Préparer son départ au Canada (PVT, JP, stage…)

Article publié le 24-02-2018.

Vos obligations (Sécurité sociale, mutuelle, chômage)

Pour les Français

La Sécurité sociale

Quand on part vivre à l’étranger et y chercher un emploi, après 5 mois, on ne bénéficie plus de la Sécurité Sociale (plus d'informations sur notre forum). Vous êtes donc normalement tenu de prévenir la sécurité sociale de votre départ.

À votre retour :

  • Vous trouvez un emploi : vous retrouvez vos droits dès que vous commencez à travailler. Depuis le 1er janvier 2016, vous n'avez plus besoin de travailler un minimum de 60 heures pour bénéficier de la Protection Universelle Maladie (PUMa).
  • Vous faites partie des demandeurs d'emploi ayant encore des droits au chômage : vous retrouvez vos droits à la sécurité sociale dès la réouverture de vos droits aux chômage.
  • Vous n'avez ni emploi, ni droit au chômage : vous pouvez bénéficier de la Protection Universelle Maladie (PUMa) 3 mois après votre retour en France. Depuis le 1er janvier 2016, le dispositif CMU a été supprimé au profit d'un nouveau système appelé Protection Universelle Maladie (PUMa). Si vous n'avez toujours pas retrouvé d'emploi 3 mois après votre retour en France, vous pouvez bénéficier de la PUMa sur critère de résidence stable et régulière en France.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le chapitre consacré à la sécurité sociale de notre dossier Le Retour en France.

Le Pôle Emploi

Vous ne pouvez pas bénéficier de l'allocation chômage pendant que vous êtes au Canada, même si vous y cherchez un emploi.

Voici les différents cas de figure :

  • Si vous partez en PVT après avoir été licencié, après une rupture conventionnelle ou à la fin d'un contrat à durée déterminée : inscrivez-vous au Pôle Emploi dès la fin de votre contrat. Au moment de partir au Canada, vous avez la possibilité de "geler" vos droits pendant 3 ans (auxquels s'ajoute la durée de vos droits à l'allocation chômage). À votre retour en France, il vous suffira d'informer le Pôle Emploi de votre retour et vous bénéficierez à nouveau de l'aide au chômage.
  • Si vous avez démissionné : vous n'aurez aucun droit à l'allocation chômage. À votre retour en France, vos droits n'apparaîtront qu'après 91 jours ou 455 heures de travail. Attention : si vous partez plus de 2 ans en voyage, pour pouvoir avoir droit à l'allocation chômage, vous devez avoir travaillé au moins 4 mois (122 jours) au cours des 28 derniers mois.
  • Si vous partez au Canada pendant 12 mois ou plus sans vous êtes inscrit au Pôle Emploi : vous perdez les droits auxquels vous aviez droit. En effet, vous avez 12 mois après la fin de votre contrat pour vous y inscrire. Passée cette date, vos droits sont perdus. Privilégiez donc la première option, même si vous ne prévoyez de partir que 6 mois. Et si finalement le Canada, c'est magique et que vous prévoyez d'y rester un ou deux ans ou plus ? En ayant opté pour la première solution, vous rentrerez serein et vos droits seront rouverts immédiatement.

Notez bien que s'actualiser sur Internet ou par téléphone en demandant à une personne de le faire depuis la France est un délit. Vous pourriez être amené, en plus de perdre vos droits, à rembourser l'intégralité des allocations que vous auriez reçues (oui oui, ça arrive). Mieux vaut dans ce cas, partir un peu plus tard au Canada pour avoir mis plus d'argent de côté car ce genre de mésaventure peuvent gâcher votre voyage.

En revanche, vous bénéficiez d'un droit à 35 jours de vacances par an. Vous pouvez tout à fait utiliser ces jours de vacances au début de votre PVT/JP/Stage et appeler le Pôle Emploi depuis le Canada pour geler vos droits jusqu'à votre retour, c'est tout à fait légal ! Pour en savoir plus, consultez la discussion  Protocole légal pour toucher l'allocation chômage en début de séjour à l'étranger de notre forum.

Si vous disposez de droits au chômage, nous vous recommandons d'en garder pour votre retour en France. En effet, un retour avec des allocations sera nettement plus confortable (et vous pourrez être réaffillié à la sécurité française dès votre réinscription auprès de Pôle Emploi).

Le centre des impôts

Comme nous vous l'expliquons (plus en détail) dans notre Guide des PVTistes au Canada, vous devez également prévenir votre centre des impôts de votre départ de France.

Pour les Belges

Pour toutes les informations concernant la Mutuelle, le droit à l'allocation chômage, la commune et le centre des impôts, nous vous invitons à consulter notre Guide des PVTistes au Canada.

Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

Préparez sereinement votre PVT et vivez-le pleinement grâce à nos bons plans ! Ils vous permettront de bénéficier de réductions et d'avantages !

Évaluations des membres

5/5 (4)

Articles recommandés

[Dossier]

Appeler la France et la Belgique à moindre coût depuis l’étranger

[Interview]

Romain, chaudronnier-serrurier-soudeur en Australie, Nouvelle-Zélande et Canada !

[Récit de voyageur]

Camper dans les parcs nationaux québécois

[News]

Rejoignez notre groupe LinkedIn des PVTistes au Canada !

Commentaires Facebook

Partagez cet article avec vos amis ou bien posez vos questions.

Commentaires

Partagez vos avis, vos interrogations ou vos remerciements.
Mathieu
21.6K 11.5K
#1169929

Excellent dossier ! Merci Julie 😉

{{likesData.comment_1169929.likesCount}}
#1169928

Merci beaucoup!

{{likesData.comment_1169928.likesCount}}
#1169930

Bonne suggestions Julie.

Pour ceux et celles qui désirent s’installer de façon plus permanente dès l’arrivée, je vous suggère très fortement de chercher et de reserver plusieurs mois, voir trois et plus, à l’avance. Je remarque qu’environ 95% des demandes d’apartement que nous reçevons sont pour des occupations immédiates ou pour les jours qui viennent. D’ailleurs les sites Craigslist et Kijiji regorgent de demande du types ‘Urgent’.


Dans ces conditions, vous vous retrouvez avec des centaines de nouveaux arrivants, à faire un choix dernière minute avec les espaces qui demeurent non loués sur le marché, les meilleurs ayant été choisis longtemps à l’avance.

Beaucoup de ces demandeurs commentent sur la difficulté de trouver quelque chose de bien.


C’est très façile de trouver un bel espace, via les différents sites internet, quand on s’y prends d’avance. Après avoir trouvé un endroit qui vous plait, d’avoir discuté des termes avec le proprio, il est important de vérifier l’identité du propriétaire. Ceçi fait, idéalement, vous avez un ami sur place qui peut visiter l’endroit afin de valider votre choix. Alternativement, sur des sites comme AirBnB et Roomorama, vous pouvez lire les commentaires des locataires précédents, ce qui sécurise votre choix.


Pour les très débrouillards, la solution long terme avec le meilleur ratio qualité/prix, c’est de trouver un appartement non-meublé. A l’aide des site Pvtiste et Kijiji, tout le mobilier peut être trouvé en une semaine ou deux. Donc, un peu de camping au départ… Fait à noter, les appartements long termes ne comprennent généralement pas les frais comme l’électricité, le chauffage, le gaz ou l’internet. Içi à Montréal, les frais de chauffage peuvent être astronomique en hiver. Il est important de demander au propriétaire à combien ils s’élevaient pour l’année précedente. Il coûte généralement 4 fois plus cher de chauffer un rez-de chaussé, comparativement au premier étage.


Il y a aussi bien sur, les appartements meublés court terme tout compris. L’avantage c’est de pouvoir débarquer avec ses valises et commencé à y vivre immédiatement. Aussi, comme tout les frais sont compris, on sais a quoi s’en tenir pour le budget. Cette option peut s’avérer un bon choix temporaire pour l’arrivée. Choisissez bien votre quartier au départ, ce qui vous permettra de vous intégrer facilement et de faciliter la recherche d’un endroit permanent.


Daniel.

{{likesData.comment_1169930.likesCount}}
#1169935

Tres bon dossier merci pour toutes les infos !

{{likesData.comment_1169935.likesCount}}
#1169936

Merci pour ce dossier très complet, vous gérez trop !

{{likesData.comment_1169936.likesCount}}
#1169937

Merci pour les infos !

{{likesData.comment_1169937.likesCount}}
Ludovic
137 43
#1169938

Merci pour toutes ces infos!! Super bien réalisé, bravo!! Et merci !!

{{likesData.comment_1169938.likesCount}}
#1169939

Cool ce dossier !

Je me permets de souligner la partie « Prévenir votre banque». Il faut en effet bien les prévenir, et vous assurer:


– que vous pourrez faire des virements internationaux sans aucun problème et que vous avez tous les codes nécessaires pour ça;

– que le plafond de retrait avec votre carte est suffisamment élevé; si vous partez en couple et avez un compte joint en France, veillez à ce que ces plafonds concerne la bonne carte de retrait et le bon compte;
– que votre plafond d’achat sur internet est lui aussi assez élevé – vous pourrez avoir à vous servir de votre Visa/Mastercard avant d’avoir une carte de crédit ici; ça permet par exemple l’achat de billets d’avion sans problème !

Voilà, ça peut paraître des choses évidentes, mais votre banquier ne pensera pas forcément à tout. C’est ce qui s’est passé pour moi malgré un rdv d’une 1/2 heure consacré à mon voyage ! Donc voilà, pensez à sa place et insistez s’il le faut 😉

{{likesData.comment_1169939.likesCount}}
tony
6 5
#1169942

Bonjour à tous,

Nouveau inscrit sur le site, je m’excuse si ce n’est pas ici que je dois mettre ma question.


Concernant le passeport, est ce qu’il faut qu’il soit valable depuis plusieurs semaines quand on rend le dossier ? (j’ai lu sur un forum qu’il fallait qu’il ai 12 mois d’ancienneté déjà).


Merci pour vos réponses.

{{likesData.comment_1169942.likesCount}}
Julie
14.4K 4.7K
#1169931

Merci pour tes précisions Daniel

{{likesData.comment_1169931.likesCount}}

Identifiez-vous pour répondre