Le fruit picking et le travail saisonnier en Nouvelle-Zélande

Chapitre 2 : Les jobs en extérieur

Date de publication : 28-06-2022

Auteur

Pvtistes.net

Les jobs en extérieur

Les avantages et inconvénients

Les avantages

Qui n’a pas rêvé de travailler au grand air, de pouvoir profiter des merveilleux paysages de la Nouvelle-Zélande plutôt que de travailler dans un bureau ou dans une usine ? En travaillant en extérieur, vous respirez. Généralement, vous êtes à la campagne et des papillons et des oiseaux volent dans les arbres…

Le travail en extérieur peut être mieux rémunéré si vous êtes rapide, efficace, en un mot : productif. Le travail est parfois payé au rendement et les plus productifs peuvent se faire en quelques semaines de coquettes sommes dans la récolte de fruits ou la taille des vignes. Attention toutefois pour ceux qui viendraient d’Australie, les salaires sont moins élevés en Nouvelle-Zélande.

Vous pouvez passer votre journée à écouter de la musique avec des paysages parfois merveilleux (pas toujours).

Les inconvénients

Vous êtes dépendant de la météo pour la majorité des tâches et votre expérience peut être beaucoup plus douloureuse si le beau temps n’est pas au rendez-vous. Elle peut aussi l’être s’il fait un grand soleil puisque vous aurez chaud. En cas de pluie, le travail est souvent interrompu et vous devrez attendre le retour des beaux jours (sans emploi et donc sans paye) pour recommencer à travailler.

Le travail est souvent très physique. Dans les premières semaines de votre nouvel emploi, votre corps tout entier vous demandera de le laisser tranquille. Tenez bon, les courbatures ne durent en général que quelques jours.

À savoir

Même si certaines régions sont très connues pour produire tel ou tel fruit, légume, vignes ou autre, vous devez garder à l’esprit la mécanisation de certaines récoltes. Ainsi, de nombreux domaines viticoles sont automatisés avec des machines qui feront les récoltes à votre place. De ce fait, de telles entreprises ont besoin de beaucoup moins d’employés pendant cette saison. Elles peuvent en revanche avoir besoin de vous pour l’entretien des vignes (vineyard work).

Quelles activités pourriez-vous faire ?

Quand on parle de fruit picking, on pense souvent à travailler à l’air libre, au soleil (qui peut parfois être de plomb), mais avant d’être récolté, les vergers ou les arbres nécessitent beaucoup de soins. C’est aussi à ces étapes que vous pourriez intervenir.

Picking/Harvesting

C’est la récolte des fruits et légumes à proprement parler. Ces deux mots signifient à peu près la même chose et sont généralement employés selon le type de récolte réalisée. On parlera souvent de harvesting pour la vigne et les légumes (mais aussi en parlant de la pêche de poissons…) et de picking pour les fruits que l’on récupère dans les vergers (appelés orchards en anglais). Les pickers se chargent de la cueillette des fruits mûrs en se basant sur les calibres fixés par le manager (sur la taille, la couleur de fruit, son apparence générale, etc.).

Il faut parfois récolter certains fruits et laisser les autres pour un prochain ramassage. Pour les pommes et les pêches, vous pouvez parfois vous retrouver sur une plateforme pour effectuer cette tâche. Pour les kiwis, les fruits se trouveront en général juste au-dessus de votre tête (il y a parfois une taille minimum demandée par des employeurs quand les kiwis sont assez haut).

Le picking nécessite de porter des sacs qui peuvent faire jusqu’à 20-25 kilos et nécessite donc que vous soyez en bonne forme pour effectuer un tel travail.
La récolte de certains fruits est plus difficile que d’autres. La récolte des pommes, par exemple, est assez simple, mais vous portez de grosses quantités de pommes et il faut avoir un dos plutôt en bon état.

Les citronniers ont beaucoup d’épines (les mandariniers en ont un peu moins). Les cerises et les fraises sont plutôt simples à cueillir et vous ne portez pas de charges excessives mais les fraises sont tout juste au niveau du sol et une journée à être abaissé vous fera certainement mal votre dos également.

Le bud rubbing

Le bud rubbing intervient notamment dans le travail sur les vignes en novembre. Vous devez frotter les petites pousses se trouvant au bas des vignes et qui fragilisent tout l’arbre. Équipés de gants (et parfois du budbrush pour les plus chanceux), vous frottez avec vos doigts et un tissu le bas des vignes pour enlever les pousses et les petites feuilles qui traineraient. Comme l’opération se fait au pied des vignes, vous allez d’arbres en arbres pendant toute la journée en vous baissant à chaque fois pour atteindre le pied de la vigne. Ce travail est considéré par de nombreux backpackers comme l’un des plus difficiles physiquement.

Le thinning

Le thinning ou fruit thinning est généralement fait quelques semaines/mois avant une récolte, souvent entre novembre et décembre. L’opération consiste à dégrossir les arbres en enlevant un grand nombre de fruits mais également des branches pour permettre aux autres fruits d’avoir une place suffisante pour grossir correctement. Vous pourriez aussi avoir à faire du bud thinning (plus tôt dans l’année) où vous effectuez un premier tri des bourgeons.

Shoot thinning

Il s’agit d’éclaircir les vignes avec l’aide d’un sécateur et d’enlever certaines pousses et certaines petites branches. C’est en quelque sorte une opération similaire à celle du fruit thinning dans les vergers mais vous devrez bien suivre les consignes du superviseur puisqu’il faut choisir avec soin quelles sont les branches à enlever ou non en fonction de différents facteurs comme l’orientation des vignes et leur position par rapport au soleil. Cette opération se fait au printemps. On parle d’ébourgeonnage en français.

Pruning

Une fois les arbres débarrassés de leurs fruits et de leurs fleurs (donc plutôt vers la fin de l’automne et en hiver), les arbres vont être taillés pour les préparer pour la prochaine récolte. Cette opération requiert généralement une expérience dans la taille des arbres puisqu’il faudra être en mesure de savoir quelles parties couper et où couper. Moins d’expérience est requise pour le winter pruning des vignes où du travail est parfois disponible en hiver. Des formations sont parfois faites si vous comptez rester plusieurs mois. Mais si vous avez de l’expérience dans ce domaine, c’est clairement un plus.

Wire lifting

Ce travail de palissage s’effectue généralement dans les vignobles (mais peut aussi se faire dans les productions de houblon de la région de Nelson) et consiste à étirer des câbles pour encourager les vignes à pousser en hauteur et droite et ordonner le vignoble. Vous êtes en général payé aux nombres de rangées sur lesquels vous aurez à poser des câbles. Le wire lifting, appelé aussi stringing peut aussi se faire dans les productions de houblon dans la région de Nelson en novembre/décembre.

Leaf plucking

Cette opération, moins commune, consiste à enlever les feuilles des vignes pour exposer les fruits au soleil. Il faut faire attention à ne pas abîmer les fruits et laisser tout de même les feuilles au-dessus pour protéger le raisin des intempéries.

Un an dans les vignes

  • Entre mai et septembre, on procède au winter pruning des vignes, où l’on enlève toutes les branches qui ont servi de support aux grappes de raisin récupérées quelques mois plus tôt. Les vignes sont alors mises au repos pendant quelques semaines.
  • À la fin octobre, on procède au shoot thinning pour éclaircir les vignes.
  • Au début du mois de novembre, on procède au bud rubbing pour enlever les petites pousses qui fragilisent le pied de la vigne.
  • À la fin du mois de novembre, quand les vignes commencent à vraiment pousser, on procède au wire lifting pour les encourager à pousser le long des câbles.
  • En février, vient l’opération du leaf plucking pour débarrasser les grappes des feuilles qui limitent leur exposition au soleil. À la fin du mois, on procède à du fruit thinning pour préparer les récoltes.
  • En avril, on pose des filets pour empêcher les oiseaux de se nourrir des fruits qui sont de plus en plus mûrs et qui seront récoltés quelques semaines plus tard entre les mois d’avril et de mai.
  • Entre mai et juin, les grappes destinées à faire du vin moelleux (très sucré) sont les dernières à être récoltées.
Chapitre 2 sur 12

Évaluation de l'article

5/5 (2)

37 Commentaires

Audrey
0 1

Bonjour, merci pour ce dossier vraiment clair et riche en infos! J’ai une question supplémentaire. Nous souhaitons passer en NZ 2 mois (de Mi-Décembre 2018 à Février 2019) lors d’un tour du monde. De ce fait nous chercherions un travail (n’importe lequel) pour 1 mois. Problème: Mon ami à plus de 30 ans et de ce fait ne pourra pas demander le PVT. Est-ce tout de même possible de trouver? Merci par avance. Audrey.

Marie
9.8K 32.2K

Bonjour Audrey,
Cela me semble plus que compliqué puisque pour pouvoir travailler, il faudrait qu’il dispose soit d’un autre type de visa de travail (mais il ne l’obtiendra jamais pour genre 1 mois ou 2, et ça ne serait pas n’importe quel boulot, mais un emploi où la Nouvelle-Zélande manque de main d’oeuvre, et où ton copain aurait un employeur prêt à le sponsoriser…), soit que ton copain ait la chance folle qu’il y ait une pénurie de main d’oeuvre au moment où vous y serez pour qu’il obtienne l’autorisation de travailler malgré son statut de touriste (les pénuries n’arrivent pas tous les jours…) : https://pvtistes.net/penurie-main-doeuvre-travailler-nouvelle-zelande-visa-touriste/

Marion
0 1

Whaou super vidéo et dossier un grand Merci ! ça nous permet de savoir à quoi s’attendre et nous aide dans nos recherches. Merci pour votre travail vraiment ! 🙂

Nawel
5 13

Meric poiur ce dossier très complet.
Lorsque j’ai signé mon contrat jeudi les deux premières semaines pour de la cueillette de fruits je devaient être rémunérée au salair mimimum à l’heure et non au rendement (c’est écrit sur mon contrat). Pour évaluer notre capacité selon eux.
Sauf que je viens de recevoir ma paie et elle est inférieure au salaire minimum (avec le compte de mes horaires de travail et le taux horaire minimum).
Quelles sont mes possiblitées pour pouvoir faire valloir mes droits?
Si vous connaisez un moyen, on ne sait jamais 😉
Merci d’avance

Tibana
0 4

Bonjour !

Merci pour ce dossier très complet 🙂 J’aurais juste une question, est-ce que le Work permit c’est notre PVT ou c’est un autre document ?

Merci beaucoup par avance 🙂

Marie
9.8K 32.2K

C’est ton PVT :).

Claire
2 3

Merci beaucoup Marie pour ce dossier bien complet !
Même si j’ai un peu grincé en lisant le passage sur l’élevage des moutons… Pauvres bêtes !
Je préfère cueillir des fruits 😀

Ben
0 2

Bonjour tout le monde, en complement de ce bel article voici un lien vers un site internet qui repertorie beaucoup d’employeurs dans le domaine du fruit picking en NZ mais aussi en Australie et au Canada. Il permet aussi de noter les fermes dans lesquelles on a deja travaille, ceci pour donner plus d’infos pertinentes a ceux qui cherchent et a les aider a eviter les arnaques malheureusement frequentes dans ce domaine. Bonne chance http://www.picktheworld.org

thuram90
0 1

salut les amis!j’ai besoin d’un job.je suis en chomage

Anthony
31 88

Salut tout le monde. J’ai essayé d’envoyer un mail à un contractor sur le lien PickNZ et impossible de lenvlyer.. jai systématiquement un message d’erreur qui me revient alors que c’est la bonne addresse.. et ca fait plusieurs fois que ca me fait ça lorsque j’envoie des dema’de de boulot à des fermes ou autre.. es que ca l’a déjà fait à l’un d’entre vous? J’utilise Gmail.
Et autre question, es que vous aurkez des bon plans de boulot, de ferme etc sur la bay of plenty par hasard ?

Merci la populasse =)

Laura
15 49

Hello Anthony ! Avec un ami on est actuellement sur Bay of Plenty (Tauranga) et on a été démarcher les packhouses directement sur place qui nous ont toutes répété la même chose : c’est pas la saison et y’a pas de boulot. (y’a pas un chien dans les packhouses donc je veux bien les croire). Tu as fini par trouver quelque chose dans le fruitpicking? De notre côté on va virer sur Hawke’s Bay où il semble qu’il y a un peu plus de boulot.

Anthony
31 88

J’ai trouvé un peu de boulot sur pongakawa dans les champs mais cest pas du picking. Mais là je m’en vais jeudi parce que je bosses pas assez et que sans voiture je m’ennuie un peu..
Maks oui sur l’Haweks Bay le thinning commence donc il devrais y avoir plus de boulot dans le secteur des pommes

Julie
7 15

Super dossier! J’ai pris pleins de notes!!!! 🙂

Bertrand
1 12

Très bon dossier merci Marie ! Je pars dans …9 jours !

Articles recommandés