RP au Canada : le Programme des candidats des provinces (PCP)

Article publié le 11-12-2017.

Comprendre la classification nationale des professions du Canada, les niveaux de langue requis et la problématique des professions réglementées

La classification nationale des professions

Avant d'entamer toute démarche de résidence permanente, il est important d'identifier votre métier/profession, au sein de la Classification Nationale des Professions du Canada (CNP). La majorité des programmes des candidats des provinces s'appuie sur cette CNP pour la sélection des candidats.

Le code CNP se définit essentiellement grâce au genre de compétence (secteur d'activité) et au niveau de compétence (niveau de qualification requis pour exercer un emploi). Il est important pour vous de connaître votre genre de compétence et votre niveau de compétence.

Identifier votre code CNP 

Pour vous aider à retrouver le code CNP adéquat, vous pouvez vous rendre sur le site de la classification nationale des professions du Canada. Sur ce site, il est possible de rechercher votre profession grâce à plusieurs critères de recherche.

  • Vous pouvez tenter de trouver votre profession en faisant une recherche par mot-clé. En entrant un mot-clé, vous retrouverez l'ensemble des professions sur lesquelles ce mot-clé apparaît. Saisissez simplement le mot-clé en haut à gauche de la page d'accueil et consultez les résultats.

recherche-mot-cle

  • Vous pouvez aussi consulter la liste des professions listées dans les "Descriptions de professions" dans le menu de gauche. Vous pourrez ensuite consultez la liste des professions pour les secteurs de la gestion, des affaires, de la finance et de l'administration, de la santé, de la vente et des services, entre autres.
    Par exemple, si vous avez occupé un emploi dans la vente, vous pouvez cliquer sur "Vente et Services" pour retrouver l'ensemble des métiers de la CNP correspondant à ce secteur d'activité.

Quand vous trouvez un intitulé de profession qui semble correspondre à votre situation, cliquez sur le lien pour accéder à son descriptif. Regardez les fonctions principales de la profession pour vérifier que cela correspond bien aux fonctions de votre emploi. Regardez également les autres appellations d'emplois qui peuvent correspondre à la profession que vous avez sélectionnée. Consultez aussi et surtout la partie tout en bas intitulée "Appellations à ne pas confondre". Si le descriptif de la profession ne correspond pas véritablement aux tâches que vous avez effectuées, il y a peut-être une profession qui correspond mieux à votre cas et qui se trouve justement dans la partie "Appellations à ne pas confondre".

Une fois que vous avez trouvé la profession qui vous correspond, notez son code CNP (composé de 4 chiffres). Il peut également être utile de passer sur la page en anglais (en cliquant en haut à droite sur "anglais") pour retrouver et connaître l'appellation de votre emploi en anglais.

  • Le genre de compétence est le premier chiffre d'un code CNP.
  • Le niveau de compétence est le deuxième chiffre d'un code CNP (sauf pour les professions ayant le genre de compétence 0).

Le genre de compétence (secteur d'activité) 

  • Le genre de compétence 0 : ce sont les métiers de gestion (chef d'entreprise, cadre supérieur, cadre intermédiaire...). Les professions appartenant au genre ce compétence 0 ont toujours un niveau de compétence A.  On peut citer par exemple les métiers suivants : cadre supérieur de l'administration publique, cadre supérieur dans le commerce, directeur financier, directeur de ressources humaines, directeur de banque, directeur de soins de santé, gestionnaire de la fonction publique, directeur de bibliothèque, gestionnaire en agriculture, directeur de fabrication, gérant de restaurant, gérant adjoint de bar, gérant d'hôtel, chef de la promotion des ventes... 
  • Le genre de compétence 1 : ce sont les métiers des affaires, de la finance et de l'administration (services financiers, services aux entreprises, soutien de bureau...).
  • Le genre de compétence 2 : ce sont les métiers liés aux sciences naturelles et aux sciences appliquées (sciences physiques, sciences naturelles, architecture, TIC...).
  • Le genre de compétence 3 : ce sont les métiers liés au secteur de la santé (soins au patients et métiers de soutien aux professionnels de santé).
  • Le genre de compétence 4 : ce sont les métiers de l'enseignement, du droit, des services sociaux et les métiers liés aux politiques publiques.
  • Le genre de compétence 5 : ce sont les professions liées aux métiers de l'art, des médias, de la culture, du sport et des loisirs.
  • Le genre de compétence 6 : ce sont les métiers de la vente au détail et de la vente spécialisée. Cela inclut aussi les métiers de la restauration, de l'hôtellerie et du tourisme.
  • Le genre de compétence 7 : ce sont les métiers de la construction, de la mécanique, les opérateurs d'équipement lourd et de transport.
  • Le genre de compétence 8 : ce sont les professions en lien avec les ressources naturelles, l'agriculture, la sylviculture, la pêche, les mines et le pétrole.
  • Le genre de compétence 9 : ce sont les métiers de la fabrication industrielle, textile, alimentaire et l'imprimerie (production et surveillance).

Le niveau de compétence (de A à D)

  • Le niveau de compétence A : ce sont des professions qui exigent le plus souvent un niveau universitaire. On peut citer les professions suivantes : infirmier, enseignant, comptable, responsable de ressources humaines, ingénieur, mathématicien, médecin, vétérinaire, pharmacien, avocat, juge, bibliothécaire, journaliste, musicien, professionnel du marketing...
    Pour un niveau de compétence A, le second chiffre du code CNP est un 0 ou un 1.
  • Le niveau de compétence B : ce sont les professions et les métiers qui exigent une éducation "collégiale" ou une formation d'apprenti. Au Canada, les collèges sont des établissements d'enseignement post-secondaires (souvent techniques) pour des formations professionnalisantes allant de 2 à 3 ans. On pourrait rapprocher ce type d'études à un DUT ou un BTS en France, par exemple. On peut citer les professions suivantes : adjoint administratif, technicien en chimie, designer industriel, technicien de réseau informatique, technologue en échographie, hygiéniste dentaire, opticien, ambulancier, photographe, designer graphique, artisan, entraîneur de sport, chef, cuisinier, boucher au détail, coiffeur, boulanger-pâtissier, plombier, soudeur, mécanicien...
    Pour un niveau de compétence B, le second chiffre du code CNP est un 2 ou un 3.
  • Le niveau de compétence C : ce sont des professions qui exigent une éducation secondaire ou une expérience de travail avec quelques cours liés à la profession. On peut citer les professions suivantes : réceptionniste de bureau, commis à la saisie des données, commis de bibliothèque, commis de banque, assistant dentaire, aide-infirmier, vendeur dans un magasin, ouvrier agricole, personnel de forage et d'entretien de puits de pétrole, matelot de pont sur bateaux de pêche, ouvrier de fonderie, boucher industriel, conducteur de camion...
    Pour un niveau de compétence C, le second chiffre du code CNP est un 4 ou un 5.
  • Le niveau de compétence D : ce sont des professions qui n'exigent pas vraiment de formation menant à un diplôme, mais une formation directement en milieu de travail. On peut citer les professions suivantes : caissier, manœuvre à la récolte, aide de cuisine, préposé à l'entretien ménager, manœuvre en métallurgie, manœuvre en produits textiles, préposé de station-service, cireur de chaussure, préposé de laverie automatique, valet de chambre d'hôtel, placeur de salle de spectacle...
    Pour un niveau de compétence D, le second chiffre du code CNP est un 6 ou un 7.

Vous connaissez désormais votre code de CNP, votre genre et votre niveau de compétence ? C'est une bonne chose de faite !

Le niveau de langue

En fonction des programmes de nomination offerts par les provinces, il est parfois nécessaire de démontrer un niveau de français et/ou d'anglais pour être éligible.

Pour évaluer votre niveau de langue, les provinces s'appuient sur les Niveaux de compétence linguistique canadiens (NCLC), aussi appelés Canadian Language Benchmark (CLB), un système d'évaluation mis en place par le Canada pour évaluer le niveau de français et d'anglais. Pour évaluer votre niveau de langue, quatre compétences doivent être évaluées :

  • La compréhension de l'écrit.
  • La compréhension de l'oral.
  • L'expression écrite.
  • L'expression orale.

Les tests acceptés par les provinces pour faire évaluer votre niveau de langue sont les suivants :

  • Pour le français : le TEF (Test d'évaluation du français).
  • Pour l'anglais : l'IELTS (International English Language Testing System) pour ceux situés à l'extérieur du Canada, et le CELPIP-G (Canadian English Language Proficiency Index Program - Général) pour ceux qui sont au Canada.

À l'issue de ces tests, vous obtenez un résultat spécifique à chaque test pour chaque compétence linguistique (compréhension de l'écrit, compréhension de l'oral, expression écrite et expression orale). Ces résultats correspondent à un niveau NCLC par compétence linguistique dont vous pouvez obtenir les équivalences sur cette page du site des autorités canadiennes : Tableaux des équivalences pour les résultats des tests linguistiques.

Selon les programmes proposés par les provinces, il est aussi parfois possible de démontrer votre niveau de langue d'une autre façon (notamment si vous avez étudié dans un programme d'études où les cours étaient en anglais ou en français ou si votre langue maternelle est l'anglais ou le français). Renseignez-vous auprès de la province pour savoir si un test de langue est obligatoire ou si des alternatives sont possibles.

Notez que pour les programmes ouverts au professions de niveau de compétence C et D, l'évaluation du niveau de français et/ou d'anglais (via le TEF, l'IETLS ou le CELPIP-G est toujours obligatoire pour s'assurer que vous disposez d'un niveau de langue égal ou supérieur au niveau NCLC 4).

Niveau minimum requis

La plupart des programmes des candidats des provinces fixent des niveaux NCLC minimum requis pour être éligible à leurs différents programmes de nomination. Dans certains cas, il est demandé un niveau NCLC 4 ou supérieur, dans d'autres, il est demandé un niveau NCLC 5, 6 ou 7 ou supérieur.

Les NCLC vont du niveau 1 au niveau 12, le niveau 1 étant le plus faible et le niveau 12 le plus élevé :

  • Niveau débutant : NCLC 1 à 4.
  • Niveau intermédiaire : NCLC 5 à 8.
  • Niveau avancé : NCLC 9 à 12.

Attention, si l'on vous demande d'avoir un certain niveau NCLC, vous devez atteindre ce niveau dans les 4 compétences linguistiques (compréhension de l'écrit, compréhension de l'oral, expression écrite et expression orale), il ne s'agit pas d'une moyenne des quatre.
Par exemple, s'il vous est demandé d'avoir un niveau NCLC 4 ou supérieur, cela signifie que vous devez avoir un niveau NCLC 4 dans les 4 compétences linguistiques. Si l'une des compétences linguistiques est à un niveau inférieur (NCLC 2 ou 3, par exemple), vous ne serez pas éligible.

En savoir plus sur les différents niveaux NCLC

Pour en savoir plus sur ces différents niveaux NCLC, vous pouvez consulter ce guide mis en place par l'immigration canadienne qui explique à quoi correspond chaque niveau pour chacune des compétences linguistiques.

Si vous souhaitez procéder à une simple auto-évaluation de vos compétences en anglais et en français, vous pouvez également vous tourner vers ces 2 sites Internet gratuits :

Attention, les résultats obtenus sur ces sites ne sont que des indicateurs, ils n'ont aucune valeur légale. Seuls les tests TEF, CELPIP-G ou IELTS pourront avoir une valeur auprès des provinces.

Les professions réglementées

Au Canada, un certain nombre de professions sont réglementées (environ 20 %). Ces professions sont de ce fait régies par des ordres professionnels ou des organismes provinciaux qui accréditent les professionnels du secteur pour qu'ils puissent exercer leur profession. Ce sont également eux qui déterminent qui peut ou ne peut pas exercer la profession (des qualifications sont requises). Dans certains cas, ces accréditations sont facultatives. Dans d'autres cas, elles sont obligatoires. La réglementation d'une profession ou d'un métier relève des compétences de la province ou du territoire. Ainsi, une profession pourrait être réglementée dans une province, et ne pas l'être dans une autre province. De même, être accrédité pour exercer dans une province canadienne ne signifie pas forcément que vous pouvez travailler dans d'autres provinces où votre profession est réglementée.

Dans certains cas, il est nécessaire de rejoindre un ordre professionnel spécifique, dans d'autres cas, il est nécessaire d'obtenir des certifications de qualification spécifiques. Il est parfois nécessaire de suivre des stages de plusieurs mois pour voir ses compétences reconnues ou de suivre des formations supplémentaires. À chaque fois, il vaut mieux contacter l'organisme provincial qui gère votre profession pour avoir des informations correctes et à jour.

Dans le cadre du programme des candidats des provinces, il est quasiment toujours demandé, si votre profession est réglementée, de disposer des autorisations nécessaires pour pouvoir exercer votre métier lorsque vous serez au Canada. Ainsi, si votre profession est réglementée, les démarches pour faire reconnaître vos compétences auprès de l'ordre professionnel dont vous dépendez doivent le plus souvent être faites en amont de votre demande de nomination auprès d'une province.

Comment savoir si ma profession est réglementée dans la province où je souhaite m'établir ?

Tout d'abord, un certain nombre de provinces mettent à disposition une liste des professions pour lesquelles il est nécessaire de rejoindre un ordre professionnel ou d'obtenir une certification ou une licence pour pouvoir exercer sa profession :

Vous disposez également de trois outils pour savoir si votre profession est réglementée :

  • Cette page du RDEE Canada qui fait le point sur la réglementation de certaines professions. Dans le menu de gauche, vous pouvez cliquer sur les professions qui vous intéressent pour savoir si elles sont réglementées dans votre province de destination.
  • L'outil Explorateur de carrières de Guichet Emploi : après avoir entré le nom de votre profession et votre ville de destination, vous pouvez obtenir un rapport d'information sur votre emploi, sur le niveau de salaire ou encore sur le niveau de demande. En cliquant sur l'onglet "Éducations et exigences d'emploi" et sur le sous-onglet "Canada", vous pouvez voir si votre profession est réglementée dans les provinces et territoires du Canada.

explorateur-carriere-canada-profession-reglementee

  • Cette page du CICDI (Centre d’information canadien sur les diplômes internationaux). En indiquant votre code CNP et votre province ou territoire de destination, vous pouvez retrouver des informations sur le niveau de compétence et voir si la profession est réglementée.

CICDI-metiers-reglementes

Quelques exemples de professions et de métiers réglementés dans un grand nombre de provinces et territoires

  • Architecte
  • Avocat
  • Comptable
  • Dentiste
  • Médecin
  • Travailleur social
  • Plombier
  • Vétérinaire
  • Infirmier
  • Enseignant
  • Électricien
  • Ingénieur
  • Peintre
  • Maçon
  • Psychologue
  • Sage-femme

Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

En tant que futur pvtiste, vous voulez être certain de ne rien oublier pour que votre PVT se déroule en toute quiétude. Pour vous aider, voici notre sélection d'accessoires et de gadgets pour les pvtistes !
Évaluation de l'article
5/5 (1)

Articles recommandés

[Dossier]

CSQ Programme régulier des Travailleurs Qualifiés (Arrima – Mon Projet Quebec)

[Interview]

Aala, serial PVTiste !

[Récit de voyageur]

On a testé l’Utah, le pays des canyons

[News]

Tu sais que tu es un backpacker quand…

Commentaires Facebook

Partagez cet article avec vos amis ou bien posez vos questions.

Commentaires

Partagez vos avis, vos interrogations ou vos remerciements.
#1235681

Bonjour, comment est ce qu on prouve les 2 annees d experience dans notre domaine?

{{likesData.comment_1235681.likesCount}}
Marie
32.9K 9.6K
#1235733

Message de VictoriaC3
Bonjour, comment est ce qu on prouve les 2 annees d experience dans notre domaine?

Salut Victoria,
J'ignore de quel programme tu parles en particulier, mais tu peux le faire via des fiches de paie, des contrats de travail, des attestations d'emploi en général.

{{likesData.comment_1235733.likesCount}}
#1255161

Bonjour,
Si je veux faire femme de ménage dans les hôtels je rentre dans la catégories semi skills et je peux travailler à Vancouver ? Par contre si je veux faire vendeuse en magasin je suis obligé de trouver en poste dans le nord est ? C'est bien ca ? Merci

{{likesData.comment_1255161.likesCount}}
Raphael
313 102
#1255203

Message de ClineB8
Bonjour,
Si je veux faire femme de ménage dans les hôtels je rentre dans la catégories semi skills et je peux travailler à Vancouver ? Par contre si je veux faire vendeuse en magasin je suis obligé de trouver en poste dans le nord est ? C'est bien ca ? Merci
Salut Céline !

Peux-tu nous en dire un peu plus quant à ton projet et ta situation actuelle ?

Que souhaites-tu faire ? Quel permis de travail (si permis il y a) as-tu actuellement ? Ton souhait est de faire une demande de RP ? Si oui, pour quelle province et via quel programme ?

Merci pour ton retour

{{likesData.comment_1255203.likesCount}}
#1255220

Message de Raphael
Salut Céline !

Peux-tu nous en dire un peu plus quant à ton projet et ta situation actuelle ?

Que souhaites-tu faire ? Quel permis de travail (si permis il y a) as-tu actuellement ? Ton souhait est de faire une demande de RP ? Si oui, pour quelle province et via quel programme ?

Merci pour ton retour
Merci pour ta réponse rapide !
En ce moment je suis en PVT depuis juin 2019 et vendeuse en magasin de sport à Québec. Je souhaite partir au plus vite a Vancouver pour faire la demande de RP. Vendeuse n'est pas un métier qualifié donc plus compliqué pour la RP je crois.

{{likesData.comment_1255220.likesCount}}
Raphael
313 102
#1255233

Message de ClineB8
Merci pour ta réponse rapide !
En ce moment je suis en PVT depuis juin 2019 et vendeuse en magasin de sport à Québec. Je souhaite partir au plus vite a Vancouver pour faire la demande de RP. Vendeuse n'est pas un métier qualifié donc plus compliqué pour la RP je crois.
Re et merci pour ces précisions !

Effectivement, si tu comptes faire ta demande de RP en Colombie-Britannique, tu vas disposer de deux choix : le PCP ou bien l'Entrée Express : https://pvtistes.net/wp-content/uplo...ritannique.pdf

Dans ton cas, je pense qu'effectivement là où tu aurais le plus de chance serait via ton expérience en tant que femme de ménage mais je ne suis pas certain qu'elle entre dans la catégorie "semi-skill"

@Marie devrait être plus au courant que moi pour te dire exactement quelle est la meilleure option pour toi

{{likesData.comment_1255233.likesCount}}
Marie
32.9K 9.6K
#1255392

Message de ClineB8
Merci pour ta réponse rapide !
En ce moment je suis en PVT depuis juin 2019 et vendeuse en magasin de sport à Québec. Je souhaite partir au plus vite a Vancouver pour faire la demande de RP. Vendeuse n'est pas un métier qualifié donc plus compliqué pour la RP je crois.
Hello Céline,

Si je comprends bien, tu cherches à obtenir la résidence permanente en passant par le Programme des Candidats des Provinces de la Colombie britannique ?
Je pense que tu fais référence à la catégorie "Entry-Level and semi-skilled" décrite ici : WelcomeBC - BC PNP Skills Immigration -- Entry Level and Semi-Skilled| BC, Canada

Attention par contre, tu devras acquérir 9 mois d'expérience à plein temps auprès d'un seul employeur.

Ensuite, tu as vraiment envie d'immigrer en BC ou bien c'est avant tout stratégique pour obtenir la Résidence permanente au Canada (peu importe la province) ?

{{likesData.comment_1255392.likesCount}}
Nicolas
145 44
#1255421

Message de Marie
Hello Céline,

Si je comprends bien, tu cherches à obtenir la résidence permanente en passant par le Programme des Candidats des Provinces de la Colombie britannique ?
Je pense que tu fais référence à la catégorie "Entry-Level and semi-skilled" décrite ici : WelcomeBC - BC PNP Skills Immigration -- Entry Level and Semi-Skilled| BC, Canada

Attention par contre, tu devras acquérir 9 mois d'expérience à plein temps auprès d'un seul employeur.

Ensuite, tu as vraiment envie d'immigrer en BC ou bien c'est avant tout stratégique pour obtenir la Résidence permanente au Canada (peu importe la province) ?

De se qu'elle m'avais dit c'étais réellement la Colombie Britannique qui l'intéressais, elle cherche un moyen d'obtenir la RP la-bas directement pour s'y installer on s'est déjà rencontré IRL pour en parlé

{{likesData.comment_1255421.likesCount}}
Matt
3 0
#1256534

Bonjour,
Avec ma femme (qui est enceinte et qui accouchera bientôt en france) et moi même, voulons partir habiter au canada. Ma femme est infirmière et moi Profiler aéroportuaire (donc agent de sécurité/sureté dans les aéroports). Ayant bien compris les différents types de niveaux, elle est classée en type A et moi C.
Avec nos deux niveaux respectifs, cela poserait il problème pour immigré ensemble au canada ? Ou alors elle devra me "parrainé" ?

Merci de votre réponse et de votre article jouissif d'informations.

{{likesData.comment_1256534.likesCount}}
Muriel
21K 10K
#1256536

Bonjour,

Message de MattM4
Avec nos deux niveaux respectifs, cela poserait il problème pour immigré ensemble au canada ? Ou alors elle devra me "parrainé" ?
As-tu lu le dossier en entier ? Tous les chapitres ?
On parle d'immigration par parrainage lorsque quelqu'un, qui est déjà résident permanent ou citoyen, entame les démarches pour faire venir sa famille.
Ce ne serait pas votre cas.
Dans votre cas, vous feriez une demande de permis de travail et/ou de RP en semble. C'est juste que l'un d'entre vous serait le requérant principal (elle, vu sa catégorie d'emploi) et les autres requérants secondaires (toi et votre enfant). Mais toutes les demandes de RP "en famille" ont toujours un requérant principal et un requérant secondaire. En général, c'est le requérant principal qui doit répondre aux critères principaux et le requérant secondaire doit justifier de moins de choses (je prends mon exemple : nous avons fait une demande de CSQ avec mon conjoint : il a du justifier de ses diplôme, de son niveau de français, de la durée et la qualification de son emploi. Moi non)

Ensuite, les démarches et les possibilités qui s'ouvrent à vous vont varier d'une province à l'autre.

{{likesData.comment_1256536.likesCount}}

Identifiez-vous pour répondre