Préparer son départ au Canada (PVT, Jeunes professionnels, Stage coop…)

Chapitre 6 : Prévoir son budget pour le PVT et emporter son argent au Canada

Date de publication : 15-04-2020

Auteur

Julie

Prévoir son budget pour le PVT et emporter son argent au Canada

Le budget

Tout d’abord, notez que les autorités canadiennes exigent que vous partiez au Canada (en tant que pvtiste, Jeune professionnel ou stagiaire) avec au moins 2 500 $CA sur votre compte en banque (ou l’équivalent en euros). Cette somme minimale d’économies est obligatoire afin d’obtenir son permis de travail auprès des services d’immigration canadiens, en passant la frontière.
Il se peut que vous ne trouviez pas de travail immédiatement après votre arrivée et les dépenses, elles, ne se feront pas attendre, que vous décidiez de vous installer (loyer, carte de transport, sorties, etc.) ou de voyager (billet d’avion, de car, de train, achat ou location d’une voiture, essence, etc). Si vous souhaitez vous installer dans l’une des villes canadiennes les plus chères (Vancouver, Toronto ou Montréal), 2 500 $CA pourront s’avérer insuffisants, à moins de pouvoir rapidement trouver un emploi (en étant dans un secteur professionnel en demande, en ayant un bon niveau d’anglais, ou encore en ayant déjà une expérience professionnelle canadienne…).

Remarques :

  • Si vous êtes stagiaire et que vous ne recevez aucune rémunération, vous devez être en mesure de prouver que vous disposez de suffisamment de fonds pendant toute la durée de votre stage. Comme vous n’allez pas pouvoir travailler pour un autre employeur, vous devez être en mesure de prouver que vous arriverez à subvenir à vos besoins ou bien que vos proches vous fourniront les fonds suffisants pour subvenir à vos besoins pendant votre séjour.
  • Si vous partez avec un aller simple, vous devez avoir sur votre compte, en plus de ces 2 500 $ d’économies, de quoi acheter un billet d’avion retour.

Certains décident de ne partir qu’avec cette somme minimale, quand d’autres préfèrent assurer leurs arrières en partant avec quelques centaines ou milliers de dollars supplémentaires. La somme à apporter dépend beaucoup de vous et de vos projets. Un jeune professionnel qui a, par définition, un emploi qui l’attend au Canada, n’a pas forcément besoin de fonds supplémentaires.

Il faut surtout bien avoir à l’esprit que les premières semaines, l’argent part vite ! Vous devrez notamment prévoir :

  • un trajet en taxi/un billet de bus depuis l’aéroport ;
  • quelques nuits en auberge de jeunesse, en Airbnb ou à l’hôtel (sauf si vous avez déjà payé l’intégralité de votre réservation en ligne sur un site tel que Hostelworld ou Booking) ;
  • un titre de transport si vous allez dans une grande ville ;
  • votre forfait téléphonique (ce n’est pas donné au Canada);
  • vos repas ;
  • vos sorties ;
  • éventuellement un premier et un dernier mois de loyer si vous trouvez rapidement un appartement ou une colocation.

Pour en savoir plus sur le budget à prévoir, nous vous invitons à consulter la discussion Quel budget pour votre PVT Canada ? de notre forum. Vous pouvez également consulter notre dossier sur le coût de la vie au Canada : loyers, sorties, abonnement Internet…

Emporter/transférer son argent

Argent liquide, virement, transfert de fonds ou retrait avec votre carte bancaire française/belge, tout est possible ! À vous de juger quel moyen est le plus intéressant financièrement et le plus pratique.

Argent liquide

Disposer d’argent liquide vous permet d’avoir immédiatement accès à vos fonds. Toutefois, si vous perdez cet argent, vous le perdez pour de bon ! Il peut être très utile d’emporter un peu d’argent liquide (des dollars canadiens que vous échangez avant de partir ou des euros que vous échangerez à votre arrivée) pour faire face aux toutes premières dépenses ou aux situations d’urgence. Toutefois, emporter une somme trop importante constitue un risque indéniable.

Retirer de l’argent sur place avec une carte bancaire

Si vous vous êtes assuré au préalable de pouvoir retirer de l’argent, vous pouvez effectuer des retraits dans tous les distributeurs du Canada ou même payer dans certains commerces avec votre carte bancaire française ou belge. Votre argent est ainsi immédiatement disponible (pensez toutefois aux limites de retraits par semaine).

Lors d’un retrait d’argent au Canada avec votre carte française ou belge, quelques frais peuvent être appliqués par les banques canadiennes. Votre banque française ou belge peut elle aussi ponctionner des frais fixes (généralement entre 3 et 4,50 euros par transaction) et une commission supplémentaire sur les retraits (un pourcentage de 2 à 3 % environ). Renseignez-vous au préalable sur le site Internet de votre banque qui met généralement une grille tarifaire à votre disposition. Si les frais fixes sont assez élevés, il vaut mieux privilégier les gros retraits plutôt que des petits retraits réguliers une fois sur place.

Certaines banques disposent d’offres spéciales à l’internationale comme l’option Jazz International de la Société générale (entre 3,75 et 11,50 € par mois). Elle permet de ne pas payer certaines commissions lors des retraits aux distributeurs automatiques au Canada. Les clients de la BNP Paribas et d’Hello Bank ont la possibilité d’effectuer des retraits sans frais dans les distributeurs de la banque Scotia (Scotia Bank) au Canada et même de la Bank of America aux États-Unis. Dans ce cas, vous pouvez effectuer des retraits dans les distributeurs Scotia sans payer de frais et ensuite aller les déposer directement sur votre nouveau compte en banque canadien (la banque de votre choix).

Le virement bancaire et le transfert de fonds

Pour apporter des sommes plus importantes au Canada, le retrait d’argent n’est pas toujours intéressant et l’argent liquide, pas vraiment sécurisé. Il faut alors souvent passer par un virement international par le biais de votre banque ou passer par l’intermédiaire d’un organisme de transfert de fonds. Pour faire un maximum d’économies, il vaut mieux comparer les différentes offres disponibles.

Le virement bancaire

Une fois votre compte en banque canadien ouvert, vous avez la possibilité d’ordonner un virement depuis votre compte français ou belge vers votre nouveau compte canadien. Selon les banques, un tel transfert peut prendre entre trois jours et deux semaines (les délais sont très variables, notamment si l’ajout d’un bénéficiaire sur votre compte est long). Pour tout virement international entre deux banques, vous devez porter votre attention sur les frais suivants :

  • Les frais fixes de votre banque (les tarifs varient d’une banque à l’autre, renseignez-vous) et la commission prise pour un virement international. Comptez en moyenne 15 à 25 euros de frais fixes pour les virements plus environ 0,1 % du virement du montant en commission ;
  • le taux de change en vigueur (entre l’euro et le dollar canadien) ;
  • les frais fixes de la banque canadienne : elle facture elle aussi des frais lors de l’arrivée d’un virement international. Comptez 15 à 20 $CA.

Le transfert de fonds

Comme nous le disions plus haut, il existe également des organismes de transfert de fonds. Western Union est le plus connu, il permet d’obtenir du liquide très rapidement, mais les frais de transfert sont extrêmement élevés. Passer par Western Union n’est recommandé qu’en cas d’urgence extrême. D’autres organismes proposent des virements plutôt rapides et à des coûts relativement limités.

La société Transfermate vous propose ainsi de transférer votre argent en 1 à 4 jours au Canada pour 15 €, en bénéficiant d’un taux de change très intéressant. Ce type de transfert permet de limiter les frais qui ne dépendent pas de la somme d’argent transférée : vous ne payez que des frais de transfert (15 €) et vous connaissez à l’avance la somme que vous recevrez sur votre compte canadien, au centime près.

Le principe de ce type de compagnies est simple : vous virez votre argent sur le compte bancaire français ou belge de Transfermate (vous n’avez donc normalement pas de frais à payer pour un virement sur un compte dans le pays où vous vous trouvez). Une fois que Transfermate a reçu la somme, elle vire l’argent depuis son compte français ou belge vers son compte canadien. Enfin, elle fait dernier virement de son compte canadien à votre compte canadien (vous évitez là aussi des frais de virement internationaux). Pour en savoir plus.

Grâce à notre partenariat avec Transfermate, vous bénéficiez de ce service avec 50 % de réduction, soit 7,50 euros seulement. Avant, pendant ou après votre transfert, Annabelle et Sophie de Transfermate répondent à toutes vos questions sur notre forum.

Le principal inconvénient du virement ou du transfert de fonds est que vous ne disposez pas immédiatement de l’argent. Vous devez d’abord ouvrir un compte en banque au Canada et il faut ensuite compter de 2 à 15 jours pour effectuer le virement (pensez qu’un propriétaire peut vous demander de payer un premier et un dernier mois de loyer, à payer immédiatement, par exemple).

Pour prendre un peu d’avance, plusieurs banques permettent d’ouvrir un compte bancaire au Canada depuis la France ou la Belgique, sur Internet et sans frais. C’est particulièrement intéressant, notamment parce que vous pourrez faire un virement de fonds avant même d’arriver au Canada :

Trouver les taux de change les plus intéressants (pour un virement, un transfert de fonds ou du change de liquide)

Nous vous recommandons de comparer les différentes propositions qui vous sont faites au même moment (comparer des sommes à quelques jours d’intervalle n’est pas efficace, puisque les taux de change évoluent plusieurs dizaines de fois par jour). Les virements via les banques sont souvent assez chers, soit parce des frais de transfert s’appliquent, soit parce que les taux de change ne sont pas du tout intéressants.

Quand vous changez de l’argent vous devez prendre en compte deux éléments :

  • le taux de change ;
  • les frais de commission (frais fixes et/ou au pourcentage).

Pour comparer tous les tarifs, le plus pratique est de faire un petit tableau incluant le taux de change proposé et les frais que vous allez devoir payer. Voici un exemple qui, on l’espère, vous aidera à y voir plus clair :

Vous souhaitez changer 2 000 euros en dollars canadiens. Voici les offres de 4 compagnies imaginaires que vous avez contactées le même jour à peu de temps d’intervalle.

  • La compagnie A propose un taux de change de 1 euro pour 1,41 $CA. Elle propose des frais de change fixes à 5 euros.
    Avec ces frais fixes de 5 euros, vous allez faire le calcul de change sur 1 995 euros (2 000 – 5 euros). Vous obtenez alors environ 2 813 $CA (1 995 x 1,41).
  • La compagnie B propose un taux de change de 1 euro pour 1,43 $CA. Elle propose des frais de change fixes à 10 euros.
    Avec ces frais fixes de 10 euros, vous allez faire le calcul de change sur 1 990 euros (2 000 – 10 euros). Vous obtenez alors environ 2 846 $CA (1 990 x 1,43).
  • La compagnie C est une compagnie de change de devises, vous obtiendrez donc de l’argent liquide. Elle propose un taux de change de 1 euro pour 1,39 $CA. C’est le taux le moins intéressant, mais elle ne prend aucun frais ni commission.
    Vu qu’il n’y a aucun frais fixe, vous allez faire le calcul de change sur 2 000 euros. Vous obtenez alors 2 780 $CA.
  • La compagnie D est une banque, elle propose un taux de change de 1 euro pour 1,44 $CA (le plus intéressant donc), mais propose des frais de change fixes de 10 euros et des frais de 0,5 % sur la valeur totale de la somme envoyée. Enfin, la banque canadienne prendra de son côté 15 $CA à l’arrivée sur votre compte.
    Pour ce dernier cas, le calcul est un peu plus complexe. Vous allez devoir ôter les 10 euros de commission, puis les 0,5 % de commission (9,95 euros) sur la somme envoyée de la banque française. Vous faites donc un calcul de change sur 1 980,05 euros (2 000 – 10 – 9,95). La somme qui quitte la France est d’environ 2 851 $CA (1980,05 x 1,44). Après les frais fixes de 15 $CA pris par la banque canadienne, vous disposez finalement d’environ 2 836 $ sur votre compte en banque canadien.

Dans notre exemple, les compagnies B et D sont celles qui proposent les offres les plus attractives, avec la compagnie B un peu au dessus. Les compagnies A et C sont dans cet exemple, les moins intéressantes.

Chapitre 6 sur 17

Évaluation de l'article

5/5 (11)

347 Commentaires

Carô
6.2K 12.3K
Message de Sophie2020
Bonjour à tous ,
Bonjour Sophie,

Je te laisse prendre connaissance des articles et dossiers dont Larousse t'a donné les liens. Tu verras que tu y trouveras de nombreuses informations et des conseils.

Ne t'étonne pas, j'ai supprimé tes autres messages doublons de celui posté ici car comme elle te l'a indiqué, le crossposting n'est pas autorisé sur le site. Poser ta question une fois est suffisant.


Tu as très probablement déjà reçu de la documentation de l'université où tu vas aller étudier (les liens vers le site de l'université et les sections concernant les étudiants étrangers, les services offerts, associations etc.).
En général, chaque grosse université a, en plus du guide général commun à tous ses étudiants ou futurs étudiants, un guide d'accueil adapté aux étudiants venant de l'extérieur du Canada qui regroupe les bases à connaître pour se familiariser avec ce nouvel environnement qu'est le système universitaire nord-américain/canadien mais aussi la vie sur place. On y trouve des conseils aussi.

Je te conseille aussi de te rapprocher du service des étudiants internationaux de l'université dans laquelle tu iras étudier.
Regarde sur le site de l'université (tu n'as pas précisé de laquelle il s'agissait). Pour le logement, ils pourront peut-être te donner quelques tuyaux.
larousse
2.8K 6.3K
Bonjour,

Tu as posé ta question à 3 endroits différents...Le cross-posting n'est pas permis sur ce forum
larousse
2.8K 6.3K
Message de Sophie2020
Bonjour à tous ,

J’espère que vous vous portez bien . Je suis étudiante internationale et viens de recevoir mon permis d’études pour un master , je voudrais m’installer dans la region d’Ottawa - Gatineau. Je recherche un appartement hors campus à prix abordable. J’aimerais savoir comment trouver un logement avant mon arrivée et comment m’y prendre . Y’a t’il de bons sites à recommandé ou encore des endroits fiables ou chercher ? Je dois arriver au mois de juin . Je demande à tous de bien vouloir me guider . Vos idées , conseils , opinions et suggestions seront les bienvenues. Merci d’avance

Sophie .
Bonjour,

Le logement au Canada : prix, quartiers, comment trouver ?

Tout savoir sur le PVT à Ottawa - Page 8 sur 13 - pvtistes.net

La vie à Ottawa / Gatineau
Sophie
7 9
Bonjour à tous ,

J’espère que vous vous portez bien . Je suis étudiante internationale et viens de recevoir mon permis d’études pour un master , je voudrais m’installer dans la region d’Ottawa - Gatineau. Je recherche un appartement hors campus à prix abordable. J’aimerais savoir comment trouver un logement avant mon arrivée et comment m’y prendre . Y’a t’il de bons sites à recommandé ou encore des endroits fiables ou chercher ? Je dois arriver au mois de juin . Je demande à tous de bien vouloir me guider . Vos idées , conseils , opinions et suggestions seront les bienvenues. Merci d’avance

Sophie .
Mathilde
2 6
Message de CamilleP44


Hello, as-tu réussis à avoir une réponse ?
Salut,

Tu prends un billet retour peu importe la date. Une fois arrivée au Canada, tu te fais rembourser le retour. Ils demandent juste un retour car c'est comme ça
Mathilde
2 6
Bonjour,

Je suis allée au Canada en Décembre 2019 pour des vacances donc j'ai payé mon AVE. Cependant, je suis entrain de finaliser mon dossier PVT et ils demandent mon numéro d'AVE. Y'a t'il un moyen pour faire une demande d'AVE ?
Camille
0 1
Message de Ludania
Bonjour,
J'aurai une question concernant le billet retour par rapport à cette article.
Est-Ce que le billet retour que l'ont prend si notre PVT n'est pas fini, est définitif ? Formulé autrement : est ce que lorsqu'on prend un billet retour pour la France, peut importe à quel moment de notre PVT on le prend, notre retour est définitif pour l'agent de frontière, et qu'on ne peut ainsi plus retourner au Canada même si notre PVT n'est pas fini ?

Hello, as-tu réussis à avoir une réponse ?
Ludania
7 21
Bonjour,
J'aurai une question concernant le billet retour par rapport à cette article.
Est-Ce que le billet retour que l'ont prend si notre PVT n'est pas fini, est définitif ? Formulé autrement : est ce que lorsqu'on prend un billet retour pour la France, peut importe à quel moment de notre PVT on le prend, notre retour est définitif pour l'agent de frontière, et qu'on ne peut ainsi plus retourner au Canada même si notre PVT n'est pas fini ?
kemi
1 3
Message de Lilou
Bonjour Kemi,

Les demandes de permis de travail au point d'entrée sans offre d'emploi, ça n'existe pas, sauf pour les conjoints et époux de personnes qui ont un permis de travail. N'hésite pas à utiliser cet outil des autorités canadiennes pour retrouver le permis qui te correspond le mieux : Types de permis de travail - Canada.ca.
Salut Lilou, Merci
Julie
4.9K 13.3K
Message de kemi
Salut Lilou, s'il vous plaît, est-il possible pour moi de postuler pour (EIMT) dans canada si je vois un employeur qui veut m'employer ou puis-je demander des permis de travail au port d'entrée sans (EIMT)ou offre d'emploi, merci
Bonjour Kemi,

Les demandes de permis de travail au point d'entrée sans offre d'emploi, ça n'existe pas, sauf pour les conjoints et époux de personnes qui ont un permis de travail. N'hésite pas à utiliser cet outil des autorités canadiennes pour retrouver le permis qui te correspond le mieux : Types de permis de travail - Canada.ca.

Articles recommandés