Le fruit picking et le travail saisonnier en Nouvelle-Zélande

Article publié le 08-02-2017.

Introduire ce dossier thématique par la vidéo de l'un d'entre vous (Brice, de Mon aventure en Nouvelle-Zélande) nous paraît être une bonne façon de rentrer tout de suite dans le vif du sujet !

De nombreux PVTistes choisissent le travail saisonnier pour pouvoir être mobiles et profiter au maximum du pays pendant l'année.

Les exploitations agricoles, horticoles et viticoles sont très nombreuses et ont régulièrement besoin de main-d’œuvre pour ramasser des fruits, tirer des fils, tailler des vignes… En général, un peu d’expérience dans le domaine est requise mais ça n’est pas obligatoire. Surtout, un bon niveau d'anglais n'est pas indispensable. Idéal, donc, pour débuter dans le pays si l'anglais n'est pas votre point fort. Attention, selon la période de l’année et le lieu où vous vous trouvez, il peut y avoir une liste d’attente et il n’est pas garanti que vous trouviez directement un emploi dans ce domaine.

Ce dossier vous propose de voir quels sont les emplois saisonniers que vous pouvez faire en Nouvelle-Zélande. On pense d'abord au fruit picking, mais d'autres emplois (en particulier dans les usines) peuvent vous permettre la mobilité dont vous avez envie lors de votre voyage à travers la Nouvelle-Zélande.

Quand on parle de fruit picking, on englobe en fait des activités très variées qui peuvent être faites aussi bien en intérieur qu'en extérieur. Vous verrez plus en détail ces activités (en anglais) dans les deux premières parties de ce dossier.

Mais avant toute chose, vous devez trouver un travail et vous équiper face au soleil, à la pluie, au froid et à la chaleur. Bien entendu, il faudra aussi penser à vous loger et à vous nourrir au quotidien. Ce sont toutes ces informations que nous vous proposons d'aborder dans ce dossier.

Si vous souhaitez savoir quand et où aller pour trouver un travail saisonnier sur l'Île du Nord et sur l'Île du Sud, n'hésitez pas à consulter nos dossiers sur le sujet.

Dossier publié initialement en 2013. Dernière mise à jour le 9 février 2017.

Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

Récit de PVTiste : Aurélien a eu un accident et il a dû aller à l’hôpital en Nouvelle-Zélande. Voici son témoignage...

Évaluations des membres

5/5 (1)

Articles recommandés

Cedric

Faire du HelpX pendant son PVT

Lamarie

Eviter les "arnaques" en PVT

Lilou

Les animaux d'Australie

Commentaires Facebook

Partagez cet article avec vos amis ou bien posez vos questions.

Commentaires

Partagez vos avis, vos interrogations ou vos remerciements.

lol « La fashion week en fruit picking, tu oublieras. » c’est tellement vrai 😉

Super dossier Marie ! Un grand merci :)

Super dossier merci ca va m’etre bien utile d’ici quelques semaines!!, J’ai hate de lire les deux prochains sur ile du nord et ile du sud!! Merci encore 😉

On les publies normalement demain et après-demain :)

super merci beaucoup 😀

ahah excellent dossier, j’ai commencé les pommes il y a 10 jours, je me retrouve complètement dans ce que tu a écris.

Cool, ça veut dire que je n’étais pas complètement à côté de la plaque. N’en ayant moi-même pas fait, j’avais une petite appréhension de dire n’importe quoi. Mais j’avais rencontré pas mal de gens en Nouvelle-Zélande qui en avaient fait et donc j’avais quand même eu pas mal de retours sur le sujet.

T’a écrit un dossier sur le fruit picking…sans jamais en avoir fait ! Enorme ! Bien joué en tout cas, dommage je tombe dessus après coup je sais déjà globalement tout par expérience maintenant, mais je le fais tourné au gens dans le besoin, so it’s nice !

Salut
Bon dossier je suis cameronais etavec une bonne formation en forklift operator.
Comment faire pour joind .je suis résident a dubai merci

Haha, je suis fan des 10 commandements du bon fruit picker !
Par contre, concernant les gants, pour certains types de picking, il n’y rien de mieux que les gants pour faire la vaisselle ! Quand c’est des fruits qui ont tendance à dégouliner (raisin), on reste au sec (et pas collant). En plus, ils ont souvent des couleurs fluo, ce qui évite de se faire couper les doigts par un voisin maladroit.

Merci pour cette remarque Johanna, je viens de l’ajouter. si tu en as d’autres, n’hésites pas :)

Un dossier vraiment très intéressant pour se préparer au départ. Toutefois, on parle en grande partie que de travail de cueillette, mais n’y a-t-il vraiment pas d’autres jobs que l’on pourrait faire facilement en Nouvelle-Zélande ?!

Salut Florian,
Si si, il y a plein d’autres jobs disponibles. Perso, je n’ai pas fait de cueillette, mon copain et mes collocs aussi n’ont pas fait ça. On était vendeur, libreure, serveurs, il y en a même deux qui faisaient des emplois de bureau. Je prépare actuellement un autre dossier sur le travail en Nouvelle-Zélande, sur les règles d’emplois, des petits zooms sur certaines professions, pourquoi pas des secteurs qui recrutent et les façons de postuler ou de faire son CV. Ce dossier n’était qu’un avant goût sur une catégorie d’emploi en particulier. Mais comme tu l’imagines, cela prend beaucoup de temps et on y arrive petit à petit :)

bonjour!
Où est-ce qu’on se procure le permis de travail?? Parce que j’ai bien tout le reste mais le « work permit » je n’en avais pas entendu parlé jusqu’à ce que je lise cet article!

Salut, le work permit est juste ton PVT (Visa Vacances-Travail/ Working Holiday Visa). Quand tu l’obtiens, tu dois télécharger et imprimer un document PDF. Le titre de ce document est « Work Permit », mais c’est bien un PVT (un PVT est un permis de travail).
Quand je parle de Work permit dans la phrase, je parle du PVT.
As-tu déjà obtenu ton PVT NZ ?

ok merci bcp!! oui je l’ai, mais je ne l’ai pas encore imprimé, je ne pars qu’en septembre…

Merci 😉

Si tu vas voir, tu verras simplement une entête avec inscrit dessus « Work Permit ». Aussi étonnant soit-il, c’est ton permis de travail (on ne mettra rien dans ton passeport à l’exception d’un petit tampon d’entrée). Excellents préparatifs :)

Super dossier ! :) Merci

Identifiez-vous pour répondre

Télécharger notre App