Le permis Jeunes Professionnels (JP) au Canada

Chapitre 1 : Conditions de participation à la catégorie Jeunes Professionnels et emplois éligibles

Date de publication : 12-12-2022

Auteur

Julie

Le permis Jeunes Professionnels, anciennement appelé « Développement Professionnel » et « Emploi de Perfectionnement » est proposé aux jeunes de 24 pays (dont fait partie la France et le Luxembourg), âgés de 18 à 30 ou 35 ans selon les nationalités (35 ans pour les Français) qui ont trouvé un emploi au Canada en rapport avec leur formation ou leur parcours professionnel. La durée du permis Jeunes Professionnels dépend de l’offre d’emploi délivrée par l’employeur mais elle ne peut pas excéder 12, 18 ou 24 mois selon votre nationalité (24 mois pour les Français).

Depuis la session 2015, il n’est plus possible pour les Français de cumuler un permis Jeunes Professionnels (JP) et un PVT. Pour plus d’informations, consultez notre article Canada : peut-on cumuler un PVT et un permis JP ? 

Si vous envisagez de faire une demande de permis Jeunes Professionnels, nous vous recommandons de consulter notre tutoriel EIC (JP, Stage et PVT Canada) qui vous guidera tout au long de votre demande de permis.

Conditions de participation à la catégorie Jeunes Professionnels

Vous devez :

  • Être âgé de 18 à 30 ou 35 ans selon votre nationalité (35 ans pour les Français) au moment de votre demande de permis. Vous pouvez faire soumettre votre demande jusqu’à la veille de vos 31 ou 36 ans.

  • Disposer d’un passeport de l’un des pays ayant signé un accord avec le Canada. Pour certaines nationalités, il est nécessaire de résider habituellement dans son pays. Les Français ne sont pas concernés par cette condition, ils peuvent tout à faire vivre depuis plusieurs années dans un autre pays, au moment de leur demande de permis Jeunes Professionnels.

  • Les Français ayant déjà participé une seule fois à Expérience Internationale Canada (EIC) avant la saison 2015 peuvent être éligibles à une seconde participation dans la catégorie Jeunes Professionnels, PVT ou Stage, au choix. Pour en savoir plus sur le nombre de participations autorisées à EIC, consultez la page consacrée au permis Jeunes Professionnels pour votre nationalité sur le site des autorités canadiennes. Si vous avez participé une fois à EIC à partir de la saison 2015, notez que vous ne pouvez cumuler que Stage + JP ou Stage + PVT. Le PVT et le JP ne sont pas cumulables.

  • Avoir une offre d’emploi (= promesse d’embauche) au Canada, dans votre champ de compétences, c’est-à-dire en lien direct avec vos études ou votre carrière. L’emploi devra constituer un perfectionnement professionnel.

  • Votre emploi doit être classé dans les niveaux FEER 0, 1, 2 et 3 de la classification des professions au Canada. Votre emploi peut également être de niveau FEER 4 si vous joignez à votre demande un certificat, un grade ou un diplôme d’études postsecondaires. Pour en savoir plus sur ces catégories, consultez notre article Travail au Canada : les niveaux FEER 0, 1, 2, 3, 4 et 5.

  • Disposer de 2 500 $CA au minimum sur son compte en banque au moment de l’arrivée au Canada.

  • Payer des frais de participation de 246 $CA si vous n’avez jamais fait prélevé vos données biométriques par le Canada. Si vous l’avez déjà fait, vous ne paierez que 161 $CA de frais.

Quels types d’emploi donnent accès au permis Jeunes Professionnels ?

Pour être éligible au permis Jeunes professionnels, l’emploi qui vous est proposé doit appartenir aux niveaux FEER 0, 1, 2, 3 ou (sous condition) 4 de la classification des professions au Canada.

Si vous trouvez un emploi de niveau FEER 4, vous devez prouver que vous disposez d’un certificat, un grade ou un diplôme d’études postsecondaires. Dans le cas contraire, vous n’êtes pas éligible au permis Jeunes Professionnels.

Note : les candidats au VIE (Volontariat International en Entreprise) ne sont pas concernés par cette obligation d’avoir une offre d’emploi spécifiquement dans les niveaux FEER 0, 1, 2 ou 3 de la classification des professions.

Dans tous les cas, l’offre d’emploi doit faire partie de votre champ de compétences et doit être en lien avec votre diplôme et/ou vos expériences professionnelles précédentes.

Comment s’assurer que sa profession fait bien partie des niveaux FEER 0, 1, 2, 3 ou 4 de la Classification Nationale des Professions ?

Nous avons consacré un article entier à cette question : Travail au Canada : les niveaux FEER 0, 1, 2, 3, 4 et 5.

Attention
Ce sont les agents d’immigration qui évalueront si oui ou non votre profession fait partie des catégories FEER 0, 1, 2, 3 ou 4 de la Classification Nationale des Professions. S’ils jugent que votre profession n’en fait pas partie, votre demande de permis Jeunes Professionnels sera refusée.

Dossier publié initialement en octobre 2012. Mis à jour pour la dernière fois en décembre 2022.

Aperçu des chapitres :

Évaluation de l'article

5/5 (12)

1364 Commentaires

Julie
5.1K 14K
Tu commentes un dossier qui te dit tout sur le permis JP, tu y trouveras ta réponse 😉
Damien
0 14
Moi j’ai une question toute bête, et j’ai pas réussi à trouver la réponse. Doit-on fournir une attestation de fond pour la demande de jeune pro ? J’espère que non ! Merci et comme d’hab super boulot de toute l’équipe 😉
Benjamin
264 445
j’ai lu les dossiers sur les JP mais ça ne me convient pas vu que le job proposé n’est pas dans la branche dans laquelle j’ai effectuée mes études. Mais merci pour la réponse.
Benjamin
264 445
j’ai lu les dossiers sur les JP mais ça ne me convient pas vu que le job proposé n’est pas dans la branche dans laquelle j’ai effectuée mes études. Mais merci pour la réponse.
Julie
5.1K 14K
Salut Benjamin,

Je ne connais pas spécifiquement les contrats locaux donc je ne sais pas trop quoi te dire mais à cette page du dossier, il y a des liens concernant le départ d’un emploi en JP etc. : Le permis Jeunes Professionnels (JP) au Canada - Page 9 sur 13 - pvtistes.net 😉
Benjamin
264 445
J’ai failli postuler il y a un mois pour un job de 18 mois mais en contrat de droit local, Il me reste une question a laquelle personne n’a de réponse. En cas de licenciement ( tres courant au québec) devrais je retourner en France car le contrat s’annule ?

Je ne sais pas si c’est la bonne section pour cette question mais je pense que de nombreux detenteurs de visa JP sont susceptibles d.etre engagés en contrat local. dans la mesure du contraire si quelqu’un a des infos , qu’il m’écrive si possible.
Julie
5.1K 14K
Bonne chance pour ce nouveau boulot et pour le JP si ton patron accepte de te faire la fameuse offre d’emploi
Adeline
1 4
Merci pour tout ces conseils !

Je pense faire ma demande, je suis arrivée en PVT en mai dernier, j’ai vecu a Vancouver 5 mois et demi et maintenant je suis sur Whistler, j’ai un employeur pour qui je vais commencer a travailler dan mon domaine de compétence! Je croise les doigts maintenant pour que tout aille bien !


Mercii.
Jean
0 11
Merci pour toute ton aide !
Julie
5.1K 14K
Salut Jean,

Si tu postules le premier jour au JP, tu auras peut-être une réponse avant le 20 décembre mais ce n’est pas du tout certain, avec les milliers de dossiers PVT reçus par l’ambassade et puis le traitement par 2 équipes qui prend forcément un peu de temps.


Avant, le PVT et le JP avait une durée minimale de 6 mois, aujourd’hui ce n’est plus le cas donc a priori pas de souci.

Articles recommandés