Acheter un van ou une voiture en Australie

Date de publication : 11-03-2021

Auteur

Pvtistes.net

Pour poser vos questions, discuter avec les autres pvtistes et francophones et échanger vos conseils et bons plans, rejoignez-nous dans le groupe Facebook des pvtistes / Francophones en Australie !

Se déplacer en van en Australie est sans doute la façon la plus courante de parcourir le pays. C’est aussi synonyme de liberté totale : vous ne dépendez que de votre van, qui devient votre maison roulante. Les road trips en voiture sont également très fréquents chez les backpackers, et comme avec un van, c’est vous qui décidez où vous allez et quand vous partez ! Vous vous arrêtez quand vous le souhaitez, que ce soit pour faire du fruit picking ou pour visiter des parcs nationaux par exemple.

Acheter un van ou une voiture en Australie est un investissement important et il est primordial de bien avoir en tête tout ce que cela inclut pour que votre WHV ne se transforme pas en galère !

De grands bouleversements sont à prendre en compte depuis la réouverture des frontières. On fait le point sur la situation du PVT en Australie dans cet article.

Pour compléter ces informations, le dossier sur la fameuse “rego” vous sera très utile, ainsi que le dossier sur la préparation d’un road trip en van sans oublier le récit de Morgane qui vous raconte en détail l’achat de son van !

Quelques informations préalables sur la conduite en Australie

À gauche toute !

En Australie, on conduit à gauche ! C’est un peu déstabilisant au début, mais on s’y fait assez vite. Soyez particulièrement vigilant le matin quand vous prenez la route, ou aux intersections s’il n’y a personne. Si en étant conducteur, vous voyez le bord de la route directement sur votre droite, c’est que vous n’êtes PAS du bon côté de la route !

Aussi, la majorité des véhicules sont équipés de boîtes automatiques. Si vous n’avez jamais conduit ce type de véhicules, pas de panique, on y prend rapidement goût ! Pour les longs trajets, les boîtes automatiques sont indispensables. Et en Australie vous allez en faire de la route.

Attention aux animaux 

Évitez de conduire de la tombée de la nuit à l’aube. La faune sauvage adore se pointer quand votre visibilité est réduite ou la nuit. Or, un choc avec un kangourou à vive allure pourrait vous mettre vraiment en danger et détruire votre véhicule.

Police australienne, vos papiers s’il vous plait

La police veille en Australie. Les contrôles routiers sont communs, à toute heure, y compris des tests d’alcoolémie le matin. La limite est fixée à 0,5 grammes pour les conducteurs expérimentés et 0 pour les conducteurs sous permis probatoire. En cas d’alcool au volant, les amendes sont salées, vous vous exposez à un retrait de permis de conduire, un passage au tribunal et cela pourrait aussi avoir des répercussions sur d’autres PVT à l’avenir.

Les longues distances

Si vous parcourez de très longues distances désertiques, n’hésitez pas à faire le plein d’essence régulièrement, même si vous êtes loin d’être à sec. Idem, pensez à faire des pauses régulièrement et à avoir de l’eau potable à disposition.

Les unités de distance en Australie sont en kilomètre.

Numéro d’urgence

Si vous avez besoin de contacter les services d’urgence, composez le 000 sur votre téléphone.

File file, petit bolide… ou pas

Les limites de vitesses sont moins élevées en Australie qu’en France ou en Belgique. En dehors des agglomérations, la vitesse limite est généralement fixée à 100 km/heure (et 110 km/heure sur les voies rapides). Dans le Northern Territory toutefois, certaines portions sont à 130 km/heure.

De toutes les façons, si vous avez un vieux van, vous ne pourrez pas aller plus vite !

Dans les centres villes il n’est pas rare de voir des zones limitées à 40 km/heure à l’heure des entrées/sorties d’école. Soyez vigilant ! Il y a de nombreux radars en Australie.

Les péages 

Les péages sont très limités en Australie. Vous ne les trouverez pas sur les grandes routes qui parcourent le pays. Par contre, vous les trouverez dans les villes de Sydney, Melbourne et Brisbane.  Ces péages sont électroniques, vous n’avez pas à proprement de barrière de péage. Lorsque vous circulez sur ces voies à péage (toll roads), la plaque d’immatriculation de votre véhicule est enregistrée. Vous avez la possibilité de payer ces péages en ligne dans les jours qui suivent votre passage sur la route ou les payer en avance avec un « road pass » à payer en ligne. Utile si l’utilisation de ces routes est très exceptionnelle ou une simple erreur. En revanche, si vous devez emprunter ces voies régulièrement, il peut être utile de prendre un pass plus durable.

Pour en savoir plus : Linkt et E-Toll.

Et pour en savoir plus sur les panneaux de stationnement à connaître en Australie, n’hésitez pas à consulter notre article dédié.

Dossier publié initialement en 2012, entièrement remis à jour en juin 2022.

Aperçu des chapitres :

Évaluation de l'article

5/5 (2)

73 Commentaires

Fabien
44 203
Je me souviens que mon coloc au canada avait casqué pour assurer son van, est-ce aussi cher en Australie? Et au niveau permis de conduire, il n'est valable que 3 mois, non?
Mathieu
981 2.4K
Message de jolijuli
-éviter au maximum d'acheter une voiture à un backpackeur et en particulier à un backpackeur français, tout le monde vous le dira, les backpackeurs ne font pas attention à leur voiture et les français sont des voleurs, ça a été largement prouvé là-bas.
lol je confirme qu'ils vous vendront un vehicule 2 à 3 fois le prix qu'ils l'auront payé et en cadeaux les amendes et autres infractions


Message de jolijuli
-de plus en plus de voyageurs abandonnent l'idée du van (trop couteux en essence, super chère en Australie), et prennent plutôt un break qui a la même possibilité de dormir dedans, en étant en plus moins grillé par la police.
Une petite holden commodore passera plus inaperçue en ville, qu'un gros van avec plein de tag et de peintures lol
Julie
198 889
Je rajoute quelques petites infos:

-éviter au maximum d'acheter une voiture à un backpackeur et en particulier à un backpackeur français, tout le monde vous le dira, les backpackeurs ne font pas attention à leur voiture et les français sont des voleurs, ça a été largement prouvé là-bas.

-de plus en plus de voyageurs abandonnent l'idée du van (trop couteux en essence, super chère en Australie), et prennent plutôt un break qui a la même possibilité de dormir dedans, en étant en plus moins grillé par la police.

-Faites attention en WA et SA, il n'y a pas de contrôle technique imposé à la revente. Certes les voitures sont moins chères qu'ailleurs, mais vous avez moins de certitude pour la qualité de celles-ci.

-Il est compliqué de revendre sa voiture dans une province différente de celle dans laquelle on l'a acheté.
Pour le QLD et le NSW au moins (les autres, je suis pas sûre alors je vais pas dire de bêtises), si vous voulez vendre ailleurs, il faudra ré-immatriculer dans la province dans laquelle vous voulez vendre.
Je crois que pour le WA, c'est possible de vendre partout, mais N'ACHETEZ PAS DE VOITURE QUI VIENNENT DE WA!!!

Bonne route les backpackeurs!

Articles recommandés