 GO de données chez Videotron coûte environ 45 $, un forfait illimité avec 3 GO de données coûte 65 $ chez Virgin. Pour avoir encore plus de data, il faut souvent monter jusqu’à 100 $. Les taxes ne sont pas incluses dans les prix affichés sur Internet.
Il faut généralement s’habituer à consommer moins de données et, si vous vivez en ville, à utiliser les WiFi publics !

Les compagnies les moins chères : Fido (une filiale de Rogers), Public, Fizz, Virgin, Wind, Koodo, Mobilcity, Solo mobile.
Les plus chères : Rogers, Bell, Telus.

Pour en savoir plus à ce sujet, consultez notre dossier dédié à la téléphonie au Canada.

Avec le code promo PVTZZ, vous bénéficiez de deux avantages chez Fizz :

  • 25 $ de réduction sur votre 3e mois de forfait.
  • 2 Go de données Internet offert*.

* Vous bénéficiez de deux fois 1 Go de données offert. Vous pouvez vous en servir pour aller beaucoup sur Internet ou alors pour réduire les données de votre forfait pendant un mois pour payer moins cher !

En savoir plus sur cette offre.

Téléphonie fixe, Internet et TV

Le système de forfaits de « box » ou tous les services sont inclus pour quelques dizaines d’euros n’est pas vraiment répandu au Canada. Préparez-vous à payer cher, même si les prix tendent peu à peu à baisser. Par exemple, la box télé, téléphone et Internet chez Rogers coûte 100 $ par mois pour un contrat de 2 ans. Idem pour Bell qui propose le même type d’offre à 100 $ pour un engagement sur 2 ans. Pour ces deux forfaits, vous ne disposez pas non plus de la fibre. Il faut aussi savoir que la consommation n’est pas illimitée dans bon nombre de cas.

Pour Internet seul, sachez que les forfaits basiques chez Rogers et Bell coûtent entre 50 et 80 $ par mois avec 100 GO de données. Pour avoir la fibre en illimité, comptez un forfait à partir de 100 $ par mois avec ces mêmes compagnies.

Il existe des compagnies plus abordables que Rogers ou Bell, comme Distributel, où vous trouverez de bons forfaits internet basiques entre 40 et 85 $ par mois.

Pour en savoir plus à ce sujet, consultez notre comparatif des forfaits Internet au Canada.

Avec le code promo PVTZZ, vous bénéficiez de 25 $ de réduction sur votre 3e mois de forfait internet résidentiel avec Fizz. En savoir plus sur cette offre.

Les taxes sur les biens et les services

Au Canada, la quasi totalité des prix sont affichés hors taxe. Le plus souvent, les prix ne prennent pas en compte :

  • La taxe provinciale (perçue par la province).
  • La taxe fédérale (perçue par le gouvernement fédéral du Canada).

Ainsi, le prix affiché pour un abonnement téléphonique, des vêtements ou certains produits alimentaires, par exemple, ne correspond pas toujours à ce que vous allez payer en passant en caisse.

La taxe sur les produits et services (TPS)

En anglais, on parle de GST, goods and services tax. C’est un peu l’équivalent de notre TVA. C’est la partie ponctionnée par le gouvernement fédéral. Elle s’élève à 5 % dans l’ensemble du Canada.

Certains produits sont exonérés de cette taxe :

  • Les produits de première nécessité : le lait, le pain ou encore les légumes, le poisson frais, la viande et la volaille fraiche, les œufs ou encore le café. En résumé, tous les produits alimentaires « bruts ».
  • Les médicaments sur ordonnance.
  • Depuis le 1er juillet 2015, les produits d’hygiène féminine (serviettes hygiénique, tampons, coupes menstruelles…) ne sont plus soumis à cette taxe de 5 %.

A contrario, d’autres produits comme les boissons gazeuses, l’alcool, les plaquettes de chocolat, les frites, les pizzas ou les glaces sont taxées. De même, les produits d’entretien, les médicaments en vente libre, les jouets ou le shampoing sont des produits taxés.

La taxe de vente provinciale (TVP)

En anglais, on parle de la provincial sales tax (PST). Cette taxe est fixée et perçue par les provinces canadiennes. Certaines provinces ont des taxations plus élevées que d’autres :

  • Le Nouveau-Brunswick : 10 %, soit 15 % de taxe au total
  • La Nouvelle-Écosse : 10 %, soit 15 % de taxe au total
  • Le Québec : 9,975 %, soit 14,975 % de taxe au total
  • L’Île-du-Prince-Édouard : 10 %, soit 15 % de taxe au total
  • L’Ontario : 8 %, soit 13 % de taxe au total
  • Le Manitoba : 7 %, soit 12 % de taxe au total
  • La Colombie-Britannique : 7 %, soit 12 % de taxe au total
  • La Saskatchewan : 6 %, soit 11 % de taxe au total
  • Terre-Neuve-et-Labrador : 10 % soit 15 % de taxe au total

D’autres provinces n’appliquent pas de taxe provinciale sur les ventes. C’est notamment le cas de l’Alberta, du Yukon, des Territoires du Nord-Ouest et du Nunavut. Ainsi, vous ne paierez que 5 % de taxes dans ces provinces et territoires.

Notez enfin que certaines provinces ont harmonisé leurs taxes de vente avec le gouvernement fédéral. Sur votre facture, il n’y a alors pas deux lignes dédiées aux taxes, mais seulement une, appelée TVH (taxe de vente harmonisée). C’est le cas de l’Île-du-Prince-Édouard, du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse, de l’Ontario et de Terre-Neuve-et-Labrador.

Les taxes dans les bars et restaurants

Dans les restaurants, les prix affichés n’incluent ni les taxes (fédérale et provinciale), ni le service (également appelé pourboire, qui compte pour environ 15 % du repas sans les taxes), qui doit aussi être inclus au moment du paiement de votre addition. Ainsi, le prix  que vous allez payer au final est environ 25 – 30 % plus élevé que le prix affiché sur la carte (pour les provinces appliquant une taxe provinciale), puisqu’il faut compter 10-15 % de taxes et 15 % de service environ.

Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre article Comprendre le système de taxes au Canada.

Astuces pour les provinces où les taxes provinciales et fédérales sont à 14-15 % : pour connaître le pourboire que vous devez donner, vous pouvez simplement additionner les taxes et donner cette somme supplémentaire pour payer le service. Pour en savoir plus sur le pourboire dans les pays du PVT, lisez notre dossier à ce sujet !

L’entretien d’une voiture

Si vous souhaitez acheter une voiture, n’oubliez pas de prendre en compte tous les coûts que cela inclut : l’achat bien sûr mais également l’entretien, l’essence, l’immatriculation et l’assurance. L’essence a un coût raisonnable au Canada. En revanche, les prix des assurances auto grimpent très vite. Pour plus de renseignements, vous pouvez consulter notre dossier Acheter une voiture au Canada et sur l’échange de permis de conduire au Canada.

Vous pouvez trouver le prix de l’essence au litre, province par province, sur le site Ressources naturelles Canada, qui est régulièrement mis à jour. Notez que le prix est indiqué en centimes. Le prix au litre se trouve actuellement autour de 1,13 $. L’essence est nettement plus chère dans certaines villes, comme Vancouver où, en octobre 2019, le prix moyen au litre s’élevait à 1,59 $.
Le prix de l’assurance auto peut être très élevé, notamment en Alberta et en Ontario. Pour beaucoup de sociétés d’assurance automobile, vous êtes considéré comme un jeune conducteur (n’ayant pas d’expérience de conduite au Canada) et elles appliquent donc les tarifs les plus élevés. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter cette discussion : Quelle assurance voiture ? et un chapitre sur le choix de l’assurance auto.

L’alcool, les cigarettes et le cannabis

De manière générale, l’alcool et les cigarettes coûtent cher au Canada car ils sont assez lourdement taxés. Par exemple, à Toronto, un paquet de cigarette coûte environ 14 $ et une bouteille de vin correcte, 16 $.

Depuis 2018, la consommation de cannabis est légale dans tout le Canada. Les prix sont très variables en fonction de la province, mais il faut compter environ 7 $ par gramme. Nous vous informons sur la légalisation du cannabis et les risques encourus dans notre article.

Chapitre 2 sur 11

Évaluation de l'article

4.9/5 (8)

50 Commentaires

christ
367 1.7K
Le bus à Moncton est maintenant à 2,75$ début cette été
Marine
4 27
Yellowknife : $13.46 depuis April 1st minimum
Emmanuel
1 3
Hello, petites précisions des prix sur Toronto. Effectivement le coût de la vie est très très cher, surtout qu'en arrivant il est difficile de trouver un emploi, et encore plus qui dépasse les 18$ de l'heure (soit 12EUR). Prévoyez pas mal de réserves pour les premiers Airbnb, et l'installation (très souvent non meublé).
Logement: 1 bedroom downtown souvent dans un condo (1800 à 2000$), 1 bedroom en sortant de la ligne jaune (little italy, portugal, the annex, compter 1500$, 1 bedroom en s'éloignant encore un peu (high park, Yorkville, comptez 1300$), on est bien dans les prix parisiens, voire plus ^^.

Transports (uniquement Toronto+ Etobicoke): 146$ le pass mensuel. Si vous allez travailler sur Mississauga par ex, compter 6$ en plus par jour donc 250$.

Téléphonie et internet: comptez 45$+ tax avec Chatr pour 3gb en 3G, bien plus pour de l'illimité et on monte très haut avec les Gros fournisseurs. 50$+ tax d'internet adsl avec Virgin ou Fido (illimité, 25Gb de débit descendant) C'est ce que j'ai trouvé de moins cher.
jjv33
0 1
bonsoir, je me présente Jessie je vis avec mon conjoint au Québec depuis 3 ans on est residents permanents depuis 1 an et 3 mois et nous avons un petit gars de 15 mois
Nous souhaiterions changer de province et le NB nous intéresse y aurait il quelqu'un pour nous conseiller et nous expliquer comment est la vie la bas , on doit prévoir une nounou, on travaille dans la restauration , comment sont les loyers et quelle ville conseilleriez vous pour une petite famille sachant que je compte beaucoup améliorer mon anglais mais je préférai une ville plutôt francophone ca me rassurai pour commencer me ci a vous a bientôt
Gm13
9 275
Message de larousse
Bonjour,

Les pourboires sont habituellement donnés aux serveurs qui font le service aux tables, aux barmans et aux guides touristiques. Entre 12 et 15% sur le montant de la facture AVANT les taxes (et non après). Tu peux monter jusqu'à 20% pour un service extraordinaire (celui qui te fait dire ''wow''). Les groupes qui vont au resto, le service sera inclus dans l'addition, c'est la norme (le service n'est pas le pourboire).

À savoir que le pourboire n'est jamais obligatoire, mais il est coutume au Canada d'en laisser aux personnes ci-haut mentionnées.

Un chauffeur de taxi s'attendra à recevoir un pourboire s'il t'a rendu un service supplémentaire: s'occuper de tes valises, tenir la porte, etc.

Verser un pourboire, oui mais si la personne le mérite, qu'elle vous a bien servi. Autrement, on diminue le pourboire (et on explique pourquoi). Pour un service exécrable, on ne donne aucun pourboire!

source: Magazine Protégez-vous
Bonjour OK je vous remerci
larousse
3.1K 7.4K
Message de Gm13
Bonjour actuellement a Quebec je voulais savoir quels sont les services ou il faut donner des pourboires? (uniquement pour les bars et restauration ou pour aussi tout les autres commerces?)
Bonjour,

Les pourboires sont habituellement donnés aux serveurs qui font le service aux tables, aux barmans et aux guides touristiques. Entre 12 et 15% sur le montant de la facture AVANT les taxes (et non après). Tu peux monter jusqu'à 20% pour un service extraordinaire (celui qui te fait dire ''wow''). Les groupes qui vont au resto, le service sera inclus dans l'addition, c'est la norme (le service n'est pas le pourboire).

À savoir que le pourboire n'est jamais obligatoire, mais il est coutume au Canada d'en laisser aux personnes ci-haut mentionnées.

Un chauffeur de taxi s'attendra à recevoir un pourboire s'il t'a rendu un service supplémentaire: s'occuper de tes valises, tenir la porte, etc.

Verser un pourboire, oui mais si la personne le mérite, qu'elle vous a bien servi. Autrement, on diminue le pourboire (et on explique pourquoi). Pour un service exécrable, on ne donne aucun pourboire!

Restaurants et bars
• Serveur de restaurant: 15  % avant taxes, incluant le prix de l’alcool (montant calculé sur la valeur réelle de la facture si le service est payé avec un coupon, de Groupon ou Tuango par exemple)
• Serveur d’un buffet: 10 %
• Préposé d’un comptoir «pour em­por­ter» dans un restaurant: aucun pourboire
• Préposé d’un comptoir où on commande debout avec un cabaret: à votre discrétion
• Serveur dans un bar: de 1 à 2 $ par consommation
• Préposé au vestiaire: environ 2 $ (aucun pourboire si le vestiaire est gratuit)
• Vendeur de bière dans les estrades: de 1 à 2 $ par consommation


Hôtel, loisirs et transport

• Femme de chambre: au moins 2 $ par chambre par jour (à laisser quo­ti­dien­ne­ment)
• Chasseur-bagagiste: de 1 à 2 $ par valise
• Serveur qui apporte le repas à la chambre: aucun pourboire, car les frais de service sont généralement ajoutés à la note
• En croisière: en fonction des normes du croisiériste (inclus dans le prix de la croisière, ajouté sur le compte, payé dans une enveloppe ou non attendu)
• Location de maison sur un site comme Airbnb: aucun pourboire (ou un cadeau d’hôte à votre discrétion)
• Un traiteur qui prépare le repas à domicile: aucun pourboire, car les frais de service sont généralement ajoutés à l’addition
• Chauffeur de taxi: 10 %, s’il offre de petites attentions
• Toiletteur canin: 10 %, ou plus si l’animal était très sale
• Guide dans une activité de plein air, par exemple un guide d'équitation: 5 $, mais cela peut dépendre, par exemple, de la qualité du service rendu. Aucun pourboire si le guide est un travailleur autonome.
• Pompiste: pas d’obligation, car les clients payent un surplus pour recevoir le service (1 ou 2 $ s’il fait très froid ou qu’il y a des attentions additionnelles)

Soins corporels

• Coiffeur: 10 %
• Coloriste: 10 %
• La personne qui fait le shampoing: 2 $ (ou davantage si vous avez droit à un massage de la tête)
• Esthéticienne: 10  % (montant calculé sur la valeur réelle de la facture si le service est payé avec un coupon, de Groupon ou Tuango par exemple)
• Massothérapeute: 10 % (aucun pourboire si c’est un traitement médical)
• Service payé avec une carte-cadeau: 10 % de la valeur réelle

Livreurs

• Livreur d’épicerie: de 1 à 2 $ (5 $ s’il doit monter plusieurs étages)
• Livreur de restaurant: 10 % (même s’il y a des frais de livraison)
• Livreur de meubles: aucun pourboire (sauf s’il offre un service supplémentaire, comme reprendre votre ancien canapé alors qu’il n’y est pas obligé)
• Emballeur à l’épicerie: aucun pourboire (même s’il porte vos sacs jusqu’à la voiture)
• Déménageur: montant très variable selon la taille de la résidence, le nombre d’escaliers, etc.
• Camelot: cadeau annuel
• Livreur de pharmacie: de 1 à 2 $ (5 $ s’il doit monter plusieurs étages)
source: Magazine Protégez-vous
Gm13
9 275
Bonjour actuellement a Quebec je voulais savoir quels sont les services ou il faut donner des pourboires? (uniquement pour les bars et restauration ou pour aussi tout les autres commerces?)
Pour les pourboires si jai bien compris une fois la somme totale regler comprenant les taxes provincale et federale on aditionne ces deux taxes et on le donne en pourboire?
Roosevelt
0 1
merci de cette plateforme
larousse
3.1K 7.4K
Message de Cyndy
Je trouve les salaires pour l'Alberta pas très représentatifs, je me demandais comment étaient faits les calculs, sur quelles données, etc
C'est mieux de chercher des données sur les salaires moyen dans un domaine précis, pour une région précise d'Alberta.

Cela dit, une moyenne reste...une moyenne. Il y aura toujours des salaires au-dessus, et d'autres en deçà.
Cyndy
603 786
Je trouve les salaires pour l'Alberta pas très représentatifs, je me demandais comment étaient faits les calculs, sur quelles données, etc

Articles recommandés