Trouver du travail en Australie

Chapitre 9 : Le travail non (ou peu) rémunéré (volontariat, bénévolat, au pair)

Date de publication : 17-07-2020

Auteur

Julie

Le travail non (ou peu) rémunéré

Que ce soit pour vivre une expérience hors des sentiers battus ou pour vous immerger dans un mode de vie « à l’australienne », vous serez peut-être amené à être, en Australie, un WWOOFer, un Helper ou un bénévole. Voici des informations sur ces différentes opportunités qui s’offrent à vous, ainsi que sur les expériences « au pair » et en auberge de jeunesse.

Le WWOOFing

Le principe du WWOOFing est le suivant : vous (le/la volontaire) aidez quelques heures par jour une famille/une entreprise (des « hôtes) dans une ferme/ un établissement orienté vers l’agriculture biologique, et en contrepartie, vous être logé et nourri.

Le terme WWOOFing vient de « World Wild Opportunities on Organic Farms », un organisme mettant en contact des volontaires et des hôtes qui ont besoin d’aide. Vous travaillez généralement entre 4 et 6 heures par jour, 5 jours par semaine. Vous n’êtes pas rémunéré, mais vous n’avez pas non plus de dépenses pour vous nourrir ou vous loger.

Les activités que vous faites en WWOOFing sont variées, mais le plus souvent tournées vers le travail quotidien de la ferme (nettoyage d’enclos, construction de clôture, jardinage, apiculture, soins aux animaux, vente au marché, fabrication de pain, ménage, maintenance sur la ferme…).

Sur le site du WWOOF, vous avez la possibilité de trouver des informations sur les différents hôtes (il n’est pas nécessaire de s’inscrire pour ça) et d’affiner votre recherche selon vos envies en matière de durée de séjour (quelques jours, quelques semaines, plus longtemps), de type de logement (logement dans la maison des hôtes, logement indépendant, en tente…), du fonctionnement des repas (manger ensemble, séparément…), du type de repas souhaités (viande, poisson, végétarien, vegan…) et du type de tâches à faire. Les profils vous indiquent généralement combien d’heures vous travaillerez par jour (et s’il y a des jours où vous ne travaillerez pas). En étant inscrit et connecté sur le site, vous retrouvez les avis des autres volontaires passés avant vous. Prenez le temps de lire les témoignages, les bons comme les mauvais, pour savoir à quoi vous attendre. Si les témoignages sont pour l’essentiel négatifs, il faut peut-être envisager de passer votre chemin.

Quand vous prenez contact avec les hôtes qui vous intéressent, il est important de vous mettre d’accord sur les différents points de votre séjour (nombre d’heures par semaine, type de logement, est-ce qu’il y a des jours de congés, accessibilité du lieu, proximité avec des choses à voir, temps d’engagement, etc.) pour éviter toute mauvaise surprise.

Pour être un WWOOFer (et avoir notamment accès aux avis des autres volontaires sur les hôtes), vous devez vous inscrire sur le site de WWOOF Australia (même si WWOOF est un réseau mondial, chaque pays dispose d’une entité propre) pour contacter les différents hôtes sur le site. L’inscription pour 12 mois coûte 70 $AU (et 120 $ pour deux personnes).

Le WWOOFing est idéal si vous n’avez pas trop confiance en votre anglais en début de séjour, puisque vous pourrez limiter au maximum vos dépenses quotidiennes tout en étant en contact avec des anglophones au quotidien. Visez plutôt les hôtes qui veulent partager leurs repas et passer du temps avec leurs volontaires, si vous voulez améliorer votre anglais. Par ailleurs, le WWOOFing, c’est aussi l’occasion de rencontrer des Australiens et de vous construire un réseau. Si l’expérience s’est très bien passée, vous pourriez peut-être demander à votre hôte s’il accepte de vous servir de référence pour une recherche d’emploi future. Votre hôte pourrait même vous mettre en relation avec des employeurs potentiels.

Pour plus d’informations, consultez notre dossier Le WWOOFing, le HelpX et le bénévolat en Australie.

Retrouvez des témoignages de personnes ayant réalisé du WWOOFing en Australie :

Infos WWOOFing
Tarif 70 $AU pour 1 personne (120 $AU pour 2 personnes)
Validité  12 mois
Zone géographique  Australie seulement

HelpX et Workaway 

HelpX et Workaway sont deux autres communautés reposant grosso modo sur le même principe que le WWOOFing, si ce n’est que les hôtes ne se réduisent pas qu’à des exploitations axées sur l’agriculture biologique. Il est en effet possible de travailler dans une ferme non biologique, dans un Bed&Breakfast, une auberge de jeunesse, directement dans une famille ou encore dans un ranch. Des fermes biologiques sont aussi inscrites sur ces réseaux. Les expériences peuvent donc être très différentes les unes des autres.

Il est même possible de faire du HelpX en ville : vous pourriez travailler dans un café, vous occuper des travaux ménagers d’une famille, vous occuper d’enfants ou travailler sur un projet écologique, par exemple. Les possibilités sont très nombreuses.

Là aussi, vous travaillez quelques heures par jour en étant logé et nourri. À chaque fois, vous devez vérifier les conditions prévues (nombre d’heures hebdomadaire, type de logement, etc.).

HelpX

Comme pour le site du WWOOFing, même sans être inscrit, vous pouvez voir une liste d’hôtes et utiliser un outil de recherche (moins élaboré que celui du site WWOOF) pour trouver un type d’expérience précise.

Avec HelpX, vous pouvez vous inscrire gratuitement, mais vous aurez plus de libertés en payant l’option Premier. Cette option vous permettra de contacter n’importe quel hôte et de voir les commentaires laissés par d’anciens volontaires.

Option Premier Infos HelpX
Tarif  20 euros
Validité 2 ans
Zone géographique  Monde entier

Workaway 

Sur Workaway, vous avez accès à la liste des hôtes (mais pas aux avis des anciens volontaires), avec des outils de recherche plus élaborés que HelpX. Vous pouvez ainsi filtrer les résultats en fonction des disponibilités, du type de tâches, etc. Il est possible de faire une recherche par mots-clés et il y a même une petite icône pour les hôtes qui proposent des salaires en supplément (si vous travaillez plus d’heures que celles prévues dans le cadre de votre volontariat).

Vous ne pouvez pas contacter les hôtes si vous n’êtes pas inscrit sur le site.

Infos Workaway
Tarif  35 euros pour 1 personne (48 euros pour 2 personnes)
Validité 12 mois
Zone géographique  Monde entier

Pour plus d’informations, consultez notre dossier Faire du volontariat (HelpX, WWOOF, Workaway) pendant son PVT.

Voici quelques témoignages d’expériences en HelpX : Enchaîner les volontariats HelpX en Australie, La folle année de Julia en Working Holiday Visa en Australie, Geoffrey, aux 4 coins de l’Australie.
Vous pouvez aussi retrouver un témoignage sur le réseau Workaway (même s’il concerne la Nouvelle-Zélande, les infos toujours intéressantes) : Commencer son PVT Nouvelle-Zélande en Workaway.

Travail « au pair »

En PVT, vous pouvez tout à fait travailler en tant que jeune fille (ou jeune homme, même si c’est plus rare) au pair, c’est à dire garder des enfants, les emmener à l’école, voire aider aux tâches ménagères. Ce job a des avantages certains :

  • Si vous trouvez un emploi avant d’arriver en Australie, vous éviterez de devoir chercher un appartement et un job puisque vous aurez déjà les deux. Toutefois, prévoyez quand même un plan B, si la famille venait à changer d’avis au dernier moment (c’est très rare, mais ça arrive) ou si finalement, l’expérience ne vous convenait pas du tout.
  • C’est un bon moyen d’améliorer son anglais grâce à l’immersion dans une famille australienne et il est possible de tisser des liens très forts avec sa famille.
  • Étant logé(e), nourri(e) et blanchi(e), l’argent que vous gagnez, ce n’est que du bonus. Vous pouvez gagner entre 150 et 400 $ la semaine, en fonction du nombre d’heures travaillées et du tarif horaire convenu avec la famille.
  • Il existe toujours un réseau de jeunes filles/hommes « au pair » qui fait que vous rencontrez d’autres jeunes qui exercent le même job que vous. La crainte principale de travailler comme au pair, c’est d’être isolé(e) mais il semblerait que les échanges soient nombreux entre jeunes au pair.
  • En Australie, l’une des règles du PVT est que vous ne pouvez pas travailler plus de 6 mois pour un même employeur (sauf exceptions). Depuis 2015, les jeunes « au pair » peuvent travailler jusqu’à 12 mois pour la même famille. Toutefois, pour que cela soit possible, au bout du 6e mois, vous devez demander une autorisation à l’immigration australienne pour pouvoir travailler 6 mois de plus pour la même famille. Dans ce cas de figure, votre tâche principale doit être de vous occuper des enfants. Pour en savoir plus.

Le principe des « au pair » repose sur le fait de vivre avec une famille (pas uniquement de travailler pour elle), d’être pleinement intégré(e) en son sein et pas seulement de s’occuper des tâches ménagères. En principe, vous devez avant tout vous occuper des enfants. Néanmoins, beaucoup de familles demandent à leur au pair de s’occuper de certaines tâches ménagères (préparation du repas, ménage, lessives de la famille…). Il convient de discuter au préalable avec votre famille d’accueil pour savoir quelles seront vos tâches et vos horaires.

Quel « salaire, « pocket money » pour une personne « au pair » ?

Le salaire varie grandement d’une famille à une autre. Souvent, les au pair sont payés entre 200 et 300 $AU par semaine, avec certaines familles qui proposent jusqu’à 450 $AU. Bien sûr, cela dépend du nombre d’heures travaillées, du nombre d’enfants à garder et du lieu de vie (ville ou campagne). Si vous travaillez 30-35 heures, par exemple, vous devriez être payé au moins 250-350 $.

Consultez les offres d’emploi et choisissez les familles qui proposent un bon équilibre entre nombre d’heures, salaire et tâches ménagères.

D’un point de vue légal, Fairwork considère que l’emploi d’Au pair appartient à un Award spécifique appelé Miscelleanous (Divers). Votre salaire devrait donc correspondre en gros à ce salaire minimum auquels sont soustraits les frais de logement et de nourriture (home and board), généralement situées autours de 250-350 $ environ.
Si l’on suit cet aspect légal avec un room and board :

  • Vous devriez recevoir autour de 240 $ d’argent de poche par semaine pour 30 heures de travail avec des frais de « room and board » à 350 $.
  • Vous devriez recevoir autour de 390 $ d’argent de poche par semaine pour 38 heures de travail avec des frais de « room and board » à 350 $.
  • Vous devriez recevoir autour de 140 $ d’argent de poche par semaine pour 20 heures de travail avec des frais de « room and board » à 250 $

Trouver une famille 

Pour trouver une famille, vous avez plusieurs options :

  • Vous pouvez vous tourner vers les deux sites de volontariat que sont HelpX et Workaway, mais la plupart des hôtes vous proposeront des postes non rémunérés (mais vous travaillerez en principe moins d’heures qu’une personne au pair « normale »).
  • Vous pouvez également vous tourner vers des agences spécialisées comme AuPairWorld et AupairAustralia, par exemple. Attention toutefois, certaines agences vous font payer des frais, notamment de formations, qu’elles disent « obligatoires » pour travailler avec des enfants. C’est faux : aucune formation de ce type n’est obligatoire en Australie. Notez cependant que certaines familles peuvent préférer des candidat(e)s disposant d’une formation aux premiers secours.
  • Vous pouvez également trouver des offres de jobs au pair sur le site d’annonce Gumtree (en cherchant le mot clé « Au Pair »).
  • Enfin, il existe des groupes/pages Facebook facilement trouvables où vous pouvez déposer une annonce ou consulter des annonces dans les « publications des visiteurs ».

Prenez votre temps pour trouver une famille avec qui vous vous entendez bien et sachez que si, une fois sur place, le courant ne passe pas ou qu’on on vous en demande trop, par exemple, vous pourrez tout à fait changer de famille !

Travailler dans une auberge de jeunesse

C’est un job à part entière que vous pourrez exercer si vous tombez au bon moment et si avez le profil pour.

Il est aussi parfois possible (lorsque les auberges de jeunesse ont besoin de bras) de travailler quelques heures par jour dans l’auberge contre un hébergement gratuit. Il s’agit principalement de faire du ménage et parfois de s’occuper de l’accueil. C’est l’occasion, à défaut de gagner de l’argent, de ne pas en dépenser tout en vivant dans un cadre sympa, si vous aimez l’ambiance des auberges de jeunesse.

Attention, contrairement au volontariat ou au système de travail au pair, généralement, quand vous travaillez quelques heures en auberge de jeunesse, vous ne bénéficiez que du lit (le plus souvent en dortoir). Vous n’êtes pas nourri.

Pour trouver un boulot en auberge de jeunesse, vous pouvez consulter les annonces sur Gumtree, sur HelpX, ou encore sur Workaway. Vous pouvez aussi regarder directement sur les sites des auberges de jeunesse et les contacter, s’il n’y a pas d’information en ligne. Il est aussi possible de trouver ce type d’emploi en étant client de l’auberge et en demandant si l’auberge propose ce type d’arrangement.

Travailler (et donc vivre) en auberge de jeunesse, c’est l’occasion de rencontrer chaque jour de nouvelles personnes. Ça peut aussi vous donner le temps de chercher un emploi, tout en économisant le prix d’un loyer. C’est une bonne option, notamment si vous êtes dans une grande ville.

Le bénévolat

Votre PVT peut également être l’occasion de travailler comme bénévole, sans forcément rechercher un contrepartie financière ou matérielle. Si vous avez envie de vous impliquer dans la vie de la communauté ou si vous cherchez à donner quelques heures de votre temps dans un rescue center pour les animaux, par exemple, vous aurez peut-être envie de vous tourner vers le bénévolat (axé sur l’environnement ou pour l’organisation d’un festival, par exemple).

Faire du bénévolat, c’est aussi l’occasion de rencontrer des gens, d’élargir votre réseau et d’améliorer votre anglais. En faisant du volontariat, sait-on jamais, vous pourriez rencontrer quelqu’un qui souhaitera vous embaucher par la suite ou alors, cette personne pourrait connaître quelqu’un dans son entourage qui pourrait vous proposer un emploi.

Notez qu’un bénévolat effectué en Australie dans votre secteur d’activité pourrait constituer une expérience professionnelle. Si vous avez un responsable avec qui le contact est bien passé, vous pourriez même envisager de lui demander s’il peut vous servir de référence auprès d’un potentiel employeur.

Voici quelques sites qui vous permettront de trouver des opportunités :

Pour plus d’informations, consultez notre dossier Le WWOOFing, le HelpX et le bénévolat en Australie.

Chapitre 9 sur 13

Évaluation de l'article

5/5 (6)

57 Commentaires

CamOntheRoad
1 2
Bonjour à tous ! j'ai une question concernant la rémunération en australie. Etant donné que le coût de la vie y est élevé, et que nous sommes imposés à environ 32% sur notre salaire -non récupérable désormais - diriez-vous encore qu'il est avantageux de travailler dans le pays ? votre niveau de vie sur place est-il correct ou il faut se serrer la ceinture au nom de l'aventure australienne ? dans le cas contraire, arrivez-vous encore à revenir en France en ayant fait des économies significatives ? (1 an = 10 à 15.000 €?) Merci pour vos futurs retours !!
Jonathan
1 3
Message de Raphael
Salut Jonathan !

J'ai déplacé ton message ici.

En ce qui concerne l'Australie, puisque tu ne sembles pas avoir de réelles questions à proprement parlé la concernant, je t'invite à lire notre guide ultra complet sur ce pays ! Tu en apprendras énormément à ce sujet : Le guide des pvtistes en Australie, téléchargeable gratuitement !

Concernant le fait de travailler dans la construction, tu peux d'ores et déjà regarder les ressources qui te sont données dans le tout premier message de cette conversation mais aussi lire ce dossier qui t'explique vraiment tout à ce sujet : Travailler dans la construction en Australie en PVT (Visa Vacances-Travail) !
Merci beaucoup
Raphael
875 2.1K
Message de JonathanD27
Bonjour

J aimerai avoir quelque renseignement sur l australie, je souhaiterai pas là-bas pour améliorer mon anglais et aussi travailler dans le batiment
Actuellement je travaille dans la climatisation.
Merci
Salut Jonathan !

J'ai déplacé ton message ici.

En ce qui concerne l'Australie, puisque tu ne sembles pas avoir de réelles questions à proprement parlé la concernant, je t'invite à lire notre guide ultra complet sur ce pays ! Tu en apprendras énormément à ce sujet : Le guide des pvtistes en Australie, téléchargeable gratuitement !

Concernant le fait de travailler dans la construction, tu peux d'ores et déjà regarder les ressources qui te sont données dans le tout premier message de cette conversation mais aussi lire ce dossier qui t'explique vraiment tout à ce sujet : Travailler dans la construction en Australie en PVT (Visa Vacances-Travail) !
Jonathan
1 3
Bonjour

J aimerai avoir quelque renseignement sur l australie, je souhaiterai pas là-bas pour améliorer mon anglais et aussi travailler dans le batiment
Actuellement je travaille dans la climatisation.
Merci
madvic
0 1
(je viens de voir que l'article est aussi en français, je vais alors mettre aussi mon commentaire en français)
De très bonnes ressources a prendre sur la plateforme https://www.picktheworld.org/.
Des articles sur le picking en Australie et un listing d'un maximum de sociétés qui recrutent dans les fruits et légumes principalement. Sur chaque fiches on peut retrouver les retours d'expériences des backpackers.
Voici les article sur l'Australie (un peu vieux mais très intéressant) :
https://www.picktheworld.org/pear-picking-in-australia-the-reliable-fruit/ https://www.picktheworld.org/apple-picking-australia/ https://www.picktheworld.org/prepare-your-cherry-season-in-australia/

Voici la liste des sociétés : https://www.picktheworld.org/location/australia/
lyly
1 8
Message de Neuch82
Ca dépend de ton expérience mais au vu de ton age je te conseillerai de faire une page recto-verso maxi.
Merci pour le conseil
lyly
1 8
Message de Neuch82
Bonjour Lyly,
tu peux parfaitement démarrer tes recherches d'emploi. Le probleme si tu n'as pas ton TFN c'est que tu ne pourras pas etre payée mais comme tu es payée tous les 15 jours il y a fort a parier que tu recevras ton TFN dans ce laps de temps meme si tu trouves un travail illico. Tu peux indiquer a ton employeur a l'embauche que ta demande de TFN est en cours et régulariser ta situation par la suite .
Merci beaucoup pour ta réponse.
J'ai une autre question le cv dois faire combien de page.
Je voie écris 1 à 3 pages maximum 1 page je suis perdu

Merci par avance pour la réponse
lyly
1 8
Bonjour,

Faut il attendre t'avoir reçu son TFN avant de chercher du travail ou on peut chercher en attendant t'avoir reçu son TFN ?

Merci d'avance pour vos réponses
Marie
9.8K 32.2K
Message de KevinG15
Bonjour , merci pour cette article
J'aimerais essayer le PVT pour partir a sydney essayer d'y travailler dans mon métier (boulangerie/patisserie ).
Je me demandais comment réussir a trouver un travail dans ce domaine et si il y avait une certaine difficulté a trouver ?
Salut Kevin,

Tout d'abord, je t'invite à lire le récit de Cédric : Travailler comme pâtissier en Australie (PVT / WHV)
Comme je te le disais dans une autre discussion, il ne devrait pas être trop trop impossible de trouver un travail comme boulanger, notamment si ton niveau d'anglais n'est pas trop faible.
Je pense que beaucoup de choses vont se faire par relation. Choisis une ville en particulier, essaye d'entrer en contact avec la communauté française qui se trouve là-bas (pas forcément limité aux pvtistes mais plus largement), identifie des boulangeries dans la ou les villes où tu souhaiterais te rendre.
C'est un travail de recherche en amont, et aussi, une fois directement sur place.
Quand tu dis pâtisserie, est-ce que tu es aussi en mesure de travailler en restaurant ? Car ça serait aussi une option envisageable.
N'hésite pas à voir les sites d'annonces que nous avons mis dans ce dossier. Tu verras sûrement des annonces. Ça te donnera une idée sur les opportunités qui pourraient exister.
Cherche en ligne des terme comme "french bakery + le nom de la ville qui t'intéresse, pour voir un peu combien il y a de boulangeries, s'ils ont un site Internet, s'ils ont une rubrique emploi, une page Facebook ou ce genre de chose.
Kevin
0 10
Bonjour , merci pour cette article
J'aimerais essayer le pvt pour partir a sydney essayer d'y travailler dans mon métier (boulangerie/patisserie ).
Je me demandais comment réussir a trouver un travail dans ce domaine et si il y avait une certaine difficulté a trouver ?

Articles recommandés