Trouver du travail en Australie

Chapitre 11 : La recherche de travail

Date de publication : 17-07-2020

Auteur

Julie

La recherche de travail en Australie

Dans quel coin d’Australie chercher ?

Vous le verrez, surtout si vous vous rendez à Sydney et sur la côte est australienne, le nombre de pvtistes (venus du monde entier) est incroyable. C’est super pour voyager à plusieurs et faire la fête, mais ça peut être un peu plus compliqué pour trouver du travail (même si évidemment, ça reste faisable). Si vous voyez que vous avez du mal, n’hésitez pas à vous éloigner un peu des endroits très fréquentés des backpackers.

Dans notre dossier Le fruit picking en Australie, nous abordons plus en détail la recherche de ce type de travail mais nos conseils valent également pour d’autres domaines professionnels, que vous soyez dans une grande ville ou dans une petite ville sur la côte.

Si vous avez une voiture ou un van, c’est parfait pour chercher du travail, sinon vous pouvez trouver d’autres voyageurs qui ont le même projet que vous ou qui peuvent vous déposer quelque part. Les zones fréquentées sont plus chères à vivre et voient leurs offres d’emploi prises d’assaut.

Dans les grandes villes, renseignez-vous sur les banlieues proches où il fait bon vivre, où il y a de l’activité et où il est possible de se rendre depuis le centre-ville sans trop de souci. Vous pourriez y trouver un travail plus facilement et dans un cadre agréable.

Vous pouvez également envisager, dans le cadre du fruit picking notamment, de vous isoler pour travailler quelques semaines et ainsi renflouer les caisses. La vie dans la campagne australienne est plutôt calme et les distractions sont moins nombreuses qu’en ville. Vous économiserez donc plus vite !

Si vous vivez dans une working hostel, ces auberges de jeunesse qui vous mettent en relation avec des fermiers, ce ne sont pas les distractions qui manquent ! Certes, les activités sont limitées mais mettez ensemble entre 20 et 50 pvtistes venus de tout le globe et c’est la bonne humeur assurée !

Quand chercher du travail ?

Ne pas attendre d’être à court d’argent

N’attendez pas la dernière minute, la recherche de travail peut parfois être longue.

Par « longue », on entend plusieurs semaines et même si ça ne parait pas énorme, ça peut vous sembler une éternité s’il ne vous reste plus beaucoup d’argent. N’hésitez pas à bouger là où le travail se trouve mais ne fuyez pas non plus trop vite, les opportunités ne tombent pas forcément au moment où vous arrivez, il faut être patient.

En anticipant un minimum, vous éviterez des soucis d’argent trop importants et les angoisses qui vont avec. Il vaut mieux avoir toujours un peu d’argent sur son compte, qui sait ? Des backpackers vous proposeront peut-être un super trip ! Si vous commencez à travailler au moment où votre compte en banque frôle les 0, vous serez coincé pour un certain temps et pourrez avoir des regrets…

Postuler au bon moment

Vous cherchez un emploi en restauration ? Évitez de postuler au moment du déjeuner (entre 11 h 30 et 13 h 30), ou en soirée, au moment où le restaurant est le plus actif. C’est un moment de stress pour les équipes en salle et en cuisine, et ils n’ont pas envie que quelqu’un vienne les déranger pendant leur coup de feu. Par ailleurs, postuler à ces heures-ci démontre une méconnaissance de l’industrie car vous venez au pire moment.

Quel que soit le domaine, vous présenter le matin permet de tomber à un moment relativement calme de la journée mais également d’être immédiatement disponible pour un essai ou une embauche directe !

Notez également les périodes importantes de congé pour les Australiens. Pendant ces périodes, les managers pourraient être en congé, et vous risquez de ne pas avoir de réponse si vous postulez :

  • Entre mi-décembre et fin janvier : c’est en gros l’équivalent des grandes vacances dans l’hémisphère nord, et de nombreux responsables sont en congé.
  • Entre fin-juin et mi-juillet : moins de personnes partent en vacances à cette période, mais vous pourriez aussi avoir quelques difficultés à joindre des responsables.
  • La période de Pâques : il s’agit d’une mini-période de congé, mais c’est aussi un moment où les Australiens profitent des derniers jours de beau temps pour être en famille et se réunir.
Postuler et être prêt à travailler

Nous avons déjà eu des retours de pvtistes qui se plaignaient de ne pas trouver du travail, mais qui n’étaient pas forcément « job ready » quand ils cherchaient du travail, ce qui pouvait bloquer certains employeurs. Donc pour être clair : aller chercher du boulot à 15 h (parce qu’on s’est levé tard après avoir fait la fête toute la nuit), avec des yeux explosés, en short et en tongs, ça n’est clairement pas le meilleur moyen pour chercher du boulot. Habillez-vous convenablement et ayez l’air motivé et déterminé dans votre recherche d’emploi. Si un employeur pense que vous êtes plus là en vacances qu’autre chose, il n’aura pas forcément envie de vous embaucher.

Comment chercher à proprement parler ?

Il y a plein de façons de trouver un emploi. Vous devez utiliser tous les outils possibles à votre disposition.

Notez que notre dossier sur le fruit picking dispose d’un chapitre dédié à la recherche d’emploi dans ce domaine précis.

Sur Internet

Voici les sites Internet qui vous permettront (même avant de partir) de consulter des offres d’emploi partout en Australie :

Si vous êtes intéressé par des jobs dans l’événementiel, que ce soit en tant qu’organisateur ou en tant que staff, pensez à consulter le site de la ville où vous vous trouvez ou celui d’un évènement en particulier, ça peut être à la fois l’occasion de travailler et de faire l’expérience d’un festival sympa, par exemple.

D’autres annonces locales sont aussi disponibles 

  • Les journaux de votre ville : des annonces sont passées et elles ne sont peut-être pas mises en ligne en parallèle, ce qui réduit considérablement le nombre de personnes qui y ont accès. Si vous voyez un poste qui vous intéresse, appelez immédiatement, vous ne serez sans doute pas le seul à consulter la page emploi du journal. Vous n’avez pas forcément besoin d’acheter ces journaux. Ils sont très souvent en libre consultation en bibliothèque et pas mal de cafés les proposent en libre consultation si vous consommez un café ou un petit-déjeuner chez eux, par exemple. Les éditions du samedi comptent généralement une section consacrée aux offres d’emploi. Certains journaux proposent également les offres d’emploi qu’ils reçoivent en ligne. Pour retrouver l’ensemble des journaux australiens (et les villes où ils sont publiés), rendez-vous sur Online Newspapers.

  • Les auberges de jeunesse : il n’est pas rare de voir des annonces en auberge de jeunesse. Au vu du nombre de backpackers présents dans les auberges, il ne faut pas non plus tarder à contacter l’employeur si vous voulez le job !

  • Les panneaux d’annonces dans les supermarchés : à proximité des caisses des supermarchés, il y a régulièrement des petites annonces pour toute sorte de choses (vente, location…), notamment des offres d’emploi. Jetez-y un coup d’œil quand vous allez faire vos courses.

Les agences d’intérim

Vous avez aussi la possibilité de vous inscrire dans des agences d’interim (placement agencies). En Australie, il y a des agences que nous connaissons tous comme Adecco, Kelly Services, Hudson, Michael Page, Randstad ou Manpower mais il y en a d’autres, dont certaines sont spécialisées dans des domaines précis, comme la santé, par exemple.

On peut par exemple citer Frontline, divisée en plusieurs branches et qui recrute dans différents secteurs qui pourraient vous intéresser : vente, hospitality (restauration/hôtellerie), santé, éducation et construction.

Voici une petite liste d’autres agences :

Si vous cherchez des postes qualifiés, n’hésitez pas à regarder du côté des agences d’intérim, en particulier pour des postes temporaires (remplacement de congé maternité, remplacement de congé maladie, mission de quelques mois). Cela pourrait vous permettre de vous positionner sur des jobs pour lesquels le fait de ne pas travailler plus de 6 mois pour un même employeur n’est pas problématique.

Utilisez les pages jaunes australiennes pour rechercher les « placement agency » de la ville de votre choix.

Dans les États du Queensland, de New South Wales, ou encore de Western Australia, il est interdit aux agences de placement de vous faire payer des frais (ce sont les entreprises qui payent les agences de placement, pas vous). Dans d’autres États (comme la South Australia), vous pouvez avoir des frais à payer uniquement si vous êtes placé par l’agence (l’agence peut éventuellement vous demander de verser un deposit qui ne sera encaissé que si vous trouvez effectivement un emploi). Nous vous recommandons de toujours vous renseigner sur les éventuels frais que vous pourriez avoir à payer aux agences de placement (qui ne sont pas toujours très clairs sur leur site Internet – quand il y en a un).

Les groupes Facebook

Vous pourriez aussi trouver des opportunités d’emploi sur Facebook, sur différents groupes de Français en Australie, ou dans différentes villes. Vous pouvez aussi faire des recherches avec des mots-clés tels que « job opportunities » + le nom de votre ville ou encore votre secteur d’activité et votre État ou Territoire, et pourquoi pas « networking  » + le nom de la ville. Vous pourrez ainsi entrer en contact avec des personnes qui travaillent dans le même domaine que vous ou trouver des offres d’emploi. Attention toutefois à ne pas foncer vers n’importe quelle offre vague, il pourrait s’agir d’une arnaque.

LinkedIn 

LinkedIn est un réseau social orienté directement sur le réseautage professionnel. Vous pouvez rejoindre des groupes professionnels de gens travaillant dans votre secteur dans la ou les villes où vous envisagez de vous installer en Australie.

N’hésitez pas à mettre votre profil LinkedIn à jour avant votre départ. Il faut notamment modifier le pays dans votre profil pour indiquer que vous vous trouvez en Australie pour que de potentiels employeurs voient votre profil apparaître dans le cadre de leurs recherches.

Vous pouvez faire des recherches et rejoindre des groupes professionnels plus ou moins généralistes en utilisant la fonction recherche et en cliquant sur l’onglet Groupe.Vous pourrez aussi essayer d’identifier les entreprises du secteur dans lequel vous souhaitez travailler et leurs responsables du recrutement. N’hésitez pas à suivre ces entreprises, certaines peuvent publier leurs offres d’emploi sur LinkedIn (voire sur Facebook).

Postuler en personne : la recherche active !

En effet, il y a deux types de recherche. La recherche passive, qui consiste à éplucher tous les sites d’annonces et les journaux et à se renseigner à droite à gauche sur les différentes opportunités actuellement disponibles. Mais vous pouvez également opter pour une recherche active. CV sous le bras, vous pouvez arpenter votre nouvelle ville et déposer votre CV dans tous les endroits où vous aimeriez travailler. Si vous visez plusieurs types d’emplois, essayez de prévoir des CV plus orientés pour tel ou tel emploi.

Lorsque vous faites du porte-à-porte, essayez d’agir au maximum avec de la méthode :

  • Ne vous limitez pas aux coins les plus centraux d’une ville, n’hésitez pas à vous éloigner. Les rues principales sont arpentées par plein de backpackers qui, comme vous, recherchent un emploi.
  • En entrant dans une boutique ou un restaurant, demandez toujours à voir le responsable pour lui remettre votre CV en main propre. Si la personne est absente, demandez quand vous pourrez revenir pour lui présenter votre CV.
  • Soyez prêt à faire un petit speech pour vous présenter en quelques mots, et dire pourquoi vous souhaitez travailler dans l’entreprise, au cas où le responsable vous poserait cette question.
  • À chaque fois que vous remettez un CV à un responsable, notez l’entreprise où vous avez postulé et son adresse.

Le réseautage

Beaucoup d’offres d’emploi ne sont jamais affichées sur des sites d’emplois ou dans les journaux. Les estimations varient, mais entre 50 et 80 % des offres d’emplois ne seraient jamais publiées, puisque les employeurs arrivent à trouver un emploi d’une autre façon : le bouche-à-oreille. Vous devez en avoir conscience. C’est ça, le réseautage : trouver d’autres opportunités d’emplois via votre réseau ! Oui, mais voilà, quand on vient tout juste d’arriver en Australie, le réseau, ça n’est pas forcément notre point fort. Pas de panique, il y a plein de façons de réseauter !

Le networking avant votre départ en Australie

Le réseautage peut commencer avant même votre départ. Vous avez peut-être des amis, des amis d’amis qui ont déjà fait un PVT en Australie, ou qui même seraient en Australie. Ces personnes auront peut-être des pistes à vous donner ou des contacts à vous fournir en Australie. De même, d’anciens camarades de classe (université, grande école) sont peut-être aussi partis en Australie (avec un PVT, ou un visa de travail fermé) et ils auront peut-être eux aussi des informations à vous fournir, ou des bons plans à partager avec vous.

Parlez à vos proches et à vos amis de votre projet en Australie, n’hésitez pas à leur demander s’ils ont des contacts, des connaissances sur place qui pourraient peut-être vous orienter vers des boulots spécifiques.

Le networking entre backpackers, entre pvtistes

Les backpackers passent leur temps à partager leurs bons plans. Faites des rencontres, pour le côté divertissement avant tout, mais n’hésitez pas à dire aux gens que s’ils entendent parler de quelque chose, vous êtes disponible ! Nombreux sont les pvtistes qui ont trouvé un boulot très rapidement grâce à un voyageur qui souhaitait reprendre la route et qui laissait son job ! En arrivant dans une auberge de jeunesse, quand vous rencontrez d’autres pvtistes, n’hésitez pas à leur demander ce qu’ils font, comment ça se passe, et voir s’il y a des opportunités dans leur boîte (si leur emploi a l’air intéressant et/ou rémunérateur).

Le networking plus large 

Si vous cherchez un boulot qui sort un peu du quotidien des pvtistes, ces derniers ne pourront peut-être pas trop vous aider. Dans ce cas, il va falloir élargir votre réseau et multiplier les occasions de rencontrer de nouvelles personnes. Bien sûr, il y a des évènements de networking organisés régulièrement dans les grandes villes (où vous risquez de rencontrer essentiellement des gens qui essayent comme vous de trouver un travail). Mais vous pouvez aussi réseauter de manière plus informelle, en faisant des choses qui vous plaisent ou qui ont du sens.

Vous aimez le swing, le foot, la pétanque, voir des films d’art et d’essai ? Pourquoi ne pas rejoindre une association sportive ou culturelle en Australie où vous rencontrerez des locaux avec qui vous pourrez partager votre passion et accessoirement parler de votre projet professionnel en Australie.

De même, comme on en parlait plus tôt, rejoindre une association ayant du sens à vos yeux (association communautaire, caritative…) pour y faire du bénévolat, pourrait vous permettre de faire des rencontres, élargir votre réseau et peut-être vous aider à trouver une opportunité professionnelle.

Pour plus d’informations sur l’emploi en Australie, rejoignez-nous sur notre forum de discussions Emploi !

Chapitre 11 sur 13

Évaluation de l'article

5/5 (6)

57 Commentaires

CamOntheRoad
1 2
Bonjour à tous ! j'ai une question concernant la rémunération en australie. Etant donné que le coût de la vie y est élevé, et que nous sommes imposés à environ 32% sur notre salaire -non récupérable désormais - diriez-vous encore qu'il est avantageux de travailler dans le pays ? votre niveau de vie sur place est-il correct ou il faut se serrer la ceinture au nom de l'aventure australienne ? dans le cas contraire, arrivez-vous encore à revenir en France en ayant fait des économies significatives ? (1 an = 10 à 15.000 €?) Merci pour vos futurs retours !!
Jonathan
1 3
Message de Raphael
Salut Jonathan !

J'ai déplacé ton message ici.

En ce qui concerne l'Australie, puisque tu ne sembles pas avoir de réelles questions à proprement parlé la concernant, je t'invite à lire notre guide ultra complet sur ce pays ! Tu en apprendras énormément à ce sujet : Le guide des pvtistes en Australie, téléchargeable gratuitement !

Concernant le fait de travailler dans la construction, tu peux d'ores et déjà regarder les ressources qui te sont données dans le tout premier message de cette conversation mais aussi lire ce dossier qui t'explique vraiment tout à ce sujet : Travailler dans la construction en Australie en PVT (Visa Vacances-Travail) !
Merci beaucoup
Raphael
875 2.1K
Message de JonathanD27
Bonjour

J aimerai avoir quelque renseignement sur l australie, je souhaiterai pas là-bas pour améliorer mon anglais et aussi travailler dans le batiment
Actuellement je travaille dans la climatisation.
Merci
Salut Jonathan !

J'ai déplacé ton message ici.

En ce qui concerne l'Australie, puisque tu ne sembles pas avoir de réelles questions à proprement parlé la concernant, je t'invite à lire notre guide ultra complet sur ce pays ! Tu en apprendras énormément à ce sujet : Le guide des pvtistes en Australie, téléchargeable gratuitement !

Concernant le fait de travailler dans la construction, tu peux d'ores et déjà regarder les ressources qui te sont données dans le tout premier message de cette conversation mais aussi lire ce dossier qui t'explique vraiment tout à ce sujet : Travailler dans la construction en Australie en PVT (Visa Vacances-Travail) !
Jonathan
1 3
Bonjour

J aimerai avoir quelque renseignement sur l australie, je souhaiterai pas là-bas pour améliorer mon anglais et aussi travailler dans le batiment
Actuellement je travaille dans la climatisation.
Merci
madvic
0 1
(je viens de voir que l'article est aussi en français, je vais alors mettre aussi mon commentaire en français)
De très bonnes ressources a prendre sur la plateforme https://www.picktheworld.org/.
Des articles sur le picking en Australie et un listing d'un maximum de sociétés qui recrutent dans les fruits et légumes principalement. Sur chaque fiches on peut retrouver les retours d'expériences des backpackers.
Voici les article sur l'Australie (un peu vieux mais très intéressant) :
https://www.picktheworld.org/pear-picking-in-australia-the-reliable-fruit/ https://www.picktheworld.org/apple-picking-australia/ https://www.picktheworld.org/prepare-your-cherry-season-in-australia/

Voici la liste des sociétés : https://www.picktheworld.org/location/australia/
lyly
1 8
Message de Neuch82
Ca dépend de ton expérience mais au vu de ton age je te conseillerai de faire une page recto-verso maxi.
Merci pour le conseil
lyly
1 8
Message de Neuch82
Bonjour Lyly,
tu peux parfaitement démarrer tes recherches d'emploi. Le probleme si tu n'as pas ton TFN c'est que tu ne pourras pas etre payée mais comme tu es payée tous les 15 jours il y a fort a parier que tu recevras ton TFN dans ce laps de temps meme si tu trouves un travail illico. Tu peux indiquer a ton employeur a l'embauche que ta demande de TFN est en cours et régulariser ta situation par la suite .
Merci beaucoup pour ta réponse.
J'ai une autre question le cv dois faire combien de page.
Je voie écris 1 à 3 pages maximum 1 page je suis perdu

Merci par avance pour la réponse
lyly
1 8
Bonjour,

Faut il attendre t'avoir reçu son TFN avant de chercher du travail ou on peut chercher en attendant t'avoir reçu son TFN ?

Merci d'avance pour vos réponses
Marie
9.8K 32.2K
Message de KevinG15
Bonjour , merci pour cette article
J'aimerais essayer le PVT pour partir a sydney essayer d'y travailler dans mon métier (boulangerie/patisserie ).
Je me demandais comment réussir a trouver un travail dans ce domaine et si il y avait une certaine difficulté a trouver ?
Salut Kevin,

Tout d'abord, je t'invite à lire le récit de Cédric : Travailler comme pâtissier en Australie (PVT / WHV)
Comme je te le disais dans une autre discussion, il ne devrait pas être trop trop impossible de trouver un travail comme boulanger, notamment si ton niveau d'anglais n'est pas trop faible.
Je pense que beaucoup de choses vont se faire par relation. Choisis une ville en particulier, essaye d'entrer en contact avec la communauté française qui se trouve là-bas (pas forcément limité aux pvtistes mais plus largement), identifie des boulangeries dans la ou les villes où tu souhaiterais te rendre.
C'est un travail de recherche en amont, et aussi, une fois directement sur place.
Quand tu dis pâtisserie, est-ce que tu es aussi en mesure de travailler en restaurant ? Car ça serait aussi une option envisageable.
N'hésite pas à voir les sites d'annonces que nous avons mis dans ce dossier. Tu verras sûrement des annonces. Ça te donnera une idée sur les opportunités qui pourraient exister.
Cherche en ligne des terme comme "french bakery + le nom de la ville qui t'intéresse, pour voir un peu combien il y a de boulangeries, s'ils ont un site Internet, s'ils ont une rubrique emploi, une page Facebook ou ce genre de chose.
Kevin
0 10
Bonjour , merci pour cette article
J'aimerais essayer le pvt pour partir a sydney essayer d'y travailler dans mon métier (boulangerie/patisserie ).
Je me demandais comment réussir a trouver un travail dans ce domaine et si il y avait une certaine difficulté a trouver ?

Articles recommandés