Le logement au Canada

Article publié le 27-07-2012.

Il est souvent plus facile de trouver un logement au Canada qu'en France ou en Belgique, tant les formalités administratives sont simplifiées. On ne vous demandera pas de garant, ni vos fiches de paye des dix dernières années, ni le nom de vos grands-parents... Blague à part, si louer un logement est bien plus simple au Canada, il y a tout de même un bon nombre de différences qu'il vaut mieux connaître avant de se lancer !

Nous vous recommandons également la lecture de ce dossier : Les réflexes pour bien choisir son logement au Canada

Comprendre une annonce

2 ½, 3 ½, 4 ½ etc. :

Cette indication correspond au nombre de pièces que comprend l'appartement. Le ½ signifiant la salle de bain, qui compte pour une demi-pièce ! Attention, cela n'indique en aucun cas la surface de l'appartement, un 2 ½ peut-être plus grand qu'un 3 ½ ! Les propriétaires n'indiquent que très rarement la surface de la location (en pied carrés ou pc) mais n'hésitez pas à la demander pour vous faire une idée. La cuisine est comptée comme une pièce, au même titre qu'une chambre ou la pièce principale. Parfois, une pièces double compte pour 2 pièces. Par exemple, un grand salon avec une arche compte pour deux pièces même si c'est une grande aire ouverte.

Si vous voyez des indications telles que 1+1 ou 2+1, sachez que le premier chiffre correspond au nombre de chambres et le "+1" (pas toujours présent) vous indique la présence d'un bureau, souvent utilisable en chambre d'appoint (appelé "den" en anglais).

Du côté du Canada anglophone, on parlera plus volontiers d'appartement comportant "one bedroom" ou "two bedrooms", etc. La signification est plus transparente !

Équipé ou semi-meublé :

Ces expressions signifient que l'électroménager est disponible dans l'appartement et souvent, inclus dans le loyer. Au Québec, on désigne le lave-linge par « laveuse », le sèche-linge par « sécheuse » et la cuisinière par « poêle ».

Charges incluses ou non :

Le chauffage (ainsi que l'eau chaude) peut être compris dans le prix de la location. Les dépenses de chauffage peuvent être considérables, surtout si l'appartement n'est pas très bien isolé, donc cela vaut parfois mieux le coup de chercher un appartement chauffé. A noter également que le terme " hydro " dans les annonces correspond à l'électricité (cela n'a rien à voir avec l'eau. Le nom vient des centrales hydro-électriques).
Il n'est pas commun de trouver des annonces où les charges (surtout l'électricité) sont incluses. Notez que le prix de l'eau est assez peu élevé au Canada et c'est souvent le propriétaire qui le prend en charge.

C'est à quel étage ?

Au Canada, le terme "rez-de-chaussée" n'existe pas vraiment. Le premier étage correspond donc généralement au rez-de-chaussée en France. Le second étage au Canada correspond alors au premier étage en France.

Qu'est ce qu'un condo ?

Les condos, l’abréviation de "condominium", sont généralement des appartements dans une résidence de luxe, qui comprend des services comme la piscine, la salle de sport ou la présence d'un gardien 24 h/24. Très répandus dans certaines villes, ce ne sont pas des logements bon marché, même s'il arrive que des bonnes occasions se présentent, notamment si vous choisissez la colocation.

Basement ou semi-basement :

Très courants au Canada, les logements en sous-sol sont aménagés. Cela ne veut cependant pas dire que vous serez dans une cave ! Beaucoup de basements sont assez bien éclairés et avec des fenêtres. Certains basements manquent toutefois souvent de luminosité. Cette luminosité peut en hiver être réduite à cause de la neige qui se serait déposée près de la fenêtre. Les loyers de appartement de type basements sont toujours moins élevés qu'un appartement classique, tout simplement car l'humidité et le manque de luminosité ne sont pas des atouts certains...

Les annonces en anglais :

  • Rent : location
  • Freshly/recently renovated : fraichement/récemment rénové
  • Bright/sunny : Lumineux/ensoleillé
  • Washer/dryer outlet : entrée laveuse/sécheuse
  • Dishwasher/stove/fridge/stove : lave-vaisselle/four/frigo/cuisinière
  • Balcony : balcon
  • (High) ceilings : (hauts) plafonds
  • Hardwood floor : Plancher en bois
  • Heated : chauffé
  • Top of the floor : au dernier étage de l'immeuble
  • semi-basement : semi sous-sol
  • no pets : pas d'animaux
  • Available from : disponible à partir de
  • Sublets : sous-location
Chapitre 1 : Comprendre une annonce
Chapitre 2 : Choisir son quartier
Chapitre 3 : Trouver un logement à distance
Chapitre 4 : Trouver un logement sur place
Chapitre 5 : La location
Chapitre 6 : La colocation
Chapitre 7 : La sous-location
Chapitre 8 : Trouver un logement avec son animal
Chapitre 9 : Je veux quitter mon logement plus tôt que prévu, que faire ?--> Je veux quitter mon logement plus tôt que prévu, que faire ? La cessation de bail

Pour quitter votre logement, vous devrez donner un préavis à votre propriétaire. Cependant, même si c'est la pratique courante, donner votre préavis trois mois avant de quitter votre logement ne vous donne pas le droit de quitter le logement. Il faut que vous remplissiez certaines conditions pour cela.

Pour le Québec, voici les 3 situations bien précises permettant de résilier le bail en cours :

  • un locataire se voit attribuer un logement à loyer modique ;
  • un locataire ne peut plus occuper son logement en raison d'un handicap ;
  • une personne âgée est admise de façon permanente dans un centre d'hébergement et de soins de longue durée ou dans un foyer d'hébergement.

Les autres raisons : achat d'une maison, divorce, mésentente entre colocataires, formation d'un nouveau ménage, besoin d'un plus grand logement, problèmes financiers, déménagement pour un emploi, etc., ne permettent pas au locataire de forcer le propriétaire à résilier le bail. »

Cependant, vous pouvez toujours tenter de vous entendre (par écrit) avec votre propriétaire afin de quitter le logement. Dans la plupart des cas, cette démarche est fructueuse. Certains propriétaires vont peut-être vous demander de lui trouver un remplaçant en vous occupant des petites annonces.

Si vous ne parvenez pas à vous entendre avec votre propriétaire, il n'y a plus que deux solutions : la sous-location ou céder votre bail.

Bon à savoir :

Si votre propriétaire augmente votre loyer mensuel, il faut impérativement qu'il vous le mentionne par écrit, trois à six mois avant le renouvellement automatique du bail (pour un bail de 12 mois). Si vous ne répondez pas, le loyer sera augmenté automatiquement.

Pour le Québec, voici un excellent document fourni par la Régie du Logement : Céder son bail ou sous-louer ?

http://www.rdl.gouv.qc.ca/fr/pdf/ceder.pdf Céder son bail

Vous devrez établir un contrat de cession de bail avec la personne intéressée par votre logement. Cependant, tant que le propriétaire n'a pas donné son accord, elle n'est que conditionnelle.

Sous-louer

Si vous souhaitez quitter votre logement temporairement, pour partir quelques temps vadrouiller dans le Canada avant de revenir dans votre logement pour finir votre PVT, la sous-location peut être une bonne solution. Pour cela, vous devez avoir un bail de location avec votre propriétaire et vous devrez signer un bail de sous-location avec votre sous-locataire !

AUTEUR : Isabelle alias isa

11 ans
Lyon, France

Commentaires

Partagez vos avis, vos interrogations ou vos remerciements.

J’aime beaucoup cette nouvelle version du « wiki » !

Bonjour,

J’aimerais savoir :
-j’ai lu que l’on ne peut rompre son bail que sous certaines conditions bien spécifiques,mais peut-on « céder » son bail a quelqu’un d’autre que l’on aura recherché soi-même (pour aider) en dehors de la date de fin de bail(1er juillet)?
-Aussi je réfléchis sur la date de mon arrivée au Québec, et comme j’ai pu voir que le 1er juillet était LA date des « déménagements » au Québec alors j’avais pensé arriver vers le 24juin le temps de trouver un logement (et accessoirement avoir du choix dans les offres),pensez vous qu’une semaine avant le 1er juillet serait l’idéal pour trouver une coloc?
Merci d’avance:)

Des PVTistes arrivent tout au long de l’année et heureusement des gens quittent leur appartement également tout au long de l’année (surtout en colocation) mais c’est vrai qu’au Québec le mois de juillet est connu pour être une période de fin de baux. Le mieux si tu ne reste pas un an par exemple, c’est en effet de trouver un nouveau locataire, on est énormément à l’avoir fait, tu pourras te servir de nos petites annonces entre autres 😉

Oui c’est faisable, d’autant que des PVTistes (pas seulement français, le Canada ayant des accords de PVT avec des dizaines de pays), tu peux d’ailleurs consulter nos petites annonces : https://pvtistes.net/canada/annonces/, tu verras que des appartements sont proposés et recherchés à tout moment de l’année :)

Bonjour à tous !
je voudrais savoir quel est le délai entre l’accord avec le propriétaire de l’appartement loué et l’aménagement du locataire. En fait lorsque j’arriverai à Montréal, je serais d’abord dans une auberge de jeunesse, mais je souhaite savoir lorsque je trouverai un appartement et que je m’entendrai avec le propriétaire, à partir de quand puis-je emménager dans le dit-appartement?
Merci !

Ca dépend de la disponibilité du logement. Certains sont pour emménagement immédiat d’autres non.
De plus, lorsque le propriétaire demande une enquête de crédit (qui ne donnera rien pour un français n’ayant jamais ouvert de compte au Canada), il faut compter au moins une semaine avant le résultat de l’enquête, l’accord du syndic de propriétaires (s’il y en a un) avant de signer le bail si la candidature est acceptée.

Bref, selon l’annonce c’est emménagement immédiat, dans une semaine, un mois ou le 1er juillet 😀
Il y en a pour tous les goûts!! 😉

salut SolG, merci beaucoup pour cette réponse, tout sera donc détaillé dans les termes du contrat ! j’espère qu’il ne me demandera pas d’enquête sur le crédit, car l’idéal serait que le jour ou je visiterai l’appartement et au cas ou celui-ci me conviendrait, que je puisse aménagé immédiatement ! Parce que je ne souhaite pas vraiment pas faire plus de 3 jours maximum en auberge de jeunesse.

Ca va souvent très vite. L’embêtant c’est si vous êtes plusieurs personnes intéressées mais ça va ce n’est pas comme certaines villes françaises où il y a une file d’attente pas possible 😉

Généralement tu peux emménager très vite, je crois que pour ma part c’était 2/3 jours après car il fallait laisser la précédente locataire reprendre toutes ses affaires 😉

Slt Lilou, ah d’accord, c’est vrai qu’en France c’est vraiment pas la joie lorsque vous êtes un certain nombre à vouloir louer le même appartement, au vu de ce que tu dit, c’est vraiment selon le proprio que cela se fera..èh bien merci pour toutes ces infos c’est gentil !

Identifiez-vous pour répondre