Eviter les « arnaques » en PVT

Article publié le 20-05-2018.

Les tromperies et les arnaques sur l'emploi

En matière d'emploi, on a plus souvent affaire à des tromperies qui font perdre du temps (et même parfois de l'argent) plutôt qu'à des arnaques.

Les offres d'emplois pour le porte à porte

Comment se caractérise la "tromperie" ?

Vous pouvez parfois trouver des offres d'emploi plutôt vagues, qui ne décrivent pas l'emploi proposé mais qui vous le présente comme l'emploi de vos rêves. En Nouvelle-Zélande par exemple, on vous invite à rejoindre une équipe jeune et dynamique, pour éviter les petits boulots de la vente ou de la restauration tout en gagnant beaucoup d'argent en faisant un travail très simple. D'autres annonces peuvent également vous proposer un emploi dans la vente ou le marketing mais sans jamais s'étendre sur le sujet. Au premier entretien, on vous tiendra des discours de ce type : « Est-ce que vous êtes des winners (si oui, venez travailler chez nous) ou des loosers (auquel cas, vous n'avez rien à faire ici) ? ».

Ces discours peuvent vous mettre en confiance, surtout lorsque votre interlocuteur ajoute que vous allez gagner beaucoup d'argent en travaillant avec eux. L'entretien, groupé ou individuel ne dure souvent que quelques minutes mais vous en ressortez avec une promesse d'embauche et une journée d'essai/formation (non rémunérée) à la clé. Sans vraiment savoir ce que vous allez concrètement faire, vous vous retrouvez à partir à plusieurs dizaines de kilomètres avec d'autre personnes pour faire du porte-à-porte. Vous ne serez payé qu'à la commission et vous devrez aussi partager les frais d'essence.

Votre mission consiste à vendre un produit (abonnement au gaz, encyclopédies etc.) par des moyens plus ou moins crapuleux, parfois dans le froid et sous la pluie. Sans être réellement une arnaque - il est légal dans certains pays du PVT de ne rémunérer son personnel qu'à la commission, les "clients" restant libres d'acheter ce que vous leur proposez - beaucoup d'entre vous peuvent se sentir lésés. On vous a initialement présenté un emploi dans le marketing ou la vente, avec un bon salaire à la clé et vous vous retrouvez à faire un boulot ingrat, sans garantie de salaire.

Dans d'autres cas, le porte-à-porte passe au préalable par l'achat, de votre part, d'un certain nombre de produits que vous devrez aller revendre et sur lesquels vous ferez, peut-être, un petit bénéfice.

Si vous souhaitez avoir d'autres témoignages sur des entreprises de ce type, plusieurs discussions de notre forum peuvent satisfaire votre curiosité :

Comment éviter de perdre votre temps ?

Ne perdez pas de temps à répondre aux annonces qui sont trop vagues. Il y a généralement, dans toute offre d'emploi valable, une petite description des tâches. Si vous avez un doute, demandez plus d'informations sur la description du poste. Si la personne reste vague, passez à autre chose !

Si vous vous êtes engagé à aller faire un essai et que vous ne souhaitez finalement pas y aller car l'entreprise vous paraît malhonnête, vous pouvez ne donner aucune suite ou joindre votre interlocuteur pour lui expliquer que vous avez trouvé un autre emploi qui vous correspond mieux. Il se peut qu'on vous explique qu'un formateur payé a été appelé spécialement pour vous. Ca ne doit pas vous faire changer d'avis !

Les systèmes pyramidaux

Comment se passe l'escroquerie ?

Lors de votre recherche d'emploi, vous avez l'occasion de déposer votre CV en accès libre sur des sites d'emploi. Certaines entreprises (souvent de "renommée internationale") peuvent alors vous contacter parce qu'elles sont intéressées par votre profil. On vous propose d'exercer un emploi valorisant (pas forcément en rapport avec vos compétences) où vous pouvez même être à la tête d'une équipe. Lors de l'entretien, qui ne dure que quelques minutes, le recruteur vous annonce rapidement que vous êtes engagé. Puis, vous assistez à une conférence où on vous explique que vous pourriez gagner beaucoup d'argent en investissant un peu de vos économies. Le système présenté est ce qu'on appelle un système pyramidal, même si jamais ce mot ne sera prononcé. Ce système est illégal et a récemment conduit Bernard Madoff à passer 150 ans en prison pour escroquerie.

Comment l'éviter ?

Vérifiez les adresses e-mail des personnes qui vous contactent. S'il s'agit de grandes institutions internationales, l'adresse e-mail ne doit pas être une adresse gmail ou hotmail par exemple. Faites également en sorte de rendre au maximum privés vos profils : les recruteurs sérieux et intéressés par votre profil vous contacteront.

La discussion Arnaque aux chercheurs d'emploi vous en dit plus sur ce genre d'annonces à éviter.

Payer pour travailler ? Non !

Il existe sur les sites d'annonces en ligne des offres d'emploi où l'on vous dit que vous pouvez travailler à domicile, aux moments de la journée qui vous conviennent et que vous allez vous enrichir sans pour autant avoir besoin de grandes qualifications. On vous parlera peut-être de Data Entry mais ce type de jobs n'est pas pour autant une arnaque en soi.

Pour commencer à travailler, vous devrez payer une somme plus ou moins élevée pour vous "inscrire". Ensuite, c'est en fait à votre tour de passer des petites annonces comme celle à laquelle vous avez répondu pour que d'autres personnes paient ces frais d'inscription et que vous en receviez une petite part à chaque fois. Ici, vous avez affaire au système pyramidal 2.0.

D'autres offres d'emploi peuvent nécessiter un paiement au préalable :

  • Des agences de recrutement où vous devez payer des frais d'inscription pour être inscrit dans leurs fichiers.
  • Des agences de casting qui vous demandent des frais d'inscription ou des frais pour la réalisation d'un book pour rejoindre leur agence (book effectué par leur photographe bien sûr).

N'acceptez pas de payer pour ce genre d'annonces. Les agences de recrutement gagnent de l'argent à partir des commissions qu'elles touchent lors de votre recrutement. Les agences de casting touchent une commission issue des cachets que vous pourriez obtenir.

Si un employeur souhaite vraiment vous recruter, aucune raison ne justifie que vous ayez à lui donner une quelconque somme d'argent.

Payer pour retenir sa place pour un job ? Idem : c'est non !

Il arrive, surtout à des périodes où la recherche d'emploi est plus difficile, de trouver des annonces sur des sites de recherche d'emploi pour lesquelles on vous demande de payer pour retenir votre place pour un job.

N'envoyez pas d'argent sur Internet à des inconnus. Même si la personne prétend travailler pour une grande entreprise ou si son annonce a l'air très professionnelle, cette pratique n'est pas normale et un employeur sérieux ne vous demandera pas de procéder à un virement !

En Australie notamment, les backpackers sont devenus une cible facile. Aucun employeur sérieux ne vous demandera de lui envoyer de l'argent pour retenir votre place. Même si son site Internet paraît sérieux et que les photos sont alléchantes, ne vous faites pas avoir : le fait même de vous demander de l'argent est un signe de malhonnêteté.

Les offres d'emploi de "Mystery Shopper"

Vous pouvez rencontrer ce type d'offres d'emploi sur Internet mais vous pouvez aussi être directement contacté par un arnaqueur qui a trouvé vos coordonnées sur Internet. Les offres d'emploi en tant que Mystery Shopper ne sont pas toutes illégales. Néanmoins, il convient d'être prudent. Une arnaque répandue en la matière est celle du Mystery Shopper pour Western Union. Vous êtes contacté pour tester un comptoir Western Union ou Moneygram. Ces comptoirs peuvent se trouver dans tout magasin proposant ces services, une poste par exemple. L'arnaqueur vous explique qu'il va vous envoyer un chèque de plusieurs centaines de dollars, de yens ou autres (selon le pays dans lequel vous vous trouvez), souvent issu d'un pays étranger.

Votre salaire sera une partie de cette somme. L'autre partie, vous devez aller effectuer un mandat international à un inconnu (censé lui aussi tester la réception de l'argent) via Western Union ou Moneygram. Vous recevez effectivement le chèque et vous l'encaissez. Le chèque est accepté par votre banque et votre compte est crédité. Puisque vous êtes honnête, vous vous rendez à Western Union ou Moneygram effectuer le mandat à partir de votre compte bancaire, après tout, vous avez encaissé le chèque ! Vous remplissez la "fiche évaluative" que l'on vous a fournie et vous réjouissez de cette commission facilement gagnée.

Vous ne voyez toujours pas l'arnaque ? En fait, le chèque est volé, déclaré comme tel ou falsifié. Il a été accepté par votre banque car souvent, tout se fait automatiquement. Quand le chèque va être débité auprès de la personne propriétaire du compte, celle-ci va le contester. Un ou deux mois plus tard (le temps que les démarches administratives soient réglées), la somme qui était sur votre compte va finalement vous être retirée puisqu'il faut bien rembourser la victime au chéquier volé. Le virement Western Union a été effectué et sans trace de paiement, vous ne reverrez jamais la somme que vous avez envoyée à votre arnaqueur. Les arnaqueurs se servent du délai de plusieurs semaines entre l'encaissement automatique du chèque et le moment où votre banque s'aperçoit qu'il s'agit d'un chèque volé. Tout le processus est expliqué dans un article paru sur Rue89.

Les arnaques aux offres de baby-sitting

Nous voyons depuis quelque temps fleurir sur notre site (et ailleurs) des offres d'emploi pour du baby-sitting. Certaines sont vraies, mais d'autres sont de vraies arnaques.

Une personne propose un emploi de baby-sitter, de nounou ou d'assistante maternelle. La personne parle souvent d'une mutation, mais ne précise généralement pas le lieu de l'emploi (pourquoi s'embêter avec de tels petits détails...). C'est souvent le "père" qui poste l'annonce, indiquant que  sa femme est actuellement enceinte.
Si vous contactez l'employeur, celui-ci va à un moment ou un autre vous proposer de vous payer avant de commencer à travailler. Sur le même système de l'arnaque ci-dessus, il va vous envoyer une chèque (probablement volé) avec 1200 ou 1500 euros par exemple, en vous demandant d'envoyer (à lui ou une tierce personne) une partie de la somme via mandat cash ou Western Union (il a besoin d'effectuer un transfert, il doit payer un client, mais seule vous pouvez le faire ou ce genre de chose). On vous dit bien que vous n'avez rien à avancer pour vous mettre en confiance. On vous met même des photos des enfants (photos elles aussi volées) pour vous attendrir un peu.

Si vous procédez ainsi, quelques semaines plus tard, votre banque refusera le chèque et vous aurez été délester d'une belle somme d'argent.

En bref, là aussi, il s'agit d'une arnaque et il est inutile de perdre votre temps.

Pour en savoir plus, n'hésitez pas à voir ce lien.

La règle de trois de la recherche d'emploi

Sauf dans de très rares exceptions, un emploi ne peut pas être à la fois légal, facile et bien payé. Il peut souvent avoir deux de ces caractéristiques à la fois. Mais il n'a jamais - ou presque - les trois à la fois.

  • Si votre emploi est facile et bien payé, êtes-vous sûr d'être dans la légalité ?
  • Si votre emploi est légal et bien payé, votre emploi ne se fera pas dans la facilité
  • Si votre emploi est facile et légal, ne soyez pas vénal

Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

Préparez sereinement votre PVT et vivez-le pleinement grâce à nos bons plans ! Ils vous permettront de bénéficier de réductions et d'avantages !

Évaluations des membres

4.5/5 (2)

Articles recommandés

[Dossier]

Faire son PVT à Calgary en Alberta

[Interview]

Nicolas, Serial PVTiste, au Canada, au Japon et en Corée

[Récit de voyageur]

Récit de PVTiste : Caroline, de Paris à Dawson City (Yukon) au Canada

[News]

16 raisons de partir en PVT

Commentaires Facebook

Partagez cet article avec vos amis ou bien posez vos questions.

Commentaires

Partagez vos avis, vos interrogations ou vos remerciements.
Macha
2.2K 897

Ouha ! en effet, il ne faut pas être parano mais du coup, cet article est très intéressant, surtout pour les taxis, je l’ignorais… Merci ! (du coup, hop ! dans mes favoris)

{{likesData.comment_974.likesCount}}
Marie
32.5K 9.4K

A vrai dire, le coup du faux taxi, c’était mon cas personnel en arrivant au Canada : je me suis faite embarquée comme une bleue par un faux chauffeur qui m’a fait néanmoins payé le prix que l’on m’avait donné.
Lors du tour du monde que je viens d’effectuer, j’ai vu que c’était le cas dans plein de pays (notamment en Argentine en fait)

{{likesData.comment_997.likesCount}}

Moi je l’ai même vu en Belgique, mais vu que c’était un cas d’urgence (je m’étais trompé d’aéroport…), j’ai pas hésité (puis je n’étais pas seul).

{{likesData.comment_34634.likesCount}}
Mathieu
21.6K 11.5K

Un article très important pour tous les PVTistes ! Merci Marie

{{likesData.comment_992.likesCount}}

Effectivement, c’est bon à savoir, merci pour les infos ;).

{{likesData.comment_996.likesCount}}

Un grand MERCI pour cet article!

{{likesData.comment_998.likesCount}}

Je suis toujours sur mes gardes mais un rappel ne fait pas de mal.Merci pour avoir publié cet article.

{{likesData.comment_1001.likesCount}}
Mylène
3.8K 2.2K

Oui il y a des faux taxis partout!
Certains aéroports prennent en effet le taureau par les cornes comme a New York ou le personnel de l’aéroport filtre les taxis et prend votre nom + la plaque du type avec qui vous montez. Rassurant!

{{likesData.comment_1003.likesCount}}
Johanna
2.9K 1.8K

Il y a les faux taxis « gentils », qui se contentent de faire le taxi, et ceux qui vous embarquent d’arnaques en arnaques, voire pire. Ils veulent vous conseiller un hôtel, des visites et vous emmène… enfin, évitons la paranoïa, mais tout existe. Il faut simplement être attentif et faire preuve de bon sens.
Bref, un dossier important !

{{likesData.comment_1010.likesCount}}

Très bon article. Au niveau des logements, je crois qu’une bonne façon de légitimiser la transaction, c’est de vérifier que vous faites vraiment affaire avec le propriétaire de l’unité. Beaucoup de locations court termes meublées, sont offertes par des locataires qui détiennent un bail long terme, qui reloue illégalement à profit sur le dos du propriétaire et du Pvtiste.

Comme l’information sur les propriétés est du domaine public, il est très facile de vérifier le nom et l’addresse du propriétaire réel. Pour ce faire, il vous faut l’addresse exacte de l’appartement et le nom du quartier. Par la suite, une simple recherche sur le rôle foncier de la ville de Montréal (l’équivalent existe partout au Canada) vous dévoile le nom et l’addresse du propriétaire. Alors, si vous faites les paiments directement au nom et à l’adresse de ce dernier, il y a peu de chance que ça soit une anarnaque. Voir le rôle foncier:

http://evalweb.ville.montreal.qc.ca/Role2011actualise/recherche.asp

Inscrivez le nom de la rue, choisissez le quartier et cliquez sur l’addresse exacte. Des fois il s’agit d’un lot d’adresse comme par example le 4458 d’une rue serait comprise dans le 4456-4460, en respectant les nombres pairs et impairs. Au bas de la page, cliquez sur « Formulaire Officiel » et bingo, vous identifier votre propriétaire potentiel.

Daniel

{{likesData.comment_1143.likesCount}}
Marie
32.5K 9.4K

Merci pour l’information Daniel, mais ces éléments sont-ils accessibles à tous, car je n’arrive pas à me connecter via ton lien ?

{{likesData.comment_1188.likesCount}}

Bonjour Marie,

Oui, cette information est disponible à tous. Peut-être partir du site général de la ville comme suit:

http://ville.montreal.qc.ca

cliquez: Services aux citoyens
cliquez: Habitation et taxation
cliquez: L’évaluation de votre propriété
cliquez: Consultez le rôle d’évaluation foncière

L’évaluation de votre propriété

{{likesData.comment_1189.likesCount}}

Merci pour toutes ces informations !!!

{{likesData.comment_1843.likesCount}}

Identifiez-vous pour répondre