Visiter l’Île de Pâques pendant son PVT Chili

Chapitre 6 : Le quotidien : hygiène, toilettes, sécurité

Date de publication : 17-08-2018

Auteur

Floriane

Le quotidien : hygiène, toilettes, sécurité

L’eau et les toilettes publiques

L’eau est potable de partout sur l’île ! Si son goût est parfois bien moyen (surtout au camping…), sachez au moins que vous pouvez boire au robinet en toute sécurité (ce qui est plutôt sympa vu le prix des bouteilles d’eau !).

L’île possède peu de toilettes publiques, les seules que l’on ait trouvées sont au niveau de la plage O’Orongo (vers le terrain d’herbe, avant le cimetière) et sont gratuites. Plusieurs sites possèdent des toilettes sèches, toutefois, et sur certains sites, comme la carrière de Rano Raraku ou le village d’Orongo, par exemple, l’accès aux toilettes est payant (environ 500 $CLP).

La sécurité

En terme de sécurité à proprement parler, pas de souci à Rapa Nui, l’ambiance est plutôt cool et on n’a pas senti de risque à voyager seul(e) par exemple. Il existe des tensions entre les Rapa Nui et les Chiliens, principalement au sujet de l’installation économique et physique de ces derniers sur l’île, mais cela impacte finalement peu les touristes. Le stop est aussi relativement safe en journée, mais faites tout de même attention la nuit sur certaines routes qui ne sont pas éclairées. Enfin, la consommation de cannabis est très répandue sur l’île, restez vigilant que ce soit sur la route ou en ville, notamment certaines fins de soirées où les esprits peuvent vite s’échauffer… Mais dans l’ensemble, l’atmosphère est très détendue et on ne se sent pas du tout en danger.

Chapitre 6 sur 14

Évaluation de l'article

5/5 (2)

1 Commentaire

Hélène
7.6K 13.4K
Wahou super ! Merci pour ce beau dossier ! ça sera un de mes regrets au Chili, de ne pas avoir eu le temps d’aller voir les Moais (et vous deux par la même occasion). ça sera pour une autre fois !

Articles recommandés