Le logement au Canada : les différentes options et quartiers, comment trouver ?

Chapitre 4 : Trouver un logement sur place : comment procéder ?

Date de publication : 18-01-2021

Auteur

isa

Trouver un logement sur place : comment procéder ?

Bien évaluer votre budget

Avant de commencer la recherche de chambre ou d’appartement, évaluez bien votre budget. Certes, aujourd’hui, vos économies sont en euros (monnaie plus forte que le dollar canadien depuis quelques années) et en faisant la conversion, vous voyez que votre loyer ne vous reviendra pas si cher que ça ! Cependant, n’oubliez pas que vous allez être rémunéré en dollars canadiens par une entreprise canadienne… En tout cas, c’est l’objectif. Évaluez donc bien quel salaire vous pourriez toucher, et donc, quelle somme vous pourrez dépenser chaque mois pour votre loyer.
Comme pour toute recherche de logement, que ce soit au Canada ou en France ou en Belgique, vous serez peut-être amené à faire des concessions, à vous de définir lesquelles : un demi sous-sol plutôt qu’un logement normal ? un autre quartier moins central ? une coloc’ plutôt qu’un logement seul·e ? un studio plutôt qu’un appartement avec une chambre ?

Éplucher les petites annonces et guetter des panneaux

Une fois sur place, la recherche de logement pourra enfin commencer. En plus de surfer sur les sites de petites annonces, il est conseillé de vous balader dans un quartier qui vous plait, afin de repérer les nombreux petits panneaux d’offres de location sur les balcons ! Cela peut aussi être un bon moyen de mêler l’utile à l’agréable.

Au Québec, la tradition veut que les baux se terminent le 1er juillet de chaque année. En juillet, un bon nombre de Québécois déménagent et les petites annonces sont très nombreuses ! Cependant, il est loin d’être impossible de trouver un logement qui vous convient à d’autres périodes de l’année, en particulier en colocation, où les offres de logement sont nombreuses toute l’année.

L’importance du réseau

Kijiji, Craigslist, les groupes Facebook des villes… On en entend tous parler, mais il faut savoir que vous avez plus de chance de trouver un logement grâce à votre réseau ! Au Canada, on ne vous le répète jamais assez : le réseau est primordial. Le problème, c’est que souvent, en arrivant, on ne connait pas grand monde… N’hésitez pas à commencer à faire du bénévolat et à parler de votre recherche à vos camarades de dortoir en auberge de jeunesse ! N’insistez pas lourdement, bien sûr, mais vous pourriez bien trouver un appartement par le bouche-à-oreille ou avoir vent d’une chambre qui se libère dans une super coloc’…

Les mentions « références demandées » ou « enquête de crédit »

Sur certaines annonces, vous trouverez l’une ou l’autre de ces deux mentions, parfois les deux. C’est de plus en plus de cas dans les villes où les propriétaires n’ont pas de difficulté à louer leur logement tant ils sont en pénurie (Vancouver, Montréal et Toronto pour ne pas les citer).
Les références sont des lettres de recommandation écrites par vos anciens bailleurs (ou tout simplement leurs coordonnées, dont il faut demander l’autorisation de diffusion au préalable) témoignant que vous avez été un locataire respectueux, qui a toujours payé en temps et en heure. Nouvel arrivant, vous n’aurez pas de référence canadienne mais vous pouvez cependant demander une lettre de la part de vos anciens propriétaires français/belges (ou de votre agence ou régie) en leur précisant que ça ne les engage à rien.
La question de l’enquête de crédit est plus épineuse. Au Canada, le système bancaire est très différent et veut que les résidents possèdent et utilisent de véritables cartes de crédit. Si vous remboursez chaque mois votre dette auprès d’organismes de crédit (comme Visa ou Mastercard), vous aurez alors un bon historique de crédit. C’est cet historique de crédit, témoin de votre solvabilité, qui est demandé par les propriétaires (pour comprendre comment cela fonctionne, consultez notre article : La banque au Canada). Seulement, en tant que nouvel arrivant, même si votre banque canadienne vous a délivré une carte de crédit, vous n’avez pas encore eu le temps de consommer, de rembourser, et donc de vous créer un historique de crédit avant un ou deux mois ! Il n’y a pas de solution miracle : soit vous évitez les annonces exigeant un historique de crédit, soit vous expliquez la situation au propriétaire. Dans ce cas, pour qu’il soit conciliant, il vaut mieux lui présenter des références.

À noter : il n’est souvent pas indispensable d’avoir déjà trouvé un travail pour trouver un logement.

Que regarder pendant la visite ?

En visitant un appartement, il ne faut pas oublier de demander ce qui est inclus dans le loyer mensuel (chauffage, eau chaude, électroménager, parfois l’électricité ou Internet…). Faites également attention à l’état des lieux (que vous pouvez normalement consulter) et l’état général de l’appartement (est-il bien isolé ? la plomberie et l’électricité sont-elles en bon état ? y-a t’il un détecteur de fumée ? semble t-il sécuritaire ? y-a-t-il des travaux à réaliser ?…). Cela ne diffère guère d’une visite d’appartement en France !

Attention aux punaises de lit :

Attention : les bedbugs, autrement appelées « punaises de lit » sont très répandues au Canada. Ces charmantes bestioles infestent les logements et la literie et vous mordent les jambes. Prenez bien garde à vous renseigner !!! Vous pouvez consulter ce site de référencement de d’appartements et d’hôtels infestés : Bed Bug Registry.

Signer un bail ou non ?

Peu importe le type de logement que vous choisissez, le bail est un document plus que conseillé, et il est même dorénavant obligatoire dans certaines provinces, comme l’Ontario. Les baux sont facilement trouvables et vendus dans toutes les pharmacies, librairies, ou même imprimables. Le bail est un contrat qui définit les obligations et les engagements respectifs du locateur (qui peut être propriétaire ou locataire dans le cadre d’une sous-location) et du locataire (vous).

Chapitre 4 sur 12

Évaluation de l'article

5/5 (8)

60 Commentaires

Margaux
0 1
Message de JohannaS5
Bonjour,
Je suis actuellement en France et arrive sur Montréal en août.

Je viens de trouver un logement à distance et j'aurais quelques questions.

Doit on avoir peur de louer à distance même si on signe un contrat?
Car le propriétaire demande un dépôt de caution, car pas d'historique de crédit.

Et comment effectuer un transfert d'argent?

Merci d'avance

Bonjour Johanna
Pour ta question concernant la caution sache qu'au Quebec il est illegal de demander une caution, souvent les propriétaire se permettent certaines choses car nous sommes nouveaux arrivant.
Si tu le souhaite je peux t'envoyer un document très interessant sur les lois au Quebec concernant les logements pour t'aider a mieux comprendre.
En tout cas je te souhaite une bonne arrivée ici au Quebec
N'hésites pas si tu as d'autres questions.
Bonne journée
Johanna
0 7
Bonjour,
Je suis actuellement en France et arrive sur Montréal en août.

Je viens de trouver un logement à distance et j'aurais quelques questions.

Doit on avoir peur de louer à distance même si on signe un contrat?
Car le propriétaire demande un dépôt de caution, car pas d'historique de crédit.

Et comment effectuer un transfert d'argent?

Merci d'avance
Raphael
874 2.2K
Message de nmetzger
Bonjour,


Suite aux événements récents, j'ai dû quitter le Canada où j'effectuais un semestre au Cégep de Matane,
J'ai un bai de 6 mois, ce finissant le 30 juin, ma propriétaire m'a indiqué que j'étais dans l'obligation de m'acquitter du loyer jusqu'à la fin de celui-ci.
Est-ce vrai? Comment contourner cela?

Merci d'avance
Hello Nathan !

J'ai déplacé ton message ici.

Malheureusement pour toi, tu as signé un bail avec ta propriétaire et tu te dois de le respecter : ce qui arrive aujourd'hui, ce n'est pas de ta faute ni de la sienne

Ensuite, as-tu pensé à un transfert de bail ? Voici un lien qui devrait t'intéresser : Cession d'un bail ou sous-location | Régie du logement !

Essaie de te mettre d'accord avec elle et vois si tu arrives à trouver quelqu'un qui serait susceptible d'être intéressé pour la reprise de ton logement

Bon courage !
nathan
0 1
Bonjour,


Suite aux événements récents, j'ai dû quitter le Canada où j'effectuais un semestre au Cégep de Matane,
J'ai un bai de 6 mois, ce finissant le 30 juin, ma propriétaire m'a indiqué que j'étais dans l'obligation de m'acquitter du loyer jusqu'à la fin de celui-ci.
Est-ce vrai? Comment contourner cela?

Merci d'avance
Raphael
874 2.2K
Hello tout le monde !

Je partage avec vous cette infographie que l'on vient tout juste de mettre à jour

Elle vous donne une très bonne idée du prix du logement au Canada et ce à quoi vous devez vous attendre selon la ville où vous aurez décidé de vous installer !

Pour plus d'informations sur le logement, n'hésitez pas à consulter notre article en question : Le logement au Canada : prix, quartiers, comment trouver ?

Pièce jointe 34145
Muriel
10.1K 21.2K
Bonjour,
Message de estelleelc
un dépôt de garantie correspondant à 1 voire 3 mois de loyer. Nous avons lu que cela était illégal au Québec.
En effet, ça l'est. Mais comme le marché de l'immobilier locatif est très favorables aux bailleurs en ce moment (taux d'innoccupation très bas), de plus en plus de proprio se permettent de demander un dépôt de garantie. Je ne vous encourage pas à accepter mais vous n'aurez peut-être pas le choix. Par contre, trois mois, ça me paraîtr très très abusif.
Message de estelleelc
Aussi, je me demandais, que pouvons-nous faire face à cela? Comment convaincre les propriétaires? Nous avons quelques économies et pouvons leur montrer nos relevés bancaires. Est-ce que cela a fonctionné pour certains? Sinon, comment avez-vous fait au début pour trouver un logement sans historique de crédit? Comment avez-vous convaincu les propriétaires?
Ne pas avoir d'historique de crédit n'est normalement pas insurmontable : il y a tellement de nouveaux arrivants qu'ils ne peuvent pas non plus refuser tous les gens qui n'ont pas d'historique de crédit. En compensation, vous pouvez fournir : des historiques bancaires, une lettre de votre propriétaire en France indiquant que vous avez toujours payé rubis sur l'ongle, une preuve de vos économies, etc. Tout ce qui montre que vous avez les moyens de payer même si vous n'avez encore de travail, quoi.
Le dépôt de garantie (ou premier loyer + dernier loyer) sera aussi, hélas, un moyen de compenser cette absence d'historique de crédit.
Raphael
874 2.2K
Message de estelleelc
Bonjour à tous,

Mon copain et moi arrivons sur Montréal dans 2 jours. Nous avons commencé à prendre contact avec quelques propriétaires pour programmer des visites dès notre arrivée et trouver un logement rapidement.

Malheureusement, cela coince souvent avec certains qui exigent une enquête de crédit (que nous n'avons pas) ou un dépôt de garantie correspondant à 1 voire 3 mois de loyer. Nous avons lu que cela était illégal au Québec.

Aussi, je me demandais, que pouvons-nous faire face à cela? Comment convaincre les propriétaires? Nous avons quelques économies et pouvons leur montrer nos relevés bancaires. Est-ce que cela a fonctionné pour certains? Sinon, comment avez-vous fait au début pour trouver un logement sans historique de crédit? Comment avez-vous convaincu les propriétaires?

Merci d'avance pour votre aide et bonne soirée!

Estelle
Hello Estelle !

J'ai déplacé ton message ici.

J'étais un peu dans la même situation que toi car mon historique de crédit n'avait pas assez de recul afin qu'il puisse être pris en compte

Mon propriétaire m'a alors demandé à la place des garants : j'ai donné comme garant ma maman (qui habite en France) et ça n'a posé aucun problème à mon niveau. Je n'ai même pas eu à donner de fiches de paie ou quoi que ce soit !

On en parle également dans ce dossier-là : Le logement au Canada : prix, quartiers, comment trouver ?
Estelle
0 11
Bonjour à tous,

Mon copain et moi arrivons sur Montréal dans 2 jours. Nous avons commencé à prendre contact avec quelques propriétaires pour programmer des visites dès notre arrivée et trouver un logement rapidement.

Malheureusement, cela coince souvent avec certains qui exigent une enquête de crédit (que nous n'avons pas) ou un dépôt de garantie correspondant à 1 voire 3 mois de loyer. Nous avons lu que cela était illégal au Québec.

Aussi, je me demandais, que pouvons-nous faire face à cela? Comment convaincre les propriétaires? Nous avons quelques économies et pouvons leur montrer nos relevés bancaires. Est-ce que cela a fonctionné pour certains? Sinon, comment avez-vous fait au début pour trouver un logement sans historique de crédit? Comment avez-vous convaincu les propriétaires?

Merci d'avance pour votre aide et bonne soirée!

Estelle
Mégane
6 16
Message de murielj
Bonjour,

Mais si tu es en volontariat, c'est l'assurance de ton hôte qui est censée te couvrir c'est chez lui même s'il t'y accueille et c'est donc sa responsabilité, pas la tienne.
C'est noté. Je vous remercie pour toutes ces réponses.
Carô
6.2K 12.3K
Message de Pliz
Si tu es hébergée, pour la partie dommages dont tu serais la victime, il faut voir les garanties au niveau de l'assurance de l'hébergeur (s'il en a une).
Et si c'est dans le cadre du travail, c'est l'assurance de l'employeur.

Articles recommandés