Le fruit picking et le travail saisonnier en Nouvelle-Zélande

Chapitre 4 : Les équipements d'un bon fruit-picker

Date de publication : 28-06-2022

Auteur

Pvtistes.net

Les équipements d’un bon fruit picker

 

Vêtements et chaussures

Un bon ouvrier (agricole) doit avoir de bons outils ! Pour les activités en extérieur, vous devez prévoir des habits que vous êtes prêt à sacrifier pour la cause (dans les packhouse aussi en fait). En effet, manipuler des fraises, des cerises ou passer ses journées dans les champs, ça peut salir énormément. Oubliez donc les t-shirt auxquels vous êtes attachés, privilégiez les vêtements usés ou même trouvez-en dans les Salvation army ou dans les op-shop si tous vos habits sont en bon état.

Privilégiez les pantalons fins aux shorts en été. Le soleil tape très dur en Nouvelle-Zélande (beaucoup plus qu’en France) et il ne faudrait que quelques heures pour avoir de belles traces de bronzage (le plus souvent de coups de soleils) de style travailleurs agricoles : des bandes blanches au niveau des petites manches, au niveau du short, ou encore des chaussettes. Que vous n’ayez pas de style pendant le travail se conçoit. Mais évitez peut-être le look bigarré (blanc/écrevisse) pour vos jours de congés où vous irez peut-être à la plage.

Préférez les t-shirt à manches longues (de couleur claire de préférence) et n’hésitez pas à utiliser de la crème solaire sur le visage, le cou, et les bras. Les manches longues/pantalons permettent également de limiter le contact des insectes avec votre peau (bras ou jambes). Pour se protéger les bras, certains utilisent même des chaussettes coupées pour avoir comme un coussinet au niveau des bras (à mettre sous les manches). Ce n’est pas toujours utile, mais cela peut vous protéger un peu quand vous cueillez des citrons et des mandarines tout en tentant d’éviter d’être griffé par les épines des arbres.

Vous pouvez aussi envisager de vous acheter des gants de jardinage (avec la partie intérieure du gant en caoutchouc) en particulier si vous souhaitez faire des travaux dans les vergers ou dans les vignes (orchard work, vineyard work). Les gants sont souvent fournis mais votre taille n’est pas toujours disponible et/ou vous n’avez pas forcément envie de mettre vos doigts là où de nombreux backpackers avant vous se sont aventurés. Choisissez un gant permettant un bon mouvement de la main. Pour les récoltes, il est parfois préférable de vous munir de gants de cuisine (notamment pour le picking des raisins) qui vous permettent d’avoir une bonne prise sur le fruit, de garder les doigts au sec avec des fruits juteux. La couleur de ces gants de cuisine vous permet également de rester visible aux yeux de votre collègue lui aussi équipé de sécateur.

Vérifiez la météo et prévoyez parfois un pull, voire un k-way. De toutes les façons, vous développerez vite une addiction à la diffusion de la météo qui, hélas, n’est pas toujours exacte.

Prévoyez aussi de bonnes chaussures fermées pour éviter les blessures, les piqûres d’insectes et la boue. Si vous vous présentez en tong, votre potentiel employeur ne verra pas en vous un employé prêt à aller au travail. Là aussi, préférez des chaussures que vous serez prêt à user mais elles doivent être confortables et résister un minimum à la pluie. Certains employeurs vous demanderont d’avoir des bottes en caoutchouc en plus de vos chaussures normales.

Une casquette ou un chapeau est également vivement recommandé. Préférez un modèle qui pourra protéger votre nuque des coups de soleil. Vous pouvez également prévoir des lunettes de soleil selon les activités que vous ferez.

Enfin, pour les jobs où vous devez souvent vous abaisser, des protège-genoux ou même un petit seau sur lequel vous pouvez vous asseoir peuvent offrir un grand soulagement pour votre dos.

Les autres équipements

Pour le déjeuner, votre employeur vous demandera souvent d’emporter votre lunch (déjeuner) avec vous. Quoiqu’il en soit, en plus d’un lunch, n’hésitez pas à prendre des barres de céréales puisque l’activité est physique et vous aurez rapidement faim. Vous pouvez également apporter un sandwich ou des fruits. De même, emportez avec vous beaucoup d’eau, au moins deux litres d’eau pour rester hydraté quand vous serez au soleil. Pour combler les petits coups de fatigue, prenez une petite bouteille d’eau et ajoutez-y un peu de citron et de sucre. Une petite citronnade vous rafraîchira et vous remettra d’aplomb.

Pour effectuer certaines tâches, il arrivera que vous vous retrouviez seul pendant un certain nombre d’heures. Beaucoup de backpackers prévoient alors un lecteur MP3 pendant la journée pour faire passer le travail plus vite (d’autres en ont un sur les oreilles même s’ils sont entourés de collègues, à vous de voir).

Enfin, n’hésitez pas à consulter cet article vous donnant plein de conseils sur comment vous protéger du soleil de Nouvelle-Zélande.

Les 10 commandements du bon fruit picker

  • 1. Des tartines de crème solaire sur ton corps, tu appliqueras.
  • 2. De baskets fermées tu te muniras.
  • 3. Des litres d’eau tu boiras.
  • 4. De la nourriture pour tes fringales tu emporteras.
  • 5. De lunettes de soleil solides tu t’équiperas par jour de beau temps.
  • 6. Des intempéries tu te protègeras.
  • 7. Des vêtements usés tu porteras.
  • 8. Des manches longues et des vêtements clairs tu préfèreras.
  • 9. Tu ne convoiteras pas le chapeau de ton voisin, tu en prendras un.
  • 10. La fashion week en fruit picking, tu oublieras.
Chapitre 4 sur 12

Évaluation de l'article

5/5 (2)

37 Commentaires

Audrey
0 1

Bonjour, merci pour ce dossier vraiment clair et riche en infos! J’ai une question supplémentaire. Nous souhaitons passer en NZ 2 mois (de Mi-Décembre 2018 à Février 2019) lors d’un tour du monde. De ce fait nous chercherions un travail (n’importe lequel) pour 1 mois. Problème: Mon ami à plus de 30 ans et de ce fait ne pourra pas demander le PVT. Est-ce tout de même possible de trouver? Merci par avance. Audrey.

Marie
9.8K 32.2K

Bonjour Audrey,
Cela me semble plus que compliqué puisque pour pouvoir travailler, il faudrait qu’il dispose soit d’un autre type de visa de travail (mais il ne l’obtiendra jamais pour genre 1 mois ou 2, et ça ne serait pas n’importe quel boulot, mais un emploi où la Nouvelle-Zélande manque de main d’oeuvre, et où ton copain aurait un employeur prêt à le sponsoriser…), soit que ton copain ait la chance folle qu’il y ait une pénurie de main d’oeuvre au moment où vous y serez pour qu’il obtienne l’autorisation de travailler malgré son statut de touriste (les pénuries n’arrivent pas tous les jours…) : https://pvtistes.net/penurie-main-doeuvre-travailler-nouvelle-zelande-visa-touriste/

Marion
0 1

Whaou super vidéo et dossier un grand Merci ! ça nous permet de savoir à quoi s’attendre et nous aide dans nos recherches. Merci pour votre travail vraiment ! 🙂

Nawel
5 13

Meric poiur ce dossier très complet.
Lorsque j’ai signé mon contrat jeudi les deux premières semaines pour de la cueillette de fruits je devaient être rémunérée au salair mimimum à l’heure et non au rendement (c’est écrit sur mon contrat). Pour évaluer notre capacité selon eux.
Sauf que je viens de recevoir ma paie et elle est inférieure au salaire minimum (avec le compte de mes horaires de travail et le taux horaire minimum).
Quelles sont mes possiblitées pour pouvoir faire valloir mes droits?
Si vous connaisez un moyen, on ne sait jamais 😉
Merci d’avance

Tibana
0 4

Bonjour !

Merci pour ce dossier très complet 🙂 J’aurais juste une question, est-ce que le Work permit c’est notre PVT ou c’est un autre document ?

Merci beaucoup par avance 🙂

Marie
9.8K 32.2K

C’est ton PVT :).

Claire
2 3

Merci beaucoup Marie pour ce dossier bien complet !
Même si j’ai un peu grincé en lisant le passage sur l’élevage des moutons… Pauvres bêtes !
Je préfère cueillir des fruits 😀

Ben
0 2

Bonjour tout le monde, en complement de ce bel article voici un lien vers un site internet qui repertorie beaucoup d’employeurs dans le domaine du fruit picking en NZ mais aussi en Australie et au Canada. Il permet aussi de noter les fermes dans lesquelles on a deja travaille, ceci pour donner plus d’infos pertinentes a ceux qui cherchent et a les aider a eviter les arnaques malheureusement frequentes dans ce domaine. Bonne chance http://www.picktheworld.org

thuram90
0 1

salut les amis!j’ai besoin d’un job.je suis en chomage

Anthony
31 88

Salut tout le monde. J’ai essayé d’envoyer un mail à un contractor sur le lien PickNZ et impossible de lenvlyer.. jai systématiquement un message d’erreur qui me revient alors que c’est la bonne addresse.. et ca fait plusieurs fois que ca me fait ça lorsque j’envoie des dema’de de boulot à des fermes ou autre.. es que ca l’a déjà fait à l’un d’entre vous? J’utilise Gmail.
Et autre question, es que vous aurkez des bon plans de boulot, de ferme etc sur la bay of plenty par hasard ?

Merci la populasse =)

Laura
15 49

Hello Anthony ! Avec un ami on est actuellement sur Bay of Plenty (Tauranga) et on a été démarcher les packhouses directement sur place qui nous ont toutes répété la même chose : c’est pas la saison et y’a pas de boulot. (y’a pas un chien dans les packhouses donc je veux bien les croire). Tu as fini par trouver quelque chose dans le fruitpicking? De notre côté on va virer sur Hawke’s Bay où il semble qu’il y a un peu plus de boulot.

Anthony
31 88

J’ai trouvé un peu de boulot sur pongakawa dans les champs mais cest pas du picking. Mais là je m’en vais jeudi parce que je bosses pas assez et que sans voiture je m’ennuie un peu..
Maks oui sur l’Haweks Bay le thinning commence donc il devrais y avoir plus de boulot dans le secteur des pommes

Julie
7 15

Super dossier! J’ai pris pleins de notes!!!! 🙂

Bertrand
1 12

Très bon dossier merci Marie ! Je pars dans …9 jours !

Articles recommandés