Vous vous demandez ce que vous devez prévoir comme budget pour partir au Canada ? Il n’est pas évident de répondre à cette question. Tout dépend de votre manière de vivre, de ce que vous souhaitez faire, où souhaitez-vous vivre, entre autres.

Voici tout de même quelques éléments de réponse.

Pour pouvoir obtenir son fameux PVT au Canada, une preuve de fonds de 2 500 $CA est exigée. Est-ce suffisant ? La réponse est certainement non, le coût de la vie est relativement élevé, nous vous conseillons donc de partir avec des économies plus conséquentes.

Encore une fois, tout dépendra de votre projet. Si vous souhaitez vous installer à Québec pour travailler ou si vous investissez dans un van à l’arrivée pour traverser le Canada, vous n’aurez pas les mêmes besoins. Quoi qu’il en soit, il ne faut pas négliger tous les frais liés aux préparatifs du départ.

Avant le départ

Demander ou renouveler son passeport

Tout d’abord, on vous conseille de vous y prendre à l’avance. Selon les endroits où vous allez faire votre demande, les délais de réception de votre passeport peuvent être de plusieurs mois. Son coût sera de 86 euros en France et de 90 euros en Belgique.

Prevoir son budget pour partir au Canada

Coût du permis de travail

Une fois que vous avez été tiré au sort, on vous demandera de régler les frais liés à votre demande de visa. Ils sont de 257 $CA pour un permis Jeune Pro et de 357 $CA pour un PVT. Ce montant comprend 172 $ de frais de participation au programme EIC, 85 $ de frais pour les données de biométrie et 100 $ de frais d’obtention d’un permis de travail ouvert au Canada (ce dernier point est seulement valable pour les PVT).

Le prélèvement des données biométriques

En réglant les frais liés à votre PVT, vous avez déjà payé la collecte des données biométriques. Il existe cependant que très peu de centres où réaliser ce prélèvement. Il n’y en a que 2 en France par exemple, à Paris et à Lyon, aucun en Belgique.

Il va donc falloir prendre en compte dans votre budget le transport pour vous y rendre et bien sûr les frais annexes si jamais vous souhaitez loger sur place, etc.

La visite médicale

Beaucoup d’entre vous n’ont pas à effectuer de visite médicale, mais par exemple, le fait de vouloir travailler avec des enfants ou dans le milieu hospitalier est l’une des raisons qui peut pousser les autorités canadiennes à vous faire passer un examen médical complet.

Cette visite médicale peut coûter jusqu’à 300 euros. Peu de médecins y sont accrédités. À titre d’exemple, on en comptabilise seulement 9 en France (Paris, Bordeaux, Rennes et Nîmes) et 3 en Belgique (Bruxelles). Si ce médecin ne se trouve pas près de chez vous, il faudra, comme pour la collecte des données biométriques, prendre en compte les frais annexes, notamment le trajet.

Nous vous conseillons, si vous le pouvez, de prendre votre rendez-vous le même jour que le prélèvement de vos données biométriques. Vous pourrez ainsi mutualiser les frais.

Le certificat de police

Si vous avez des antécédents judiciaires ou si vous avez résidé plus de 6 mois en dehors de votre pays d’origine, les autorités canadiennes sont susceptibles de vous demander un certificat de police.

Celui-ci peut représenter un coût supplémentaire selon le pays d’où il provient. Vous trouverez sur cette page plus d’informations sur les certificats de police demandés dans les pays du PVT.

À noter que si le document n’est pas en français ou en anglais, il devra être traduit par un traducteur agréé, ce qui générera des frais supplémentaires. Le tarif d’une traduction assermentée dépend du nombre de mots du document. Vous pouvez compter entre 30 et 60 euros pour un certificat de police.

Les valises et sacs à dos

Qu’importe la durée de votre voyage, si vous pensez être plutôt nomade ou sédentaire ou bien si vous partez seul ou accompagné, vous aurez besoin d’une valise et/ou d’un sac à dos. Vous avez peut-être déjà ce dont vous avez besoin et dans ce cas, aucun frais n’est à ajouter mais si vous ne disposez d’aucune valise ou sac de voyage ou bien s’ils sont abîmés, ce sera un nouveau poste de dépenses à prévoir. Consultez notre article pour vous aider à faire vos choix !

Prevoir son budget pour partir au Canada

Frais annexes

Selon votre situation personnelle, des frais peuvent s’ajouter, comme un déménagement (location de camion, régularisation suite à la clôture de votre abonnement électricité, etc.), même si on peut le voir également comme une manière de récupérer de l’argent (vente de meubles, vêtements, récupération de votre caution, etc.).

Vous pourriez aussi avoir des frais sur une voiture avant de la vendre, ce qui peut réduire la marge de départ espérée.

D’autres frais spécifiques à votre situation pourraient intervenir.

Le billet d’avion

Maintenant que vous êtes prêt à partir, il vous faut votre billet d’avion ! Lorsqu’on part au bout du monde, parfois en réservant à la dernière minute, c’est un point qui peut faire mal au portefeuille.

Si vous partez avec un aller simple, il est nécessaire d’ajouter à votre preuve de fonds de 2 500 dollars canadiens l’équivalent de votre billet retour. L’idéal serait donc d’avoir une preuve de fonds d’au moins 3 000 dollars canadiens, soit environ 2 100 euros, voire plus si vous partez dans une province plus éloignée (les billets sont en général plus chers).

L’assurance

Avant d’arriver au Canada, vous avez l’obligation de souscrire à une assurance qui couvre l’ensemble du séjour que vous comptez faire sur place.

Si vous souhaitez effectuer la totalité de votre PVT au Canada, soit 2 ans si vous êtes français, vous devez apporter la preuve de votre assurance pendant 24 mois à compter du jour où vous quittez votre pays d’origine.

Si vous souscrivez par exemple chez Globe PVT, cela revient à 727,20 euros pour 2 ans. Sachez que vous avez la possibilité de payer ce montant en plusieurs fois. De plus, dans le cas de Globe PVT, si vous n’effectuez pas la totalité de votre PVT, vous pourrez vous faire rembourser les mois non réalisés (s’il vous reste au mois 2 mois d’assurance).

Ce poste de dépenses est primordial. N’oubliez pas qu’au Canada, les frais de santé sont beaucoup plus élevés qu’en France ou en Belgique.

Se rendre à l’aéroport

Votre avion réservé, c’est un poids en moins, aussi bien dans la tête que sur le compte bancaire ! Cependant, ça ne s’arrête pas là. Selon votre ville d’origine, si personne ne peut vous accompagner à l’aéroport, vous allez peut-être devoir ajouter le coût d’un billet de train ou d’avion pour rejoindre l’aéroport. Si vous êtes très chargé, il pourrait être compliqué de vous déplacer en transport en commun, vous devrez donc en plus faire appel à un taxi ou à un chauffeur VTC.

Faites également attention au poids de vos bagages pour éviter tout supplément.

Prevoir son budget pour partir au Canada

Une fois sur place

Prévoir l’arrivée

Votre preuve de fonds doit être suffisante pour que vous puissiez subvenir à vos besoins durant les premières semaines de votre arrivée.

Selon votre projet, elle devra être plus ou moins élevée. Tout dépendra de si vous comptez travailler ou non, dans quelle ville vous souhaitez vous installer ou au contraire si vous désirez commencer par voyager. Vous trouverez des informations complémentaires dans notre dossier consacré au coût de la vie au Canada.

Le coût du transport en arrivant

En arrivant, vous prendrez sans doute un taxi, une navette ou un bus de l’aéroport à l’endroit où vous passerez votre première nuit. Le prix dépend bien évidemment de la distance à parcourir, mais comptez entre 15 et 70 $ en fonction de votre point de chute !

Un logement pour les premiers jours

En arrivant, vous devrez certainement loger dans une auberge de jeunesse, un Airbnb ou un hôtel le temps de chercher un logement sur le plus long terme. Ce sont des frais non négligeables à considérer dans son budget.

Une fois votre cocon trouvé, vous devrez évidemment verser le premier loyer et selon qu’il soit meublé ou non, acheter des meubles. Cela dépend de votre budget mais comptez entre 450 et 1 500 $ par mois, en fonction de votre ville de destination mais également du standard, de la localisation et de la superficie de votre logement. Une colocation vous reviendra évidemment moins cher qu’un appartement, et dans les villes où le logement est rare, ça sera la solution la plus rapide (les annonces restent nombreuses). Voici quelques conseils sur la recherche d’un logement.

Pour ceux qui trouveront un appartement non-meublé, les magasins d’occasion et les sites de vente entre particuliers (Kijiji, Craigslist, Facebook Marketplace) proposent de bonnes aubaines (sinon, Ikea est là !). Dollarama est un magasin présent sur tout le territoire canadien, où vous trouverez des articles d’ameublement et de cuisine (entre autres) de qualité moyenne, à un prix très bas.

Se déplacer au Canada

Pensez également aux frais de transport sur le moyen terme, qui ne sont pas négligeables. À moins d’avoir un logement temporaire très central, vous aurez probablement besoin d’un pass illimité de transport en commun pour vous rendre à des visites d’appartement ou à des entretiens d’embauche (on vous le souhaite !).

Si vous pensez acheter un véhicule, d’autres dépenses sont à prévoir (l’achat en lui-même, l’assurance, les plaques d’immatriculation…). En savoir plus.

Prevoir son budget pour partir au Canada

Les autres dépenses à prévoir les premiers mois

Pendant votre premier mois au Canada, au delà des frais liés à l’aménagement de votre appartement ou de votre chambre, vous aurez d’autres frais à envisager : un forfait téléphonique (au minimum à 25 $ pour un forfait correct, la téléphonie étant plus chère au Canada), un forfait Internet pour votre logement (au minimum 45 $ par mois), quelques sorties pour réseauter et vous créer un nouveau cercle d’amis, les frais bancaires de transfert d’argent, etc…

Des équipements liés à la saison

Si vous arrivez au Canada pour l’hiver, vous devrez investir dans des vêtements chauds et des chaussures adaptées. De même, si vous voulez profiter des activités hivernales, vous pourriez être amené à acheter ou louer des patins à glace, du matériel pour skier, une luge, etc.

Il est important de prévoir et d’adapter votre budget en fonction de votre projet. Cet article a pour but de vous donner quelques clés pour vous aider à visualiser au mieux quels seront vos besoins mais vous l’aurez compris, chaque cas est bien spécifique.

Nous vous conseillons surtout de prévoir suffisamment d’argent pour vous enlever toute source de stress à l’arrivée et de pouvoir être assez solide financièrement en cas d’éventuelles déconvenues sur votre chemin.

Avec quel budget par mois peut-on vivre au Canada ?

Il est difficile de répondre à cette question. En effet, tout dépendra de la ville dans laquelle vous vous installez et à quoi ressemble votre quotidien.

Selon que vous soyez dans un logement seul ou en colocation, que vous ayez une voiture ou non, que vous sortiez beaucoup ou non, etc. Votre budget peut varier du simple au double.

Pour vous donner un ordre d’idées du budget à prévoir, vous pouvez consulter les annonces de logement avant le départ, comparer le prix des assurances voiture ou bien faire une simulation d’un plein de courses dans une enseigne de supermarché.

Vous pouvez aussi consulter mon budget mensuel à Montréal, si c’est cette ville qui vous intéresse 🙂

Pour encore plus de conseils pour établir au mieux votre budget, regardez le replay de notre live sur le sujet :

Marie

En PVT au Canada de novembre 2021 à 2023, je répondrai à vos questions avec plaisir. Pour le premier trimestre 2024, direction l'Amérique latine !

I moved from France to Canada on a WHV from November 2021 to 2023, followed then by spending the first quarter of 2024 in Latin America! Happy to answer all your questions.

Ajouter à mes favoris
5
3 avis

Connectez-vous pour pouvoir voter.

(7) Commentaires

Scoubi974 I |

Bonjour
Je suis de l’île de la reunion j’ai été tiré au sort pour le Pvt 2022
Pourquoi l’assurance globale pvt est plus chère?
Cdt

{{likesData.comment_84028.likesCount}}
Mathieu I |

Salut,
C’est en cas de rapatriement c’est plus onéreux mais si cela ne te dérange pas de te faire rappatrier en France en cas de problème, tu peux choisir France et tu auras un meilleur tarif 🙂
N’hésite pas à contacter Globe PVT pour en discuter avec eux.

Anne-Sophie I |

Bonsoir, faut-il toujours trouver un emploi pour se rendre en PVT au Canada?

Marie I |

Bonsoir,

Entre mars et septembre 2021, avoir une offre d’emploi était nécessaire. Puis entre le 7 septembre et la fin de la saison, le 12 novembre 2021, cela n’était plus le cas.

La saison 2022 n’est pas encore ouverte mais nous espérons qu’il n’y en aura pas besoin.

Pour te tenir informée de l’ouverture des bassins, tu peux t’inscrire ici 🙂 : https://pvtistes.net/alerte-sms-pvt-canada/

{{likesData.comment_83916.likesCount}}
Leïla I |

Bonjour, si je souhaite partir que 3 mois au Québec (pour faire fille au pair ), à combien me reviendra le coût de l’assurance ? Merci d’avance pour la réponse

Marie I |

Bonjour, l’assurance Globe PVT par exemple coûte 29,70 euros par mois. Tu pourras trouver plus d’infos par ici 🙂 : https://pvtistes.net/assurance-pvt/

Leïla I |

Merci beaucoup pour la réponse ! 🙂

{{likesData.comment_83913.likesCount}}