Préparer son départ au Canada (PVT, JP, stage…)

Chapitre 6 : Prévoir son budget et emporter son argent

Date de publication : 24-02-2018

Auteur

Julie

Prévoir son budget et emporter son argent

Le budget

Tout d'abord, notez que les autorités canadiennes exigent que vous partiez au Canada (en tant que PVTiste, Jeune professionnel ou stagiaire) avec au moins 2 500 CA$ sur votre compte en banque (ou l'équivalent en euros). Ces économies sont primordiales pour vous permettre de mener à bien votre projet canadien. Pour les PVTistes, il se peut que vous ne trouviez pas de travail immédiatement après votre arrivée et les dépenses, elles, ne se feront pas attendre, que vous décidiez de vous installer (loyer, carte de transport, sorties, etc.) ou de voyager (billet d'avion, de car, de train, achat ou location d'une voiture, essence, etc).

Remarques :

  • Si vous êtes stagiaire et que vous ne recevez aucune rémunération, vous devez être en mesure de prouver que vous disposez de suffisamment de fonds pendant toute la durée de votre stage. Comme vous n'allez pas pouvoir travailler pour un autre employeur, vous devez être en mesure de prouver que vous arriverez à subvenir à vos besoins ou bien que vos proches vous fourniront les fonds suffisants pour subvenir à vos besoins pendant votre séjour.
  • Si vous partez avec un aller simple, vous devez avoir sur votre compte, en plus de ces 2 500 $ d’économies, de quoi acheter un billet d’avion retour.

Certains décident de ne partir qu’avec cette somme minimale, quand d’autres préfèrent assurer leurs arrières en partant avec quelques centaines ou milliers de dollars supplémentaires. La somme à apporter dépend beaucoup de vous et de vos projets. Un jeune professionnel qui a, par définition, un emploi qui l’attend au Canada, n’a pas forcément besoin de fonds supplémentaires.

Il faut tout d’abord avoir à l’esprit que les premières semaines, l’argent part vite ! Vous devrez notamment prévoir :

  • un trajet en taxi/un billet de bus depuis l’aéroport,
  • quelques nuits en auberge de jeunesse ou à l’hôtel (sauf si vous avez déjà payé l'intégralité de votre réservation en ligne sur un site tel que Hostelworld ou Booking),
  • un titre de transport si vous allez dans une grande ville,
  • vos repas,
  • vos sorties,
  • éventuellement un premier et un dernier mois de loyer si vous trouvez rapidement un appartement ou une colocation.

Pour en savoir plus sur le budget à prévoir, nous vous invitons à consulter la discussion Quel budget pour votre PVT Canada ? de notre forum. Vous pouvez également consulter notre dossier sur le coût de la vie au Canada : loyers, sorties, abonnement Internet...

Emporter/transférer son argent

Argent liquide, virement, transfert de fonds ou retrait avec votre carte bancaire française/belge, tout est possible ! À vous de juger quel moyen est le plus intéressant financièrement et le plus pratique.

  • Argent liquide

Disposer d'argent liquide vous permet d'avoir immédiatement accès à vos fonds. Toutefois, si vous perdez cet argent, vous le perdez pour de bon. En cas de perte ou de vol, vous ne pourrez rien récupérer. Il peut être très utile d'emporter un peu d'argent liquide (des dollars canadiens que vous échangez avant de partir ou des euros que vous échangerez à votre arrivée) pour faire face aux toutes premières dépenses ou aux situations d'urgence. Toutefois, emporter une somme trop importante constitue un risque indéniable.

  • Retirer de l’argent sur place avec une carte bancaire

Si vous vous êtes assuré au préalable de pouvoir retirer de l'argent, vous pouvez effectuer des retraits dans tous les distributeurs du Canada ou même payer dans certains commerces avec votre carte bancaire française ou belge. Votre argent est ainsi immédiatement disponible (pensez toutefois aux limites de retraits par semaine).

Lors d'un retrait d'argent au Canada avec votre carte française ou belge, quelques frais peuvent s'appliquer. Votre banque française ou belge peut elle aussi ponctionner des frais fixes (généralement entre 3 et 4,50 euros par transaction) et une commission supplémentaire sur les retraits (un pourcentage de 2 à 3 % environ). Renseignez-vous au préalable sur le site Internet de votre banque qui met généralement une grille tarifaire à votre disposition. Si les frais fixes sont assez élevés, il vaut mieux privilégier les gros retraits que des petits retraits réguliers une fois sur place.

Certaines banques disposent d'offres spéciales à l'internationale comme l'option Jazz International de la Société générale (entre 3,75 et 11,50 euros par mois). Elle permet de ne pas payer certaines commissions lors des retraits aux distributeurs automatiques au Canada.

Pour les clients de la BNP Paribas et Hello Bank, vous avez la possibilité d'effectuer des retraits sans frais dans les distributeurs de la banque Scotia (Scotia Bank) au Canada et même de la Bank of America aux Etats-Unis. Dans ce cas, vous pouvez effectuer des retraits (les virements entre les deux banques restent chers) dans les distributeurs Scotia sans payer de frais et ensuite aller les déposer directement la somme retirée sur votre nouveau compte en banque canadien (Scotia Bank ou la banque de leur choix).

  • Le virement bancaire et le transfert de fonds

Pour apporter des sommes plus importantes au Canada, le retrait d'argent n'est pas toujours intéressant et l'argent liquide, pas vraiment sécurisé. Il faut alors souvent passer par un virement international par le biais de votre banque ou passer par l'intermédiaire d'un organisme de transfert de fonds. Pour faire un maximum d'économies, le mieux est alors de comparer les différentes offres disponibles.

Le virement bancaire

Une fois votre compte en banque canadien ouvert, vous avez la possibilité d'ordonner un virement depuis votre compte français ou belge vers votre nouveau compte canadien. Selon les banques, un tel transfert peut prendre entre trois jours et deux semaines (les délais sont très variables). Pour tout virement international entre deux banques, vous devez porter votre attention sur les frais suivants :

  • Les frais fixes de votre banque (les tarifs varient d'une banque à l'autre, renseignez-vous) et la commission prise pour un virement international. Comptez en moyenne 15 à 25 euros de frais fixes pour les virements plus avec environ 0,1 % du virement du montant en commission,
  • le taux de change en vigueur (entre l'euro et le dollar canadien) : contactez votre banque le jour de votre virement pour savoir à quel taux vous échangerez vos euros pour des dollars,
  • les frais fixes de la banque canadienne : elle facture elle aussi des frais lors de l'arrivée d'un virement international. Comptez 15 à 20 $CA de frais.

Le transfert de fonds

Comme nous le disions plus haut, il existe également des organismes de transfert de fonds. Western Union est le plus connu, il permet d'obtenir du cash très rapidement, mais les frais de transfert sont extrêmement élevés. Passer par la Western Union n'est recommandé qu'en cas d'urgence extrême. D'autres organismes proposent des virements (donc d'un compte en banque à votre compte en banque au Canada) plutôt rapides et à des coûts relativement limités.

La société Transfermate vous propose ainsi de transférer votre argent en 1 à 4 jours au Canada pour 15 euros, en bénéficiant d'un taux de change très intéressant. Ce type de transfert permet de limiter les frais qui ne dépendent pas de la somme d'argent transférée : vous ne payez que des frais de transfert (15 euros) et vous connaissez à l'avance la somme que vous recevrez sur votre compte canadien.

Le principe de ce type de compagnies est simple : vous virez votre argent sur le compte bancaire français ou belge de leur compagnie (vous n'avez donc normalement pas de frais pour un virement sur un compte du pays où vous vous trouvez). Une fois que la compagnie a reçu la somme, elle vire, depuis son compte canadien, la somme due sur votre compte en banque canadien (vous évitez là aussi des frais de virement internationaux). Pour en savoir plus.

Grâce à notre partenariat avec Transfermate, vous bénéficiez de ce service avec 50 % de réduction, soit 7,50 euros. Avant, pendant ou après votre transfert, Annabelle et Sophie de Transfermate répondent à toutes vos questions sur notre forum.

Le principal inconvénient du virement ou du transfert de fonds est que vous ne disposez pas immédiatement de l'argent. Vous devez d’abord ouvrir un compte en banque au Canada et il faut ensuite compter de 2 à 15 jours pour effectuer le virement (pensez qu'un propriétaire peut vous demander de payer un premier et un dernier mois de loyer, à payer immédiatement, par exemple).

Pour prendre un peu d'avance, plusieurs banques permettent d'ouvrir un compte bancaire au Canada depuis la France ou la Belgique, sur Internet et sans frais. C'est particulièrement intéressant, notamment si vous envisagez de vous installer au Québec pendant votre PVT :

Trouver les taux de change les plus intéressants (pour un virement, un transfert de fonds, du change de liquide)

Nous vous recommandons de comparer les différentes propositions qui vous sont faites au même moment (comparer des sommes à quelques jours d'intervalle n'est pas efficace, puisque les taux de change évoluent plusieurs dizaines de fois par jour). Les virements via les banques sont souvent assez chers, soit parce des frais de transfert s'appliquent, soit parce que les taux de change ne sont pas du tout intéressants. Les PVTistes optent souvent pour le transfert d'argent qui leur fait faire par mal d'économies. Plus d'infos...

Quand vous changez de l'argent vous devez prendre en compte trois éléments :

  • le taux de change ;
  • les frais de commission / frais fixes ;
  • Les taux de commission (pourcentage).

Pour comparer tous les tarifs, le mieux est de faire un petit tableau incluant le taux de change proposé et les frais que vous allez devoir payer (fixes ou non). Retirez pour chaque compagnie la somme de frais fixe (s'il y en a ) prévue sur la somme de départ, puis faites la conversion selon le taux de change proposé.Vous pourrez ensuite comparer la somme finale que vous obtiendrez à la fin. Notez que ça n'est pas parce qu'on vous dit qu'il n'y a pas de frais de change que vous avez trouvé l'affaire du siècle. Si le taux de change n'est pas intéressant ensuite, vous pouvez ne pas vous y retrouver.

Voici un exemple qui, on l'espère, vous aidera à y voir plus clair :

Vous souhaitez changer 2 000 euros en dollars canadiens. Voici les offres 4 compagnies imaginaires que vous avez contactées le même jour à peu de temps d'intervalle.

  • La compagnie A propose un taux de change de 1 euro pour 1,41 $CA. Elle propose des frais de change fixes à 5 euros.
    Avec ces frais fixes de 5 euros, vous allez faire le calcul de change sur 1 995 euros (2 000 - 5 euros). Vous obtenez alors environ 2 813 $CA (1995 x 1,41).
  • La compagnie B propose un taux de change de 1 euro pour 1,43 $CA. Elle propose des frais de change fixes à 10 euros.
    Avec ces frais fixes de 15 euros, vous allez faire le calcul de change sur 1 990 euros (2000 - 10 euros). Vous obtenez alors environ 2 846 $CA (1990 x 1,43)
  • La compagnie C est une compagnie de change de liquide. Elle propose un taux de change de 1 euro pour 1,39 $CA. C'est le taux le moins intéressant, mais elle ne prend aucun frais ni commission.
    Vu qu'il n'y a aucun frais fixe, vous allez faire le calcul de change sur 2000 euros. Vous obtenez alors 2 780 $CA.
  • La compagnie D est une banque, elle propose un taux de change de 1 euro pour 1,44 $CA (le plus intéressant donc), mais propose des frais de change fixe de 10 euros, un pourcentage de 0,5% sur la valeur totale de la somme envoyée. Enfin, la banque canadienne prendra de son côté 15 $CA à l'arrivée sur votre compte.
    Pour ce dernier cas, le calcul est un peu plus complexe. Vous allez  devoir ôter les 10 euros de commissions de la banque française, puis on retirer encore 0,5% de commission (9,95 euros) sur la somme envoyée. Vous faites donc un calcul de change sur 1 980,05 euros (2000 - 10 - 9,95). La somme qui quitte la France est d'environ 2 851 $CA (1980,05 x 1,44). Après les frais fixes de 15 $CA pris par la banque canadienne, vous disposez finalement d'environ 2 836 $ sur votre compte en banque canadien.

Dans notre exemple, les compagnies B et D sont celles qui proposent les offres les plus attractives, avec la compagnie B un peu au dessus pour 10 dollars canadiens. Les compagnies A et C sont dans cet exemple, les moins intéressantes.

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter la discussion Apporter de l'argent au Canada de notre forum.

Chapitre 6 sur 17

Évaluation de l'article

5/5 (5)

335 Commentaires

Raphael
471 1.3K
Hello Alice !

Message de Inka1005
Alors oui, mon conjoint est éligible à la demande du conjoint de fait, on s'est bien renseigné (en espérant qu'il nous sera accordé ! )
Ok super tant mieux pour vous alors

Message de Inka1005
Merci beaucoup pour tes réponses, nous avons opté pour un aller-retour, au moins pas de surprise
N'hésite pas à lire cette conversation alors, tu peux te faire rembourser les taxes d'aéroport si tu n'utilises pas le retour : billet aller/retour sans utiliser le retour ! Ce n'est pas grand chose, mais c'est toujours ça !

Message de Inka1005
Enfin peux-tu me renseigné sur une dernière petite chose que nous n'arrivons pas à mettre au clair, est ce que mon conjoint doit prendre une assurance type Globe PVT comme moi, et si oui, pendant deux ans également?
Alors dans les faits, il n'est pas demandé à ton conjoint de souscrire à une assurance pour obtenir son PTO mais je vous recommande vraiment vraiment d'en prendre une ne serait-ce que pour tout ce qui est rapatriement / hospitalisation / maladie De nombreux français ont fait la mauvaise expérience de payer des sommes astronomiques à l'hôpital parce qu'ils n'étaient pas assurés convenablement...

On t'en dit plus ici sur l'assurance pour ton conjoint : Partir au Canada en famille ou en couple avec le PVT - Page 4 sur 7 - pvtistes.net
Alice
0 2
Message de Raphael
Hello Alice !

Déjà ma première question : est-ce que vous remplissez bien les critères pour que ton conjoint puisse bénéficier du permis de travail ouvert pour conjoint ? On t'explique tout ici : Le permis de travail ouvert pour conjoint d'un titulaire de permis EIC (Canada) - pvtistes.net !

Pour l'achat de vos billets d'avion, je te conseille de lire cet article à ce sujet : Préparer son départ au Canada (PVT, JP, stage...) - Page 3 sur 17 - pvtistes.net !

Si tu ne prends qu'un aller simple, tu devras effectivement disposer de fonds supplémentaires en plus des 2 500 $CA. Il n'y a pas une somme définie par le gouvernement canadien mais dis-toi que si tu achètes un billet aller à 500 €, alors il te faudra à peu près l'équivalent
Hello ! Merci beaucoup pour ta réponse !

Alors oui, mon conjoint est éligible à la demande du conjoint de fait, on s'est bien renseigné (en espérant qu'il nous sera accordé ! )

Merci beaucoup pour tes réponses, nous avons opté pour un aller-retour, au moins pas de surprise

Enfin peux-tu me renseigné sur une dernière petite chose que nous n'arrivons pas à mettre au clair, est ce que mon conjoint doit prendre une assurance type Globe PVT comme moi, et si oui, pendant deux ans également?

Je te remercie pour les précieux conseils !
Raphael
471 1.3K
Message de Inka1005
Bonjour, nous sommes en train de refléchir pour l'achat du billet d'avion pour notre départ en Aout 2020 (moi en permis jeune pro et mon compagnon en PTO). Mais nous ne savons pas s'il est mieux de prendre un billet retour (si oui, puis-je le prendre pour n'importe quel date sachant que nous n'allons pas l'utiliser) ou non et dans ce cas, combien devons nous prouver de fonds pour l'achat d'un billet retour ?
Merci d'avance
Hello Alice !

Déjà ma première question : est-ce que vous remplissez bien les critères pour que ton conjoint puisse bénéficier du permis de travail ouvert pour conjoint ? On t'explique tout ici : Le permis de travail ouvert pour conjoint d'un titulaire de permis EIC (Canada) - pvtistes.net !

Pour l'achat de vos billets d'avion, je te conseille de lire cet article à ce sujet : Préparer son départ au Canada (PVT, JP, stage...) - Page 3 sur 17 - pvtistes.net !

Si tu ne prends qu'un aller simple, tu devras effectivement disposer de fonds supplémentaires en plus des 2 500 $CA. Il n'y a pas une somme définie par le gouvernement canadien mais dis-toi que si tu achètes un billet aller à 500 €, alors il te faudra à peu près l'équivalent
Alice
0 2
Bonjour, nous sommes en train de refléchir pour l'achat du billet d'avion pour notre départ en Aout 2020 (moi en permis jeune pro et mon compagnon en PTO). Mais nous ne savons pas s'il est mieux de prendre un billet retour (si oui, puis-je le prendre pour n'importe quel date sachant que nous n'allons pas l'utiliser) ou non et dans ce cas, combien devons nous prouver de fonds pour l'achat d'un billet retour ?
Merci d'avance
Raphael
471 1.3K
Message de LeaL4
Bonjour à tous !

Partant en Septembre au Canada, je réfléchis à ce que je vais mettre dans ma valise.

Même si je mets mes produits (gel douche, shampoings, parfum,..) dans mon bagage en soute, je dois le mettre dans des flacons transparents ?
Salut Léa !

J'ai déplacé ton message dans une conversation similaire

Je te conseille de lire ces deux dossiers qui vont répondre à toutes tes questions et te préparer au mieux à ton départ :

- Faire ses bagages pour le PVT Canada - pvtistes.net
- Préparer son départ au Canada (PVT, JP, stage...) - Page 3 sur 17 - pvtistes.net

J'espère que ça te sera utile
Lea
1 11
Bonjour à tous !

Partant en Septembre au Canada, je réfléchis à ce que je vais mettre dans ma valise.

Même si je mets mes produits (gel douche, shampoings, parfum,..) dans mon bagage en soute, je dois le mettre dans des flacons transparents ?
Raphael
471 1.3K
Message de soales
Bonjour!

Je me renseigne sur les questions d'inscription au chômage avant le départ.
Dans mon cas, j'ai démissionné pour partir. Je n'ai donc pas de droits aux indemnités.

Je voulais savoir si certains d'entre vous étaient parti en ayant démissionné et comment vous avez procédé par rapport au chômage?

J'ai appelé mon agence et on m'a dit que comme il s'agissait d'une démission (donc pas de droits aux allocations) si je m'inscris avant le départ, je devrais me désinscrire au moment du départ (??) car on ne peut pas être inscrit en étant à l'étranger, ou alors m'inscrire à mon retour.

J'ai lu tellement de choses sur internet, qui concernait peut être plus les cas de départ après licenciement, que je suis un peu perdue! car j'avais entre autre vu qu'il fallait s'inscrire dans les 12 mois qui suit la fin du contrat.

Du coup, de ce que j'ai compris j'ai juste à terminer mon travail, partir, et quand je reviens, peu importe quand m'inscrire au chômage.

Merci d'avance à vous qui pourrez m'éclairer

Bonne journée !

Solène
Hello Solène !

J'ai déplacé ton message ici.

Tu verras que l'on répond à ta question dans le dossier lié à cette conversation

Voici le lien où l'on parle du PVT et de Pôle Emploi : Préparer son départ au Canada (PVT, JP, stage...) - Page 11 sur 17 - pvtistes.net !

En espérant que ça te soit utile
Raphael
471 1.3K
Message de bxlben
Bonjour à tous,

Je vous explique ma situation, je suis un français expatrié en Belgique depuis maintenant un peu plus de 3 ans.
J'ai eu mon PVT l'été dernier, donc j'ai jusqu'au prochain été pour l'activer.

Etant actuellement résidant belge, savez vous si je dois repasser par la France en terme de sécurité sociale par exemple ou autre avant de partir pour le Canada ?
Ou pensez vous que je peux partir directement au Canada sans repasser par la case france pour se réinscrire un peu partout ?

Merci pour vos éclairages et excellent weekend !

EDIT : peut être le déplacer dans la partie démarche administrative ?
Hello Benjamin !

J'ai déplacé ton message ici.

Pour la sécurité sociale, inutile de les prévenir. Si en revanche, tu as encore des intérêts en France, il serait bien de prévenir ton centre des impôts de ton changement d'adresse si ça n'avait pas été fait au préalable (mais aucune obligation de rentrer en France, tu peux les informer en ligne)

Par ailleurs et puisque tu es résident en Belgique maintenant, vérifie bien si tu dois prévenir un quelconque organisme de là-bas ! On t'en dit plus ici : Le guide des PVTistes au Canada - Page 12 sur 34 - pvtistes.net !

Et plus globalement, tu peux lire notre dossier suivant puisque ton départ approche : https://pvtistes.net/dossiers/prepar...art-au-canada/
solene
1 6
Bonjour!

Je me renseigne sur les questions d'inscription au chômage avant le départ.
Dans mon cas, j'ai démissionné pour partir. Je n'ai donc pas de droits aux indemnités.

Je voulais savoir si certains d'entre vous étaient parti en ayant démissionné et comment vous avez procédé par rapport au chômage?

J'ai appelé mon agence et on m'a dit que comme il s'agissait d'une démission (donc pas de droits aux allocations) si je m'inscris avant le départ, je devrais me désinscrire au moment du départ (??) car on ne peut pas être inscrit en étant à l'étranger, ou alors m'inscrire à mon retour.

J'ai lu tellement de choses sur internet, qui concernait peut être plus les cas de départ après licenciement, que je suis un peu perdue! car j'avais entre autre vu qu'il fallait s'inscrire dans les 12 mois qui suit la fin du contrat.

Du coup, de ce que j'ai compris j'ai juste à terminer mon travail, partir, et quand je reviens, peu importe quand m'inscrire au chômage.

Merci d'avance à vous qui pourrez m'éclairer

Bonne journée !

Solène
Benjamin
0 10
Bonjour à tous,

Je vous explique ma situation, je suis un français expatrié en Belgique depuis maintenant un peu plus de 3 ans.
J'ai eu mon PVT l'été dernier, donc j'ai jusqu'au prochain été pour l'activer.

Etant actuellement résidant belge, savez vous si je dois repasser par la France en terme de sécurité sociale par exemple ou autre avant de partir pour le Canada ?
Ou pensez vous que je peux partir directement au Canada sans repasser par la case france pour se réinscrire un peu partout ?

Merci pour vos éclairages et excellent weekend !

EDIT : peut être le déplacer dans la partie démarche administrative ?

Articles recommandés