Le permis Jeunes Professionnels (JP) au Canada

Chapitre 1 : Conditions de participation à la catégorie Jeunes Professionnels et emplois éligibles

Date de publication : 14-01-2020

Auteur

Julie

Le permis Jeunes Professionnels, anciennement appelé « Développement Professionnel » et « Emploi de Perfectionnement » est proposé aux jeunes de 24 pays (dont fait partie la France), âgés de 18 à 30 ou 35 ans selon les nationalités (35 ans pour les Français) qui ont trouvé un emploi au Canada en rapport avec leur formation ou leur parcours professionnel. La durée du permis Jeunes Professionnels dépend de l’offre d’emploi délivrée par l’employeur mais elle ne peut pas excéder 12, 18 ou 24 mois selon votre nationalité (24 mois pour les Français).

Depuis la session 2015, il n’est plus possible pour les Français de cumuler un permis Jeunes Professionnels (JP) et un PVT. Pour plus d’informations, consultez notre article Canada : peut-on cumuler un PVT et un permis JP ? 

Si vous envisagez de faire une demande de permis Jeunes Professionnels, nous vous recommandons de consulter notre tutoriel EIC (JP, Stage et PVT Canada) qui vous guidera tout au long de votre demande de permis.

Conditions de participation à la catégorie Jeunes Professionnels

Vous devez :

  • Être âgé de 18 à 30 ou 35 ans selon votre nationalité (35 ans pour les Français) au moment de votre demande de permis. Vous pouvez faire soumettre votre demande jusqu’à la veille de vos 31 ou 36 ans.

  • Disposer d’un passeport de l’un des pays ayant signé un accord avec le Canada. Pour certaines nationalités, il est nécessaire de résider habituellement dans son pays. Les Français ne sont pas concernés par cette condition, ils peuvent tout à faire vivre depuis plusieurs années dans un autre pays, au moment de leur demande de permis Jeunes Professionnels.

  • Les Français ayant déjà participé une seule fois à Expérience Internationale Canada (EIC) avant la saison 2015 peuvent être éligibles à une seconde participation dans la catégorie Jeunes Professionnels, PVT ou Stage, au choix. Pour en savoir plus sur le nombre de participations autorisées à EIC, consultez la page consacrée au permis Jeunes Professionnels pour votre nationalité sur le site des autorités canadiennes. Si vous avez participé une fois à EIC à partir de la saison 2015, notez que vous ne pouvez cumuler que Stage + JP ou Stage + PVT. Le PVT et le JP ne sont pas cumulables.

  • Avoir une offre d’emploi (= promesse d’embauche) au Canada, dans votre champ de compétences, c’est-à-dire en lien direct avec vos études ou votre carrière. L’emploi devra constituer un perfectionnement professionnel.

  • Votre emploi doit être classé dans les catégories A, B, ou 0 de la classification des professions au Canada. Votre emploi peut également être de niveau C si vous joignez à votre demande un diplôme ou un certificat d’études postsecondaires. Pour en savoir plus sur ces catégories, consultez notre article Travail au Canada : à quoi correspondent les catégories A, B, C, D et 0 ?

  • Disposer de 2 500 $CA au minimum sur son compte en banque au moment de l’arrivée au Canada.

  • Payer des frais de participation équivalant à 153 $CA.

Quels types d’emploi donnent accès au permis Jeunes Professionnels ?

Pour être éligible au permis Jeunes professionnels, l’emploi qui vous est proposé doit appartenir aux niveaux A, B, 0 ou C de la classification des professions au Canada.

Note : les candidats au VIE (Volontariat International en Entreprise) ne sont pas concernés par cette obligation d’avoir une offre d’emploi spécifiquement dans les catégories A, B, C ou 0 de la classification des professions.

Si vous trouvez un emploi de niveau C, vous devez prouver que vous disposez d’un diplôme ou d’une certification pour des études postsecondaires. Dans le cas contraire, vous n’êtes pas éligible au permis Jeunes Professionnels.

Dans tous les cas, l’offre d’emploi doit faire partie de votre champ de compétences et doit être en lien avec votre diplôme et/ou vos expériences professionnelles précédentes.

Comment s’assurer que sa profession fait bien partie des catégories 0, A, B ou C de la Classification Nationale des Professions ?

Nous avons consacré un article entier à cette question : Travail au Canada : à quoi correspondent les niveaux A, B, C, D et 0 ?

Attention
Ce sont les agents d’immigration qui évalueront si oui ou non votre profession fait bien partie des catégories 0, A, B ou C de la Classification Nationale des Professions. S’ils jugent que votre profession n’en fait pas partie, votre demande de permis Jeunes Professionnels sera refusée.

Dossier publié initialement en octobre 2012. Mis à jour pour la dernière fois en novembre 2019.

Aperçu des chapitres :

Évaluation de l'article

5/5 (6)

1164 Commentaires

Julie
4.9K 13.8K
Tout se passe à Paris, quel que soit l’endroit du globe où tu te trouves

Ce n’est pas du tout problématique que tu sois déjà au Canada.
Anne
8 29
Bonjour, merci pour toutes ces informations,ça aide vraiment.

J’aimerais savoir: si l’on est déjà au Canada en PVT et que l’on souhaite faire la demande de JP, envoie t-on quand même le dossier de JP à Paris ?où au Canada ?


Merci d’avance.
Julie
4.9K 13.8K
Ce n’est pas une astuce officielle mais je suis partie en PVT en septembre et je n’ai pas tout de suite trouver un boulot où je pouvais rester. En juillet, les quotas pour le JP ont été atteints, du coup je n’ai pas pu rester au Canada (c’est pas grave, je suis allée en Australie ) mais en gros c’est un facteur a prendre en ligne de compte, mais certains partent en septembre et trouvent immédiatement un employeur qui souhaite les garder, c’est good !
Kelly
30 51
Merci lilou pour ce dossier.

Les articles sont très intéressants. Je ne savait pas qu’il valait mieux partir début d’année pour son pvt si on veux avoir une chance d’avoir son permis jeunés professionnel l’année d’après avant que les quotas soient fermés. C’est vrai que c’est un superbe moyen de reste dans un pays qu’on aime un peu plus longtemps tous en fessant un travail qu’on aime.

Articles recommandés