Trouver un travail en Nouvelle-Zélande

Article publié le 04-04-2018.

La recherche d'emploi

Votre CV et votre cover letter sont prêts ! Vous allez pouvoir chercher un emploi. Il va falloir être stratégique, efficace et varier vos méthodes de recherche.

Le marché du travail public et le marché du travail caché

En Nouvelle-Zélande, il est estimé que 70 à 75 % des emplois disponibles ne font l'objet d'aucune publication, que ce soit dans les journaux ou sur Internet par exemple. On parle alors d'un marché du travail caché ou "hidden job market" en anglais. En d'autres termes, pour une offre d'emploi publiée, il y a trois autres offres d'emplois qui ne le sont pas. Cette vidéo (en anglais) explique plutôt bien le phénomène.

Il va donc certes falloir chercher un emploi en parcourant les petites annonces, mais il va également falloir sortir de ces annonces et multiplier les démarches qui vous permettront peut-être de décrocher le job dans votre domaine ou même un petit job alimentaire.

Parcourir les petites annonces : où chercher ? 

Les petites annonces sont le moyen le plus simple de voir qui sont les employeurs qui cherchent à recruter. Elles ne se trouvent pas uniquement sur Internet, mais aussi dans les journaux, sur les devantures des commerces ou des restaurants.

Sur Internet

Il y a deux principaux sites d'annonces d'emploi en Nouvelle-Zélande :

  • Trade Me Jobs : même si Trade Me n'est pas spécifiquement tourné vers l'emploi, il reste le site le plus visité en Nouvelle-Zélande et tous les employeurs le savent. Une grande majorité des annonces sont donc publiées sur ce site avant d'être publiées ailleurs. Le gouvernement et de nombreuses associations professionnelles l'ont aussi compris puisque les petites annonces dont ils font la promotion sont le plus souvent postées sur Trade Me.
  • Seek : ce site est spécialisé sur l'emploi. De nombreux employeurs y publient aussi leurs petites annonces. Il est possible de vous créer facilement un profil et de trouver de nombreuses astuces pour votre recherche d'emploi.

Vous trouverez d'autres liens dans la dernière partie de ce dossier, mais gardez à l'esprit que la plupart des offres publiées le sont sur ces deux sites Internet.

Si vous postulez pour une offre d'emploi, n'oubliez pas de noter quelque part les noms des entreprises et les différentes informations qui pourraient vous être utiles sur l'offre d'emploi. Si un employeur vous contacte, vous devez être en mesure d'identifier rapidement l'offre d'emploi à laquelle il fait référence.

Avantages : vous pouvez trouver facilement le contact de nombreux employeurs qui recherchent effectivement du personnel. En outre, vous pouvez déposer plus de candidatures rapidement et être réactif dès la publication de nouvelles annonces. Si vous cherchez un petit boulot, aller rencontrer l'employeur directement pourrait être un avantage non-négligeable et montrerait un peu plus votre motivation pour obtenir le poste.

Inconvénients : vous n'êtes clairement pas le seul à répondre à ces petites annonces. Les employeurs peuvent recevoir en quelques minutes des dizaines de CV. Noyé dans un tas de candidatures, il faudra espérer que votre CV sorte du lot. En outre, de nombreuses entreprises ne publient pas leurs annonces sur des sites Internet (Trade Me est payant, par exemple).

Les journaux

Les annonces d'emploi sont souvent publiées tous les jours dans les journaux. Toutefois, vous trouvez plus d'annonces d'emplois les mercredi et samedi grâce aux sections emplois publiées par les quotidiens. Souvent, vous devez contacter la personne par téléphone ou par e-mail (voire, vous rendre directement sur place). C'est souvent une façon moins coûteuse pour les employeurs (notamment les petites entreprises) de publier une annonce d'emploi.

Des journaux sont souvent mis gratuitement à disposition des clients dans de nombreux café. Rien de mieux donc de commencer votre journée en allant prendre un café tout en parcourant le journal (pour vous tenir au courant de l'actualité néo-zélandaise) et les petites annonces qui y sont affichées. Pensez à prendre un petit carnet où vous pourrez copier les contacts et les informations des annonces qui vous intéressent. Contactez rapidement vos potentiels employeurs pour espérer décrocher un entretien ! Sinon, tournez-vous vers les bibliothèques qui mettent les journaux à disposition.

Chaque région et ville dispose de son quotidien. Dans les plus petites localités, les journaux locaux, même s'ils sont publiés moins régulièrement, comptent aussi plein de petites annonces. Voici quelques exemples :

  • Région d'Auckland : The New Zealand Herald
  • Région de Wellington : The Dominion Post
  • Région de Chirstchurch : The Press
  • Région d'Hamilton : Waikato Times
  • Région de Dunedin : Otago Daily Times
  • Région de Tauranga : Bay of Plenty Times
  • Région de Nelson : The Nelson Mail
  • Région de Rotorua : The Daily Post
  • Région d'Hastings : Hawke's Bay Today

Notez qu'il existe aussi des journaux gratuits où vous pouvez aussi trouver des petites annonces.

Avantage : vous êtes sûrement moins nombreux à répondre à l'annonce. Comme de moins en moins de jeunes cherchent leurs emplois dans les petites annonces des journaux en privilégiant Internet, pourquoi ne pas vous tourner vers les annonces papiers ?

Inconvénient : si vous n'êtes pas très à l'aise en anglais, les premiers contacts par téléphone risquent d'être difficiles. Il faut pouvoir comprendre l'interlocuteur (avec parfois un fort accent kiwi) et se faire comprendre.

Dans les backpackers

Il n'est pas rare de voir fleurir sur les panneaux d'affichage des auberges de jeunesses, des petites annonces pour des jobs essentiellement faits pour vous. Cela peut être un voyageur qui s'apprête à quitter son emploi et qui veut faire partager son plan à d'autres personnes, mais aussi des employeurs qui recherchent des gens avec un profil de PVTistes pour effectuer une mission à plus ou moins long terme ou un job que les PVTistes ne rechigneraient pas à faire.

Dans les supermarchés

Il y a presque toujours des panneaux d'affichage au niveau des caisses de supermarché. Outre les annonces pour des ventes de vans, des recherches de baby sitting ou autre, il n'est pas rare de trouver également des offres d'emplois. Ca peut être pour tondre des pelouses, ou travailler quelques heures pour un déménagement par exemple. Cela reste des expériences professionnelles et un moyen de faire rentrer rapidement un peu d'argent !

Le porte-à-porte

Pour plein de petits boulots alimentaires, faire du porte-à-porte peut être la meilleure solution. C'est aussi l'occasion pour vous de découvrir la ville tranquillement en joignant l'utile à l'agréable. A notez que, pour ce type d'emplois, il n'est pas nécessaire la plupart du temps de joindre une cover letter.

Prenez avec vous quelques CV et rendez-vous dans les entreprises qui vous intéressent. Certaines ont des petites affichettes sur leurs devantures annonçant qu'elles disposent ou non de postes disponibles. Si aucune affiche n'y fait mention, cela ne signifie pas forcément qu'elles ne cherchent personne ! Prenez plusieurs types de CV si vous comptez déposer vos candidatures dans des entreprises de différents secteurs d'activité. Comme nous l'avons vu plus tôt, un CV pour travailler comme kitchen help n'est pas le même que celui pour un poste de vendeur en supermarché.

Si vous postulez pour travailler dans un restaurant, évitez de venir lors des coups de feu (le midi et à l'heure du dîner). Venir déposer un CV à cette heure-ci montre votre méconnaissance du domaine (les employés et managers s'occupent en priorité des clients et n'ont pas une minute à vous consacrer !). Dans le même genre, ne venez pas déposer vos CV dans des magasins d'habillement en fin d'après-midi quand les clients sortant du boulot viennent faire leur shopping. Privilégiez donc le porte-à-porte en matinée.

Sortez des sentiers battus et rebattus ! 

Mis à part avec un gros coup de chance (ou via des contacts), il est peu probable que vous dénichiez un emploi dans les endroits battus et rebattus par les PVTistes. Par exemple, déposer vos CV sur Queen Street à Auckland, sur Cuba Street et Courtney Place à Wellington, ou à Queenstown sur Main Street n'est peut-être pas la façon la plus adéquate de chercher un emploi. Oui, c'est ici que vous pouvez trouver un emploi, mais c'est aussi à ces endroits que la plupart des jeunes travailleurs étrangers viennent aussi déposer quotidiennement leur CV. Si vous faites chou blanc au début, n'hésitez pas à vous éloigner un peu des centres. D'autres entreprises recherchent parfois du monde ailleurs.

Soyez présentable !

Non, on ne va pas déposer des CV habillé n'importe comment. La première impression qu'un manager a de vous est essentielle. En faisant du porte-à-porte, vous devez tout de suite faire bonne impression.

Demandez à voir le manager

Les employés ne sont pas toujours au fait des politiques de recrutement de l'entreprise. En outre, ces personnes ne sont souvent pas responsables de l'embauche des nouveaux employés. Demandez donc à voir le manager ou le responsable. S'il n'est pas là, demandez quand vous pouvez repasser pour lui donner votre CV en main propre. Les employeurs doivent vous rencontrer, évaluer votre niveau d'anglais rapidement et se souvenir de vous. Nous autres petits Français (les Belges, moins) sommes réputés pour avoir un très mauvais niveau d'anglais, c'est le moment de leur montrer que c'est avant tout un préjugé.

Vendez-vous dès maintenant ! 

Préparez un petit speech pour le moment où vous donnerez votre CV. Bien sûr, vous pouvez demander si l'entreprise embauche actuellement, mais préparez-vous également à dire quelques mots sur vous, sur vos qualités et vos motivations. Il ne s'agit pas de faire une longue tirade de 20 minutes sur toutes vos qualités et vos expériences professionnelles, mais bien de vous présenter en trois ou quatre points particuliers qui doivent donner envie à l'employeur de vous engager (parce que vous avez de l'expérience, des compétences particulières, pour votre motivation, votre passion du métier...). Vous montrez ainsi que vous être motivé et proactif dans votre recherche d'emploi.

Les gens connaissent des gens

Si le dialogue est bien engagé (ce conseil n'est pas valable dans toutes les situations, à vous de sentir si c'est pertinent ou pas) mais que l'entreprise n'engage vraiment personne, n'hésitez pas à demander à votre interlocuteur s'il sait si d'autres personnes embauchent pour le même type d'emploi ailleurs. Il a peut-être récemment entendu une personne lui dire qu'elle cherchait du personnel dans son entreprise.  C'est aussi ça le networking.

Notez les endroits où vous avez déposé un CV

A chaque fois que vous déposez un CV, notez le nom de l'entreprise, son adresse et son activité principale (si vous cherchez des emplois dans différents domaines). Notez également toutes les informations pertinentes (comme le nom du manager, par exemple) qui pourraient vous être utiles si l'une de ces personnes vous rappelait. Il faut alors être réactif et visualiser rapidement l'entreprise dont il s'agit.   Cela vous permet également de repasser dans ces entreprises pour demander si le manager a bien lu votre CV.

Sans nouvelle après quelques jours

Si la discussion engagée avec le manager lors du dépôt de votre CV était prometteuse, n'hésitez pas à repasser prendre des nouvelles. Cela montrera votre motivation pour obtenir un emploi.

Avantages : vous déjouez le marché de l'emploi caché puisque vous allez au-devant des employeurs pour leur proposer vos services. Sait-on jamais, ils peuvent avoir un de leurs employés qui vient tout juste de démissionner, un nouveau poste qui doit s'ouvrir, un congé maternité...

Inconvénients : si vous n'êtes pas à l'aise avec l'anglais et pour aller parler aux employeurs, cela peut être compliqué. En outre, il n'est pas garanti que vous trouverez aisément un emploi : énormément de PVTistes de toutes les nationalités déposent chaque jour des CV dans les mêmes enseignes.

La candidature spontanée

Si vous cherchez un emploi dans votre domaine, n'attendez pas de voir une offre d'emploi être publiée pour démarcher les entreprises. A ce sujet, l'université d'Otago a publié un article intéressant sur l'approche directe : Using the direct approach.

Identifier les entreprises de votre secteur d'activité

Tâchez de trouver sur Internet (ou les pages jaunes néo-zélandaises) les entreprises qui vous intéressent, qui sont proches de votre logement et qui sont dans votre domaine d'activité. Tentez de chercher des renseignements sur elles, sur le nombre d'employés, sur les précédentes annonces d'emploi qu'elles ont publiées. Si l'entreprise dispose d'une page "Job opportunities" ou "Careers", vous pouvez y trouver les informations sur la personne à contacter et les dernières offres d'emploi.

Essayez également de les contacter pour connaître le nom de la personne en charge des recrutements et obtenir ses coordonnées. Un contact direct montre que vous avez pris le temps de vous renseigner sur l'entreprise.

Le contact par téléphone ou par e-mail

Vous pouvez ensuite essayer de joindre cette personne par téléphone ou par e-mail. Pour le téléphone, préparez au préalable un petit speech avec quelques phrases pour vous présenter et demandez si l'entreprise a des emplois vacants ou recherche des personnes avec vos qualifications. Si vous optez pour l'e-mail, personnalisez-le au maximum - pas seulement en changeant le nom de l'entreprise - pour montrer votre intérêt pour l'entreprise et pour le job.

Les agences de placement / recruitment agencies

Vous avez aussi la possibilité de vous inscrire dans des agences d’intérim et/ou de placement. En Nouvelle-Zélande, il y a des agences que nous connaissons tous comme Adecco, Kelly Services ou Manpower mais il y en a d’autres, dont certaines sont spécialisées dans des domaines précis.

Notez bien sûr que les agences de placement ne demandent pas d'argent aux candidats. Ils tirent leurs revenus des entreprises qui leur délèguent l'embauche de travailleurs. Si l'on vous demande de payer des frais pour être inscrit sur un listing ou pour pouvoir entrer dans une base de donnée, l'agence de placement n'est pas des plus honnêtes.

Une association des agences de placement, la RCSA, regroupe les principales agences de placement en Nouvelle-Zélande et en Australie. En entrant simplement "New Zealand" dans la partie consacrée au pays de cette page de la RCSA, vous pouvez retrouver la liste de ces agences.

Sans une bonne maîtrise de l'anglais, beaucoup d'agences de placement peuvent refuser de vous ajouter à leur base de données (ou bien peuvent ne jamais vous rappeler). Les employeurs qui font appel à ce genre d'entreprises pour trouver de la main-d'œuvre s'attendent souvent à avoir des employés sachant communiquer correctement en anglais.

Attention, s'inscrire dans une agence de placement ne va pas vous permettre d'obtenir à coup sûr un emploi ! C'est simplement une stratégie parmi des dizaines que vous pouvez adopter si vous recherchez un emploi. Gardez à l'esprit que leur première mission n'est pas de vous trouver un emploi, mais d'identifier, dans leur base de données, quels sont les meilleurs candidats pour leurs clients.

Socialisez et réseautez ! 

En Nouvelle-Zélande, le réseautage (ou networking en anglais) peut être très important pour votre recherche d'emploi. En effet, les personnes rencontrées à votre arrivée en Nouvelle-Zélande peuvent vous donner des pistes d'emploi. Elles connaissent peut-être justement quelqu'un qui recherche un(e) employé(e) ayant votre profil.

Seulement voilà, vous venez d'arriver et vous ne connaissez pas forcément grand monde ! Comment dès lors faire des rencontres ?

Avant de quitter la France ou la Belgique !

Avant même votre départ en Nouvelle-Zélande, vous pouvez depuis la France ou la Belgique trouver des contacts. Demandez à vos cercles professionnels et vos cercles d'amis s'ils connaissent des gens en Nouvelle-Zélande (locaux ou travailleurs étrangers). Qui sait, ces personnes pourraient gentiment accepter de vous donner des conseils pour votre arrivée en Nouvelle-Zélande et même des pistes d'emploi.

Vous pouvez aussi assister à des rencontres de PVTistes qui s'envolent aussi pour la Nouvelle-Zélande. Selon les affinités, vous pourrez reprendre contact avec eux une fois sur place pour prendre un verre et vous tenir au courant de vos avancées respectives. Qui sait, si l'un de vous a un plan boulot qui pourrait correspondre au profil de l'autre, cela pourrait vous donner accès à des opportunités d'emploi qui ne font pas l'objet d'une publication. Il ne s'agit pas de rester qu'entre Français ou Belges, mais bien de tisser des liens entre des gens qui peuvent partager des choses, des bons plans, des offres d'emploi.

Le réseautage professionnel

Si vous cherchez un emploi dans votre branche, il peut être utile de rejoindre des réseaux professionnels comme les associations du secteur, des groupes spécifiques sur LinkedIn ou même des associations professionnelles.

Les chambres de commerce sont également un bon endroit pour se faire des contacts dans sa branche. La Nouvelle-Zélande dispose d'un bon maillage en la matière.

Vous pouvez obtenir des informations sur votre secteur d'emploi, sur les qualifications recherchées par les employeurs néo-zélandais, et même trouver des pistes pour des emplois.

Hors des réseaux professionnels

Toutes les rencontres peuvent - même vous ne le cherchez pas - vous mener à un emploi. N'hésitez donc pas à rencontrer du monde, à sortir, à ne pas rester chez vous en attendant un coup de fil pour un entretien d'embauche.

Vous pouvez par exemple rejoindre une association sur un sujet qui vous passionne ou un club de sport. Ces rencontres vous aident à améliorer votre anglais, à mieux découvrir le pays tout en faisant quelque chose que vous aimez faire. Et qui sait, les personnes rencontrées à cette occasion connaissent peut-être quelqu'un qui connait quelqu'un...

Vous pouvez aussi vous rendre à des Meet-Up pour rencontrer d'autres personnes autour de sujets ou d'activités qui vous plaisent. Vous aimez les jeux vidéo, la randonnée, vous voulez apprendre l'anglais ou faire de la photo, il existe plein de groupes qui se réunissent régulièrement autour de ces passions communes. Un super moyen de vous faire des amis, mais aussi de rencontrer des personnes qui ont  elles-mêmes un réseau.

N'oubliez pas de renvoyer l'ascenseur ! 

Le réseautage ne fonctionne pas que dans un sens totalement opportuniste. Que vous ayez un emploi ou non, partagez vous aussi vos bons plans avec les personnes qui cherchent un emploi (ou même un logement ou autre chose). Ça ne vous coûte absolument rien, mais vous pouvez rendre de grands services aux gens en partageant des bons plans qui ne vous sont pas forcément utiles à vous !

Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

Préparez sereinement votre PVT et vivez-le pleinement grâce à nos bons plans ! Ils vous permettront de bénéficier de réductions et d'avantages !
Évaluation de l'article
5/5 (2)

Articles recommandés

[Dossier]

Appeler la France et la Belgique à moindre coût depuis l’étranger

[Interview]

Amélie, en Nouvelle-Zélande en solo

[Récit de voyageur]

On a testé faire du volontariat à Monkey Mia, Shark Bay, WA, Australia

[News]

Destination Canada 2019

Commentaires Facebook

Partagez cet article avec vos amis ou bien posez vos questions.

Commentaires

Partagez vos avis, vos interrogations ou vos remerciements.
Gégé
112 34
#918393

Merci pour ce dossier, qui tombe à pic (nous commençons la recherche d’emploi en NZ) !

{{likesData.comment_918393.likesCount}}
Marie
32.9K 9.6K
#918394

Super ! Bon courage à vous !

{{likesData.comment_918394.likesCount}}
Johanna
2.9K 1.8K
#918395

Merci et bravo Marie pour ce dossier complet.

{{likesData.comment_918395.likesCount}}
#918396

Merci pour ce dossier

{{likesData.comment_918396.likesCount}}
Marie
32.9K 9.6K
#918397

Message de Okeanoos
Merci pour ce dossier
N’hésite pas à me faire des retours de ta recherche d’emploi (en espérant que tout ceci t’aide!)

{{likesData.comment_918397.likesCount}}
#918400

Parfait pour mon projet !

{{likesData.comment_918400.likesCount}}
#918398

Message de Marie
N’hésite pas à me faire des retours de ta recherche d’emploi (en espérant que tout ceci t’aide!)
Oui beaucoup ! Dossier super bien fait et très complet. Ça marche ! Je vais m’y mettre dans une dizaine de jours

{{likesData.comment_918398.likesCount}}
Gégé
112 34
#918399

Petit retour sur la recherche d’emploi : même si la liste de postulants devant vous est longue, l’inscription direct en packhouse fonctionne ! J’ai été appelé pour 4 jours de travail, une semaine après mon inscription

{{likesData.comment_918399.likesCount}}
Marie
32.9K 9.6K
#918401

Merci Gege, c est vrai qu’on va pouvoir ajouter ce bout là, en particulier dans la partie consacrée au travail en packhouse.
Si ca te dit d’ailleurs, n’hésite pas a poster un petit message sur le forum emploi pour expliquer comment tu as cherché du boulot dans les packhouse

{{likesData.comment_918401.likesCount}}
Mariama
100 36
#918402

Excellent dossier, ça donne un très bon aperçu des attentes des employeurs et surtout ça nous donne les outils pour une bonne recherche d’emploi. Dans mon cas, ça me rassure aussi : la phobie d’être complètement paumé, je pense qu’elle est assez commune ici ?!
Merci en tout cas ! J’irai regarder les liens plus en détail plus tard.

{{likesData.comment_918402.likesCount}}

Identifiez-vous pour répondre