Faire son PVT Argentine à Buenos Aires

Chapitre 7 : Comprendre les transports en commun

Date de publication : 27-01-2019

Auteur

Morgane

Comprendre les transports en commun

Se déplacer à Buenos Aires est toute une aventure ! Bus, métro, taxi, vélo ou à pied, il y en a pour tous les goûts ! Cependant, la ville est immense et il n’y est pas toujours facile de comprendre le système complexe de transports en commun de la capitale argentine.

Colectivos et subte

Les colectivos (bus) parcourent toute la ville et fonctionnent 24 h/24. En général se sont de petites entreprises qui sont propriétaires d’une ou plusieurs lignes de bus. Il n’y a donc pas de système centralisé : il n’existe pas (encore) de carte de toutes les lignes et trouver les horaires de passage est souvent mission impossible ! Cependant, il existe maintenant des sites internet et/ou applications pour téléphone portable qui peuvent nous aider à nous y retrouver : Xcolectivo, Mooveit ou encore Comollego. Les prix du trajet varient en fonction de la distance parcourue.

Pour vous déplacer, vous devrez avoir une carte SUBE : elle s’achète et se recharge dans les kiosko ou les stations de métro ! Depuis quelques mois, vous pouvez également la recharger en ligne. Elle permet ensuite de payer vos trajets en bus, train et métro. Il n’existe pas d’abonnement.
Les arrêts de bus sont situés toutes les 2 ou 3 cuadras (pâtés de maisons), identifiables par de petits panneaux noirs Parada de colectivos, avec le numéro de chaque ligne et ses principaux arrêts.
Les chauffeurs ne s’arrêtent pas systématiquement, il faut leur faire signe. Enfin, lorsqu’on veut descendre, il suffit d’appuyer sur le bouton. C’est plus simple qu’il n’y paraît !

Le subte (subterráneo ou métro) est ancien mais rapide (il date de 1913, certaines rames sont d’époque). Il compte 6 lignes qui partent du centre pour desservir l’Ouest ou suivent un axe Nord-Sud pour la C et la H. Il fonctionne de 6 h à 23 h 30 en semaine et avec des horaires un peu plus restreints le week-end.

Taxi et remises

Les taxis sont très utilisés et bon marché à Buenos Aires. Ils sont noirs et jaunes et une enseigne lumineuse derrière le pare-brise indique leur disponibilité. Un signe de main suffit à les arrêter. Ces taxis ont toujours des compteurs. Il vaut mieux prévoir l’appoint et il est d’usage d’arrondir ou de laisser un pourboire.
Les Radiotaxis sont un peu plus chers mais se commandent par téléphone et sont plus rapides.
Les remises sont des taxis sur commande qui pratiquent un tarif fixe, idéal pour les longues distances. Les remises de Manuel Tienda León font la navette entre les aéroports et le terminal Madero dans le centre de Buenos Aires.

Les Porteños conseilleront souvent Radiotaxis et remises, considérés comme plus sûrs.
Récemment, Uber a également fait son apparition à Buenos Aires. Le système fonctionne bien mais il est beaucoup moins contrôlé qu’en France, par exemple.

A pied

Avec son plan en damier et ses très grandes avenues – dont la plus grande avenue du monde, selon eux – Buenos Aires couvre de très larges distances qui ne se font pas toujours à pied. Les trottoirs sont larges et il y a toujours beaucoup de monde. Se promener à pied ne pose donc aucun problème, surtout dans les quartiers touristiques. Certaines zones comme La Boca sont à éviter à la tombée de la nuit.

A vélo

Au cours des dernières années, la ville de Buenos Aires a fait d’énormes efforts pour faciliter les déplacements en vélo : création de centaines de kilomètres de pistes cyclables, mais aussi mise en place d’un système de location de vélo gratuit (les ecobici).

Conduire en ville

Les transports en commun et les taxis étant nombreux et bon marché, les embouteillages interminables, le Code de la Route et les panneaux quasi-inexistants, il est carrément déconseillé de conduire à Buenos Aires.

Arriver ou partir de Buenos Aires en transport en commun

En bus

Direction la gare routière de Retiro, le terminal d’ómnibus de Buenos Aires ! Elle est immense, toutes les compagnies sont représentées avec des départs fréquents pour tout le pays. Les billets s’achètent au dernier étage. Il n’est pas nécessaire de réserver sauf lors des finde (week-end prolongé) et des vacances.

Le réseau est excellent et les bus partent à l’heure. Vous pouvez choisir des bus de nuit pour les longues distances et différentes classes (cama, semi-cama, común).

Toutes les informations sont disponibles sur le site du terminal qui liste notamment les compagnies desservant chaque destination et sur plataforma10 pour tous les horaires et tarifs.

Pour en savoir plus, voir Les transports en Argentine.

En avion

Les vols intérieurs partent presque tous de l’Aeroparque, à l’exception de ceux de LADE qui partent d’Ezeiza.

En bateau

Des ferries relient quotidiennement Buenos Aires à l’Uruguay (Colonia, Montevideo, Punta del Este), les buques al Uruguay. Ce service est assuré par les compagnies Buquebus et Colonia Express. Les tarifs vont de 150 à 450 pesos pour un Buenos Aires – Colonia suivant la classe et l’horaire.

En train
À ce jour, il existe très peu de trains longues distances. Par contre, les trains de Buenos Aires sont pratiques pour relier la banlieue. Ils partent essentiellement de 3 gares : Retiro (terminus de la ligne C du subte) pour aller vers le Nord, Constitución (ligne C du subte) pour aller vers le Sud et Once (ligne H du subte) ou Frederico Lacroze (ligne B du subte) pour aller vers l’Ouest.
Les billets s’achètent à la gare : préciser la destination et si l’on veut un aller simple (ida) ou l’aller-retour (ida y vuelta).

Chapitre 7 sur 16

Évaluation de l'article

5/5 (2)

6 Commentaires

Romain
2 13

comment faire pour savoir ou en sont les quotas ? un contact officiel ? un depart pour septembre est il risqué ?? c’est le projet…

Anaïs
0 9

Bonjour ,

Est-il toujours possible d’obtenir un PVT Argentine pour 2014 afin de partir en Avril ?

isa
5.8K 8.2K

Aux dernières nouvelles, le quota n’est pas atteint (il ne l’a pas été en 2012 ni en 2013). Donc normalement oui !

Anaïs
0 9

Ok Merci beaucoup 🙂

Amandine
28 160

Super dossier, très complet et bien rencardé sur les transport en bus dans Buenos Aires (bien complexe le systéme quand même). La Guia T c’est la vie!

Articles recommandés