Trouver un travail en Nouvelle-Zélande

Article publié le 04-04-2018.

De l'entretien à l'embauche effective

L'entretien d'embauche

Un employeur vous a recontacté pour passer un entretien ? Félicitations, vous êtes en bonne voie pour obtenir un emploi. Même si tous les entretiens ne se traduisent pas nécessairement par une embauche, passer le stade du CV est déjà plutôt bien puisque votre profil a intéressé votre potentiel employeur. Les entretiens peuvent être faire en face à face, mais il est commun aussi d'en avoir par téléphone et même parfois par visio-conférence (par Skype, par exemple).

Pour des emplois vraiment qualifiés, dans une grande entreprise par exemple, vous allez avoir un entretien assez formel, similaire aux entretiens que vous avez pu avoir en France. Vous pouvez retrouver plein de conseils utiles sur cette page de l'Université d'Otago pour plus de détails (en anglais).

Si vous cherchez un petit boulot, l'entretien est souvent moins formel et permet à l'employeur de juger votre capacité à communiquer en anglais, à comprendre les consignes et évaluer votre motivation.

Avant l'interview, prenez le temps de relire l'offre d'emploi, votre CV et de réunir quelques informations sur l'entreprise pour laquelle dans avez postulé. Pensez aux différentes questions qui devraient vous être posées et réfléchissez aux points dont vous voulez parler. Ayez également en tête deux-trois questions que vous voulez poser (sur les tâches d'une journée type, par exemple). A la fin de l'interview, quand votre potentiel employeur vous demande si vous avez des questions supplémentaires, un grand blanc risque d'apparaître comme une marque de démotivation de votre part. Avec des questions prévues à l'avance, pas de blanc !

Arrivez à l'entretien à l'heure (ou avec quelques minutes d'avance) et habillé convenablement et en adéquation avec le job que vous visez. Soyez souriant, parlez en regardant votre employeur dans les yeux et tenez-vous droit. Si vous n'avez pas compris une question ou une remarque, demandez poliment à la personne de répéter. Avant la fin de l'interview, vous devez être en mesure de savoir quand l'employeur devrait prendre une décision et quand vous pouvez espérer une réponse de sa part. Si ça n'est pas le cas, c'est une excellente question à poser en fin d'entretien !

Les essais non-rémunérés

Pour les petits boulots, les employeurs peuvent vous demander d'effectuer un essai non rémunéré. Souvent, il va simplement s'agir de quelques heures dans le cadre du processus de recrutement : les assessment tasks.

On parle alors de « pre-employment trial period », une période où le candidat est en procédure de recrutement. Cette pratique est très répandue, en particulier dans le secteur de la restauration. Contacté en juin 2013 à ce sujet, le ministère de l’Emploi expliquait que la loi néo-zélandaise n’encadrait pas ce genre de pratiques. Les conditions de pre-employement trial period doivent donc être définies au préalable par les deux parties avant même de faire un essai. Vous pouvez vous mettre d’accord sur la durée de l’essai et si cet essai sera payé ou non (ça n’est pas non plus une période d’essai au sens de la loi néo-zélandaise qui, elle, est obligatoirement payée au salaire minimum).

Toutefois, un employeur n'a pas besoin de plusieurs jours, voire de plusieurs semaines pour savoir si vous correspondez ou non à un job peu qualifié. Méfiez-vous si on vous propose par exemple une semaine d'essai non payé. Ca n'est pas forcément illégal, mais cela reste assez indécent. En juin 2013, un PVTiste nous avait fait part de ces pratiques douteuses dans cette discussion : Wellington : alerte sur la restauration.

La période d'essai

Pour certains emplois, vous pouvez faire une période d'essai (trial period). La période d'essai peut durer jusqu'à 90 jours (pendant lesquels vous êtes rémunéré) et permet à votre employeur de vous licencier sans que vous puissiez vous retourner contre lui pour licenciement injustifié. Cette période d'essai doit faire l'objet d'un accord écrit entre vous et l'employeur (lisez bien votre contrat !).

Vous pouvez consulter cet article du Citizen advice bureau (CAB) pour en savoir plus à ce sujet.

Négocier son salaire

Avant votre entretien, renseignez-vous sur les conditions salariales dans la profession. Vous pouvez vous aider du site CareersNZ dans la job database qui donne les salaires moyens selon les professions (notamment dans la partie "About the job", même si ça ne reflète pas toujours la réalité  car il faut souvent envisager un salaire plus bas pour un PVTiste). Vous pouvez également regarder du côté de Trade Me qui dispose d'un guide sur les salaires ou le guide des salaire de Seek.co.nz. Attention, ce sont des salaires moyens, ils englobent aussi bien les métiers de petites mains (expérimentées ou non) et les emplois de cadres.

Gardez à l'esprit que même avec une expérience conséquente en dehors de la Nouvelle-Zélande, il est tout à fait possible que vous commenciez en bas de l'échelle (du moins, pour votre premier emploi). Il ne s'agit pas du salaire minimum, mais de la fourchette basse des salaires pratiqués dans telle ou telle profession. Faire un essai, c'est aussi l'occasion de rencontrer vos potentiels collègues et de leur demander poliment combien ils gagnent.

Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

Préparez sereinement votre PVT et vivez-le pleinement grâce à nos bons plans ! Ils vous permettront de bénéficier de réductions et d'avantages !
Évaluation de l'article
5/5 (2)

Articles recommandés

[Dossier]

Faire ses bagages pour la Nouvelle-Zélande

[Interview]

Céline, des voyages, du stop et du HelpX en Nouvelle-Zélande

[Récit de voyageur]

Cueillir des fraises près de Perth, en Australie

[News]

Changements pour le PVT Australie : vous pourriez faire jusqu’à 3 PVT !

Commentaires Facebook

Partagez cet article avec vos amis ou bien posez vos questions.

Commentaires

Partagez vos avis, vos interrogations ou vos remerciements.
Gégé
111 34
#918393

Merci pour ce dossier, qui tombe à pic (nous commençons la recherche d’emploi en NZ) !

{{likesData.comment_918393.likesCount}}
Marie
32.9K 9.6K
#918394

Super ! Bon courage à vous !

{{likesData.comment_918394.likesCount}}
Johanna
2.9K 1.8K
#918395

Merci et bravo Marie pour ce dossier complet.

{{likesData.comment_918395.likesCount}}
#918396

Merci pour ce dossier

{{likesData.comment_918396.likesCount}}
Marie
32.9K 9.6K
#918397

Message de Okeanoos
Merci pour ce dossier
N’hésite pas à me faire des retours de ta recherche d’emploi (en espérant que tout ceci t’aide!)

{{likesData.comment_918397.likesCount}}
#918400

Parfait pour mon projet !

{{likesData.comment_918400.likesCount}}
#918398

Message de Marie
N’hésite pas à me faire des retours de ta recherche d’emploi (en espérant que tout ceci t’aide!)
Oui beaucoup ! Dossier super bien fait et très complet. Ça marche ! Je vais m’y mettre dans une dizaine de jours

{{likesData.comment_918398.likesCount}}
Gégé
111 34
#918399

Petit retour sur la recherche d’emploi : même si la liste de postulants devant vous est longue, l’inscription direct en packhouse fonctionne ! J’ai été appelé pour 4 jours de travail, une semaine après mon inscription

{{likesData.comment_918399.likesCount}}
Marie
32.9K 9.6K
#918401

Merci Gege, c est vrai qu’on va pouvoir ajouter ce bout là, en particulier dans la partie consacrée au travail en packhouse.
Si ca te dit d’ailleurs, n’hésite pas a poster un petit message sur le forum emploi pour expliquer comment tu as cherché du boulot dans les packhouse

{{likesData.comment_918401.likesCount}}
Mariama
100 36
#918402

Excellent dossier, ça donne un très bon aperçu des attentes des employeurs et surtout ça nous donne les outils pour une bonne recherche d’emploi. Dans mon cas, ça me rassure aussi : la phobie d’être complètement paumé, je pense qu’elle est assez commune ici ?!
Merci en tout cas ! J’irai regarder les liens plus en détail plus tard.

{{likesData.comment_918402.likesCount}}

Identifiez-vous pour répondre