Trouver du travail au Canada

Chapitre 6 : Refaire son résumé (CV) et la lettre de présentation

Date de publication : 31-01-2019

Auteur

Julie

Refaire son résumé (CV) et la lettre de présentation

Le curriculum vitae canadien, appelé "résumé" au Canada, est très différent, dans le fond comme dans la forme, de son équivalent français. Le terme "CV" en anglais, aussi employé au Canada, est plus réservé au domaine académique ou universitaire. Néanmoins, le terme CV est aussi utilisé par des employeurs, en pensant généralement au résumé.

Remarques préalables

  • Le résumé est neutre : bien sûr, vous pouvez mettre votre nom et prénom, ainsi que vos coordonnées ou même un lien vers un profil LinkedIn, mais vous ne devez pas mettre de photo, de date de naissance, de genre, de statut matrimonial, de nationalité ou encore le nombre d'enfants que vous avez. Ces informations sont discriminantes et les employeurs canadiens sont habitués à lire des "résumés" sans ces informations. Un CV avec ces informations, s'il n'est pas directement jeté à la poubelle, pourrait laisser penser à un potentiel employeur que vous n'avez aucune connaissance du monde du travail canadien.
  • Le CV que vous avez réalisé pour votre demande de PVT ne doit pas être le même que celui que vous allez utiliser pour votre recherche d'emploi. En effet, si pour votre demande de PVT, il était demandé de fournir un CV complet avec toutes vos expériences, ici, il vaut mieux sélectionner les expériences qui pourraient être un atout pour l'emploi que vous visez.
  • Ne misez pas tout sur vos diplômes obtenus dans votre pays d'origine ! Même si vous êtes diplômé d'une excellente école ou université française, la quasi-totalité des employeurs canadiens ne la connaissent pas. Si vous êtes jeune diplômé et n'avez pas encore beaucoup d'expérience, vous pourriez avoir envie de vous reposer sur le prestige de votre diplôme. Dans ce cas, insistez sur ce que vous avez appris à faire grâce à ce diplôme. De même, écrivez le titre de votre diplôme en entier : un employeur canadien ne sait pas forcément ce que signifie un BEP ou encore un DUT. Vous pouvez même, entre parenthèses, ajouter l'équivalent canadien de votre diplôme. Dans tous les cas, nous vous recommandons de commencer par vos expériences professionnelles, et seulement après, d'indiquer vos études et/ou formations professionnelles. Notez enfin qu'au Canada, le baccalauréat ne correspond pas à notre Bac, mais à un grade équivalent à une licence.
  • Les employeurs canadiens ont un référentiel culturel qui leur est propre, différent du vôtre. Par exemple, quand vous leur indiquez que vous avez travaillé chez Celio, ils ne savent pas forcément ce dont il s'agit, cette marque n'existant pas au Canada. Dans ce cas, il vaut mieux toujours présenter en quelques mots l'entreprise dans laquelle vous avez travaillé (en fournissant peut-être un équivalent au Canada) pour que l'employeur puisse avoir une idée du type d'entreprise dont il s'agit.
  • Lorsque vous rédigez votre CV, pensez à adapter sa mise en page : il y a des différences avec les CV à la française ou à la belge. En effet, si nous sommes habitués au format A4, au Canada le format "letter" est de rigueur. Un CV envoyé par e-mail en format A4 fait toujours mauvaise impression, de la même manière qu'une adresse e-mail en .fr ou .be donne l'impression que vous êtes toujours en France ou en Belgique.

Un CV adapté à l'emploi que vous visez !

Bien sûr, on ne va pas ici vous conseiller de mentir sur vos compétences et vos expériences professionnelles. Ce qui compte, c'est de faire en sorte que les compétences que vous avez développées au cours de vos précédentes expériences s'ajustent aux compétences exigées par l'employeur. Certaines compétences sont transférables d'un domaine à un autre. Par exemple, si vous avez eu un poste où vous deviez gérer une équipe, dans un domaine totalement différent de celui pour lequel vous postulez, vous pourriez tout à fait ajouter cette expérience professionnelle, dans la mesure où elle pourrait démontrer des compétences en matière de leadership, potentiellement recherchées par un employeur. Mais il est important d'adapter votre CV au poste que vous convoitez, en sélectionnant vos expériences professionnelles pertinentes.

Un CV pour un "petit boulot" et un CV pour une recherche d'emploi plus ciblée vont être évidemment différents. De même, votre CV pour un "petit boulot" pourrait être différent selon le type d'emploi que vous visez.

Il n'est pas toujours stratégique de faire apparaître tous ses diplômes et toutes ses compétences sur son CV lorsqu'on recherche un petit boulot. Postulez dans un fast food avec une maîtrise de lettres sur votre CV, vous n'obtiendrez peut-être aucune réponse ! Votre recruteur pourrait se dire qu'à la moindre occasion, vous le quitterez pour un poste qui vous correspond mieux... (et on ne va pas se mentir, il n'a peut-être pas tout à fait tort).

Quelle langue pour son CV ? 

On vous recommande toujours d'utiliser la même langue que celle de l'offre d'emploi à laquelle vous postulez. Si l'annonce est en français, envoyez un CV en français. Si l'annonce est en anglais, envoyez un CV en anglais.

Quelle forme pour votre CV ?

En haut de votre CV, vous devez toujours inscrire votre nom, votre prénom, vos coordonnées (dont un numéro de téléphone canadien) et éventuellement un lien vers votre profil LinkedIn. Pour la suite, il n'y a pas de forme extrêmement précise au Canada, et il peut être utile de connaître les trois agencements les plus utilisés.

Le CV chronologique : vous décrivez vos expériences professionnelles de façon chronologique (en commençant par la plus récente). Ce type de CV permet de démontrer une continuité dans vos emplois, une évolution. Il est adapté aux personnes qui ont suivi une carrière plutôt "linéaire", sans véritable changement de carrière ou de grandes périodes sans emploi. Dans ce CV, vous allez sélectionner les expériences d'emploi pertinentes pour le poste que vous convoitez et vous allez décrire les différentes tâches que vous avez faites.

Le CV fonctionnel (ou CV par compétence) : vous mettez plutôt en avant vos compétences ou vos réalisations, plutôt qu'une continuité d'emploi ou des expériences de travail précises. Le CV fonctionnel est très utile si vous avez eu un parcours fait de hauts et de bas, ou si vous n'avez encore que peu d'expérience professionnelle. Dans ce CV, vous allez mettre avant tout l'accent sur vos compétences, qui prendront une part importante de votre CV. Vos expériences professionnelles devront aussi être indiquées, mais de façon beaucoup plus concise (vos périodes d'emploi, le titre, les dates et le nom de l'entreprise).

Le CV mixte : cette dernière forme de CV est une combinaison des deux formes précédentes. Avec ce type de CV, vous allez lister vos différentes expériences (celles pour lesquelles vous jugez que les compétences déployées ont un lien avec l'emploi que vous visez), en fournissant une courte description de votre emploi, puis vous allez développer les principales compétences utiles dans le cadre de votre mission (en chiffrant éventuellement vos réalisations). Evidemment, il vaut mieux parler de compétences recherchées par l'employeur (que vous pouvez généralement retrouver dans l'offre d'emploi).

Pour en savoir plus, n'hésitez pas à consulter les liens que nous vous donnons plus bas. Vous pouvez également consulter le site de l'université de Sherbrooke, qui partage sur son site Internet les principales caractéristiques de ces différentes formes de CV et vous fournit également des exemples.

Quelle est la taille d'un CV canadien ? 

Vous n'avez pas à vous cloisonner à un CV d'une seule page. Il est possible de fournir un CV de 2 pages (plus rarement de 3 pages, sauf pour postuler à des emplois universitaires ou si vous avez énormément d'expériences professionnelles et que vous souhaitez toutes les indiquer). Attention toutefois à ne pas faire de remplissage : les employeurs étudient rapidement les CV qu'ils reçoivent, pendant quelques secondes, voire quelques minutes s'ils retiennent leur attention. Vous devez donc être précis, concis, en utilisant des verbes au maximum d'action.

Les références

Elles sont primordiales ! Les employeurs veulent savoir ce que vos anciens employeurs pensent de vous. Le mieux, c’est de demander une lettre de recommandation à vos anciens employeurs français ou belges, dans laquelle ils évoqueront vos qualités professionnelles et humaines.

Si vous n’avez pas ce genre de lettres à votre arrivée au Canada, sachez d’ores et déjà que vous devrez donner deux ou trois références professionnelles, notamment dans les agences d’intérim.

Vous pouvez donner des contacts en France ou en Belgique, cela ne pose pas de problème, mais sachez qu'ils seront réellement contactés (prévenez-les donc au préalable). Le questionnaire est plus ou moins laborieux selon les cas, mais les compétences, la ponctualité (très importante au Canada !), la créativité et l’entente au sein de l’équipe feront sans doute partie des questions posées.

En complément, nous vous invitons vivement à lire l'article Travailler au Canada : comment faire un CV efficace ?

Les sites Internet des universités canadiennes, un bon lieu de ressources pour parfaire votre CV !

Que vous soyez jeune diplômé ou non, vous êtes de nouveaux travailleurs au Canada, au même titre que les jeunes diplômés canadiens. Les universités mettent à la disposition de leurs étudiants des ressources riches en informations qui pourront également vous aider dans la réalisation de votre CV aux normes canadiennes.

L'Université de Toronto, par exemple, propose des exemples de CV dans différents domaines professionnels (finance, informatique, comptabilité, environnement, sciences humaines, gestion...) en donnant des exemples de CV commentés, qui permettent ainsi d'identifier les erreurs à ne pas commettre, et bien évidemment les bonnes pratiques. Plus globalement, n'hésitez pas à vous rendre sur la partie de leur site consacrée à la rédaction d'un résumé. Vous y trouverez de nombreux conseils.

Si vous souhaitez réaliser un CV en français, l'Université de Montréal propose un document PDF pour vous aider à réaliser votre CV. Aux pages 9 et 10 de ce document, vous pourrez retrouver des verbes d'action qui vous permettront de rendre attractif votre CV. Si vous réalisez un CV en anglais, vous pouvez retrouver une liste de verbes d'action sur ce document PDF du site de l'Université de Colombie-Britannique.

Vous souhaitez de l'aide pour refaire votre CV ? Faites appel aux organismes spécialisés d'aide à la recherche d'emploi !

À Montréal

On vous recommande également Danielle Staraci qui vous propose une aide (payante, mais au vu des commentaires très positifs des pvtistes, ça vaut le coup !), qui a d'autre part répondu à nos questions sur 6 sujets importants :

À Toronto

Sur l’Île-du-Prince-Edouard

  • Le site WorkPei est géré par la province et propose des offres d'emploi. En outre, la CIF et le RDÉE ÎPÉ sont financés par la provinces pour aider les résidents temporaires francophones dans leur recherche d’emploi : vous êtes concernés ! N'hésitez pas à les contacter.

Des professionnels proposent également des services payants (avec des tarifs spéciaux pour les pvtistes), c'est le cas de Danielle Staraci (les retours des pvtistes sont excellents !).

Vous pouvez également consulter, pour plus d'informations, nos sondages « Votre premier emploi » et « Combien de temps avez-vous recherché votre 1er job ? ».

 

Chapitre 6 sur 14

Évaluation de l'article

5/5 (6)

66 Commentaires

Clément
1 9
Bonjour @Lilou, tu indiques dans le chapitre 6 sur le CV, qu’il ne faut pas mettre de nationalité. Cela veut-il dire que, contrairement aux CV français, il ne faut pas mettre les villes de nos expériences professionnelles (qui pourraient donc indiquer qu’on a travaillé en France) ? Merci d’avance.
Julie
4.9K 14K
Salut Clément, si si tu peux bien tout mettre mais tu ne dois pas préciser dans le haut de ton CV que tu es français. On va le deviner au vu de ton parcours mais pour certaines personnes ayant vécu dans beaucoup de pays différents, ça ne serait pas le cas.
Arsène
0 3
Bonjour, J’ai lu que faire du bénévolat peut être valorisé comme première expérience de travail canadienne pour avoir une référence et faciliter ensuite sa recherche d’emploi. Comme je n’ai pas encore mon PVT, je pensais à une mission de volontariat à distance, c’est-à-dire en ligne (e-volunteer) auprès d’une association canadienne. Quelqu’un a déjà essayé, avez-vous des contacts ? Merci
Delphine
9 35
Bonjour Julie et bonjour à tous Je pense que je suis nulle avec les nouveaux réseaux ? je suis inscrite a LinkedIn depuis longtemps mais j’ai l’impression que c’est surtout France. Y a t il un autre LinkedIn pour le Canada? Ou c’est bien le même lien et donc réseau pour l’ international? Je ne sais pas si je suis très claire … En gros je ne sais pas comment faire pour que mon profil apparaisse chez les canadiens. (j’ai mis Toronto dans mon titre mais je ne sais pas si cela Suffit ). Merci d’avance pour votre aide! Delphine
Marie
9.9K 33.1K
Salut Delphine, Alors LinkedIn, c’st la même chose en France et au Canada (c’est même peut-être encore plus présent en proportion au canada). Ensuite, c’est bien d’avoir un profil LinkedIn. Tu dois te localiser au Canada (tu dois éditer la ville et le pays sur ton profil sur LinkedIn. À ce moment là, oui, le profil devrait plus facilement apparaître sur les recherches des employeurs. Toutefois, il ne suffit pas d’attendre et d’attendre que le job t’arrive tout cru dans le bec. Il faut postuler à des emplois (les employeurs iront potentiellement voir ton profil à ce moment là), identifier les boîtes dans ton secteur et les suivre, voir si elles publient des offres d’emploi sur LinkedIn ou ce genre de chose.
Delphine
9 35
Super merci Marie ça doit être ça mon problème. Je dois mettre une adresse au Canada sur mon profil. Pour le moment je n’y suis pas encore. J’anticipe les préparations. Avec mon métier j’ai la chance d’être appelée tous les jours (du moins en France mais à priori partout dans le monde, j’avais obtenu 2 visas permanents en NZ juste sur coup de téléphone. Alors je croise les doigts pour le Canada ??comme je n’ai pas eu le PVT changement de plan). Mais du coup je trouvais bizarre de n’avoir que des recruteurs français sur mon profil. Mais bien évidement je démarcherai quand j’y serai :-)
Marie
9.9K 33.1K
Ah oui, là c’est parce que tu ne te mettais pas au Canada :). Tu ne veux pas essayer aussi de chercher depuis la France ?
Delphine
9 35
Oui c’est ça. En fait je trouvais bizarre de ne voir que les publications de la France . C’est la que je me suis dit “mais pourquoi je ne vois pas le reste du monde”. Je vais commencer un peu avant d’arriver au Canada. Mais la je suis encore en “tour du monde” et l’un des problèmes avec mon métier (bien que ça n’en soit pas un mais depuis la France si) c’est qu’ils cherchent tellement qu’avec le système anglo-saxon qui n’ont pas les mois de préavis, ils te veulent tout de suite. Avec mes soucis de visa ça sera plus compliqué à les motiver. Trouver un sponsoring sera plus dur vu qu’ils ne me connaissent pas. Mais quoiqu’il en soit le poste sera vacant pour eux. On a un turn over tellement important dans mon domaine que ça a ses avantages et ses inconvénients. De toute façon je finis au Canada pour mon voyage. Je me laisse de août à novembre pour trouver un sponsoring. Sinon j’ai d’autres cartouches dans mon sac lol. Le PVT aurait permis de faciliter les démarches. A mon arrivée je regarderai l’entrée express aussi mais là je ne pouvais pas monter le dossier. et j’essaie de profiter des derniers moments de mon grand voyage bien que le prochain ne devrait pas être mal non plus :-)
mawouko
0 2
Salut,je suis togolais et je vie au ghana Je suis peintre batiment J’aimerais trouver un emploi au canada et m’immigrer Svp,ai-je la chanse?
Julie
4.9K 14K
Salut Mauric, Si tu veux consulter des offres d’emploi, je te conseille ce site gouvernemental : https://www.guichetemplois.gc.ca/accueil, je vois des offres dans ton domaine : https://www.guichetemplois.gc.ca/jobsearch/jobsearch?sort=M&searchstring=peintre+en+batiment&button.submit=Chercher. Si tu veux travailler au Canada, différents permis de travail sont envisageables pour toi (https://www.canada.ca/fr/immigration-refugies-citoyennete/services/travailler-canada/permis/temporaire/types-permis-travail.html) : – Si tu veux aller au Québec, tu vas devoir te tourner vers un permis de travail traditionnel (l’employeur va demander faire une Etude d’Impact sur le Marché du Travail). – Si tu veux aller en dehors du Québec (par exemple à Toronto ou Vancouver), comme tu es francophone, tu peux prétendre au permis Mobilité Francophone (l’employeur n’a pas besoin de faire une Etude d’Impact sur le Marché du Travail). Ton métier est de catégorie B (7294 : http://noc.esdc.gc.ca/Francais/CNP/Matrice2016.aspx?ver=16) donc tu es éligible à ce programme :) Mais dans tous les cas, tu dois d’abord postuler et obtenir une « offre d’emploi » (une promesse d’embauche) d’un employeur canadien pour ensuite passer à la demande de permis de travail, donc mon conseil c’est de commencer à envoyer des candidatures et prévoir ensuite avec l’employeur, s’il veut t’embaucher, la demande de visa. Bonne chance !
mawouko
0 2
Merci beaucoup pour votre réponse
PIERRE
0 2
Bsr, je suis camerounais en thèse de doctorat finance et J’aimerais bien continuer mes études au Canada avec possibilité d’enseigner. Suis marié et ma femme est titulaire d’une licence en psychologie et enseignante de maternelle (elle a aussi une attestation de formation en tant que maîtresse) Svp aider nous en nous proposant des options pour travailler et vivre au Canada. Merci d’avance!
Julie
4.9K 14K
Bonjour Pierre, Si tu pars au Canada pour faire des études (avec ce visa : http://www.cic.gc.ca/francais/information/demandes/etudiant.asp), ta femme pourra faire une demande de permis de travail en tant que conjoint de fait. Elle aura ainsi le droit de travailler sur le sol canadien pendant toute la durée de tes études.
PIERRE
0 2
Merci bien ma chère Julie
LAURE
1 2
Bonjour, Je pense sérieusement à venir en PVT au Canada et je me renseigne pour pouvoir y exercer mon métier. Je suis actuellement aide soignant dit préposé aux bénéficiaires code CNP 3413. Je ne comprends pas les demarches a faire pour faire valider mon diplôme. Merci de votre aide
Christopher
0 1
Bonjours à tous, Je tien à vous remercier pour cette article enfin dossier sur comment trouver du travaille aux canada, ça aide beaucoup à se préparé ou même se faire une idée avant de faire le PVT.
Mikael
0 7
Hello à vous ! J’ai vu un article qui parle de 12,65$ au 1er juin pour la Colombie Britannique comme salaire minimum. Des infos dessus ? J’arrive la bas fin mai donc ca m’intéresse :) Merci
Marie
9.9K 33.1K
Salut Mickael, Le salaire minimum en Colombie britannique passera effectivement à 12,65 $ le 1er juin prochain.
Mikael
0 7
Super ! Merci pour cette bonne nouvelle :)
Maïté
4 14
Bonjour à tous Est ce que quelqu’un peut m’éclairer sur la différence entre une entente de travail et une offre d’embauche? Peut-on bosser juste avec l’offre d’embauche? Merci de vos réponses
Julie
4.9K 14K
Hello ! Une offre d’emploi, en canadien, ça veut dire une promesse d’embauche. Une offre d’emploi doit être rédigée par l’employeur, à ton intention, pour qu’elle soit recevable dans le cadre d’une demande de permis de travail fermé. Hope it helps :)
Jo
0 1
Je cherche du travail dans le sounddesign ,production musicale ,creation des beat, instrumentale et autre

Articles recommandés