Enchaîner deux PVT / WHV : comment s’organiser ?

Date de publication : 04-08-2019

Auteur

Julie

Vous êtes nombreux à faire deux PVT l’un à la suite de l’autre (et vous avez bien raison !).

Si vous partez bientôt en PVT et que vous avez, vous aussi, le projet d’enchaîner deux PVT, renseignez-vous bien sur les conditions de participation à votre deuxième PVT, pour ne pas être pris de court. Les informations ci-dessous concernent les pvtistes français. Les Belges n’ont, quant à eux, accès qu’à 5 destinations PVT : Canada, Australie, Nouvelle-Zélande, Corée du Sud et Taïwan, tous accessibles de 18 à 30 ans.

Où peut-on faire sa demande de PVT ?

Voici un visuel récapitulatif :

Situation 1 : si votre second PVT se déroule au Japon, en Russie, en Corée du Sud, au Chili, au Mexique, en Uruguay, en Argentine ou à Taïwan, vous devez impérativement faire votre demande de visa depuis la France. Cependant, consultez la suite de cet article (sur les délais dont vous disposez pour valider votre PVT), vous pourriez peut-être faire votre demande de second PVT avant de partir pour le premier.

Cas particulier de l’Argentine : début mai 2017, nous vous avions annoncé que les démarches du PVT Argentine étaient simplifiées. Depuis cette date, le rendez-vous au consulat d’Argentine à Paris n’est plus obligatoire. Cependant, vous devez impérativement faire votre demande de visa depuis la France, le consulat d’Argentine ne souhaitant pas que vous envoyiez votre passeport (il est nécessaire de le fournir dans le dossier de demande) depuis l’étranger, ni vous le renvoyer, avec votre PVT à l’intérieur, par crainte que le courrier se perde.

Situation 2 : pour le Canada, la Nouvelle-Zélande et Hong Kong, c’est très souple. Vous pouvez faire votre demande de visa quel que soit l’endroit où vous vous trouvez sur la planète. À noter que pour valider votre PVT Canada ou votre PVT Hong Kong, si vous en faites la demande respectivement depuis le Canada ou Hong Kong, vous devez quitter le territoire pour y revenir et valider votre PVT. Pour le Canada, le plus simple est souvent de vous rendre à la frontière américaine (pour faire un tour du poteau). Pour Hong Kong, le plus simple est de faire un aller-retour à Macau.

À l’inverse, si vous demandez un PVT Nouvelle-Zélande depuis la Nouvelle-Zélande, vous n’avez pas à sortir du pays.

Situation 3 : vous pouvez demander votre PVT Australie, Colombie ou Brésil depuis tous les pays du monde, à l’exception respectivement de l’Australie, la Colombie et le Brésil mais ça reste tout de même assez souple (attention au cas du Brésil toutefois) car vous n’êtes pas obligé de repasser par la case France.
Exception : si vous êtes déjà en Australie en PVT et que vous souhaitez demander un 2e Working Holiday Visa ou un 3e Working Holiday Visa, vous pouvez demander votre visa depuis l’Australie et sa date d’expiration sera calculée ainsi (date d’arrivée en Australie en premier (ou second) Working Holiday Visa + 24 mois).

Cas particulier du Brésil : le consulat du Brésil ne vous impose pas de déposer votre demande de PVT en personne. Le dépôt de votre demande et le retrait de votre passeport peuvent se faire par le biais d’une tierce personne ou même par le biais d’une agence de voyage. Par ailleurs, le consulat du Brésil n’autorise pas l’envoi des dossiers par correspondance et ne renvoie pas les passeports par courrier. Par conséquent, si vous êtes à l’étranger, vous pourriez envisager d’envoyer votre passeport à un proche qui déposera votre demande de visa puis récupérera votre passeport (dans lequel sera visé votre PVT) avant de vous le renvoyer. Néanmoins, nous vous alertons sur le risque que cela comporte d’envoyer votre passeport depuis/vers l’étranger. Il risquerait de se perdre, et cela remettrait en cause votre projet de PVT au Brésil. Par conséquent, même si cette option est envisageable, nous ne vous la recommandons pas forcément.

Délais pour valider son PVT

Vous le savez, même si le PVT est un programme commun à 14 destinations (pour les Français), certains critères de participation varient d’une destination à l’autre, notamment le délai imparti pour valider son PVT.

Les délais ci-dessous correspondent au temps dont vous disposez pour vous rendre dans votre pays de PVT pour valider votre visa, qui commence alors.

  • 12 mois : Canada, Australie, Nouvelle-Zélande, Japon, Taïwan et Corée du Sud (le consulat de Corée explique souvent que le visa débute dès son émission mais les pvtistes en Corée nous ont dit que leur PVT avait été validé pour un an à leur arrivée dans le pays).
  • 6 mois : Mexique.
  • 3 mois : Argentine, Hong Kong et Chili.
  • Dès sa délivrance : Colombie (demandez tout de même confirmation au consulat dans lequel vous demandez votre visa).
  • Date indiquée comme date de départ lors de la demande de visa : Russie et Uruguay.

Pour les pays qui imposent une demande de visa en France, vous pouvez donc envisager de faire la demande de votre 2e PVT avant de partir pour votre premier PVT.

Exemple : vous partez en Nouvelle-Zélande et vous souhaitez faire un PVT Japon dans la foulée. Vous pouvez demander votre PVT Japon deux semaines avant de partir en Nouvelle-Zélande (en tenant compte des délais de traitement annoncés, selon la destination qui vous intéresse). Vous vous envolez ainsi en Nouvelle-Zélande pour 11 mois 1/2 et vous partez ensuite directement pour le Japon pour valider in extremis votre PVT Japon qui commence alors pour un an !

Et si on a bientôt 31 ans ou 36 ans ?

Stratégies, calculs et concessions… ça vaut le coup de réfléchir aux différents scénarios pour pouvoir faire deux PVT alors qu’on approche des 31 ans ou des 36 ans (dans le cas des PVT Canada, Argentine et Australie, disponibles jusqu’à 35 ans).

Note :le PVT Canada est valable jusqu’à 35 ans mais le système de sélection des candidats par tirages au sort rend les choses plus compliquées donc nous n’en parlerons pas ici.

Exemple : vous avez 31 ans dans 3 mois, vous pouvez demander le PVT de votre choix (attention, certains pays d’Amérique Latine exigent que la demande de visa soit effectuée avant votre 30e anniversaire). Un peu avant d’avoir 31 ans, vous demandez votre second PVT. En partant très rapidement en premier PVT, vous pourrez en profiter toute l’année avant de vous rendre dans votre deuxième destination PVT.
Les limites de cette astuce : les destinations qui ne vous laissent que 3 ou 6 mois pour partir. Favorisez, pour votre second PVT, les destinations où vous avez 12 mois de délai.

Voici un récit qui pourrait vous intéresser : Marie est arrivée en Australie à l’âge de 32 ans pour son 4e PVT, en Australie.

Les petits « trucs » à ne pas oublier !

  • Vérifiez que votre passeport est valide suffisamment de temps. Si ce n’est pas le cas, ça peut être pertinent de le renouveler avant de faire vos demandes de visa, comme ça vous êtes tranquille pour 10 ans !
  • Renseignez-vous sur les éventuels vaccins que vous pourriez avoir à faire avant de vous rendre dans votre 2e destination PVT. Les vaccins ne sont pas pris en charge par les assurances PVT car il ne s’agit pas d’un souci de santé, donc autant faire la démarche avant de partir de France.
  • En parlant d’assurance : pour que votre assurance PVT soit valide en tout temps, vos contrats doivent être continus. Pensez à la renouveler avant qu’elle expire. Dans le cas du Canada, une attestation d’assurance (pour la durée de votre séjour) peut vous être demandée à l’arrivée dans le pays. Si c’est le cas et que vous n’avez pas d’assurance, l’entrée sur le territoire pourrait vous être refusée. Si vous avez une assurance de 3 mois, par exemple, un PVT de trois mois (non renouvelable par la suite) pourrait vous être attribué. Chaque année, des pvtistes se font avoir, faites attention !
  • Faites en sorte d’avoir suffisamment d’argent en fin de PVT #1 pour entamer de façon optimale votre PVT #2. Dans le cas du Canada (et très rarement dans le cas de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande), on peut vous demander un relevé de compte récent à votre arrivée dans le pays, pour s’assurer que vous avez bien les économies demandées.

Évaluation de l'article

5/5 (3)

11 Commentaires

Gwénaël
7 13
Je me permet de poster mon histoire car il concerne l'enchainement de PVT et mon âge.
Je suis actuellement en fin de PVT en Australie où j'ai fait deux ans d'affilé dons les mois de ferme pour renouveler mon visa. J'ai fait ma demande directement à Sydney pour le PVT à Hong Kong il y a deux mois et je devrais y débarquer la veille de mes 31 ans soit dans un peu plus d'un mois.
Enfin, je compte faire ma demande pour la Nouvelle Zélande une semaine avant mes 31, je profiterais de Hong Kong pendant presque un an avant partir pour la Nouvelle Zélande un peu avant mes 32 ans et y rester un an.
Je vous informerais si mon plan s'est déroulé comme prévu.

Articles recommandés