On a testé le HelpX dans un ranch californien

Date de publication : 13-01-2014

Auteur

Julien

Comment t’y es-tu pris pour trouver ce travail ?

Nous sommes passés par le site HelpX. C'est un réseau semblable à celui de WWOOFing, celui-ci est plus connu mais le principe est le même. On vous offre l’hébergement et 3 repas par jour, et vous travaillez en échange. C'est un moyen magnifique pour vivre la vraie vie des locaux d'un pays, découvrir une culture et parfois travailler dans un domaine qui vous est étranger. Ce fut notre cas puisque durant 3 semaines, nous sommes devenus fermiers dans un ranch californien !

A-t-on exigé que tu aies des compétences ou des diplômes particuliers ?

Aucune, un peu de sens pratique et une envie de découverte permanente sont, selon moi, les seuls critères nécessaires.

Une fois que tu as commencé a travailler, comment ça s’est passé ?

Il faut une période d'adaptation, vous arrivez avec votre culture dans un foyer d'étrangers possédant une culture complètement différente, parlant une langue différente avec un accent marqué, les premiers contacts humains ont été un peu étranges au début, avant de devenir vraiment agréables.

Les premiers moments dans le ranch, eux, ont été vraiment géniaux.

En effet, on s'est retrouvés au milieu de nulle part dans les montagnes de la Californie du Sud, le premier voisin était à 30 minutes de voiture. Le ranch avait un véritable cachet et les animaux étaient vraiment variés. Des poulets, des canards mais aussi des pintades, des lamas, des paons... Quand nos amis ont vu nos photos, ils ont cru qu'on était dans un cirque !

Quels autres jobs as-tu faits en HelpX ?

Après cette expérience, on a souhaité recommencer : on a travaillé chez un Argentin à Los Angeles, et on a aussi été personnel à tout faire dans une auberge près de Mexico. Chaque fois, c'était l'occasion de faire de belles rencontres et de s'initier à de nouvelles activités.

Une journée typique au ranch

Les journées commençaient vers 9 h, on se levait pour aller nourrir les animaux et ouvrir leurs enclos pour la journée. Ensuite, direction la cuisine pour le petit-déjeuner purement américain (œuf, toast au beurre de cacahuète, etc.) C’était l'occasion de discuter, de rigoler et d'aborder les activités de la journée avec le chef du ranch qui nous donnait des instructions.

La vraie journée commençait à 10 h 30.

Les activités étaient diverses et variées, comme redonner une seconde jeunesse à une grange vieille de 100 ans au fond du ranch, poser l'isolation sur le système d'irrigation des enclos, nettoyer des pièces dans les granges abandonnées depuis des années (où les rats avaient élu domicile). On a même retrouvé un vinyle d'Elvis Presley, apparemment rare, entreposé dans l'une d'entre elles ! La journée s'achevait en général vers 16 h quand nous nourrissions les animaux pour la seconde fois et les enfermions pour la nuit.

Nos hôtes ayant à cœur de nous faire découvrir leur environnement et leur culture, nous avons eu la chance d’assister à des soirées données en ville sur divers thèmes comme la chasse et la ruée vers l'or dans les montagnes californiennes. Très intéressant à chaque fois !

Après 3 semaines passées dans ce ranch, il y a deux journées qui me reviennent en tête comme étant atypiques : celle où en voulant enfermer les chèvres pour la nuit, l'une d'entre elles à mis bas devant nous. La soirée qui a suivi fut géniale, nous avons dû nous relayer jusqu’à des heures avancées pour surveiller les premières heures des petites chèvres, les aider pour les premières tétées et bien sûr s'assurer qu'elles étaient encore en vie.

La seconde fut quand un lynx a essayé de s'approcher des poules, le chef du ranch s'est emparé de son fusil, et nous nous sommes mis en chasse de l'animal pour finir par l'abattre 25 minutes après. Montée d’adrénaline assurée.

Nous gardons un excellent souvenir de cette expérience pas vraiment comme les autres.

Retrouvez toutes les aventures de Julien sur son blog Pauline et Julien sur la route !

22 Commentaires

Hélène
7.6K 13.6K
En fait, il ne faut pas que ça soit ta raison principale pour venir aux USA. Comme dans d’autres pays, qui craignent le travail dissimulé. Le site t’explique sous quel statut tu dois te déclarer à la douane 😉
alexis
13 11
Interressant> Je suis alle voir le site americain « wwoofUSA.org » pour voir me reseigner sur les questions de VISA+WWOOFing/HelpX. En lisant les commemtaires j4en conclus qu’en 2014 il n’etait pas possible de faire ca avec un simle VISA touriste. Voici ce que j’ai trouve sur le site WWOOFUSA (https://wwoofusa.org/how-it-works/#will-wwoof-help-me-get-a-visa) ; – WWOOF is NOT paid work or volunteering – if you say that you are coming to “volunteer or work on a farm” and you don’t have a work visa, immigration probably WILL NOT LET YOU ENTER THE USA – you cannot enter as a “WWOOFer,” as the meaning of this may be misunderstood by immigration officials – as a WWOOFer, you are a TOURIST, NOT a WORKER or VOLUNTEER
Emilie
20 220
Julien
16 64
Coucou ami Pvtistes, Nous n’avions aucun visa particulier. C’est une entende entre vous et l’agriculteur. Personne SURTOUT la douane US de ce que vous faites ! C’est un super moment de découverte !! Je le recommande à tous le monde !
anais
196 486
Génial ce témoignage. Ça donne envie de tenter le HelpX. Je peux avoir la petite biquette 🙂
aude
1 5
Merci beaucoup pour ce témoignage et la vidéo est bien faite =) Pleins de belles choses, qui donnent envie !!! Merciiiiii
Kévin
36 82
Super, merci pour le témoignage 🙂
Téva
2 8
Pas content le lama .. Merci pour la partage, belle expérience !! 🙂
Jeny
32 99
Merci pour le partage de votre expérience. Votre vidéo et votre récit me donnent des petites idées pour mon été au US !!!
Lu44
1 18
Merci de nous faire partager votre aventure, cela donne vraiment envie ! Je rebondis sur la question ci-dessus, vous aviez un visa de travail ou un visa tourisme ?

Articles recommandés