Trouver un travail en Nouvelle-Zélande

Chapitre 1 : Introduction

Date de publication : 04-04-2019

Auteur

Marie

Pour poser vos questions, discuter avec les autres PVTistes et francophones et échanger vos conseils et bons plans, rejoignez-nous dans le groupe Facebook des pvtistes / Francophones en Nouvelle-Zélande !

Pour financer votre séjour en Working Holiday Visa, vous devez sûrement trouver un emploi. Mais quel type d'emploi chercher ? Est-ce que la Nouvelle-Zélande recrute dans ma branche ? Que faire si mon niveau d'anglais est insuffisant ? Que mettre dans mon CV pour décrocher peut-être l'emploi des mes rêves ? Comment chercher et trouver un travail en Nouvelle-Zélande ? C'est à toutes ces questions (et beaucoup d'autres) que nous vous proposons de répondre dans ce dossier.

Dossier publié initialement en juillet 2014, dernière mise à jour en avril 2018. 

Règles en matière d'emploi (type d'emplois, salaires, congés...)

Les impôts

Avant de commencer à travailler, vous devez au préalable obtenir un numéro IRD (Inland Revenu Department). C'est un numéro pour les impôts néo-zélandais qui sont prélevés à la source. Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter ce dossier : Obtenir son IRD number.

Les impôts sont prélevés directement à la source. Si vous ne faites pas de demande d'IRD, vous pourriez être taxé directement à 45% (le plus gros échelon d'imposition). Généralement, vous serez prélevés à 10,5% (si vous gagnez moins de 14 000 dollars par an). Pour en savoir plus sur les impôts en Nouvelle-Zélande, vous pouvez consulter cette autre dossier : Les impôts en Nouvelle-Zélande.

Le salaire minimum

Depuis le 1er avril 2020, le salaire minimum est fixé à 18,90 $ brut par heure en Nouvelle-Zélande. Le salaire est parfois affiché sur une base annuelle pour des emplois à plein temps.

Pour effectuer une conversion (en salaire annuel ou en salaire horaire par exemple), vous pouvez vous servir de ce convertisseur en ligne : Salary Calculator.

Si vous faites du fruit picking et que vous êtes payé à la pièce ("bin rate"), vous devez au moins être payé au salaire minimum. Si ça n'est pas le cas, vous devez demander à votre employeur de vous payer plus. Autrement, il est en situation d'illégalité. Il en est de même pour les emplois rémunérés à la commission. Vous devez au moins être rémunéré au salaire minimum dans ce cas.

Si vous travaillez à l'occasion de jours fériés, votre employeur doit vous payer 1,5 fois votre salaire régulier.

Le starting-out wage

Si vous avez entre 18 et 19 ans quand vous partez en PVT, il est possible que votre employeur vous propose d'être payé au starting-out wage (soit 80 % du salaire minimum - 15,12 $NZ). Ca n'est en aucun cas une obligation de leur part (il peuvent aussi vous payer au salaire minimum "normal") et vous n'êtes bien sûr pas obligé d'accepter ce taux (mais l'employeur peut choisir de ne pas vous embaucher...). Pour en savoir plus.

Les types d'emplois que vous pouvez occuper

Le full time job 

Le full time job est un emploi à plein temps basé sur 40 heures de travail rémunérées par semaine. Vous avez, la plupart du temps, des horaires fixes chaque semaine.

Le part time

Le part time est un emploi à temps partiel. Il peut être utile, à votre arrivée, de travailler en part time pour obtenir une référence (referee) néo-zélandaise tout en vous dégageant suffisamment de temps pour continuer à chercher un autre emploi. Il est possible d'avoir plusieurs emplois en même temps, mais cela nécessite de l'organisation et des horaires plutôt réguliers dans vos deux emplois.

Contract job / Temporary job / Fixed term job

Ces emplois sont temporaires et peuvent durer quelques jours, semaines ou mois. C'est souvent le cas des emplois obtenus via les agences de placement et des emplois de saisonniers (en fruit picking, par exemple). Des contrats temporaires permettent de vous faire plusieurs expériences. Entre deux contrats, vous avez l'occasion de partir découvrir d'autres régions du pays !

Casual job / Vacation

On pourrait traduire ce terme par "extra". Vos horaires ne sont pas toujours les mêmes, ils évoluent au fil des semaines et il n’y a pas d’heures garanties d’emploi.

Attention, casual work (ou casual position) ne signifie pas que vous travaillerez peu d'heures. Parfois, vous pouvez aisément faire l'équivalent d'un full time, voire plus. Les contrats en casual sont particulièrement courants dans la restauration. On vous appelle quand on a besoin de vous. Mais si tous les employés d'une entreprise ont ce type de contrat, on peut vous appeler souvent !

Les pauses

Elles sont fixées avec votre employeur au moment de l'embauche. Néanmoins, un minimum de base doit être respecté :

  • 10 minutes rémunérées si vous travaillez de 2 à 4 heures dans la journée.
  • 10 minutes rémunérées et 30 minutes non rémunérées (pause déjeuner) si vous travaillez entre 4 et 6 heures pendant la journée.
  • 2 fois 10 minutes rémunérées et 30 minutes non rémunérées (pause déjeuner) si vous travaillez entre 6 et 8 heures dans la journée.

Les congés

A mesure que vous travaillez, vous cumulez généralement des congés payés. En Nouvelle-Zélande, les travailleurs à plein temps ont droit à 4 semaines de congés payés par an.

Les congés payés sont parfois inclus dans la paie, en particulier si vous êtes en emploi de type casual ou Temporary. Dans ce cas, 8 % de vos revenus bruts sont ajoutés comme "Casual Holiday Pay". Si vos congés payés sont versés avec votre salaire, les vacances que vous prenez ne seront pas rémunérées.

Si vous occupez un emploi en full time ou en part time, vous accumulez normalement des congés payés qu'il vous est possible de prendre à peu près quand vous le souhaitez. Vous devez bien sûr en parler à votre employeur et le prévenir. Notez que la période entre la mi-décembre et la mi-janvier correspond à la période de vacances principale en Nouvelle-Zélande. Si vous êtes l'une des dernières personnes arrivées dans l'entreprise, il sera difficile pour vous d'obtenir des congés pendant cette période.

Aperçu des chapitres :

Évaluation de l'article

5/5 (2)

100 Commentaires

audrey
2 54
Message de Marie
Bonjour Audrey,

Ton contrat est-il en extra ? Ou bien c'est un contrat permanent ?
Si ton contrat n'est pas un contrat d'extra, tu n'as pas à bénéficier des 8% de casual holiday pay.
Je viens de reprendre ton mon contrat, il est precise: "the employer shall be entitled to 8% of their gross earnings at the date of termination as holiday pay" cela est precise si je pars avant les 12 mois. Donc je suppose que la regulation se fer a sur la derniere paye
Marie
9.9K 33.2K
Message de coccie0342
Bonjour a tous je travaille comme kitchen hand a temps plein dans un cafe, sur ma premiere paye les 8% de casual holiday pay n apaarait pas. Pourtant si je me trompe pas j y ai le droit. Pourriez vous éclairer ma lanterne svp. Merci
Bonjour Audrey,

Ton contrat est-il en extra ? Ou bien c'est un contrat permanent ?
Si ton contrat n'est pas un contrat d'extra, tu n'as pas à bénéficier des 8% de casual holiday pay.
audrey
2 54
Bonjour a tous je travaille comme kitchen hand a temps plein dans un cafe, sur ma premiere paye les 8% de casual holiday pay n apaarait pas. Pourtant si je me trompe pas j y ai le droit. Pourriez vous éclairer ma lanterne svp. Merci
El Ayadi
0 1
J ai le grand honneur de travailler au nouvel zelande si j aurais une aucasion je serais a la dispositon aux entreprise dans n importe quel secteure mes capacites et competances communication commercial transport logistique et distribution merci de m accorder une avis favorable pour etre une valeure ajouter au mon nouveau paye que j ai aime beaucoup
Joe
0 1
Cher d?recteur je su?s a la recherche de l emplo?e ,, en ce qu? me conserne je un d?plome d ?ngen?eure
Un
7 29
Message de tholelosan
Salut Marie,

Merci d'en parler parce que je suis justement dans une situation similaire. Sais-tu ce que cela implique de devenir un "sole contractor"? Une entreprise de transport de personnes me propose ce type de boulot. Ça a l'air plutôt cool, une accommodation accessible, des horaires pas trop contraignants, et surtout une paye plutôt bonne pour ce que c'est (800 à 1000$ par semaine pour transporter des personnes en soirée). Mais quand je leur ai demandé plus de détails, il m'ont parlé de ce type de contrat sans plus d'explications.
Merci d'avance!

Thomas
Bonjour à tous, je me permets de revenir en arrière dans la discussion pour poser ma question sur le même thème. Je suis en contact avec une sorte d'agence d'intérim qui n'en est pas vraiment une, je m'explique : j'ai déjà travaillé avec une agence d'intérim ici, ils paient le salaire - les taxes et à la fin de la mission, ils paient les 8% de holiday pay, et sur mon compte en ligne myIRD, toutes les somme sperçues et les taxes payées apparaissent bien.

La nouvelle agence avec laquelle je suis en contact, elle, me met en contact avec un employeur qui cherche quelqu'un, et j'ai signé un contrat avec cette agence, et c'est cette agence qui me paie le prix horaire sur lequel on s'est mis d'accord. Mais, ils ne paient pas de holiday pay et c'est à moi à inclure ce taux dans mon salaire horaire souhaité. Dans le contrat, il est aussi dit que c'est à moi de m'occuper des taxes de mon côté, donc je comprends, que je vais devoir me déclarer en tant que self-employed, et payer mes taxes l'année prochaine, sans prélèvement à la source, donc.

Quelqu'un a-t-il déjà travaillé dans ce contexte, et est-ce vraiment compliqué ? Je suis juste un particulier, je ne pense pas pouvoir produire de "factures" ou autre, et je ne suis pas sûre de comment gérer tout cela l'an prochain, à distance, alors que j'aurai quitté le pays.

En bref : j'hésite à accepter ces offres de roles, car j'ai peur que ce soit trop compliqué côté impôts.

J'ai posé la question à l'agence bien sûr, mais ils prennent un peu de temps pour répondre. Je donnerai des news, si jamais j'en ai.

Merci !

EDIT : j'ai oublié de préciser que ce qui me gêne le plus dans tout cela, c'est que au quotidien, je vais travailler comme avec une agence classique, et que cela ne correspond pas exactement aux critères définis par le self-employment. Typiquement, je ne vais pas travailler où je veux quand je veux aux horaires que je veux - je vais devoir suivre les règles du client. Donc le statut me paraît un peu à cheval entre employed et self-employed, d'où mon doute. Merci
Jérôme
11 55
Ahahaha ok !
Comme j'avais écris, l'idéale serais de bosser dans mon domaine, je me doute que trouver du travail n'est pas chose simple. J'avais en tête justement de faire des petits boulots tout en prospectant pour des offres plus adapté à mon profil. Quand à mon niveau d'anglais, je suis actuellement des cours pour me perfectionner. J'arrive tout de même à tenir une conversation en anglais avec des étrangers en général.
Ma seule inquiétude était de savoir si je pouvais trouver du travail dans n'importe quels domaines sans avoir une expérience
Sa fais déjà un petit mois que je regarde sur internet pour des offres d'emploi dans mon domaine en nouvelle-zélande, sans trop trouver d'offre (ou le peu que je trouve demande genre 4-5ans d'expériences). Et il n'y a pas trop de retour de pvtiste dans le domaine de l'informatique en NZ, c'est pour sa que je me posais des questions.
Marie
9.9K 33.2K
Message de JrmeF
Tu parles d'expériences professionnels en générale ou dans mon domaine ?

Vue ce que tu me racontes sa me fait extrêmement peur et je ne sais pas si finalement j'ai le profil pour pouvoir partir en PVT. Car une année sans pouvoir travailler, sa risque d'être compliqué d'un point de vue financier.
Non, mais il y a d'autres emplois et on ne sait jamais, tu pourrais peut-être trouver dans ton domaine. C'est juste que je n'ai pas envie que tu te dises "Vas-y, je peux partir tranquille, je vais trouver du boulot rapidement, c'est simple" alors qu'apparemment, tu ne sais pas vraiment ce qu'il en est sur place et que tu sois déçu en arrivant si ça ne marche pas comme tu l'espères.
Beaucoup de PVTistes te le diront : il est compliqué de bosser dans son domaine en Nouvelle-Zélande, notamment pour les jobs de bureau (même si certains ont pu le faire, je peux te citer le cas d'un directeur artistique ou d'une nana architecte). Les employeurs ont des réticences à embaucher des PVTistes ou des gens qui ne vont pas rester très longtemps. D'autres (ou les mêmes) peuvent s'inquiéter du faible niveau d'anglais de pas mal de Français.

Renseignes-toi sur les opportunités d'emploi dans ton secteur et prépare un peu ton départ si ton souhait est de vraiment bosser dans ta branche. Tu as regardé le site de CareersNZ dont on parle dans le dossier ? Il y a une page pour les gens qui bossent dans l'IT : Search Results[]=it-and-telecommunications_information-technology.
Tu peux aussi regarder sur Seek (NZ) ou TradeMe s'il y a des offres d'emplois dans ton secteur, voir si tu peux identifier les boîtes qui pourraient avoir besoin de tes compétences, établir un premier contact avec eux pour leur parler de ton projet et de ta possibilité de bosser pour eux ou ce genre de chose...

Ensuite, comme je le disais, il y a d'autres jobs : travailler dans les champs, faire du fruit picking ou même du bénévolat contre le gite et le couvert (WWOOFing, HelpX, Workaway...). Tu peux aussi envisager de bosser dans le tourisme, l'hotellerie ou la restauration, peut-être en commençant sur des plus petits jobs et en évoluant petit à petit...

Il y a 9000 PVTistes qui partent là-bas chaque année. Tous n'ont pas un budget pour tenir un an sans bosser, et donc ils se débrouillent bien pour bosser .
Jérôme
11 55
Message de Marie
ertains employeurs pourraient être réfractaire au fait que tu n'as pas d'expérience d'emploi en Nouvelle-Zélande
Tu parles d'expériences professionnels en générale ou dans mon domaine ?

Vue ce que tu me racontes sa me fait extrêmement peur et je ne sais pas si finalement j'ai le profil pour pouvoir partir en PVT. Car une année sans pouvoir travailler, sa risque d'être compliqué d'un point de vue financier.
Jérôme
11 55
Message de Marie
Salut Thomas,

C'est à toi de voir. La différence va se situer au niveau des taxes. Ainsi, tu pourrais avoir à payer des taxes sur tous tes revenus. À toi de faire le calcul pour voir si cela reste suffisamment intéressant.

Pour en savoir plus, voici quelques liens à consulter :

Sole traders (Find out about)
Introduction to business videos (Videos and demonstrations)




Salut Jérome,

Les autorités néo-zélandaises recommandent d'avoir 4200 $NZ, soit actuellement environ 2900 euros, donc ton budget rentre dans ces recommandations. Toutefois, il faut avoir conscience que cet argent part assez rapidement. De plus, rien ne te garantie pour l'instant que tu vas trouver du boulot dans ton domaine. Certains employeurs pourraient être réfractaire au fait que tu n'as pas d'expérience d'emploi en Nouvelle-Zélande, d'autres pourraient ne pas vouloir t'embaucher du fait de ton statut de PVTistes, d'autres pourraient s'inquiéter de ton niveau d'anglais. . Il faut avoir conscience qu'il peut être compliqué de trouver du travail dans son domaine en Nouvelle-Zélande (plus qu'au Canada je dirais).

Pour les boulots dans l'hôtellerie ou la restauration, cela dépend du job que tu vises. Pour des boulots de serveurs ou en contact avec la clientèle, ils préfèrent les gens ayant de l'expérience, idem (et logique) pour les poste de cuisinier. Mais des boulots sont aussi possibles comme dishwasher (bosser en cuisine et nettoyer la vaisselle) ou runner (apporter les plats, débarasser les tables) en salle.
Ta réponse me fais peur, du coup je ne sais plus trop quoi faire et je me dis qu'au final sans boulot toute une année sa va être compliqué.
Mais si je ne le fais pas maintenant je ne pourrais plus le faire donc je dois encore y réfléchir.

Articles recommandés