Préparer son arrivée au Canada, les premiers jours en PVT, JP, Stage…

Date de publication : 30-03-2022

Auteur

Julie

Pour vivre ses premiers jours au Canada dans des conditions optimales, voici la liste des choses à bien avoir en tête au moment de partir !

IMPORTANT : La pandémie de Covid-19 a changé beaucoup de choses et les pvtistes, stagiaires et jeunes professionnels qui partent au Canada doivent respecter un certain nombre de mesures, qui n’apparaissent pas dans le dossier que vous vous apprêtez à lire. Pour en savoir plus, consultez notre Checklist pour les départs au Canada en période de Covid-19.

Rejoignez notre groupe Facebook : en plus du site et du forum, on vous accueille désormais dans le groupe PVT Canada 2022-2023: demande de PVT, préparation au départ et à l’arrivée.

Premiers pas au Canada : le passage à l’immigration canadienne !

En sortant de l’avion

À votre descente de l’avion, vous vous retrouverez dans le hall des arrivées. Des automates ont été installés dans la majorité des aéroports canadiens. Vous devrez y remplir une déclaration de douane, scanner votre passeport, prendre une photographie et répondre à quelques questions. Un agent est présent pour vous aider, si nécessaire. Vous serez ensuite redirigé vers le bureau de l’immigration, à quelques mètres de là, pour recevoir votre PVT !

Au bureau de l’immigration

Notez qu’il n’y a aucun souci si vous atterrissez dans une province anglophone alors que votre lettre d’introduction est en français. Dans chaque aéroport, des agents d’immigration parlant français sont à votre disposition et les agents anglophones sont habitués à gérer ce genre de document : ils comprendront immédiatement de quoi il retourne.

Les documents à avoir sur vous pour recevoir votre PVT

  • Un relevé de compte datant d’une semaine au maximum (2 500 $CA minimum). Si vous arrivez au Canada avec un aller simple, aucun souci, mais vous devez justifier d’économies supplémentaires, pour pouvoir vous payer un billet retour ultérieurement. Prévoyez grosso modo la somme que vous a coûté votre aller.
  • Votre preuve d’assurance PVT/EIC pour la durée totale de votre séjour.

Si vous n’êtes pas en mesure de présenter ces documents, vous risquez de ne pas pouvoir valider votre permis EIC.

Note : des documents supplémentaires vous sont demandées en période de Covid-19. Pensez à consulter notre nouvelle checklist !

Il arrive que des pvtistes se voient refuser l’entrée sur le territoire canadien ou obtiennent un PVT de quelques mois seulement soit parce qu’ils n’avaient pas d‘attestation d’assurance, soit parce qu’ils avaient une assurance de quelques mois seulement. À noter que si vous obtenez un PVT de 6 mois, par exemple, vous ne pourrez pas le faire prolonger par la suite. Plus d’infos sur l’assurance…

Il est également recommandé d’apporter une copie des documents fournis pendant votre demande de permis (CV, formulaire, photo et (le cas échéant) preuve de visite médicale et extrait de casier judiciaire).

Après quelques vérifications des différents documents que vous deviez apporter à l’arrivée, l’agent du bureau d’immigration vous remettra votre passeport et votre PVT.

Permis de travail Canada

Attention ! Vérifiez impérativement votre PVT !

Prenez soin de vérifier IMMÉDIATEMENT les informations qui se trouvent sur votre permis en regardant spécifiquement si vos noms et prénoms sont correctement orthographiés, la durée de votre permis de travail et les potentielles restrictions. En cas d’erreur, vous pourriez ainsi immédiatement les faire modifier et vous éviter ainsi de longues démarches contraignantes !

Si vous êtes en PVT, vérifiez également que vous n’avez aucune restriction au niveau des provinces ou des domaines dans lesquels vous êtes autorisé à travailler. Seuls les domaines de la santé et en rapport avec les enfants sont sujets à une visite médicale. En dehors de ces domaines, aucune restriction ne doit s’imposer.

Il est arrivé par le passé à plusieurs pvtistes de découvrir une mention leur interdisant de travailler dans le domaine de l’agriculture, comme en témoigne la discussion Pas autorisé à exercer un emploi relié à l’agriculture ? de notre forum. Si c’est votre cas (comme pour toute erreur que vous pourriez voir), signalez-le immédiatement à l’agent qui vous a délivré votre PVT.

Apparaissent, sur votre permis, les informations suivantes :

  • Vos nom et prénom(s).
  • Les dates de début et de fin de votre permis. Vérifiez qu’il n’y a aucune erreur !
  • La mention « This does not authorize re-entry » / « Ceci n’autorise pas la rentrée » sera également présente sur votre PVT. Elle signifie que votre PVT seul ne vous permettra pas d’entrer à nouveau au Canada. Vous devrez toujours le présenter avec votre passeport. Vous êtes bien évidemment autorisé à sortir du pays et à y revenir comme bon vous semble pendant la période de validité de votre permis.
  • Les mentions « work permit » et « must leave Canada by JJ MM AAAA ». En un coup d’œil, il est donc possible de savoir que vous vous trouvez au Canada de façon temporaire, dans le cadre d’un permis de travail ou d’études à durée limitée.
  • Une précision sur votre employeur si vous êtes en JP ou en stage et « employer : open » si vous êtes en PVT. Cela permettra aux employeurs de savoir si vous pouvez travailler pour n’importe qui ou si vous êtes lié à un employeur.

Si vous êtes en PVT :

  • Une mention peut préciser que vous n’êtes pas autorisé à suivre des cours dans le cadre d’un cursus scolaire de plus de 6 mois. Les cours (temporaires ou du soir) de langues ou de cuisine, par exemple, ne sont bien sûr, pas concernés par cette interdiction.
  • Une mention apparaîtra si vous n’avez pas passé de visite médicale avant de vous rendre au Canada : vous ne pourrez travailler ni dans le domaine médical, ni en contact avec des enfants. Pour savoir comment y remédier en passant une visite médicale une fois au Canada, consultez notre tutoriel consacré à la demande de PVT Canada.

Notez qu’en arrivant à Toronto ou à Vancouver pendant la journée, il est possible qu’une personne, à la sortie du bureau de l’immigration vous propose de faire votre numéro d’assuré social (social number insurance en anglais) directement. Il s’agit d’un processus expérimental mis en place par les autorités canadiennes dans le but de favoriser vos démarches à l’arrivée. Cette possibilité n’est pas toujours disponible, mais si on vous le propose, vous gagnerez peut-être du temps et obtiendrez directement votre NAS/SIN à votre arrivée au Canada !

Une fois votre permis obtenu, vous pouvez vous diriger vers les tapis roulants où votre bagage sera peut-être déjà arrivé. Ensuite, il vous suffit simplement de sortir de l’aéroport et de relever tous les défis qui vous attendent désormais !

Dossier publié initialement en novembre 2012. Dernière mise à jour : août 2020.

Aperçu des chapitres :

Évaluation de l'article

5/5 (14)

244 Commentaires

Julie
5.1K 14K
Effectivement, il y a un partenariat entre ces deux banques (même chose entre la BNP et la Wespac en Australie et en Nouvelle-Zélande). En revanche pour les transferts d’argent, il y a la possibilité de réduire au maximum les frais en passant par Transfermate (10 euros et de bons taux de chance) : Transfert d'argent à l'international : - 33 % - pvtistes.net (pour ceux que ça intéresse )
Julian
5 3
Pour les titulaires d’un compte à la BNP Paribas, les retrais au guichets automatiques de la Scotia Banque sont semble t’il exonéré de frais. Il est donc possible de transférer (dépendamment de votre maximum de retrait) votre argent en le retirant (1000 $ca / retrait) puis en le déposant sur votre compte canadien. ce qui théoriquement vous évitera les frais de transfert international (environs 50€) C’est pas grand chose mais bon c’est toujours ça de gagner.
Sadou
0 2
OK pas de loi.
Sadou
0 2
Bonjour et bien venus.
nadise
0 2
Merci beaucoup pour ta réponse!
Pliz
6.2K 13.7K
Bonjour,
A chaque entrée, tu dois satisfaire aux conditions de séjour. Tu dois donc être en mesure de prouver que tu disposes de suffisamment de fonds pour subvenir à tes besoins, et que tu as une assurance santé avec rapatriement qui couvre toute la durée de ton séjour. On ne te le demandera pas forcément mais c’est une obligation d’être ok sur ces points. Comme la première fois, un premier agent te demandera ce que tu viens faire au Canada. Il te suffira de répondre que tu reviens pour continuer ton PVT après des vacances en France. Tu ne devrais normalement pas avoir à passer par le second bureau puisque tu as déjà ton permis.
Pour ce qui est de la fiche visiteur, oui, tu devras la remplir à nouveau puisqu’il s’agit d’une part de préciser le motif et la durée du séjour, mais aussi de déclarer si tu as de la nourriture, de quel type et en quelle quantité, de l’alcool et/ou une somme importante en argent liquide etc. pour répondre aux exigences en matière de douanes, de sécurité du territoire et sanitaire.
nadise
0 2
Bonjour,
d’abord merci pour toutes les réponses que vous nous apportez, c’est du caviar!
Voilà, j’ai activé mon PVT à Montréal il y a quelques mois, je suis rentrée en France pour les fêtes, et la question que je me pose concerne mon retour à Montréal, devrais-je simplement montrer mon PVT et mon passeport, ou dois-je remontrer une preuve de fonds ou d’autres documents?
Ma 2e question concerne cette fiche de renseignements que j’ai remplie dans l’avion lors de mon premier aller à Montréal, dois-je la remplir une seconde fois pour la présenter à la douane?
Merci d’avance pour votre aide!
Julie
5.1K 14K
Merci pour ton commentaire Jérôme, et parfait si ce dossier t’a été utile
Jérôme
0 2
Merci pour cet article, de bonnes infos et un bon hud pour trouver tous les autres articles.
Julie
5.1K 14K
Hello !
Ca peut être un compte de n’importe quel pays Et pas de souci pour un livret épargne, car l’argent n’est pas bloqué 😉
Si tu pars avec un aller simple tu es censé avoir, en plus de 2 500 $, l’équivalent d’un billet retour, pour pouvoir te l’acheter plus tard : Préparer son départ au Canada (PVT, JP, stage...) - pvtistes.net (chapitre 3).

Articles recommandés