Trouver du travail en Australie

Chapitre 1 : Introduction et informations préalable

Date de publication : 17-07-2019

Auteur

Julie

Pour poser vos questions, discuter avec les autres PVTistes et francophones et échanger vos conseils et bons plans, rejoignez-nous dans le groupe Facebook des PVTistes / Francophones en Australie !

Working Holiday Visa oblige, vous serez sans doute amené à travailler en Australie, à moins que vous ayez énormément d'économies de côté (vous n'êtes pas obligé de travailler pendant votre PVT, si vous ne le souhaitez pas). Que vous optiez pour un emploi qualifié, un petit boulot, du fruit picking ou encore pour du travail non rémunéré (bénévolat, WWOOFing, HelpX, Workaway...), ce dossier vous va vous fournir des informations précieuses pour trouver du travail en Australie.

Avant d'entrer dans le vif du sujet, il nous semble important de vous donner des informations préalables à votre recherche d'emploi.

Le Tax File Number (TFN)

C’est une démarche indispensable si l’on veut pouvoir travailler en Australie, à moins que l'on se contente de faire du bénévolat ou du volontariat. Le TFN est votre numéro d'impôts. Les employeurs en ont besoin pour vous embaucher. Nous vous recommandons d'entamer les démarches pour obtenir votre TFN dès les premiers jours qui suivent votre arrivée en Australie pour l'avoir le plus rapidement possible. En effet, le délai de traitement du TFN est de 4 semaines (28 jours).

Vous pouvez faire cette demande gratuitement sur Internet une fois que vous êtes en Australie. Nous vous expliquons la démarche à suivre dans notre dossier Tax File Number (TFN).

Ouvrir un compte en banque

Pour toucher votre salaire en Australie, il vaut mieux ouvrir un compte en banque dans une banque australienne (votre employeur pourrait avoir des réticences à vous payer sur votre compte dans votre pays d'origine par peur de devoir payer des frais de transfert). L'ouverture de compte est assez simple. Il est recommandé d'avoir avec vous votre passeport, votre numéro fiscal français et éventuellement, un justificatif de domicile en Australie (votre facture d'auberge de jeunesse, par exemple).

Pour en savoir plus, nous vous recommandons la lecture de notre chapitre consacré à l'ouverture d'un compte bancaire dans le dossier sur l'arrivée en Australie.

Les impôts et la Superannuation

Les impôts

En PVT en Australie, vous êtes soumis à l'impôt. Les impôts sont prélevés directement à la source. C'est l'Australian Taxation Office (ATO) qui s'occupe de faire ces prélèvements.

Le niveau d'imposition peut varier en fonction des démarches que l'employeur va faire (ou non) en embauchant des pvtistes :

  • Si votre employeur s'est enregistré comme employeur de pvtistes (Working Holiday makers) auprès de l'ATO, vous serez taxé à 15 % (jusqu'à 37 000 $AU de revenus sur une année fiscale - du 1er juillet au 30 juin de l'année suivante). Au-delà, vos revenus seront taxés à 37 % (jusqu'à 180 000 $AU de revenus).
  • Si votre employeur n'est pas enregistré comme employeur de pvtistes auprès de l'ATO, vous serez taxé à 32,5 % (jusqu'à 90 000 $AU de revenus).
  • Si vous travaillez de façon indépendante avec un ABN (Australian Business Number), vous ne payerez vos impôts (15%) qu'à la fin de l'année fiscale (ou avant votre départ de l'Australie, si vous partez avant la fin de l'année fiscale). Pensez à garder des économies pour vos impôts.

Si votre employeur n'a jamais embauché de pvtistes, nous vous recommandons de l'encourager à s'inscrire auprès de l'ATO (Employer registration for working holiday makers) : les démarches sont disponibles sur le site de l'ATO. S'il ne le fait pas, en plus de vous taxer à 32,5 %, et il pourrait s'exposer à des sanctions.

Depuis 2017, il n'est plus possible de récupérer tout ou partie de ces impôts à l'issue de votre séjour, comme c'était le cas avant. En revanche, si un employeur vous taxe par erreur à 32,5 %, vous pourrez récupérer les sommes payées en trop. On appelle ça un retour d'impôts.

La superannuation 

Par ailleurs, en plus des prélèvements pour vos impôts, votre employeur cotise pour votre Superannuation (surnommée "Super"). Il s'agit en quelque sorte de vos cotisations retraites qui viennent en supplément du salaire qui vous est versé. Ces cotisations n'arrivent pas directement sur votre compte, mais sont placées sur un compte dédié. Ces prélèvements sont obligatoires pour l'employeur si vous gagmez plus de 450 $AU brut par mois (autrement, votre employeur n'y est pas soumis). . Ils s'élèvent actuellement à 9,5 % de vos revenus.

Vos cotisations pour la Super peuvent être placées sur un compte ouvert par votre premier employeur. Il vous suffira de fournir les informations de ce compte à vos prochains employeurs pour que les cotisations aillent toutes sur le même compte (ce sera plus simple pour vous !).

Vous pouvez aussi choisir d'ouvrir votre propre compte Super (directement auprès de votre banque, par exemple) et d'en donner les références à vos employeurs au moment de vos embauches. Vous n'aurez pas accès à cet argent comme un compte traditionnel.

Vous pourrez récupérer une partie de votre Super au moment de votre départ d'Australie. Pourquoi une partie ? Parce que 65 % sera taxée par les autorités du fait de votre statut de pvtistes. Vous pourrez donc récupérer 35 % de votre Super. À titres d'exemple :

  • Si vous gagnez 10 000 $ sur l'année, cela représente environ 332 $ à récupérer à la fin de votre séjour.
  • Si vous gagnez 20 000 $ sur l'année, cela représente environ 665 $ à récupérer à la fin de votre séjour.

Nous avons consacré un dossier entier à ce sujet : Impôts en Australie, tax return et Superannuation.

Limite d'emploi : pas plus de 6 mois pour un même employeur

Sauf exception, il n'est pas autorisé de travailler plus de 6 mois avec un même employeur en Australie, dans le cadre du PVT. Au bout de 6 mois, vous devez quitter votre emploi et trouver un nouvel employeur.

Les exceptions sont relativement limitées, et nécessitent parfois une autorisation préalable.

Cas pour lesquels une autorisation préalable n'est pas nécessaire :

  • Si vous travaillez dans le nord de l'Australie dans un secteur qui souffre d'une pénurie de main-d'œuvre (agriculture, foresterie, tourisme, hôtellerie, mines, soin aux personnes âgées et handicapés, construction).
  • Si votre employeur reste le même mais que vous changez de lieu de travail. Par exemple, vous avez un poste à Sydney, et au bout de 6 mois, vous partez travailler à Melbourne.
  • Si vous travaillez dans le domaine agricole, partout en Australie (picking, packing, pruning, trimming, fabrication de produits laitiers, élevage, entretien de culture...).

Cas pour lesquels une autorisation préalable est nécessaire :

  • Si vous travaillez comme "au pair" en Australie. Pour pouvoir continuer à travailler pour la même famille, vous devrez faire une demande auprès des autorités australiennes avant la fin des 6 premiers mois.
  • Si votre mission nécessite que vous travailliez quelques jours ou quelques semaines de plus à peine. Là aussi, vous devez présenter au préalable une demande auprès des autorités.

Pour en savoir plus, consultez notre article : PVT Australie : travailler plus de 6 mois dans la même entreprise.

Aperçu des chapitres :

Évaluation de l'article

5/5 (6)

62 Commentaires

Partagez vos avis, vos interrogations ou vos remerciements avec la communauté pvtistes.

diegotonatiu
1 7
Salut !

Merci pour cette explication. Une petite question: doit-on rédiger cela en liste du style:
serveur dans un resto: etc…
animateur centre de loisirs: etc …
ou bien il est préférable de rédiger en paragraphe et phrases ?

merci


Julie
4.8K 14.1K
Je pense que ça dépend de tes expériences, moi j’ai l’habitude de faire des CV de ce type :

Tel poste – Tel entreprise – Telle ville – Telle date :
- Telle tâche
- Telle tâche
- Tel chiffre pertinent (si c’est pertinent)
- Telle évolution (si c’est pertinent)

Après, tu peux opter pour un paragraphe sous chaque poste où tu énumères les tâches effectués et les autres informations pertinentes s’il y en a
diegotonatiu
1 7
Merci des conseils !
Morganita
0 6
Est-il facile de trouver un petit boulot quand on ne parle pas bien anglais?
Julie
4.8K 14.1K
Salut Morganita,

Comme on l’explique dans ce dossier, ce n’est pas évident de trouver du boulot sans parler anglais mais c’est possible (dans certains domaines où tu n’as pas affaire à la clientèle par exemple), mais si tu peux prendre des cours d’anglais en arrivant, ça peut être une bonne chose pour te dérouiller un peu

Au besoin, tu peux regarder ici : Bons Plans | Australie | PVTistes.net, deux écoles proposent des réductions aux PVTistes.
Amandine
0 4
Bonjour ! Dans cet article vous parlez de sites qui proposent des échanges linguistiques, pourrais-je avoir le nom de ces sites s’il vous plait ?
Merci d’avance
Julie
4.8K 14.1K
Je pense que le mieux c’est de chercher dans la ville où tu te trouves (en France/Belgique) ou en Australie en tapant sur google « échanges linguistiques taville », par exemple pour Paris, je suis tombée sur ça :Language Exchange in Paris et sur ça :http://www.polyglotparty.com/index.php (mais ça doit marcher pour ailleurs )
Lisa
0 7
Bonjour à tous,

je viens d’être embauchée dans une agence d’événementiel à Sydney en tant que Function waitress pour des événements ponctuels et j’ai une question en relation avec ce « casual job »: comment cela se passe pour les 6 mois de travail autorisés? Par exemple en travaillant une journée et/ou soirée par semaine, est ce la semaine qui est décomptée des 6 mois ou seulement la journée travaillée?

Merci !
Cindy
34 64
Hey Lisa !

Je crois que c’est pas une histoire d’heure… Que tu travailles 12 ou 40h par semaines, peu importe; le décompte se fait à partir où tu signes un contrat avec l’employeur.
Julie
4.8K 14.1K
J’ai tendance à penser comme Cindy…

Articles recommandés