Faire son PVT à Montréal

Chapitre 6 : Se loger et trouver un appartement à Montréal

Date de publication : 12-12-2019

Auteur

isa

Se loger et trouver un appartement à Montréal

Pour tout savoir sur le logement au Canada, nous vous avons créé un dossier exhaustif :
Le logement au Canada (modes de logement, législation, comment trouver, etc.)

Néanmoins, voici quelques conseils adaptés à la ville de Montréal.

Logement temporaire : les auberges de jeunesse à Montréal

Les auberges de jeunesse sont un mode de logement économique et parfait pour les premiers jours sur place. Elles vous permettent aussi de rencontrer un bon nombre de personnes qui viennent juste de débarquer et participer à des activités avec eux : c’est donc l’idéal pour commencer à se tisser un premier réseau !
À Montréal, il en existe une vingtaine, presque toutes localisées dans le centre-ville. Vous pouvez comparer les prix avec un comparateur comme Hostelworld ou opter pour l’auberge Hi Montréal (de la chaîne Hi Hostels, très présente au Canada, et qui offre de nombreux avantages à ses membres). Les prix débutent à 20 $ pour un lit dans un dortoir et peuvent aller jusqu’à 80 $ pour une chambre privée.
Si l’auberge de jeunesse ne vous tente pas, vous pouvez évidemment envisager de réserver une chambre à l’hôtel ou sur une plateforme de location de logements.

Si vous n'avez jamais réservé sur Airbnb, n'hésitez pas à utiliser ce lien (ou à demander celui d'un de vos proches ;-)) pour bénéficier de 25 euros de réduction sur votre première réservation.

La colocation à Montréal

La colocation présente de nombreux avantages : vous payez généralement un loyer réduit et vous ne vous trouvez jamais seul. Vous vous faites des contacts, voire des amis, locaux ou immigrants, et vous évitez le blues de l'expatrié. De plus, si vous rejoignez une colocation déjà formée, vous n’aurez pas beaucoup de formalités à faire (tous les abonnements sont déjà en place) !
À Montréal, c’est le mode de logement le plus courant pour la tranche d’âge 18-35 ans. Les annonces sont très nombreuses (Kijiji, groupes Facebook, Craigslist, pvtistes.net, etc.) et vous ne devrez donc pas avoir de mal à trouver chaussure à votre pied !
Les prix débutent à 300 $ par mois, en fonction bien sûr du quartier, de la taille de l’appartement, du nombre de colocataires, des services inclus dans le prix annoncé (internet, électricité, chauffage) et de si la chambre est louée meublée ou vide.
Il est également possible de sous-louer une chambre dans une colocation, par exemple à un étudiant qui part faire un stage de quelques semaines ou quelques mois. C’est l’idéal dans un premier temps, si vous n’êtes pas sûr de rester à Montréal ou si vous avez besoin d’un logement de courte durée avant de vous engager dans une colocation sur le long terme.
La colocation se pratique aussi en couple, même si les annonces sont moins nombreuses.

La location et la sous-location à Montréal

Les appartements montréalais sont, la plupart du temps (et sauf condo), dans de petits immeubles de deux ou trois étages. Les appartements sont généralement tout en longueur, avec une vue sur la rue de devant et une vue sur la ruelle en arrière ou un jardin. L’architecture montréalaise se caractérise par des longs escaliers, souvent en colimaçon, sur la façade de devant... très esthétiques mais pas vraiment pratiques en cas de verglas ou de neige !
Il existe aussi des petits blocs d’immeubles, un peu plus récents. Il est essentiel, en visitant votre appartement, de vérifier l’isolation et l’état de la plomberie et de l’électricité, qui peuvent parfois être vieillissants.
Le parc de locations est souvent vieux, à Montréal, il est difficile de trouver un appartement rénové ou flambant neuf. Il faut souvent faire cette concession, surtout si votre budget est modeste.
Certains pvtistes plus aisés choisissent le mode de logement en condo (l’abréviation de condominium). Ce sont des résidences plutôt luxueuses, avec généralement une piscine et/ou une salle de sport et beaucoup d’autres équipements compris.

Vous trouverez sans doute dans des annonces la mention « semi sous-sol » ou « basement flat » : il s’agit en fait d’un appartement en sous-sol. Si cela peut vous rassurer, ces appartements possèdent tout de même des fenêtres ! Ils sont moins chers, mais aussi moins lumineux, plus bruyants et plus humides. Si vous ne comptez pas forcément passer beaucoup de temps chez vous, cela peut être une bonne opportunité.
La sous-location est très courante à Montréal et parfaitement légale dans le cadre énoncé par la Régie du logement du Québec. Un bon plan si vous ne souhaitez rester que quelques mois à Montréal et que vous n’avez pas envie d’acheter des meubles et tout l’équipement nécessaire.

À noter : il est difficile de trouver des annonces de logement autorisant les animaux de compagnie, à Montréal, surtout les chiens. Si vous êtes dans cette situation, préférez les annonces où c'est noté que les animaux sont acceptés. Vous pouvez aussi contacter les propriétaires en expliquant le fait que vous avez un chien/chat/lapin adorable et qui ne causera pas de dégâts… Mais il y a peu de chance que cela fonctionne. Il y a une réelle pénurie de logement à Montréal, et les propriétaires seront toujours tentés de louer aux locataires qui, sur le papier, ont des situations “simples”. Il existe en revanche des annonces de colocations où des animaux sont déjà présents, où vous pourrez peut-être aussi apporter le vôtre.

Chapitre 6 sur 11

Évaluation de l'article

5/5 (4)

29 Commentaires

Coralie et Sébastien
0 21
Merci pour ces liens !! Super intéressant et pratique.
isa
6.1K 9.1K
Au contraire, pour moi il y a énormément de petites villes sur l’île de Montréal en plus de Montréal (qui possède des arrondissement )

J’ai trouvé cette carte :
http://www.ville.montreal.qc.ca/pls/...TREALARRON.pdf

Ce sont des municipalités indépendantes (mais bon, qui doivent bosser avec Montréal), tout comme Westmount qui est devenue indépendance il y a quelques dizaines d’années d’ailleurs. 😀
melaniefontaine
40 494
Excellent article! À noter par contre que l’île de Montréal est une ville en soi, il n’y a pas d’autres villes sur l’île de Montréal. On va plutôt parler dans ce cas d’arrondissements ou de secteur. Notez qu’il y a trois grandes divisions: Le centre de Montréal, rive-sud et rive nord de Montréal. Lorsque vous sortez de l’île, vous êtes automatiquement dirigé dans une autre ville.

Transport avec STM: Prix d’un passage en bus ou métro: 3,00 $ / Carte mensuel pour étudiant: 48,00 $ ou régulier: 80,00 $.

Voir détail: http://www.stm.info/sites/default/fi.../fr/tarifs.pdf


Pour les fans de Taco Bell, il n’y a malheureusement pas de restaurants Taco Bell à Montréal. Il va falloir aller du côté des États-Unis. Pour les bars et clubs, les secteurs les plus populaires sont le centre-ville, le plateau et le mille-end. Bon voyage
Marpeza
0 5
Excellent…après avoir rêvé pendant ces quelques minutes de lecture je pense sincèrement avoir mon PVT 2014.

Merci.
Macha
899 2.1K
C’est 9 $ le bus pour aller ou venir de l’aéroport
Florence
4 20
Merci beaucoup pour ce dossier très complet
Fabienne
0 2
En parlant de location de voiture la société entreprise est elle faible ?
Location de véhicule à Montréal, Québec - Tarifs bas Canada | Enterprise Rent-A-Car


Ils ont des prix vraiment intéressant si quelqu’un connait ?
eunice
0 5
Je le vois pas moi …
eunice
0 5
Est-ce que vous pouvez rajouter dans l’article les quartiers plutôt anglophones ou francophones ?

Merci.

Articles recommandés