Travail au Canada : comment faire un CV canadien efficace ?

Date de publication : 23-03-2020

Auteur

Danielle

Quels sont tes conseils d'ordre général sur le CV au Canada ?

Ce qu’il faut avant tout retenir, c’est que le CV doit être considéré comme un outil marketing, donc par essence, destiné à faire votre publicité auprès d’un employeur. Il faut savoir vous démarquer de la multitude de CV que le recruteur reçoit chaque jour.

Première règle du marketing : faire différent !

Et on n’oublie jamais que :

  • La raison d’être du CV est de trouver un emploi.
  • Le recruteur y consacre 15 à 20 secondes, d’où l’importance d’être concis, clair et précis pour retenir son attention.
  • Il doit être réellement représentatif de qui vous êtes !
  • Il doit être facile à lire et à comprendre.
  • Vous devez faire passer le message que vous possédez les compétences et la personnalité recherchées et serez en cela une plus-value pour l'entreprise.

Ensuite :

  • Utilisez des verbes d’action pour montrer votre dynamisme et votre enthousiasme mais restez toujours précis et concis.
  • Notez bien vos réalisations qui attireront plus l’attention qu’une simple description de tâches. Vous avez dépassé les objectifs de vente de X % ? Parlez-en !
  • Vous venez de terminer vos études et avez peu d’expérience professionnelle ? Pensez à vos activités parascolaires et associatives et à vos jobs d’été, s’ils sont pertinents pour le poste.
  • Une section « Formation et perfectionnement professionnel » peut être ajoutée si vous avez suivi des formations professionnelles. Elles sont à présenter à part, et non dans la section consacrée à vos études.
  • Indiquez toujours vos compétences informatiques et linguistiques.
  • Les centres d’intérêt que vous indiquez dans votre CV doivent aider l’employeur à se faire une idée sur votre personnalité et ne doivent apparaître que si cela apporte un « plus » par rapport au poste convoité.
Dans le Canada anglophone, on ne parle pas de CV, mais de "resume" (prononcé "résumé").

Quelle forme doit prendre le CV canadien ?

  • Ce n’est absolument pas indispensable d’essayer de tout mettre sur une page ! Je vois des CV illisibles où l’on sent très bien que l’on a essayé de mettre sur une page le maximum d’informations. De plus, respectez un espace correct pour les marges. Les réduire à l’extrême, c'est souvent au détriment du message que l’on souhaite faire passer. Posez-vous cette question : est-ce que le recruteur a envie de prendre connaissance demon CV et peut-il le lire sans perdre son souffle ?!
  • Oubliez le format A4. Montrez que vous connaissez le format utilisé au Canada (le format "lettre", disponible dans les options de mise en page de votre document Word) !
  • Deux pages c’est bien. L’employeur lira votre CV dans sa totalité s’il le trouve intéressant. Il est préférable d’ajouter une page plutôt que d’oublier des informations pertinentes.
  • Attention aux fonds de page trop colorés ou sombres : les CV sont souvent photocopiés ou numérisés.
    Cela n’empêche pas qu’une présentation originale sera intéressante lorsque la forme appuie le contenu et qu’un élément peut vous distinguer de la multitude de CV reçus. Un designer, par exemple, mettra en valeur sa personnalité et sa créativité en utilisant des outils spécifiques.
    Mais la présentation ne doit pas éclipser le contenu. Le CV doit être facile à lire. Le recruteur doit sentir que le CV a été fait à son intention : on n’envoie pas le même CV pour toutes les offres auxquelles on postule.
  • Les références ne sont pas à mettre sur le CV. Vous pouvez préparer une liste que vous soumettrez au recruteur lors de l’entrevue s’il le demande.

Peut-on envoyer un CV bilingue ?

Il est préférable d'envoyer un CV en anglais ou un CV en français. Au Québec, on l’envoie en français sauf si le recruteur le demande en anglais, ce qui est rare. Si le gestionnaire ou le directeur des ressources humaines ne parle pas français, là, le CV en anglais sera demandé, mais c’est exceptionnel. Hors Québec, le CV est à envoyer en anglais, sans mention contraire.

Ce qui est important, c’est de ne pas mentir sur son niveau de langue. De toute façon, les recruteurs ont tendance à passer en anglais pendant l’entretien et ils jugent par eux-mêmes votre niveau en fonction de leurs besoins. Certains Français ou Belges arrivent avec un CV en anglais alors qu’ils ont un petit niveau intermédiaire, ce n'est pas pertinent.

Que faut-il éviter ?

  • Tout élément personnel : âge, origine ethnique, état civil ou encore photo.
  • Le mensonge et l’exagération sur les tâches accomplies.
  • Les CV impersonnels : l’employeur doit sentir que le CV a été fait à son intention.
  • Les fautes d’orthographe.
  • L’absence de verbes d’action.
  • Les études avant l’expérience : vous devez plus mettre en avant vos expériences professionnelles que vos études.
  • Un CV sans chiffres (ils apportent de la crédibilité) pour les métiers où c'est cohérent.
  • Mettre l’accent sur les responsabilités plutôt que sur les résultats : ce sont vos accomplissements, vos résultats qui comptent le plus.
  • Utiliser des acronymes. Pour un Canadien, des acronymes très connus en France ou en Belgique n'ont pas de sens. En revanche, vous pouvez indiquer, entre parenthèses, le nom de l'entreprise équivalente au Canada. Par exemple : SNCF ou SNCB, selon que vous êtes français ou belge (Via Rail), EDF (HydroQuébec) ou encore RATP (STM).

Que faut-il choisir comme modèle de CV : chronologique, par compétence… ?

Cela dépend de plusieurs facteurs : la situation, l’expérience, le secteur d’activités.

  • Le CV chronologique : modèle le plus connu et utilisé. Il s’avère intéressant lorsque l’on a une expérience professionnelle continue dans un même domaine où l’on pourra montrer sa progression dans les postes et les responsabilités.
  • Le CV par compétence est utilisé lorsque l’expérience n’est pas homogène, ou que l’on désire changer de secteur d’activité. Il est judicieux d’y souligner les compétences acquises lors des différentes expériences et de mettre en valeur ce que l’on a de pertinent à proposer. Ce modèle peut être choisi par les personnes ayant peu d’expérience de travail.
  • Le CV mixte : il permet de mettre en valeur ses réalisations et ses expériences de travail. Cela permet d’attirer l’attention sur nos résultats et notamment de mettre en avant des réalisations anciennes.

Et le CV version mobile ?

Vous avez votre CV au format papier, très bien, et même sans doute un profil LinkedIn à jour, mais avez-vous un CV version mobile ?

Aujourd'hui, une grande partie des courriels professionnels sont lus par des décideurs, sur leur cellulaire. On peut désormais appliquer (= postuler) en ligne sur de nombreux sites d’offres d’emploi.
De nombreuses applications vous donnent la possibilité de créer, sauvegarder, modifier, ou envoyer votre CV depuis votre cellulaire.
Et n’oubliez pas que les employeurs utilisent des banques de CV sur Internet.
La présentation doit être simple, en évitant les colonnes, les caractères gras, italiques, soulignés, etc.

Important : il arrive de plus en plus que la sélection des candidats se fasse à l’aide de moteurs de recherche en quête de mots-clés. Si l’offre d'emploi qui vous intéresse mentionne des qualités telles que le leadership ou la rigueur, par exemple, indiquez-les dans votre CV pour que ces moteurs de recherche retiennent votre candidature et ainsi, ne pas être immédiatement évincé.

Évaluation de l'article

5/5 (2)

Aucun commentaire

Articles recommandés