Trouver un travail en Nouvelle-Zélande

Chapitre 1 : Introduction

Date de publication : 04-04-2019

Auteur

Marie

Pour poser vos questions, discuter avec les autres PVTistes et francophones et échanger vos conseils et bons plans, rejoignez-nous dans le groupe Facebook des pvtistes / Francophones en Nouvelle-Zélande !

Pour financer votre séjour en Working Holiday Visa, vous devez sûrement trouver un emploi. Mais quel type d'emploi chercher ? Est-ce que la Nouvelle-Zélande recrute dans ma branche ? Que faire si mon niveau d'anglais est insuffisant ? Que mettre dans mon CV pour décrocher peut-être l'emploi des mes rêves ? Comment chercher et trouver un travail en Nouvelle-Zélande ? C'est à toutes ces questions (et beaucoup d'autres) que nous vous proposons de répondre dans ce dossier.

Dossier publié initialement en juillet 2014, dernière mise à jour en avril 2018. 

Règles en matière d'emploi (type d'emplois, salaires, congés...)

Les impôts

Avant de commencer à travailler, vous devez au préalable obtenir un numéro IRD (Inland Revenu Department). C'est un numéro pour les impôts néo-zélandais qui sont prélevés à la source. Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter ce dossier : Obtenir son IRD number.

Les impôts sont prélevés directement à la source. Si vous ne faites pas de demande d'IRD, vous pourriez être taxé directement à 45% (le plus gros échelon d'imposition). Généralement, vous serez prélevés à 10,5% (si vous gagnez moins de 14 000 dollars par an). Pour en savoir plus sur les impôts en Nouvelle-Zélande, vous pouvez consulter cette autre dossier : Les impôts en Nouvelle-Zélande.

Le salaire minimum

Depuis le 1er avril 2020, le salaire minimum est fixé à 18,90 $ brut par heure en Nouvelle-Zélande. Le salaire est parfois affiché sur une base annuelle pour des emplois à plein temps.

Pour effectuer une conversion (en salaire annuel ou en salaire horaire par exemple), vous pouvez vous servir de ce convertisseur en ligne : Salary Calculator.

Si vous faites du fruit picking et que vous êtes payé à la pièce ("bin rate"), vous devez au moins être payé au salaire minimum. Si ça n'est pas le cas, vous devez demander à votre employeur de vous payer plus. Autrement, il est en situation d'illégalité. Il en est de même pour les emplois rémunérés à la commission. Vous devez au moins être rémunéré au salaire minimum dans ce cas.

Si vous travaillez à l'occasion de jours fériés, votre employeur doit vous payer 1,5 fois votre salaire régulier.

Le starting-out wage

Si vous avez entre 18 et 19 ans quand vous partez en PVT, il est possible que votre employeur vous propose d'être payé au starting-out wage (soit 80 % du salaire minimum - 15,12 $NZ). Ca n'est en aucun cas une obligation de leur part (il peuvent aussi vous payer au salaire minimum "normal") et vous n'êtes bien sûr pas obligé d'accepter ce taux (mais l'employeur peut choisir de ne pas vous embaucher...). Pour en savoir plus.

Les types d'emplois que vous pouvez occuper

Le full time job 

Le full time job est un emploi à plein temps basé sur 40 heures de travail rémunérées par semaine. Vous avez, la plupart du temps, des horaires fixes chaque semaine.

Le part time

Le part time est un emploi à temps partiel. Il peut être utile, à votre arrivée, de travailler en part time pour obtenir une référence (referee) néo-zélandaise tout en vous dégageant suffisamment de temps pour continuer à chercher un autre emploi. Il est possible d'avoir plusieurs emplois en même temps, mais cela nécessite de l'organisation et des horaires plutôt réguliers dans vos deux emplois.

Contract job / Temporary job / Fixed term job

Ces emplois sont temporaires et peuvent durer quelques jours, semaines ou mois. C'est souvent le cas des emplois obtenus via les agences de placement et des emplois de saisonniers (en fruit picking, par exemple). Des contrats temporaires permettent de vous faire plusieurs expériences. Entre deux contrats, vous avez l'occasion de partir découvrir d'autres régions du pays !

Casual job / Vacation

On pourrait traduire ce terme par "extra". Vos horaires ne sont pas toujours les mêmes, ils évoluent au fil des semaines et il n’y a pas d’heures garanties d’emploi.

Attention, casual work (ou casual position) ne signifie pas que vous travaillerez peu d'heures. Parfois, vous pouvez aisément faire l'équivalent d'un full time, voire plus. Les contrats en casual sont particulièrement courants dans la restauration. On vous appelle quand on a besoin de vous. Mais si tous les employés d'une entreprise ont ce type de contrat, on peut vous appeler souvent !

Les pauses

Elles sont fixées avec votre employeur au moment de l'embauche. Néanmoins, un minimum de base doit être respecté :

  • 10 minutes rémunérées si vous travaillez de 2 à 4 heures dans la journée.
  • 10 minutes rémunérées et 30 minutes non rémunérées (pause déjeuner) si vous travaillez entre 4 et 6 heures pendant la journée.
  • 2 fois 10 minutes rémunérées et 30 minutes non rémunérées (pause déjeuner) si vous travaillez entre 6 et 8 heures dans la journée.

Les congés

A mesure que vous travaillez, vous cumulez généralement des congés payés. En Nouvelle-Zélande, les travailleurs à plein temps ont droit à 4 semaines de congés payés par an.

Les congés payés sont parfois inclus dans la paie, en particulier si vous êtes en emploi de type casual ou Temporary. Dans ce cas, 8 % de vos revenus bruts sont ajoutés comme "Casual Holiday Pay". Si vos congés payés sont versés avec votre salaire, les vacances que vous prenez ne seront pas rémunérées.

Si vous occupez un emploi en full time ou en part time, vous accumulez normalement des congés payés qu'il vous est possible de prendre à peu près quand vous le souhaitez. Vous devez bien sûr en parler à votre employeur et le prévenir. Notez que la période entre la mi-décembre et la mi-janvier correspond à la période de vacances principale en Nouvelle-Zélande. Si vous êtes l'une des dernières personnes arrivées dans l'entreprise, il sera difficile pour vous d'obtenir des congés pendant cette période.

Aperçu des chapitres :

Évaluation de l'article

5/5 (2)

100 Commentaires

Marie
9.9K 33.2K
Message de tholelosan
Salut Marie,

Merci d'en parler parce que je suis justement dans une situation similaire. Sais-tu ce que cela implique de devenir un "sole contractor"? Une entreprise de transport de personnes me propose ce type de boulot. Ça a l'air plutôt cool, une accommodation accessible, des horaires pas trop contraignants, et surtout une paye plutôt bonne pour ce que c'est (800 à 1000$ par semaine pour transporter des personnes en soirée). Mais quand je leur ai demandé plus de détails, il m'ont parlé de ce type de contrat sans plus d'explications.
Merci d'avance!

Thomas
Salut Thomas,

C'est à toi de voir. La différence va se situer au niveau des taxes. Ainsi, tu pourrais avoir à payer des taxes sur tous tes revenus. À toi de faire le calcul pour voir si cela reste suffisamment intéressant.

Pour en savoir plus, voici quelques liens à consulter :

Sole traders (Find out about)
Introduction to business videos (Videos and demonstrations)


Message de JrmeF
Avant toute chose, j'ai commencé à économiser, et je pense partir avec 3000euros, cela vous semble t-il suffisant le temps de trouver un emplois (dans l'informatique ou autres).
De plus un jeune diplômé comme moi peut-il trouver du boulot dans le domaine de l'informatique (je précise que je compte partir vers novembre pour avoir une année d'expérience en plus sur le CV). Je suis également des cours d'anglais afin de m'améliorer pour pas être trop perdu une fois arrivé sur place.
Dernière petite question dans le cas où je ne trouve pas de boulot dans mon domaine est-ce qu'il est possible de trouver des boulots dans n'importe quel domaines (hôtellerie, restauration...) sans expérience ?
Salut Jérome,

Les autorités néo-zélandaises recommandent d'avoir 4200 $NZ, soit actuellement environ 2900 euros, donc ton budget rentre dans ces recommandations. Toutefois, il faut avoir conscience que cet argent part assez rapidement. De plus, rien ne te garantie pour l'instant que tu vas trouver du boulot dans ton domaine. Certains employeurs pourraient être réfractaire au fait que tu n'as pas d'expérience d'emploi en Nouvelle-Zélande, d'autres pourraient ne pas vouloir t'embaucher du fait de ton statut de PVTistes, d'autres pourraient s'inquiéter de ton niveau d'anglais. . Il faut avoir conscience qu'il peut être compliqué de trouver du travail dans son domaine en Nouvelle-Zélande (plus qu'au Canada je dirais).

Pour les boulots dans l'hôtellerie ou la restauration, cela dépend du job que tu vises. Pour des boulots de serveurs ou en contact avec la clientèle, ils préfèrent les gens ayant de l'expérience, idem (et logique) pour les poste de cuisinier. Mais des boulots sont aussi possibles comme dishwasher (bosser en cuisine et nettoyer la vaisselle) ou runner (apporter les plats, débarasser les tables) en salle.
Jérôme
11 55
Bonjour à tous,

Je me permets de poster ce message car je n'ai pas trouvé de réponse pour mon cas.
Je viens de finir mon master d'informatique avec un ans en alternance et depuis novembre 2016 je travaille en tant que développeur java dans une boîte informatique sur Strasbourg.

Voilà j'ai envie de quitter la France et de partir pour vivre une expérience à l'étranger. Au départ je souhaitais partir pour le canada, mais j'ai perdu espoir concernant la chance d'obtenir une invitation pour le visa. Donc mes yeux de voyageur se porte sur la nouvelle-zélande. Du coup j'ai plusieurs question concernant ce pays et l'emploi dans le domaine de l'informatique et des développeurs java.

Avant toute chose, j'ai commencé à économiser, et je pense partir avec 3000euros, cela vous semble t-il suffisant le temps de trouver un emplois (dans l'informatique ou autres).
De plus un jeune diplômé comme moi peut-il trouver du boulot dans le domaine de l'informatique (je précise que je compte partir vers novembre pour avoir une année d'expérience en plus sur le CV). Je suis également des cours d'anglais afin de m'améliorer pour pas être trop perdu une fois arrivé sur place.
Dernière petite question dans le cas où je ne trouve pas de boulot dans mon domaine est-ce qu'il est possible de trouver des boulots dans n'importe quel domaines (hôtellerie, restauration...) sans expérience ?
tholelosan
0 1
Message de Marie
Charlotte,

Oui, c'est possible en PVT de bosser en tant qu'indépendante. La petite différence résidera dans le fait que tu feras des factures et que tu ne seras pas taxée de la même façon.

Aussi, les conditions de ton emploi ne seront pas les mêmes. Par exemple, c'est toi qui choisit tes horaires, quand tu prends tes vacances ou ce genre de chose (sinon, tu dois être employée plutôt que "self-employed&quot.

Pas mal de choses sont expliquées ici : Employees and self-employed contractors (Becoming an employer)

Dans la négociations de tes honoraires (ça n'est pas un salaire, puisque tu n'es pas salariée), pense à compter les taxes que tu vas avoir à payer.
- Je pense notamment à l'ACC (Accident compensation corporation) que tu devras payer après avoir soumis ton premier retour d'impôts : </title> <meta content="MSHTML 6.00.2900.3429" name="GENERATOR" /> </head> <body class="business" id="level3"> <title>Self-employed
- Je pense surtout aux "taxable income", qui sont les mêmes que pour une personne salariée, mais que tu payeras si j'ai bien compris au moment de ton retour de taxes (ça n'est pas prélevé à la source comme c'est le cas pour un emploi salarié)

Quel job souhaites-tu effectuer avec la boîte qui te propose de bosser comme self-employed ?

Salut Marie,

Merci d'en parler parce que je suis justement dans une situation similaire. Sais-tu ce que cela implique de devenir un "sole contractor"? Une entreprise de transport de personnes me propose ce type de boulot. Ça a l'air plutôt cool, une accommodation accessible, des horaires pas trop contraignants, et surtout une paye plutôt bonne pour ce que c'est (800 à 1000$ par semaine pour transporter des personnes en soirée). Mais quand je leur ai demandé plus de détails, il m'ont parlé de ce type de contrat sans plus d'explications.
Merci d'avance!

Thomas
Charlotte
1 2
Message de Marie
Charlotte,

Oui, c'est possible en PVT de bosser en tant qu'indépendante. La petite différence résidera dans le fait que tu feras des factures et que tu ne seras pas taxée de la même façon.

Aussi, les conditions de ton emploi ne seront pas les mêmes. Par exemple, c'est toi qui choisit tes horaires, quand tu prends tes vacances ou ce genre de chose (sinon, tu dois être employée plutôt que "self-employed").

Pas mal de choses sont expliquées ici : Employees and self-employed contractors (Becoming an employer)

Dans la négociations de tes honoraires (ça n'est pas un salaire, puisque tu n'es pas salariée), pense à compter les taxes que tu vas avoir à payer.
- Je pense notamment à l'ACC (Accident compensation corporation) que tu devras payer après avoir soumis ton premier retour d'impôts : </title> <meta content="MSHTML 6.00.2900.3429" name="GENERATOR" /> </head> <body class="business" id="level3"> <title>Self-employed
- Je pense surtout aux "taxable income", qui sont les mêmes que pour une personne salariée, mais que tu payeras si j'ai bien compris au moment de ton retour de taxes (ça n'est pas prélevé à la source comme c'est le cas pour un emploi salarié)

Quel job souhaites-tu effectuer avec la boîte qui te propose de bosser comme self-employed ?
Merci pour ta réponse !
Effectivement il faudra que je facture mes services à mon employeur. Mes futurs collègues travaillent de cette façon et adaptent leurs charges de travail et leurs horaires assez régulièrement.
Mais travailler en indépendante signifie aussi que lorsque je prendrai des congés, je n'aurai pas de revenu pendant la période où je ne travaille pas. J'imagine que ce sont des choses à prendre en compte, en plus des taxes qui seront prélevées à la fin de l'année fiscale selon mes revenus.
J'ai bien compris les taxes sur le revenu (avec les paliers de 14 000 - 48 000 et au delà) et l'ACC (qui semble tourner autour des 1,7%), mais sais-tu si il y a d'autres taxes qui s'appliquent ? En me plongeant sur le site de l'Inland Revenue je suis "tombée sur le NRCT "Non Resident Contractor Tax" :
- Non-resident contractors' tax (NRCT)*
- Accounting for tax on schedular payments
Et je ne sais pas trop comment l'interpréter ...

J'ai réussi à trouver un boulot d'architecte, qui se résume surtout pour l'instant à du DAO en attendant que je me familiarise plus avec les techniques de constructions et les pratiques locales.
Marie
9.9K 33.2K
Message de cmelle12
Merci pour ce super dossier , et les autres ! ( ouvrir un compte en banque , etc ....) grâce à toutes ces infos, et les super néo-zélandais qu'on connais sur place, notre arrivée à Wellington avec un PVT en poche s'est super bien passé , et tout est allé super vite. QUESTION : j'ai une possibilité d'emploi mais on me propose de travailler en tant que contractor ( et pas comme employé ) ... Est ce possible avec un PVT ?
Merci d'avance pour votre aide !
Charlotte,

Oui, c'est possible en PVT de bosser en tant qu'indépendante. La petite différence résidera dans le fait que tu feras des factures et que tu ne seras pas taxée de la même façon.

Aussi, les conditions de ton emploi ne seront pas les mêmes. Par exemple, c'est toi qui choisit tes horaires, quand tu prends tes vacances ou ce genre de chose (sinon, tu dois être employée plutôt que "self-employed").

Pas mal de choses sont expliquées ici : Employees and self-employed contractors (Becoming an employer)

Dans la négociations de tes honoraires (ça n'est pas un salaire, puisque tu n'es pas salariée), pense à compter les taxes que tu vas avoir à payer.
- Je pense notamment à l'ACC (Accident compensation corporation) que tu devras payer après avoir soumis ton premier retour d'impôts : </title> <meta content="MSHTML 6.00.2900.3429" name="GENERATOR" /> </head> <body class="business" id="level3"> <title>Self-employed
- Je pense surtout aux "taxable income", qui sont les mêmes que pour une personne salariée, mais que tu payeras si j'ai bien compris au moment de ton retour de taxes (ça n'est pas prélevé à la source comme c'est le cas pour un emploi salarié)

Quel job souhaites-tu effectuer avec la boîte qui te propose de bosser comme self-employed ?
Charlotte
1 2
Merci pour ce super dossier , et les autres ! ( ouvrir un compte en banque , etc ....) grâce à toutes ces infos, et les super néo-zélandais qu'on connais sur place, notre arrivée à Wellington avec un PVT en poche s'est super bien passé , et tout est allé super vite. QUESTION : j'ai une possibilité d'emploi mais on me propose de travailler en tant que contractor ( et pas comme employé ) ... Est ce possible avec un PVT ?
Merci d'avance pour votre aide !
Ana
6 15
Merci des conseils c'est bon à savoir, je vais regarder ça tout de suite!
Marie
9.9K 33.2K
Message de Ana84
Je pensais au fruitpicking sauf que je n'aurais pas de véhicule.. donc j'imagine que ç'est plus galère.
Donc au final pour les boulots "de villes" c'est plutôt Février alors que le boulot "des champs/fermes" c'est décembre (voir avant?)
Tu peux te débrouiller sans bagnole en prenant des bus, en faisant du covoiturage ou en rencontrant des gens qui ont une voiture.
Pour les boulots dans les villes, si tu arrives en novembre, tu peux avoir une place. Si tu arrives mi-décembre, ça peut effectivement être plus difficile (en plus, les jeunes néo-zélandais sont en vacances donc ils peuvent bosser et prendre ces places).

Pour le fruit picking, cela dépend de la région où tu souhaites aller et des boîtes qui peuvent commencer les recrutements plus tôt.
N'hésite pas à consulter nos dossiers consacrés à l'île du Nord et à l'île du Sud pour savoir quand aller dans telle ou telle région et trouver des entreprises qui embauchent.
Le travail saisonnier (picking/packing) sur l&#039;île du Nord - PVTistes.net
Le travail saisonnier (picking/packing) sur l&#039;Île du Sud - PVTistes.net

PS : il y a à chaque fois plusieurs chapitres par dossier .
Ana
6 15
Message de Marie
Cela dépend des jobs que tu cherches
Si tu veux bosser dans les champs, faire du fruit-picking, ça commence doucement à partir de la fin novembre.
En septembre ou octobre, ça n'est pas la meilleur période.

Arriver en décembre n'est pas forcément le mieux : c'est le début des vacances d'été (après Noel) et pas mal de responsables sont en vacances donc ne procèdent pas forcément aux embauches. Pareil pour janvier je dirais.
Dans les fermes, tu n'as pas trop ce problème, mais en arrivant en janvier, tu risque d'avoir toutes les places déjà occupées par des gens.
Merci de ta réponse Marie,

Je pensais au fruitpicking sauf que je n'aurais pas de véhicule.. donc j'imagine que ç'est plus galère.
Donc au final pour les boulots "de villes" c'est plutôt Février alors que le boulot "des champs/fermes" c'est décembre (voir avant?)
Marie
9.9K 33.2K
Message de Ana84
Salut à tous )

A votre avis est-ce qu'il y a une période plus propice à l'emploi ?
Les pvtistes étant partis au mois de novembre/décembre/janvier, vous avez trouver sans trop de galères ?
Cela dépend des jobs que tu cherches
Si tu veux bosser dans les champs, faire du fruit-picking, ça commence doucement à partir de la fin novembre.
En septembre ou octobre, ça n'est pas la meilleur période.

Arriver en décembre n'est pas forcément le mieux : c'est le début des vacances d'été (après Noel) et pas mal de responsables sont en vacances donc ne procèdent pas forcément aux embauches. Pareil pour janvier je dirais.
Dans les fermes, tu n'as pas trop ce problème, mais en arrivant en janvier, tu risque d'avoir toutes les places déjà occupées par des gens.

Articles recommandés